Cognac (16) : Le tribunal administratif de Poitiers annule le blâme infligé par le rectorat à un enseignant.

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cognac (16) : Le tribunal administratif de Poitiers annule le blâme infligé par le rectorat à un enseignant.

Message par John le Jeu 27 Fév 2014 - 5:53

Un enseignant contractuel en poste en 2011 au collège privé Saint-Joseph de Cognac vient d'obtenir du tribunal administratif de Poitiers l'annulation d'un blâme infligé par le recteur. Ce dernier lui reprochait d'avoir un peu trop fermement rappelé à l'ordre un élève de troisième lors d'un cours d'arts plastiques. Le professeur l'avait attrapé par le col puis plaqué contre le mur en le maintenant par le cou. Les faits n'étaient pas contestés, plusieurs témoignages en attestaient.

Mais le maître contractuel, en poste dans cet établissement depuis 2003, trouvait que la sanction était disproportionnée. Le tribunal administratif vient de lui donner raison en infligeant une "claque" judiciaire au recteur, estimant que ce dernier a commis une erreur d'appréciation. Si le geste était "regrettable et inopportun", il le replace dans le contexte du jour. [...]

L'élève avait quitté la salle de cours, située au rez-de-chaussée, en passant par la fenêtre. Après avoir fait un tour dans la cour, il avait tenté à plusieurs reprises de rentrer à nouveau dans la classe. Sans l'accord de l'enseignant qui, excédé, avait fini par le coller au mur.
http://www.sudouest.fr/2014/02/26/cognac-le-tribunal-administratif-de-poitiers-annule-un-blame-a-l-encontre-d-un-professeur-1474171-882.php

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cognac (16) : Le tribunal administratif de Poitiers annule le blâme infligé par le rectorat à un enseignant.

Message par yogi le Jeu 27 Fév 2014 - 6:18

@John a écrit:
Un enseignant contractuel en poste en 2011 au collège privé Saint-Joseph de Cognac vient d'obtenir du tribunal administratif de Poitiers l'annulation d'un blâme infligé par le recteur. Ce dernier lui reprochait d'avoir un peu trop fermement rappelé à l'ordre un élève de troisième lors d'un cours d'arts plastiques. Le professeur l'avait attrapé par le col puis plaqué contre le mur en le maintenant par le cou. Les faits n'étaient pas contestés, plusieurs témoignages en attestaient.

Mais le maître contractuel, en poste dans cet établissement depuis 2003, trouvait que la sanction était disproportionnée. Le tribunal administratif vient de lui donner raison en infligeant une "claque" judiciaire au recteur, estimant que ce dernier a commis une erreur d'appréciation. Si le geste était "regrettable et inopportun", il le replace dans le contexte du jour. [...]

L'élève avait quitté la salle de cours, située au rez-de-chaussée, en passant par la fenêtre. Après avoir fait un tour dans la cour, il avait tenté à plusieurs reprises de rentrer à nouveau dans la classe. Sans l'accord de l'enseignant qui, excédé, avait fini par le coller au mur.

http://www.sudouest.fr/2014/02/26/cognac-le-tribunal-administratif-de-poitiers-annule-un-blame-a-l-encontre-d-un-professeur-1474171-882.php

Bienvenue dans mon établissement et c'est tous les jours comme cela!

_________________
"Jboirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin!"

yogi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cognac (16) : Le tribunal administratif de Poitiers annule le blâme infligé par le rectorat à un enseignant.

Message par roxanne le Jeu 27 Fév 2014 - 6:44

Mais je croyais que le privé , c'était calme, luxe et volupté .....

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cognac (16) : Le tribunal administratif de Poitiers annule le blâme infligé par le rectorat à un enseignant.

Message par User5899 le Jeu 27 Fév 2014 - 11:52

Ca mérite bien un petit "up", non ?


Dernière édition par holderfar le Jeu 27 Fév 2014 - 13:17, édité 1 fois (Raison : langage)

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cognac (16) : Le tribunal administratif de Poitiers annule le blâme infligé par le rectorat à un enseignant.

Message par agc le Jeu 27 Fév 2014 - 12:16

@roxanne a écrit:Mais je croyais que le privé , c'était calme, luxe et volupté .....

le privé c'est comme le public, on a les mêmes élèves.....

agc
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cognac (16) : Le tribunal administratif de Poitiers annule le blâme infligé par le rectorat à un enseignant.

Message par roxanne le Jeu 27 Fév 2014 - 12:57

@agc a écrit:
@roxanne a écrit:Mais je croyais que le privé , c'était calme, luxe et volupté .....

le privé c'est comme le public, on a les mêmes élèves.....
Lis le post sur le sujet , ce n'est pas ce qui est dit...

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cognac (16) : Le tribunal administratif de Poitiers annule le blâme infligé par le rectorat à un enseignant.

Message par Thierry30 le Jeu 27 Fév 2014 - 13:09

Eh bien oui, nous ne sommes que de pauvres êtres humains...
Et bien que (grassement...) payés, nous ne sommes pas des paillassons sur lesquels élèves et parents peuvent s'essuyer les pieds.
Formation désormais obligatoire en judo pour immobiliser sans faire mal... malmaisbien

Thierry30
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cognac (16) : Le tribunal administratif de Poitiers annule le blâme infligé par le rectorat à un enseignant.

Message par atrium le Jeu 27 Fév 2014 - 13:12

républicain a écrit:Eh bien oui, nous ne sommes que de pauvres êtres humains...
Et bien que (grassement...) payés, nous ne sommes pas des paillassons sur lesquels élèves et parents peuvent s'essuyer les pieds.
Formation désormais obligatoire en judo pour immobiliser sans faire mal... malmaisbien

Je préfèrerais le geluigidsus, cher à Bérurier. chevalier 

atrium
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cognac (16) : Le tribunal administratif de Poitiers annule le blâme infligé par le rectorat à un enseignant.

Message par Thierry30 le Jeu 27 Fév 2014 - 13:18

@atrium a écrit:
républicain a écrit:Eh bien oui, nous ne sommes que de pauvres êtres humains...
Et bien que (grassement...) payés, nous ne sommes pas des paillassons sur lesquels élèves et parents peuvent s'essuyer les pieds.
Formation désormais obligatoire en judo pour immobiliser sans faire mal... malmaisbien

Je préfèrerais le geluigidsus, cher à Bérurier. chevalier 
 Laughing

Thierry30
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cognac (16) : Le tribunal administratif de Poitiers annule le blâme infligé par le rectorat à un enseignant.

Message par Nicolatsar le Jeu 27 Fév 2014 - 18:36

@roxanne a écrit:
@agc a écrit:
@roxanne a écrit:Mais je croyais que le privé , c'était calme, luxe et volupté .....

le privé c'est comme le public, on a les mêmes élèves.....
Lis le post sur le sujet , ce n'est pas ce qui est dit...

On peut dire les privés comme les publics, aucun établissement ne se ressemble ! Sur le post en question on parle de ce qu'on observe dans la majorité public/privé. C'est aussi souvent une question de personnes à la tête des établissements dans les deux cas...

_________________
Quels enfants léguerons-nous à notre terre ?

Nicolatsar
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cognac (16) : Le tribunal administratif de Poitiers annule le blâme infligé par le rectorat à un enseignant.

Message par roxanne le Jeu 27 Fév 2014 - 19:02

Disons que beaucoup de néos ont posté pour dire qu'ils mettaient leurs gosses dans le privé pour éviter ce genre de chose justement , d'où ma petite remarque ironique .

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cognac (16) : Le tribunal administratif de Poitiers annule le blâme infligé par le rectorat à un enseignant.

Message par agc le Ven 28 Fév 2014 - 13:15

Que les parents mettent leurs enfants dans le privé car ils pensent que les élèves sont différents est une chose....Mais la réalité est parfois bien autre....Bon après je suis d'accord avec la remarque de Nicolatsar.....En tout cas pour ma part, pour l'instant de par mon expérience je ne vois pas de différence. Mais il est vrai que je suis dans une région très défavorisée....

agc
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cognac (16) : Le tribunal administratif de Poitiers annule le blâme infligé par le rectorat à un enseignant.

Message par yogi le Ven 28 Fév 2014 - 17:24

J'ai fait des remplacements dans le privé pendant un an (2 ou 3 établissements différents): beaucoup d'élèves agités. En fait,c'était surtout les cancres qui s'étaient faits virés de tous les établissements de la région qui se retrouvaient là.

_________________
"Jboirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin!"

yogi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cognac (16) : Le tribunal administratif de Poitiers annule le blâme infligé par le rectorat à un enseignant.

Message par Aliceinwonderland le Ven 28 Fév 2014 - 22:20

Il y a privé et privé. Ceux qui récupèrent les pires, ceux qui récupèrent les meilleurs, ceux entre les 2. Je remarque que dans mon secteur le privé "moyen" est en train de remonter car les gens fuient le public. Et j'hésite à enlever les miens du privé super select car ce n'est pas la panacée non plus ; un établissement où ils ne prennent en fait que les meilleurs élèves d'où les 100% de réussite au bac et brevet, mais des profs souvent contractuels et n'ayant pas le concours avec un gros turn-over, des locaux pas aux normes et des problèmes avec le fisc. L'un de mes enfants est en train de progresser de manière fulgurante en maths depuis qu'on lui paye des cours avec un prof agrégé, alors que son prof de maths rate chaque année le CAPES... Mais je sais que plein de parents veulent retirer leurs enfants du public sur lequel on est sectorisés qui a aussi de gros soucis (plus de violence, indiscipline) et l'équipe des profs n'est pas si mal, le niveau est exigeant. Pas évident de savoir quoi faire. L'école publique s'est bêtement autosabordée et a ouvert un boulevard au privé alors qu'elle fonctionnait assez bien.

_________________
You gotta keep the devil
Way down in the hole

Aliceinwonderland
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cognac (16) : Le tribunal administratif de Poitiers annule le blâme infligé par le rectorat à un enseignant.

Message par nightowl le Ven 28 Fév 2014 - 22:23

@Aliceinwonderland a écrit:Il y a privé et privé. Ceux qui récupèrent les pires, ceux qui récupèrent les meilleurs, ceux entre les 2. Je remarque que dans mon secteur le privé "moyen" est en train de remonter car les gens fuient le public. Et j'hésite à enlever les miens du privé super select car ce n'est pas la panacée non plus ; un établissement où ils ne prennent en fait que les meilleurs élèves d'où les 100% de réussite au bac et brevet, mais des profs souvent contractuels et n'ayant pas le concours avec un gros turn-over, des locaux pas aux normes et des problèmes avec le fisc. L'un de mes enfants est en train de progresser de manière fulgurante en maths depuis qu'on lui paye des cours avec un prof agrégé, alors que son prof de maths rate chaque année le CAPES... Mais je sais que plein de parents veulent retirer leurs enfants du public sur lequel on est sectorisés qui a aussi de gros soucis (plus de violence, indiscipline) et l'équipe des profs n'est pas si mal, le niveau est exigeant. Pas évident de savoir quoi faire. L'école publique s'est bêtement autosabordée et a ouvert un boulevard au privé alors qu'elle fonctionnait assez bien.

Et oui, pour être mauvaise langue :
- Le problème du public c'est bien souvent le public.
- Le problème du privé, c'est bien souvent les profs

nightowl
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cognac (16) : Le tribunal administratif de Poitiers annule le blâme infligé par le rectorat à un enseignant.

Message par yogi le Sam 1 Mar 2014 - 0:57

@nightowl a écrit:
@Aliceinwonderland a écrit:Il y a privé et privé. Ceux qui récupèrent les pires, ceux qui récupèrent les meilleurs, ceux entre les 2. Je remarque que dans mon secteur le privé "moyen" est en train de remonter car les gens fuient le public. Et j'hésite à enlever les miens du privé super select car ce n'est pas la panacée non plus ; un établissement où ils ne prennent en fait que les meilleurs élèves d'où les 100% de réussite au bac et brevet, mais des profs souvent contractuels et n'ayant pas le concours avec un gros turn-over, des locaux pas aux normes et des problèmes avec le fisc. L'un de mes enfants est en train de progresser de manière fulgurante en maths depuis qu'on lui paye des cours avec un prof agrégé, alors que son prof de maths rate chaque année le CAPES... Mais je sais que plein de parents veulent retirer leurs enfants du public sur lequel on est sectorisés qui a aussi de gros soucis (plus de violence, indiscipline) et l'équipe des profs n'est pas si mal, le niveau est exigeant. Pas évident de savoir quoi faire. L'école publique s'est bêtement autosabordée et a ouvert un boulevard au privé alors qu'elle fonctionnait assez bien.

Et oui, pour être mauvaise langue :
- Le problème du public c'est bien souvent le public.
- Le problème du privé, c'est bien souvent les profs

C'est-à-dire?

_________________
"Jboirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin!"

yogi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cognac (16) : Le tribunal administratif de Poitiers annule le blâme infligé par le rectorat à un enseignant.

Message par MrCailloux le Sam 1 Mar 2014 - 1:08

@roxanne a écrit:Mais je croyais que le privé , c'était calme, luxe et volupté .....

Dans le public tu sais dans quelle zone tu vas avoir des élève terrible... dans le privé, même en plein milieu de la cambrousse d'une vallée perdue tu peux te faire surprendre au royaume des cancres joyeusement accueillis... et on te répond "oui mais je paye pour que vous vous occupiez de mon gamin" quand Kevinouchou casse les yeucou'

_________________
2016-2017: 4 6ème, 2 5ème, 4 4ème + PP (T2)
2015-2016: 2 5ème, 4 4ème, 4 3ème + PP (Néotit')
2014-2015: 5 2nde, 2 1ES/L, 3 MPS (Stagiaire)
2013-2014: 2 2nde (CAD2)
2012-2013: 2 6ème, 6 5ème, 2 4ème, 2 3ème, 1 2nde MPS

MrCailloux
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cognac (16) : Le tribunal administratif de Poitiers annule le blâme infligé par le rectorat à un enseignant.

Message par yogi le Sam 1 Mar 2014 - 1:11

@MrCailloux a écrit:
@roxanne a écrit:Mais je croyais que le privé , c'était calme, luxe et volupté .....

Dans le public tu sais dans quelle zone tu vas avoir des élève terrible... dans le privé, même en plein milieu de la cambrousse d'une vallée perdue tu peux te faire surprendre au royaume des cancres joyeusement accueillis... et on te répond "oui mais je paye pour que vous vous occupiez de mon gamin" quand Kevinouchou casse les yeucou'

Ahaha ca fait longtemps que j'avais pas entendu/ dit yeucou!
Privé ou pas privé ,ils nous les brisent de toutes manières. Contre-attaque de Kévinou quoiqu'il arrive  aac 

_________________
"Jboirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin!"

yogi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cognac (16) : Le tribunal administratif de Poitiers annule le blâme infligé par le rectorat à un enseignant.

Message par Aliceinwonderland le Sam 1 Mar 2014 - 7:30

@yogi a écrit:
@nightowl a écrit:
@Aliceinwonderland a écrit:Il y a privé et privé. Ceux qui récupèrent les pires, ceux qui récupèrent les meilleurs, ceux entre les 2. Je remarque que dans mon secteur le privé "moyen" est en train de remonter car les gens fuient le public. Et j'hésite à enlever les miens du privé super select car ce n'est pas la panacée non plus ; un établissement où ils ne prennent en fait que les meilleurs élèves d'où les 100% de réussite au bac et brevet, mais des profs souvent contractuels et n'ayant pas le concours avec un gros turn-over, des locaux pas aux normes et des problèmes avec le fisc. L'un de mes enfants est en train de progresser de manière fulgurante en maths depuis qu'on lui paye des cours avec un prof agrégé, alors que son prof de maths rate chaque année le CAPES... Mais je sais que plein de parents veulent retirer leurs enfants du public sur lequel on est sectorisés qui a aussi de gros soucis (plus de violence, indiscipline) et l'équipe des profs n'est pas si mal, le niveau est exigeant. Pas évident de savoir quoi faire. L'école publique s'est bêtement autosabordée et a ouvert un boulevard au privé alors qu'elle fonctionnait assez bien.

Et oui, pour être mauvaise langue :
- Le problème du public c'est bien souvent le public.
- Le problème du privé, c'est bien souvent les profs

C'est-à-dire?

Il y a des exceptions (je connais un autre établissement privé mais loin de chez moi hélas où ce n'est pas le cas mais c'est rare), je ne veux pas du tout te choquer si tu es dans le privé.

Mais par exemple dans l'établissement où sont scolarisés mes enfants (classé 1er collège/lycée du département) il n'y a aucun agrégé, très peu de certifiés ; ce qui me frappe c'est aussi que les meilleurs profs sont ceux qui sont là depuis des années, près de la retraite, et que la direction laisse à peu près tranquille, sinon il y a un gros turn-over ; soit les profs n'ont pas envie de rester enseigner à des petits bourges avec une direction un peu psychorigide (c'est comme ça que la prof de français de mon n°2 pourtant très bien a claqué la porte en cours d'année l'an passé) ; soit par exemple je sais qu'en 6ème la prof de français de mon fils n°1 a été nommée sur un autre établissement alors qu'elle voulait rester et que la direction et les parents l'appréciaient ; par ailleurs elle ne parvenait pas à réussir son CAFEP (je ne sais pas si elle l'a eu depuis, elle faisait correctement son travail mais je trouve le système absurde -à côté de ça j'ai des copines agrégées qui enseignent à des classes zoo) et ils ont fait très peu de grammaire (bon la classe avait un bon niveau à la base puisqu'ils ne prennent que des enfants ayant 18 de moyenne en CM2) ; alors qu'en 4ème/3ème mon fils n°1 a eu un des rares piliers de l'établissement ayant le concours et c'était beaucoup plus rigoureux, avec beaucoup de grammaire. Bon en même temps ils ne sont pas idiots ils mettent leurs meilleurs profs sur les classes à examens.

Disons que le privé obéit souvent à une logique purement comptable et la direction est plus puissante mais pas forcément clairvoyante : un prof franchement incompétent a été viré en 3 semaines ce qui n'aurait pas été le cas dans le public, mais je sais que certains professeurs pourtant bons ne sont pas forcément soutenus par la direction (par exemple un prof certifié n'a que des classes de collège et pas forcément les meilleures ni les 3èmes à la différence de ses collègues de la même matière qui n'ont pas le concours car la direction trouvait qu'il ne présentait pas assez bien etc...) Bon il y a peut-être un problème au niveau de la direction mais justement le directeur du collège ne vient pas de l'EN à la base ni du système des concours et je pense qu'il gère ça comme un business. Malheureusement le public prend la même chemin avec la bénédiction du PS en plus...

_________________
You gotta keep the devil
Way down in the hole

Aliceinwonderland
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cognac (16) : Le tribunal administratif de Poitiers annule le blâme infligé par le rectorat à un enseignant.

Message par yogi le Sam 1 Mar 2014 - 9:28

Je ne suis pas dans le privé mais quand j'y étais en tant que maitre aux', je n'ai jamais vu des profs comme tu les décris. J'y ai vu des compétents comme dans le public. Privé ou public ,il y a un petit pourcentage d'incompétents et picétou.

_________________
"Jboirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin!"

yogi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cognac (16) : Le tribunal administratif de Poitiers annule le blâme infligé par le rectorat à un enseignant.

Message par alainf le Sam 1 Mar 2014 - 10:54

j'ai discuté récemment avec une directrice d'un lycée privé et bien les éléments pertubateurs multirécidivistes , les insolents etc.. après plusieurs avertissements ils sont éjectés.
la liste d'attente est longue pour les lycées privés et les élèves éjectés sont vite remplacés.
Et la surprise a été pour moi les nombreux profs du public qui passaient au privé.

alainf
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cognac (16) : Le tribunal administratif de Poitiers annule le blâme infligé par le rectorat à un enseignant.

Message par Chocolat le Sam 1 Mar 2014 - 11:04

Je n'aime pas la mentalité " tu la fermes ou tu t'en vas, il y a la queue dehors " qui règne dans pas mal d'établissements privés, que ce soit au sujet des élèves ou des enseignants, tout comme je n'aime pas le laxisme exagéré qui règne dans certains établissements publics.

Et comme j'aime encore moins les généralisations, j'ai activé mon réseau relationnel pour me renseigner de manière complète sur la question car mon fiston entre en 6e en septembre 2014.

Verdict fin mai.

 cafe

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cognac (16) : Le tribunal administratif de Poitiers annule le blâme infligé par le rectorat à un enseignant.

Message par Aliceinwonderland le Sam 1 Mar 2014 - 14:13

@yogi a écrit:Je ne suis pas dans le privé mais quand j'y étais en tant que maitre aux', je n'ai jamais vu des profs comme tu les décris. J'y ai vu des compétents comme dans le public. Privé ou public ,il y a un petit pourcentage d'incompétents et picétou.

Je n'ai pas dit qu'ils étaient incompétents, loin de là. Mais que le privé n'aime pas les concours pour des raisons comptables donc dans beaucoup d'établissements il y a ce phénomène (et de bons profs n'ayant pas les concours). La prof d'allemand est excellente, la prof d'anglais qui fait les 4èmes /3èmes aussi, la prof de français du grand, les profs d'histoire -géo sont très bons, la plupart des profs sont corrects et peuvent se permettre de mettre la barre haut vu le tri des élèves. Bon le prof de maths du grand a des soucis de discipline et ne semble pas très pédagogue pour le coup mais je pense que c'est aussi dû à la pénurie de profs de maths en général. Le petit a droit à celui qui ne présenterait pas assez bien et qui fait très bien son travail. Je trouve juste paradoxal qu'il n'y ait aucun agrégé dans ce qui se présente comme le gratin du département, et si l'absence de concours, tant que les profs sont corrects et donnent du travail à des classes du coup homogènes, ne me gêne pas trop au collège, au lycée je trouve que ça devient gênant, qu'il faut avoir réellement une méthode, une maîtrise des savoirs que les concours valident.

Mais j'ai dû faire face au même dilemme que Chocolat ; je ne voulais pas qu'ils soient dans des classes comme celles que j'ai subies et où les bons végétaient ; mais ce tri excessif me dégoûte (ils ont refusé un ami de mon fils qui avait 17 de moyenne qui plus est dans une très bonne école), en plus il était sectorisé sur un très mauvais collège et je trouve le système inique.

Edit J'ai bien précisé que je parle du collège où sont mes enfants, que je ne fais pas non plus de généralité ; en tant qu'orthophoniste j'ai eu à communiquer avec un collège privé très mauvais, qui récupère les élèves dont le public ne veut pas ; et j'ai bien précisé que je ne parle que d'un  établissement particulier, il semble que certains attachent plus d'importance au recrutement de leurs enseignants mais malheureusement pas dans mon secteur.

>


Dernière édition par Aliceinwonderland le Dim 2 Mar 2014 - 8:56, édité 1 fois

_________________
You gotta keep the devil
Way down in the hole

Aliceinwonderland
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cognac (16) : Le tribunal administratif de Poitiers annule le blâme infligé par le rectorat à un enseignant.

Message par John le Sam 1 Mar 2014 - 14:26

C'est triste qu'un sujet comme celui-là ait dévié sur la comparaison public-privé.
Difficilement compréhensible, et surtout triste.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cognac (16) : Le tribunal administratif de Poitiers annule le blâme infligé par le rectorat à un enseignant.

Message par Balthazaard le Sam 1 Mar 2014 - 15:02

salut

Cela dit, il n'y avait pas vraiment de sujet au départ...ce que je trouve bien et dont personne n'a parlé, ce sont les réactions des lecteurs à cette nouvelle, j'ai l'impression que beaucoup soutiennent le prof ça fait du bien....cela dit le parent d'élève moyen est facilement schizophrène...demandant la sévérité quand ses enfants sont hors de cause (ou pire si ils sont victimes) et montant au créneau contre l'institution et les profs si ce sont les leurs qui sont visés.... (pour ne rien dire des profs-parents d'élèves qui sont...je ne sais pas le mot...un triple éclatement de la personnalité, ça existe en psychiatrie?...)

Balthazaard
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum