Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Un élève de seconde, très mauvais en orthographe, ne sait pas s'il est dyslexique. Pensez-vous qu'il le soit ?

par User5899 le Jeu 27 Fév 2014 - 11:45
@Cowabunga a écrit: Mes dyslexiques auraient écrit à la place : "Ce porquoi il ce retrouve sur un chmt de bas taye da ce charipte dance texte vaultaire esaye de fair pacer un mesgea au lecter."
Merci. Vous me prouvez par l'exemple (oui, je sais...) que mes PAI sont des faux grossiers Razz
avatar
Olympias
Prophète

Re: Un élève de seconde, très mauvais en orthographe, ne sait pas s'il est dyslexique. Pensez-vous qu'il le soit ?

par Olympias le Jeu 27 Fév 2014 - 11:51
A un de mes élèves de seconde qui fait de nombreuses fautes de français (orthographe, conjugaison, grammaire, syntaxe) j'ai conseillé de faire du Bled. Il m'a regardée avec les yeux exorbités, se demandant de quoi je pouvais parler...
avatar
MrCailloux
Esprit éclairé

Re: Un élève de seconde, très mauvais en orthographe, ne sait pas s'il est dyslexique. Pensez-vous qu'il le soit ?

par MrCailloux le Jeu 27 Fév 2014 - 11:51
@Cowabunga a écrit:

Evidemment pour un avis sûr, il faut demander un spécialiste, mais pour moi celui-là n'est pas dyslexique, juste malappris (connaît pas la grammaire, ce qui est normal si on ne la lui a pas apprise de façon méthodique...). Mes dyslexiques auraient écrit à la place : "Ce porquoi il ce retrouve sur un chmt de bas taye da ce charipte dance texte vaultaire esaye de fair pacer un mesgea au lecter."

ou alors: "C'est pourquoi il se retrouve dans un champs de bataille dans ce chapitre. Dans ce texte, Voltaire essaye de faire passer un message au lecteur" mais la copie se serait arrêtée là... avec un gamin épuisé car la phrase lui aura pris une heure à écrire.

_________________
2016-2017: 4 6ème, 2 5ème, 4 4ème + PP (T2)
2015-2016: 2 5ème, 4 4ème, 4 3ème + PP (Néotit')
2014-2015: 5 2nde, 2 1ES/L, 3 MPS (Stagiaire)
2013-2014: 2 2nde (CAD2)
2012-2013: 2 6ème, 6 5ème, 2 4ème, 2 3ème, 1 2nde MPS
avatar
adelaideaugusta
Fidèle du forum

Re: Un élève de seconde, très mauvais en orthographe, ne sait pas s'il est dyslexique. Pensez-vous qu'il le soit ?

par adelaideaugusta le Jeu 27 Fév 2014 - 16:01
@Olympias a écrit:A un de mes élèves de seconde qui fait de nombreuses fautes de français (orthographe, conjugaison, grammaire, syntaxe) j'ai conseillé de faire du Bled. Il m'a regardée avec les yeux exorbités, se demandant de quoi je pouvais parler...

 veneration veneration 


Wettstein-Badour

"Pour pouvoir disposer d’une orthographe de bonne qualité, il ne suffit pas d’en connaître les règles, il faut aussi pouvoir en automatiser l’usage. Parmi les enfants qui ont appris des règles de grammaire et de conjugaison, beaucoup les récitent oralement mais sont incapables de les appliquer lorsqu’ils écrivent ou n’y parviennent que de manière irrégulière. Comment faut-il procéder pour automatiser l’usage des connaissances ?

Le but visé est atteint quand l’intégration, dans l’écriture, des règles nées de l’usage et de la structuration grammaticale de la langue est suffisamment imprimée dans les circuits cérébraux pour que ceux-ci puissent les mobiliser efficacement et rapidement.

Eric Kandel nous a appris que plus on se rapproche de la situation qui a permis la mise en mémoire d’une connaissance, plus celle-ci est mobilisée rapidement par le cerveau. Ce chercheur a remarquablement démontré que la répétition, à intervalles rapprochés, de la donnée que l’on veut mettre en mémoire raccourcit le temps de traitement de l’information, en permettant aux circuits neuronaux de se connecter plus facilement. Cela est dû au fait que chaque passage de l’information dans un circuit y laisse une trace qui permet aux neurones de se connecter de plus en plus vite lorsqu’ils seront à nouveau en présence de cette information. C’est la raison pour laquelle, dans tout apprentissage, qu’il s’agisse d’orthographe, de musique, de mathématiques, de sport ou de toute autre activité dans laquelle on souhaite devenir performant, il est indispensable de multiplier les exercices identiques et de s’entraîner avec une très grande régularité, à des intervalles de temps espacés d’une courte durée. Aucune performance n’échappe à cette règle, quelles que soient les capacités individuelles de chacun.

En orthographe, la mise en place de la catégorisation passe par la nécessité, pour identifier chaque mot, de l’analyser en se posant toute une série de questions qui permettent de mettre en évidence sa nature, son genre, son nombre, sa fonction dans la phrase, etc. Si l’on veut que ce mécanisme devienne très performant, il faut que les questions posées le soient toujours sous une forme identique, afin que le cerveau se retrouve à chaque fois dans les conditions qui ont laissé dans ses neurones les traces qui permettront l’installation de l’automatisation. C’est ce qui arrive au sujet qui maîtrise parfaitement l’orthographe. Il exécute ce travail de questionnement sur chaque mot qu’il écrit, le plus souvent sans s’en rendre compte, car les opérations intellectuelles qu’il effectue sont trop rapides pour qu’il ait la possibilité d’en prendre conscience.

Une pédagogie optimisée de l’orthographe doit donc mettre le sujet qui apprend en situation d’acquérir ces automatismes, qui lui laisseront alors la liberté de concentrer son attention sur la qualité littéraire de son texte sans avoir à se préoccuper à tout moment de la manière d’écrire les mots qu’il utilise.

La tendance actuelle des pédagogies modernes non directives, d’où tout effet de répétition est banni afin que l’enfant « construise lui-même son savoir », en orthographe comme en lecture, est aux antipodes des attentes du cerveau. Dans ces conditions, il ne faut pas s’étonner des difficultés que rencontrent enfants et adolescents pour acquérir ces savoirs qu’une bonne pédagogie scolaire devrait leur permettre de maîtriser en fin de primaire ou au plus tard en collège."

_________________
"Instruire une nation, c'est la civiliser.Y éteindre les connaissances, c'est la ramener à l'état primitif de la barbarie." (Diderot)
"Un mensonge peut faire le tour du monde pendant que la vérité se met en route". (Mark Twain)
"Quand les mots perdent leur sens, les hommes perdent leur liberté".(Confucius)
Contenu sponsorisé

Re: Un élève de seconde, très mauvais en orthographe, ne sait pas s'il est dyslexique. Pensez-vous qu'il le soit ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum