Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Padre P. Lucas
Padre P. Lucas
Niveau 10

Jean-Pierre Demailly : "Aucun programme scolaire ne tient vraiment debout" Empty Jean-Pierre Demailly : "Aucun programme scolaire ne tient vraiment debout"

par Padre P. Lucas le Mar 25 Fév 2014 - 9:03
En attendant le curriculaire :
Jean - Pierre Demailly a écrit:Les réformes successives du système éducatif français depuis la fin des années 1960 ont progressivement vidé les programmes scolaires de leur contenu. Les réformes ont surtout été pensées en termes de gestion des flux ou en termes budgétaires, et - pour autant qu'il y ait eu réellement un pilote dans l'avion - les responsables n'ont en général prêté qu'une attention très faible à la cohérence et à la pertinence de ce qui pouvait être enseigné. La situation est particulièrement catastrophique pour l'enseignement des mathématiques et des sciences physiques : il n'y a pratiquement aucun programme à quelque niveau que ce soit qui tienne encore vraiment debout dans notre pays ; on peut observer des incohérences et des lacunes majeures dans toutes les progressions scolaires, depuis la maternelle jusqu'aux classes préparatoires et à l'université.

La suite ici : Une rencontre Brighelli - Demailly
arcenciel
arcenciel
Grand Maître

Jean-Pierre Demailly : "Aucun programme scolaire ne tient vraiment debout" Empty Re: Jean-Pierre Demailly : "Aucun programme scolaire ne tient vraiment debout"

par arcenciel le Mar 25 Fév 2014 - 9:08
Merci pour le lien
Celadon
Celadon
Demi-dieu

Jean-Pierre Demailly : "Aucun programme scolaire ne tient vraiment debout" Empty Re: Jean-Pierre Demailly : "Aucun programme scolaire ne tient vraiment debout"

par Celadon le Mar 25 Fév 2014 - 9:14
En même temps, on ne voit pas bien pourquoi le ministère les reprendrait, ses esprits qu'il perd depuis un demi-siècle. Il n'a plus le recul pour, ni les éléments décisionnaires en place pour.
Isis39
Isis39
Bon génie

Jean-Pierre Demailly : "Aucun programme scolaire ne tient vraiment debout" Empty Re: Jean-Pierre Demailly : "Aucun programme scolaire ne tient vraiment debout"

par Isis39 le Mar 25 Fév 2014 - 9:27

Jean - Pierre Demailly a écrit:Les réformes successives du système éducatif français depuis la fin des années 1960 ont progressivement vidé les programmes scolaires de leur contenu. Les réformes ont surtout été pensées en termes de gestion des flux ou en termes budgétaires, et - pour autant qu'il y ait eu réellement un pilote dans l'avion - les responsables n'ont en général prêté qu'une attention très faible à la cohérence et à la pertinence de ce qui pouvait être enseigné. La situation est particulièrement catastrophique pour l'enseignement des mathématiques et des sciences physiques : il n'y a pratiquement aucun programme à quelque niveau que ce soit qui tienne encore vraiment debout dans notre pays ; on peut observer des incohérences et des lacunes majeures dans toutes les progressions scolaires, depuis la maternelle jusqu'aux classes préparatoires et à l'université.

Il n'a pas vu les programmes d'histoire, notamment celui de 3e !
Aevin
Aevin
Habitué du forum

Jean-Pierre Demailly : "Aucun programme scolaire ne tient vraiment debout" Empty Re: Jean-Pierre Demailly : "Aucun programme scolaire ne tient vraiment debout"

par Aevin le Mar 25 Fév 2014 - 9:45
@Isis39 a écrit:
Jean - Pierre Demailly a écrit:Les réformes successives du système éducatif français depuis la fin des années 1960 ont progressivement vidé les programmes scolaires de leur contenu. Les réformes ont surtout été pensées en termes de gestion des flux ou en termes budgétaires, et - pour autant qu'il y ait eu réellement un pilote dans l'avion - les responsables n'ont en général prêté qu'une attention très faible à la cohérence et à la pertinence de ce qui pouvait être enseigné. La situation est particulièrement catastrophique pour l'enseignement des mathématiques et des sciences physiques : il n'y a pratiquement aucun programme à quelque niveau que ce soit qui tienne encore vraiment debout dans notre pays ; on peut observer des incohérences et des lacunes majeures dans toutes les progressions scolaires, depuis la maternelle jusqu'aux classes préparatoires et à l'université.

Il n'a pas vu les programmes d'histoire, notamment celui de 3e !
Ou ceux en LV, où on doit faire 4 notions, entrainer les élèves sur 4 compétences et le tout avec 2 heures par semaine.

_________________
Automate - et fier de l'être  Wink

"Well, the travelling teachers do come through every few months," said the Baron.
"Yes, sir, I know sir, and they're useless. They teach facts, not understanding. It's like teaching people about forests by showing them a saw. I want a proper school, sir, to teach reading an writing, and most of all thinking, sir [...]"
Terry Pratchett - I Shall Wear Midnight

... und wer Fehler findet, kann sie behalten!
Padre P. Lucas
Padre P. Lucas
Niveau 10

Jean-Pierre Demailly : "Aucun programme scolaire ne tient vraiment debout" Empty Re: Jean-Pierre Demailly : "Aucun programme scolaire ne tient vraiment debout"

par Padre P. Lucas le Mar 25 Fév 2014 - 9:50
@Aevin a écrit:
@Isis39 a écrit:
Jean - Pierre Demailly a écrit:Les réformes successives du système éducatif français depuis la fin des années 1960 ont progressivement vidé les programmes scolaires de leur contenu. Les réformes ont surtout été pensées en termes de gestion des flux ou en termes budgétaires, et - pour autant qu'il y ait eu réellement un pilote dans l'avion - les responsables n'ont en général prêté qu'une attention très faible à la cohérence et à la pertinence de ce qui pouvait être enseigné. La situation est particulièrement catastrophique pour l'enseignement des mathématiques et des sciences physiques : il n'y a pratiquement aucun programme à quelque niveau que ce soit qui tienne encore vraiment debout dans notre pays ; on peut observer des incohérences et des lacunes majeures dans toutes les progressions scolaires, depuis la maternelle jusqu'aux classes préparatoires et à l'université.

Il n'a pas vu les programmes d'histoire, notamment celui de 3e !
Ou ceux en LV, où on doit faire 4 notions, entrainer les élèves sur 4 compétences et le tout avec 2 heures par semaine.


Jean-Pierre Demailly a écrit: les programmes de science sont devenus un galimatias incohérent où les objectifs parfois trop ambitieux semblent être là uniquement pour donner le change et masquer la faible rationalité des contenus.

Ce qu'il écrit des programmes de science ne serait-il pas le lot des autres disciplines ?
doctor who
doctor who
Vénérable

Jean-Pierre Demailly : "Aucun programme scolaire ne tient vraiment debout" Empty Re: Jean-Pierre Demailly : "Aucun programme scolaire ne tient vraiment debout"

par doctor who le Mar 25 Fév 2014 - 10:22
Il y a effectivement un double mouvement dans la déliquescence curriculaire des 50 dernières années :

- une diminution des connaissances effectivement enseignables, élémentaires, sélectionnées et analysées avec soin, qui forment système et sont adaptées à un niveau donné ;
- une augmentation des connaissances non enseignables, universitaires, transposées à la hache, qui forment un ensemble incohérent et ne sont pas adaptées à un niveau donné.

Aujourd'hui, les programmes sont pris dans des mouvement de mode et sont déstructurés à cause de la croyance qu'on peut tout enseigner si l'on trouve le bon appareillage didactique.

On est entré dans l'ère de l'orthopédie curriculaire : on peut mettre n'importe quel pied dans n'importe quelle chaussure, si l'on a le bon chausse-pied. On prend donc de moins en moins le temps de choisir la bonne chaussure pour le bon pied, et l'on dépense du temps et de l'argent à concevoir de monstrueux chausses-pieds mécaniques, numériques, à vapeur ou a traction humaine.

Résultat : les élèves vont pieds nus...

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
Clarianz
Clarianz
Esprit sacré

Jean-Pierre Demailly : "Aucun programme scolaire ne tient vraiment debout" Empty Re: Jean-Pierre Demailly : "Aucun programme scolaire ne tient vraiment debout"

par Clarianz le Mar 25 Fév 2014 - 10:27
Je trouve ta comparaison absolument limpide Dr Who!

_________________
Mama's Rock
Luigi_B
Luigi_B
Grand Maître

Jean-Pierre Demailly : "Aucun programme scolaire ne tient vraiment debout" Empty Re: Jean-Pierre Demailly : "Aucun programme scolaire ne tient vraiment debout"

par Luigi_B le Mar 25 Fév 2014 - 10:56
+1

_________________
LVM - Octobre 2019 : "Corpus libri" (ou "l'arpentage")
avatar
User17706
Enchanteur

Jean-Pierre Demailly : "Aucun programme scolaire ne tient vraiment debout" Empty Re: Jean-Pierre Demailly : "Aucun programme scolaire ne tient vraiment debout"

par User17706 le Mar 25 Fév 2014 - 11:00
* clap clap clap *
Paratge
Paratge
Érudit

Jean-Pierre Demailly : "Aucun programme scolaire ne tient vraiment debout" Empty Re: Jean-Pierre Demailly : "Aucun programme scolaire ne tient vraiment debout"

par Paratge le Mar 25 Fév 2014 - 11:03
@doctor who a écrit:
Résultat : les élèves vont pieds nus...

Mais comme on est dans l'École des fans et dans les faux semblants, l'Éduknat' affirme qu'ils sont chaussés !
Ça rappelle furieusement le système soviétique : quand les dirigeants l'ordonnaient, la production augmentait... dans les statistiques.
doublecasquette
doublecasquette
Devin

Jean-Pierre Demailly : "Aucun programme scolaire ne tient vraiment debout" Empty Re: Jean-Pierre Demailly : "Aucun programme scolaire ne tient vraiment debout"

par doublecasquette le Mar 25 Fév 2014 - 11:42
Le constat étant fait et bien fait par les enseignants de l'enseignement supérieur, j'aimerais bien savoir ce qui empêche ces messieurs-dames d'utiliser la première année de licence à réaliser mm par mm, à coup de Condamine-Vissio et autres bibles des années soixante, le programme de première et terminale C d'antan.
Au lieu de quoi, il me semble qu'ils continuent allègrement sur la lancée du lycée, dispensant des enseignements, TP et TD qui passent à mille lieues au-dessus des capacités de plus de cinquante pour cent de leurs élèves, ce qui les forcent à des aménagements de notation lors des partiels, pour éviter un taux d'échec trop cuisant en première année de licence. Et on repousse encore le problème.
En deux semestres de licence consacrés strictement à physique-chimie ou physique-math ou math-informatique, il me semble que le volume horaire serait amplement suffisant pour faire repartir sur des bases saines des cerveaux encore malléables.

Non ? heu
Celadon
Celadon
Demi-dieu

Jean-Pierre Demailly : "Aucun programme scolaire ne tient vraiment debout" Empty Re: Jean-Pierre Demailly : "Aucun programme scolaire ne tient vraiment debout"

par Celadon le Mar 25 Fév 2014 - 11:50
@doctor who a écrit:Il y a effectivement un double mouvement dans la déliquescence curriculaire des 50 dernières années :

- une diminution des connaissances effectivement enseignables, élémentaires, sélectionnées et analysées avec soin, qui forment système et sont adaptées à un niveau donné ;
- une augmentation des connaissances non enseignables, universitaires, transposées à la hache, qui forment un ensemble incohérent et ne sont pas adaptées à un niveau donné.

Aujourd'hui, les programmes sont pris dans des mouvement de mode et sont déstructurés à cause de la croyance qu'on peut tout enseigner si l'on trouve le bon appareillage didactique.

On est entré dans l'ère de l'orthopédie curriculaire : on peut mettre n'importe quel pied dans n'importe quelle chaussure, si l'on a le bon chausse-pied. On prend donc de moins en moins le temps de choisir la bonne chaussure pour le bon pied, et l'on dépense du temps et de l'argent à concevoir de monstrueux chausses-pieds mécaniques, numériques, à vapeur ou a traction humaine.

Résultat : les élèves vont pieds nus...
 Jean-Pierre Demailly : "Aucun programme scolaire ne tient vraiment debout" 2252222100  veneration 
Belle démonstration et superbes métaphores. Tout sur le chausse-pied. C'est exactement ça. Et des grolles venues des US. Et des petons en souffrance, pleins de bobos insoignables. Quelle misère !
Gryphe
Gryphe
Médiateur

Jean-Pierre Demailly : "Aucun programme scolaire ne tient vraiment debout" Empty Re: Jean-Pierre Demailly : "Aucun programme scolaire ne tient vraiment debout"

par Gryphe le Mar 25 Fév 2014 - 12:24
Mais grâce aux "progressions spiralaires" en maths, tout va aller mieux !  professeur
doctor who
doctor who
Vénérable

Jean-Pierre Demailly : "Aucun programme scolaire ne tient vraiment debout" Empty Re: Jean-Pierre Demailly : "Aucun programme scolaire ne tient vraiment debout"

par doctor who le Mar 25 Fév 2014 - 12:44
@Gryphe a écrit:Mais grâce aux "progressions spiralaires" en maths, tout va aller mieux !  professeur

Tu ne penses pas si bien dire.
C'est Jérôme Seymour Bruner, l'inventaire du "curriculum en spirale", d'où sont tirés le terme et la notion de "progression spiralaire", qui affirmait en 1960 dans The Process of education que l'"on peut tout apprendre à n'importe quel âge sous une forme intellectuellement honnête."


Dernière édition par doctor who le Mar 25 Fév 2014 - 13:49, édité 2 fois

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
Docteur OX
Docteur OX
Grand sage

Jean-Pierre Demailly : "Aucun programme scolaire ne tient vraiment debout" Empty Re: Jean-Pierre Demailly : "Aucun programme scolaire ne tient vraiment debout"

par Docteur OX le Mar 25 Fév 2014 - 13:46
@doctor who a écrit:Il y a effectivement un double mouvement dans la déliquescence curriculaire des 50 dernières années :

- une diminution des connaissances effectivement enseignables, élémentaires, sélectionnées et analysées avec soin, qui forment système et sont adaptées à un niveau donné ;
- une augmentation des connaissances non enseignables, universitaires, transposées à la hache, qui forment un ensemble incohérent et ne sont pas adaptées à un niveau donné.

Aujourd'hui, les programmes sont pris dans des mouvement de mode et sont déstructurés à cause de la croyance qu'on peut tout enseigner si l'on trouve le bon appareillage didactique.

On est entré dans l'ère de l'orthopédie curriculaire : on peut mettre n'importe quel pied dans n'importe quelle chaussure, si l'on a le bon chausse-pied. On prend donc de moins en moins le temps de choisir la bonne chaussure pour le bon pied, et l'on dépense du temps et de l'argent à concevoir de monstrueux chausses-pieds mécaniques, numériques, à vapeur ou a traction humaine.

Résultat : les élèves vont pieds nus...

 veneration veneration veneration veneration veneration .... c'est la véritable vérité vraie authentique !
Elyas
Elyas
Empereur

Jean-Pierre Demailly : "Aucun programme scolaire ne tient vraiment debout" Empty Re: Jean-Pierre Demailly : "Aucun programme scolaire ne tient vraiment debout"

par Elyas le Mar 25 Fév 2014 - 13:51
@doctor who a écrit:
@Gryphe a écrit:Mais grâce aux "progressions spiralaires" en maths, tout va aller mieux !  professeur

Tu ne penses pas si bien dire.
C'est Jérôme Seymour Bruner, l'inventaire du "curriculum en spirale", d'où sont tirés le terme et la notion de "progression spiralaire", qui affirmait en 1960 dans The Process of education que l'"on peut tout apprendre à n'importe quel âge sous une forme intellectuellement honnête."

On remarque d'ailleurs que, de nos jours, on doute de l'intelligence des enfants et de leurs capacités de compréhension. On recule toujours plus ce qui paraît aux adultes compliqués et complexes. Or, il n'en est rien. Un exemple : les nombres négatifs, pourquoi les enseigner seulement au collège et pas dès l'école primaire ?
Bazar, ça changerait pas mal de choses si on se souvenait que le cerveau d'un enfant est ultra-actif et ultra-réceptif.
avatar
User5899
Dieu de l'Olympe

Jean-Pierre Demailly : "Aucun programme scolaire ne tient vraiment debout" Empty Re: Jean-Pierre Demailly : "Aucun programme scolaire ne tient vraiment debout"

par User5899 le Mar 25 Fév 2014 - 13:54
@doctor who a écrit:On est entré dans l'ère de l'orthopédie curriculaire : on peut mettre n'importe quel pied dans n'importe quelle chaussure, si l'on a le bon chausse-pied. On prend donc de moins en moins le temps de choisir la bonne chaussure pour le bon pied, et l'on dépense du temps et de l'argent à concevoir de monstrueux chausses-pieds mécaniques, numériques, à vapeur ou a traction humaine.
Résultat : les élèves vont pieds nus...
Je dis bravo.
Je dis *clap clap*
Je  veneration veneration 
Et j'ajoute : quand les élèves vont pieds nus, ça pue professeur

PS C'est quoi, la progression tralalaire en maths ? :shock:
retraitée
retraitée
Vénérable

Jean-Pierre Demailly : "Aucun programme scolaire ne tient vraiment debout" Empty Re: Jean-Pierre Demailly : "Aucun programme scolaire ne tient vraiment debout"

par retraitée le Mar 25 Fév 2014 - 14:25
Et orthopédie, ce n'est pas le pied, mais ce sont les enfants!

Un vrai sabotage.

Gryphe
Gryphe
Médiateur

Jean-Pierre Demailly : "Aucun programme scolaire ne tient vraiment debout" Empty Re: Jean-Pierre Demailly : "Aucun programme scolaire ne tient vraiment debout"

par Gryphe le Mar 25 Fév 2014 - 14:51
Cripure a écrit:PS C'est quoi, la progression tralalaire en maths ? :shock:
Fastoche.
Semaine 1 : équations
Semaine 2 : triangles
Semaine 3 : statistiques
Semaine 4 : identités remarquables
et après tu recommences.
Comme les élèves ont le cerveau plastique et rapide, ils remettent tout dans l'ordre sans problème.
(Il se peut que ma réponse soit légèrement exagérée... Il faut l'avis d'un matheux !  Very Happy )
doctor who
doctor who
Vénérable

Jean-Pierre Demailly : "Aucun programme scolaire ne tient vraiment debout" Empty Re: Jean-Pierre Demailly : "Aucun programme scolaire ne tient vraiment debout"

par doctor who le Mar 25 Fév 2014 - 14:59
@Elyas a écrit:
@doctor who a écrit:
@Gryphe a écrit:Mais grâce aux "progressions spiralaires" en maths, tout va aller mieux !  professeur

Tu ne penses pas si bien dire.
C'est Jérôme Seymour Bruner, l'inventaire du "curriculum en spirale", d'où sont tirés le terme et la notion de "progression spiralaire", qui affirmait en 1960 dans The Process of education que l'"on peut tout apprendre à n'importe quel âge sous une forme intellectuellement honnête."

On remarque d'ailleurs que, de nos jours, on doute de l'intelligence des enfants et de leurs capacités de compréhension. On recule toujours plus ce qui paraît aux adultes compliqués et complexes. Or, il n'en est rien. Un exemple : les nombres négatifs, pourquoi les enseigner seulement au collège et pas dès l'école primaire ?
Bazar, ça changerait pas mal de choses si on se souvenait que le cerveau d'un enfant est ultra-actif et ultra-réceptif.

Oui, mais (ré)introduire les nombres négatifs au primaire relève du premier modèle de constitution des programmes, qui devaient constituer un tout cohérent formés de savoirs élémentaires. On a enlevé les nombres négatifs, qui sont abordables plus tôt qu'on ne le pense, pour ajouter des trucs plus complexes, justement. Tout ça en dénigrant la notion même de savoir élémentaire au profit de la "complexité" d'Edgar Morin.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
Patissot
Patissot
Vénérable

Jean-Pierre Demailly : "Aucun programme scolaire ne tient vraiment debout" Empty Re: Jean-Pierre Demailly : "Aucun programme scolaire ne tient vraiment debout"

par Patissot le Mar 25 Fév 2014 - 16:11
@Gryphe a écrit:
Cripure a écrit:PS C'est quoi, la progression tralalaire en maths ? :shock:
Fastoche.
Semaine 1 : équations
Semaine 2 : triangles
Semaine 3 : statistiques
Semaine 4 : identités remarquables
et après tu recommences.
Comme les élèves ont le cerveau plastique et rapide, ils remettent tout dans l'ordre sans problème.
(Il se peut que ma réponse soit légèrement exagérée... Il faut l'avis d'un matheux !  Very Happy )

Non, ce serait plutôt :
Semaine 1 : équations du type x-a=0
Semaine 2 : triangles équilatéral
Semaine 3 : statistiques : lister des données dans un tableau
Semaine 4 : équation du type ax-b=0
Semaine 5 : triangles isocèles
etc...

N.B. : Seul les profs fascistes consacrent une semaine aux identités remarquables.

_________________
« Déjà, certaines portions de ma vie ressemblent aux salles dégarnies d'un palais trop vaste, qu'un propriétaire appauvri renonce à occuper tout entier. »
retraitée
retraitée
Vénérable

Jean-Pierre Demailly : "Aucun programme scolaire ne tient vraiment debout" Empty Re: Jean-Pierre Demailly : "Aucun programme scolaire ne tient vraiment debout"

par retraitée le Mar 25 Fév 2014 - 18:10
Une collègue formatrice IUFM pratiquait le travail en spirale. À la fin de l'année, tous les chapitres étaient commencés, aucun n'était fini et les élèves tout embrouillés.
avatar
User5899
Dieu de l'Olympe

Jean-Pierre Demailly : "Aucun programme scolaire ne tient vraiment debout" Empty Re: Jean-Pierre Demailly : "Aucun programme scolaire ne tient vraiment debout"

par User5899 le Mar 25 Fév 2014 - 18:48
@retraitée a écrit:Une collègue formatrice IUFM pratiquait le travail en spirale. À la fin de l'année, tous les chapitres étaient commencés, aucun n'était fini et les élèves tout embrouillés.
Une expérience très simple pour "la main à la pâte" : on remplit un lavabo et on ouvre la bonde.
On voit par là que la spirale mène à l’égout mdr
linkus
linkus
Expert

Jean-Pierre Demailly : "Aucun programme scolaire ne tient vraiment debout" Empty Re: Jean-Pierre Demailly : "Aucun programme scolaire ne tient vraiment debout"

par linkus le Mar 25 Fév 2014 - 18:54
veneration

_________________
J'entends souvent dire qu'avec l'agrégation, c'est travailler moins pour gagner plus. En réalité, avec le CAPES c'est travailler plus pour gagner moins. professeur
Jean-Pierre Demailly : "Aucun programme scolaire ne tient vraiment debout" 302509
Avec un travail acharné, même un raté peut battre un génie. Rock Lee
Je ne suis pas gros, j'ai une ossature lourde!
Vous aimez Bomberman? Venez jouer à Bombermine. Very Happy
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum