Cognac (16) : Le tribunal administratif de Poitiers annule le blâme infligé par le rectorat à un enseignant.

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Cognac (16) : Le tribunal administratif de Poitiers annule le blâme infligé par le rectorat à un enseignant.

Message par Balthazaard le Sam 1 Mar 2014 - 15:02

salut

Cela dit, il n'y avait pas vraiment de sujet au départ...ce que je trouve bien et dont personne n'a parlé, ce sont les réactions des lecteurs à cette nouvelle, j'ai l'impression que beaucoup soutiennent le prof ça fait du bien....cela dit le parent d'élève moyen est facilement schizophrène...demandant la sévérité quand ses enfants sont hors de cause (ou pire si ils sont victimes) et montant au créneau contre l'institution et les profs si ce sont les leurs qui sont visés.... (pour ne rien dire des profs-parents d'élèves qui sont...je ne sais pas le mot...un triple éclatement de la personnalité, ça existe en psychiatrie?...)

Balthazaard
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cognac (16) : Le tribunal administratif de Poitiers annule le blâme infligé par le rectorat à un enseignant.

Message par philann le Sam 1 Mar 2014 - 15:10

@Aliceinwonderland a écrit:
@yogi a écrit:Je ne suis pas dans le privé mais quand j'y étais en tant que maitre aux', je n'ai jamais vu des profs comme tu les décris. J'y ai vu des compétents comme dans le public. Privé ou public ,il y a un petit pourcentage d'incompétents et picétou.

Je n'ai pas dit qu'ils étaient incompétents, loin de là. Mais que le privé n'aime pas les concours pour des raisons comptables donc dans beaucoup d'établissements il y a ce phénomène (et de bons profs n'ayant pas les concours). La prof d'allemand est excellente, la prof d'anglais qui fait les 4èmes /3èmes aussi, la prof de français du grand, les profs d'histoire -géo sont très bons, la plupart des profs sont corrects et peuvent se permettre de mettre la barre haut vu le tri des élèves. Bon le prof de maths du grand a des soucis de discipline et ne semble pas très pédagogue pour le coup mais je pense que c'est aussi dû à la pénurie de profs de maths en général. Le petit a droit à celui qui ne présenterait pas assez bien et qui fait très bien son travail. Je trouve juste paradoxal qu'il n'y ait aucun agrégé dans ce qui se présente comme le gratin du département, et si l'absence de concours, tant que les profs sont corrects et donnent du travail à des classes du coup homogènes, ne me gêne pas trop au collège, au lycée je trouve que ça devient gênant, qu'il faut avoir réellement une méthode, une maîtrise des savoirs que les concours valident.

Mais j'ai dû faire face au même dilemme que Chocolat ; je ne voulais pas qu'ils soient dans des classes comme celles que j'ai subies et où les bons végétaient ; mais ce tri excessif me dégoûte (ils ont refusé un ami de mon fils qui avait 17 de moyenne qui plus est dans une très bonne école), en plus il était sectorisé sur un très mauvais collège et je trouve le système inique.

Edit J'ai bien précisé que je parle du collège où sont mes enfants, que je ne fais pas non plus de généralité ; en tant qu'orthophoniste j'ai eu à communiquer avec un collège privé très mauvais, qui récupère les élèves dont le public ne veut pas ; et j'ai bien précisé que je ne parle que d'un  établissement public, il semble que certains attachent plus d'importance au recrutement de leurs enseignants mais malheureusement pas dans mon secteur.

>

Comment peux tu avoir un avis aussi tranché sur quels sont les bons profs ou non parmi ceux de tes enfants ? Qu'es-ce qui te permet de porter un jugement aussi catégorique ?? scratch 
Tu prends au mot les récits de tes enfants ?
Tu discutes régulièrement avec l'équipe de direction, qui est nécessairement d'une objectivité flagrante ?
Tu as assisté à des cours ?

Je suis désolée de ces remarques, mais je retrouve dans tes propos les certitudes de certains parents de mes élèves...  Evil or Very Mad 
Que l'on choisisse de mettre ses enfants dans certains établissements plutôt que d'autres pour le niveau général, la gestion, le règlement intérieur etc...je comprends tout à fait, mais que l'on émette en tant que parents des avis sur la qualité des profs me sidère, a fortiori venant d'un prof! Shocked 

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cognac (16) : Le tribunal administratif de Poitiers annule le blâme infligé par le rectorat à un enseignant.

Message par ann le Sam 1 Mar 2014 - 15:15

@nightowl a écrit:
@Aliceinwonderland a écrit:Il y a privé et privé. Ceux qui récupèrent les pires, ceux qui récupèrent les meilleurs, ceux entre les 2. Je remarque que dans mon secteur le privé "moyen" est en train de remonter car les gens fuient le public. Et j'hésite à enlever les miens du privé super select car ce n'est pas la panacée non plus ; un établissement où ils ne prennent en fait que les meilleurs élèves d'où les 100% de réussite au bac et brevet, mais des profs souvent contractuels et n'ayant pas le concours avec un gros turn-over, des locaux pas aux normes et des problèmes avec le fisc. L'un de mes enfants est en train de progresser de manière fulgurante en maths depuis qu'on lui paye des cours avec un prof agrégé, alors que son prof de maths rate chaque année le CAPES... Mais je sais que plein de parents veulent retirer leurs enfants du public sur lequel on est sectorisés qui a aussi de gros soucis (plus de violence, indiscipline) et l'équipe des profs n'est pas si mal, le niveau est exigeant. Pas évident de savoir quoi faire. L'école publique s'est bêtement autosabordée et a ouvert un boulevard au privé alors qu'elle fonctionnait assez bien.

Et oui, pour être mauvaise langue :
- Le problème du public c'est bien souvent le public.
[b]- Le problème du privé, c'est bien souvent les profs

Je ne savais pas que j'étais un problème ... Quel mépris !

ann
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cognac (16) : Le tribunal administratif de Poitiers annule le blâme infligé par le rectorat à un enseignant.

Message par elena3 le Sam 1 Mar 2014 - 15:27

@Balthazaard a écrit:salut

Cela dit, il n'y avait pas vraiment de sujet au départ...ce que je trouve bien et dont personne n'a parlé, ce sont les réactions des lecteurs à cette nouvelle, j'ai l'impression que beaucoup soutiennent le prof ça fait du bien....cela dit le parent d'élève moyen est facilement schizophrène...demandant la sévérité quand ses enfants sont hors de cause (ou pire si ils sont victimes) et montant au créneau contre l'institution et les profs si ce sont les leurs qui sont visés.... (pour ne rien dire des profs-parents d'élèves qui sont...je ne sais pas le mot...un triple éclatement de la personnalité, ça existe en psychiatrie?...)

 topela
Et on peut aussi évoquer les cas où l'élève relève bien de la psychiatrie et qu'on nous impose en classe sans aucune aide...

elena3
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cognac (16) : Le tribunal administratif de Poitiers annule le blâme infligé par le rectorat à un enseignant.

Message par Aliceinwonderland le Sam 1 Mar 2014 - 16:03

@philann a écrit:
@Aliceinwonderland a écrit:
@yogi a écrit:Je ne suis pas dans le privé mais quand j'y étais en tant que maitre aux', je n'ai jamais vu des profs comme tu les décris. J'y ai vu des compétents comme dans le public. Privé ou public ,il y a un petit pourcentage d'incompétents et picétou.

Je n'ai pas dit qu'ils étaient incompétents, loin de là. Mais que le privé n'aime pas les concours pour des raisons comptables donc dans beaucoup d'établissements il y a ce phénomène (et de bons profs n'ayant pas les concours). La prof d'allemand est excellente, la prof d'anglais qui fait les 4èmes /3èmes aussi, la prof de français du grand, les profs d'histoire -géo sont très bons, la plupart des profs sont corrects et peuvent se permettre de mettre la barre haut vu le tri des élèves. Bon le prof de maths du grand a des soucis de discipline et ne semble pas très pédagogue pour le coup mais je pense que c'est aussi dû à la pénurie de profs de maths en général. Le petit a droit à celui qui ne présenterait pas assez bien et qui fait très bien son travail. Je trouve juste paradoxal qu'il n'y ait aucun agrégé dans ce qui se présente comme le gratin du département, et si l'absence de concours, tant que les profs sont corrects et donnent du travail à des classes du coup homogènes, ne me gêne pas trop au collège, au lycée je trouve que ça devient gênant, qu'il faut avoir réellement une méthode, une maîtrise des savoirs que les concours valident.

Mais j'ai dû faire face au même dilemme que Chocolat ; je ne voulais pas qu'ils soient dans des classes comme celles que j'ai subies et où les bons végétaient ; mais ce tri excessif me dégoûte (ils ont refusé un ami de mon fils qui avait 17 de moyenne qui plus est dans une très bonne école), en plus il était sectorisé sur un très mauvais collège et je trouve le système inique.

Edit J'ai bien précisé que je parle du collège où sont mes enfants, que je ne fais pas non plus de généralité ; en tant qu'orthophoniste j'ai eu à communiquer avec un collège privé très mauvais, qui récupère les élèves dont le public ne veut pas ; et j'ai bien précisé que je ne parle que d'un  établissement public, il semble que certains attachent plus d'importance au recrutement de leurs enseignants mais malheureusement pas dans mon secteur.

>

Comment peux tu avoir un avis aussi tranché sur quels sont les bons profs ou non parmi ceux de tes enfants ? Qu'es-ce qui te permet de porter un jugement aussi catégorique ?? scratch 
Tu prends au mot les récits de tes enfants ?
Tu discutes régulièrement avec l'équipe de direction, qui est nécessairement d'une objectivité flagrante ?
Tu as assisté à des cours ?

Je suis désolée de ces remarques, mais je retrouve dans tes propos les certitudes de certains parents de mes élèves...  Evil or Very Mad 
Que l'on choisisse de mettre ses enfants dans certains établissements plutôt que d'autres pour le niveau général, la gestion, le règlement intérieur etc...je comprends tout à fait, mais que l'on émette en tant que parents des avis sur la qualité des profs me sidère, a fortiori venant d'un prof! Shocked 

Je comprends ta réaction dans la mesure où moi-même j'ai souffert étant prof de parents consuméristes se permettant de juger ce que je faisais.
Mais as-tu des enfants ? Aurais-tu aimé qu'ils aient certains collègues? Moi non franchement. Et quand j'étais prof je me rappelle que tout le monde savait que telle prof de maths tenait parfaitement ses classes et les faisait très bien travailler, que tel prof était bordélisé non ? (dur d'ailleurs quand soi-même on n'y arrive plus! et je ne jette pas la pierre tant que ça au prof de maths, je pense que la direction a un problème et soutient les profs charismatiques, pas ceux qui ont un peu de mal ce qui empire les choses) Je soutiens à fond les profs pour ce qui est discipline (je ne remettrais jamais en cause la moindre punition, j'ai détesté les parents qui me faisaient ça), mais si je les ai mis dans cet établissement c'est pour qu'ils travaillent (mes enfants) et je suis satisfaite quand je vois du contenu, des méthodes, des devoirs exigeants etc. Par exemple je trouve le travail des profs de langue particulièrement remarquable parce qu'en plus du bon niveau à l'écrit les deux profs auxquelles je pense ont une excellente méthode à l'oral (même si j'ignore leur recette magique, n'assistant pas aux cours en effet!) ; quand j'entends mes enfants parler anglais et allemand je trouve qu'ils se débrouillent vraiment bien à leur niveau, le grand a même un accent pas mal, ils sont vraiment meilleurs que moi au même âge.

_________________
You gotta keep the devil
Way down in the hole

Aliceinwonderland
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cognac (16) : Le tribunal administratif de Poitiers annule le blâme infligé par le rectorat à un enseignant.

Message par Aliceinwonderland le Sam 1 Mar 2014 - 16:13

Et pour en revenir au sujet en effet c'est une très bonne chose que l'enseignant ne soit plus inquiété. On aimerait quand même savoir ce qu'il était censé faire.

_________________
You gotta keep the devil
Way down in the hole

Aliceinwonderland
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cognac (16) : Le tribunal administratif de Poitiers annule le blâme infligé par le rectorat à un enseignant.

Message par philann le Sam 1 Mar 2014 - 16:17

évidemment je n'aimerais pas que mes enfants aient certains collègues, mais justement je vois ces derniers de l'intérieur.
C'est ta capacité EN TANT QUE MÈRE d'élève de juger de la qualité d'un prof que je trouve étonnante pour ne pas dire plus.

Après, évidemment que ton choix de scolarisation des enfants vise à ce qu'ils reçoivent le meilleur enseignement mais ce n'est pas pour autant que tu peux juger de la qualité individuelle des profs.

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cognac (16) : Le tribunal administratif de Poitiers annule le blâme infligé par le rectorat à un enseignant.

Message par Aliceinwonderland le Sam 1 Mar 2014 - 16:26

Je pense être plus apte effectivement à juger la qualité du travail en français (d'ailleurs j'avais deviné quand même avant que la présidente de l'assoc de parents me le dise qui avait le concours et qui ne l'avait pas) ; mais quand en réunion de parents tu te rends compte que tu connais mieux les programmes que la prof et que tu pourrais mieux répondre aux questions des parents... mais évidemment je n'ai rien dit, et puis finalement elle ne s'est pas mal débrouillée. C'est sûr que pour les matières scientifiques c'est plus subjectif même si le prof bordélisé c'est le truc que tout le monde sait et qui n'aide pas, quelles que soient ses qualités. Et quand on me dit qu'il rate chaque année son CAPES de maths, je me dis que comme il y a beaucoup de postes, ce doit être un peu comme les lettres, pas hyper ardu quand même.
Tant que je ne laisse rien paraître de mon jugement aux enfants et que je ne sape pas l'autorité du prof je pense qu'il n'y a pas de souci.

_________________
You gotta keep the devil
Way down in the hole

Aliceinwonderland
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cognac (16) : Le tribunal administratif de Poitiers annule le blâme infligé par le rectorat à un enseignant.

Message par thierry75 le Sam 1 Mar 2014 - 16:27

Pour en revenir au sujet initial, le collègue a eu raison de se battre, et en plus il a obtenu gain de cause, mais un blâme ce n'est pas grand-chose, rien à voir avec une mutation d'office ou une rétrogradation d'échelon, où les effets sont tout à fait "réels" et observables.

thierry75
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cognac (16) : Le tribunal administratif de Poitiers annule le blâme infligé par le rectorat à un enseignant.

Message par Aliceinwonderland le Sam 1 Mar 2014 - 16:31

J'ajouterais (et j'arrête de polluer ce topic) que si on n'était pas entré dans l'ère du soupçon en quelque sorte dans le domaine de l'éducation (je repense à la manière dont enseignaient certains de mes collègues, l'indigence affichée du contenu et les méthodes absurdes) je serais sans doute beaucoup moins méfiante.

_________________
You gotta keep the devil
Way down in the hole

Aliceinwonderland
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cognac (16) : Le tribunal administratif de Poitiers annule le blâme infligé par le rectorat à un enseignant.

Message par MarieL le Dim 2 Mar 2014 - 10:22

@thierry75 a écrit:Pour en revenir au sujet initial, le collègue a eu raison de se battre, et en plus il a obtenu gain de cause, mais un blâme ce n'est pas grand-chose, rien à voir avec une mutation d'office ou une rétrogradation d'échelon, où les effets sont tout à fait "réels" et observables.

Comment ça, "pas grand chose ?"  heu Qu'il y ait pire comme sanction, certes, mais cela reste une sanction officielle qui plombe un dossier et une carrière tout de même.

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda

MarieL
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cognac (16) : Le tribunal administratif de Poitiers annule le blâme infligé par le rectorat à un enseignant.

Message par Hoa Mai le Dim 2 Mar 2014 - 11:04

@philann a écrit:évidemment je n'aimerais pas que mes enfants aient certains collègues, mais justement je vois ces derniers de l'intérieur.
C'est ta capacité EN TANT QUE MÈRE d'élève de juger de la qualité d'un prof que je trouve étonnante pour ne pas dire plus.

Après, évidemment que ton choix de scolarisation des enfants vise à ce qu'ils reçoivent le meilleur enseignement mais ce n'est pas pour autant que tu peux juger de la qualité individuelle des profs.


Heu... Je vais faire une réponse hors sujet à ce commentaire qui était déjà lui-même hors-sujet, mais je ne vois pas pourquoi une mère serait incapable, en ouvrant le cahier de son enfant et en en visant le contenu, en regardant quel genre de devoirs à la maison sont donnés, et en constatant le nombre de contrôles donnés par trimestre et quelles sont les questions posées, serait incapable d'avoir un avis sur le prof en question. Évidemment, on peut préférer la posture idéologique, genre c'est un collègue, donc il est forcément bon...

Hoa Mai
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cognac (16) : Le tribunal administratif de Poitiers annule le blâme infligé par le rectorat à un enseignant.

Message par alainf le Dim 2 Mar 2014 - 11:26

il existe aussi la posture "idéologique" qui consiste a ne pas apprècier le prof qui donne de mauvaises notes à son enfant. Beaucoup de parents sont (sur)protecteurs et prennent pour "argent comptant" les appréciations et commentaires de leur progéniture sur leurs profs.

alainf
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cognac (16) : Le tribunal administratif de Poitiers annule le blâme infligé par le rectorat à un enseignant.

Message par Chocolat le Dim 2 Mar 2014 - 11:35

@Hoa Mai a écrit:


Heu... Je vais faire une réponse hors sujet à ce commentaire qui était déjà lui-même hors-sujet, mais je ne vois pas pourquoi une mère serait incapable, en ouvrant le cahier de son enfant et en en visant le contenu, en regardant quel genre de devoirs à la maison sont donnés, et en constatant le nombre de contrôles donnés par trimestre et quelles sont les questions posées, serait incapable d'avoir un avis sur le prof en question. Évidemment, on peut préférer la posture idéologique, genre c'est un collègue, donc il est forcément bon...

Je te rejoins sur cette question, à une exception près (je m'intéresse au type d'évaluations et non pas à leur nombre) même s'il est évident que je n'irais jamais dire à un collègue que je trouve qu'il/elle fait n'importe quoi, parce que ça n'aurait aucun sens.
Qui suis-je pour me permettre de le faire ?!
Avoir un avis et faire bosser son enfant pour compléter/corriger si nécessaire, oui ; juger un collègue depuis la posture subjective de parent, non, je ne le ferais pas.


Axel a écrit:
@thierry75 a écrit:Pour en revenir au sujet initial, le collègue a eu raison de se battre, et en plus il a obtenu gain de cause, mais un blâme ce n'est pas grand-chose, rien à voir avec une mutation d'office ou une rétrogradation d'échelon, où les effets sont tout à fait "réels" et observables.

Comment ça, "pas grand chose ?" heu Qu'il y ait pire comme sanction, certes, mais cela reste une sanction officielle qui plombe un dossier et une carrière tout de même.

Je trouve que toute sanction injuste est "la pire" qui puisse exister.

Le collègue a eu raison de dénoncer cela et je suis ravie qu'il ait eu gain de cause sur la question !

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cognac (16) : Le tribunal administratif de Poitiers annule le blâme infligé par le rectorat à un enseignant.

Message par Hoa Mai le Dim 2 Mar 2014 - 11:43

@Chocolat a écrit:
@Hoa Mai a écrit:


Heu... Je vais faire une réponse hors sujet à ce commentaire qui était déjà lui-même hors-sujet, mais je ne vois pas pourquoi une mère serait incapable, en ouvrant le cahier de son enfant et en en visant le contenu, en regardant quel genre de devoirs à la maison sont donnés, et en constatant le nombre de contrôles donnés par trimestre et quelles sont les questions posées, serait incapable d'avoir un avis sur le prof en question. Évidemment, on peut préférer la posture idéologique, genre c'est un collègue, donc il est forcément bon...

Je te rejoins sur cette question, à une exception près (je m'intéresse au type d'évaluations et non pas à leur nombre) même s'il est évident que je n'irais jamais dire à un collègue que je trouve qu'il/elle fait n'importe quoi, parce que ça n'aurait aucun sens.
Qui suis-je pour me permettre de le faire ?!
Avoir un avis et faire bosser son enfant pour compléter/corriger si nécessaire, oui ; juger un collègue depuis la posture subjective de parent, non, je ne le ferais pas.

Sans juger, quand le professeur de son enfant ne fait qu'une évaluation en classe par trimestre (si,si, ça existe) et met trois mois pour rendre un devoir maison, on peut difficilement avoir une opinion positive.

Hoa Mai
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cognac (16) : Le tribunal administratif de Poitiers annule le blâme infligé par le rectorat à un enseignant.

Message par Chocolat le Dim 2 Mar 2014 - 11:52

@Hoa Mai a écrit:

Sans juger, quand le professeur de son enfant ne fait qu'une évaluation en classe par trimestre (si,si, ça existe) et met trois mois pour rendre un devoir maison, on peut difficilement avoir une opinion positive.

Cela dépend de sa manière de travailler, de la politique d'établissement...

Exemple : un prof explique à l'occasion de la première réunion parents-profs qu'il ne met qu'une note par trimestre car la classe a été retenue pour un projet d'évaluation par compétences. Razz 
Le parent qui n'assiste pas à cette réunion peut très facilement ne pas être au courant...  Wink 

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cognac (16) : Le tribunal administratif de Poitiers annule le blâme infligé par le rectorat à un enseignant.

Message par thierry75 le Dim 2 Mar 2014 - 12:56

Axel a écrit:
@thierry75 a écrit:Pour en revenir au sujet initial, le collègue a eu raison de se battre, et en plus il a obtenu gain de cause, mais un blâme ce n'est pas grand-chose, rien à voir avec une mutation d'office ou une rétrogradation d'échelon, où les effets sont tout à fait "réels" et observables.

Comment ça, "pas grand chose ?"  heu Qu'il y ait pire comme sanction, certes, mais cela reste une sanction officielle qui plombe un dossier et une carrière tout de même.
Cela ne plombe rien du tout et les conséquences sont à peu près égales à zéro. Evidemment vous êtes dans le collimateur de l'administration et il est préférable de "se tenir à carreau", c'est la seule chose pénible.

thierry75
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cognac (16) : Le tribunal administratif de Poitiers annule le blâme infligé par le rectorat à un enseignant.

Message par Nicolatsar le Lun 3 Mar 2014 - 8:55

Bon un autre topique où on parle du privé en général :

Aliceinwonderland tu y trouveras les réponses à ce que tu affirmes. Arrête de généraliser avec des affirmation comme
le privé n'aime pas les concours
Apporte des statistiques précises merci. Il ne s'agit ni d'une majorité d'établissement ni d'une majorité de professeurs. Pour les enseignants du privé, j'ai donné des statistiques fiables sur les concours ici :

http://www.neoprofs.org/t72576-enseignement-prive-stop-aux-prejuges-les-chiffres#2419889

Il y a aussi un topique qui parle de sujet là :

http://www.neoprofs.org/t72082p120-vos-enfants-dans-le-public-ou-dans-le-prive#2415663

@nightowl a écrit:
Et oui, pour être mauvaise langue :
- Le problème du public c'est bien souvent le public.
- Le problème du privé, c'est bien souvent les profs

Comme certains semblent en douter (sans beaucoup d'arguments une fois encore !), je rappelle ici aussi que les concours et IPR sont les mêmes pour le public et le privé ! Des "bons" et "mauvais" profs, il y en a dans le public et le privé (comment peut-on juger de cela si l'on est pas IPR, je me le demande...)

_________________
Quels enfants léguerons-nous à notre terre ?

Nicolatsar
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cognac (16) : Le tribunal administratif de Poitiers annule le blâme infligé par le rectorat à un enseignant.

Message par Aliceinwonderland le Lun 3 Mar 2014 - 12:13

Tes chiffres sont intéressants.
Peut-être les établissements que je connais fonctionnent-ils de manière particulière et ne sont pas représentatifs.
Et sachant que j'envisage de changer mes enfants d'établissement (je stresse à cause de cette histoire de risque de fermeture pour locaux pas aux normes) y a -t-il un moyen de connaître le pourcentage de certifiés et d'agrégés dans un établissement privé? Il y a un établissement privé relativement réputé situé un peu plus loin et je serais curieuse de savoir si eux aussi n'ont aucun agrégé ou s'ils fonctionnent différemment. Je serai obligée de demander directement lors du rendez-vous avec le chef d'établissement (ce que je trouve un peu gênant) ou il y a moyen de trouver ces infos ailleurs? Ou on ne peut le savoir qu'en copinant avec les associations de parents?

Pour le fait de juger les profs, je le redis, nous sommes entrés dans l'ère du soupçon, quand je vois un proche PE corriger les cahiers de ses élèves en faisant des fautes ("tu t'est trompé" et autres jolies perles, ou donner des feuilles photocopiées fautives), je pense que faire l'autruche et s'insurger contre le jugement plein de bon sens de parents impliqués et lucides n'a rien de constructif.

_________________
You gotta keep the devil
Way down in the hole

Aliceinwonderland
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cognac (16) : Le tribunal administratif de Poitiers annule le blâme infligé par le rectorat à un enseignant.

Message par Thierry30 le Lun 3 Mar 2014 - 19:08

Pour info, notre collègue Risso de Rustrel (voir autre fil) vient de recevoir un blâme du DASEN du Vaucluse...
J'espère qu'il va aller au TA!

Thierry30
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cognac (16) : Le tribunal administratif de Poitiers annule le blâme infligé par le rectorat à un enseignant.

Message par dandelion le Lun 3 Mar 2014 - 19:32

@Aliceinwonderland a écrit:Tes chiffres sont intéressants.
Peut-être les établissements que je connais fonctionnent-ils de manière particulière et ne sont pas représentatifs.
Et sachant que j'envisage de changer mes enfants d'établissement (je stresse à cause de cette histoire de risque de fermeture pour locaux pas aux normes) y a -t-il un moyen de connaître le pourcentage de certifiés et d'agrégés dans un établissement privé? Il y a un établissement privé relativement réputé situé un peu plus loin et je serais curieuse de savoir si eux aussi n'ont aucun agrégé ou s'ils fonctionnent différemment. Je serai obligée de demander directement lors du rendez-vous avec le chef d'établissement (ce que je trouve un peu gênant) ou il y a moyen de trouver ces infos ailleurs? Ou on ne peut le savoir qu'en copinant avec les associations de parents?

Pour le fait de juger les profs, je le redis, nous sommes entrés dans l'ère du soupçon, quand je vois un proche PE corriger les cahiers de ses élèves en faisant des fautes ("tu t'est trompé" et autres jolies perles, ou donner des feuilles photocopiées fautives), je pense que faire l'autruche et s'insurger contre le jugement plein de bon sens de parents impliqués et lucides n'a rien de constructif.
Il n'y a pas d'agrég externe pour le privé, mais une agrég interne. Cependant, il y a des professeurs agrégés venus du public qui enseignent dans le privé. Evidemment, cela ne garantit pas grand chose.
Il y a des établissements privés qui ont une culture centrée sur un enseignement d'élite, et qui vont jouer dans la même cours que les lycées public les plus réputés par exemple, il y en a aussi qui se spécialisent dans les élèves difficiles.
Du fait d'un nombre important de demandes et de coûts de fonctionnement tout de même élevés, les effectifs peuvent être également plus importants que dans le public.
Je pense qu'il faut surtout bien se renseigner à la fois directement auprès de l'établissement (portes ouvertes par exemple) et par le biais du bouche à oreille, et prendre en compte la personnalité de son enfant, qui ne va pas forcément s'épanouir dans un établissement très strict.

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cognac (16) : Le tribunal administratif de Poitiers annule le blâme infligé par le rectorat à un enseignant.

Message par skindiver le Jeu 6 Mar 2014 - 9:53

Je ne comprend pas aliceinwonderland ce besoin d'avoir absolument un prof agrégé pour son enfant.... Un agrégé n'est pas par définition un meilleur prof qu'un certifié ou qu'un contractuel. Il a certes prouvé son niveau de connaissances, mais les connaissances d'un certifié ou d'un contractuel ne sont forcément moins importantes, tout comme leur investissement personnel au sein de leurs classes ainsi que leur pédagogie avec les élèves.
Il y a des exemples et des contres exemples dans chaque établissements.
Mais on dirait que c'est uniquement pour briller lors de diner "mon fils est dans un établissement ou il y a 90%d'agrégés" VS le tiens est dans un collège tout pourri ou il n'y a que des vacataires...

skindiver
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cognac (16) : Le tribunal administratif de Poitiers annule le blâme infligé par le rectorat à un enseignant.

Message par Aliceinwonderland le Jeu 6 Mar 2014 - 15:02

Tu m'as mal comprise, j'ai moi même été seulement biad à l'agreg, j'ai des collègues certifiés brillants, je sais que les agrégés ont souvent un excellent niveau mais que ce n'est pas non plus une garantie (j'ai eu une prof agrégée nullissime qui avait dû cesser d'ouvrir le moindre livre une fois le concours en poche).
Mais je trouve dommage qu'il n'y ait aucun agrégé (sachant ce qu'on en fait dans certains collèges, et la majorité étant d'un très haut niveau) et surtout que de nombreux profs de lycée n'aient pas même le CAFEP. Autant au collège après tout qu'ils prennent des gens ayant eu juste une licence ou une maîtrise, si ceux-ci font l'affaire, profitent du bon niveau pour donner du travail ça passe ; mais au lycée je trouve qu'au moins le CAFEP est un minimum. Quand mon fils était en 6ème sa prof de français avait aussi les classes à bac, elle ratait son CAFEP chaque année et franchement autant en 6ème je trouve qu'elle faisait son travail correctement autant je ne trouve pas normal qu'elle ait eu des classes à bac. Je suis consciente qu'on trouve toujours des exceptions mais je trouve le système absurde, sachant que les élèves sont les plus triés sur le volet du département et qu'ils se retrouvent parfois avec des profs recrutés vite faits avant la rentrée, sans même le CAFEP, parfois sans expérience...

Edit Pour préciser, je trouve qu'on pourrait comparer ce système à la médecine : c'est comme si dans les hôpitaux, les infirmiers faisaient le travail des médecins, et les médecins le travail des infirmiers. Ou même comme si on n'employait plus que des aides-soignants pour faire le travail des médecins/infirmiers. C'est un peu exagéré mais c'est un peu ce qui se passe.


Dernière édition par Aliceinwonderland le Ven 7 Mar 2014 - 9:02, édité 4 fois (Raison : agré)

_________________
You gotta keep the devil
Way down in the hole

Aliceinwonderland
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cognac (16) : Le tribunal administratif de Poitiers annule le blâme infligé par le rectorat à un enseignant.

Message par Aliceinwonderland le Jeu 6 Mar 2014 - 15:04

Pour Dandelion, je sais très bien que le privé sélectif ne convient pas à tous les profils, mon n°1 a beaucoup moins supporté le choc que n°2, c'est pourquoi j'hésite pour lui l'an prochain entre le public ou un autre privé moins sélectif mais quand même de bon niveau.

_________________
You gotta keep the devil
Way down in the hole

Aliceinwonderland
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cognac (16) : Le tribunal administratif de Poitiers annule le blâme infligé par le rectorat à un enseignant.

Message par anthracite le Mer 2 Avr 2014 - 11:44

Et pour en revenir au sujet en effet c'est une très bonne chose que l'enseignant ne soit plus inquiété. On aimerait quand même savoir ce qu'il était censé faire.
Oui, je pense que c'est tout le fond du problème. Aucun inspecteur, à aucune formation, n'a de recette miracle. Et pour cause : ce n'est certainement pas un individu isolé qui peut résoudre le problème. Il faut une vraie politique d'établissement, et encore, seulement si le rectorat n'y met pas de bâtons dans les roues (en demandant moins de conseils de discipline et d'exclusions par exemple).

anthracite
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum