Pourquoi ce mépris entre collègues ?

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Pourquoi ce mépris entre collègues ?

Message par trompettemarine le Dim 2 Mar 2014 - 19:02

Je pense que la réforme châtel et sa non-abolition par Peillon ne fait rien pour arranger les choses. Dans notre lycée, les agrégés sont considérés comme des nantis, tant la masse de travail a augmenté. Les profs qui ont la chance d'avoir encore des demi-groupes (SVT etc.) sont regardés de travers par ceux qui se tapent des classes entières à longueur de journée. Ceux qui ont des copies de 10 minutes à corriger sont mal vus par ceux qui mettent une heure à en corriger deux.
Je ne vous dis rien des profs d'EPS qui en plus, chez nous, se font leur emploi du temps (rumeur ?).
Bilan : une salle des profs pour les prépas, une pour les profs de BTS, une pour l'EPS, une pour les Sciences expérimentales, un labo d'histoire qui finit par devenir une salle des profs, et la salle des profs proprement dite où les cernes font un concours entre elles.
Même si elle est quasiment neuve (mais bon, elle n'est pas chauffée, et il y pleut, il n'y a pas de salle de travail et doit bien faire pourtant 100 m²), on s'y croise, on s'y parle courtoisement souvent, mais chacun juge l'autre de plus en plus. Cela devient pesant, et je m'y attarde de moins en moins.
(plus possible de raconter des histoires de c* ou autres du même genre  Embarassed )

EDIT : on a un gros lycée.


Dernière édition par trompettemarine le Dim 2 Mar 2014 - 19:05, édité 2 fois

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ce mépris entre collègues ?

Message par InvitéYo le Dim 2 Mar 2014 - 19:03

@Carabas a écrit:
Nonancourt a écrit:Le pire, ce sont les profs à qui tu dis "bonjour" et qui ne te répondent même pas.
Ah j'en ai une comme ça.
Jamais compris.
J'ai arrêté de lui dire bonjour. Ma politesse a des limites.

Ils sont pléthores dans mon bahut. Jamais compris ce truc, jamais!!!!

InvitéYo
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ce mépris entre collègues ?

Message par yogi le Dim 2 Mar 2014 - 19:04

@Carabas a écrit:
Nonancourt a écrit:Le pire, ce sont les profs à qui tu dis "bonjour" et qui ne te répondent même pas.
Ah j'en ai une comme ça.
Jamais compris.
J'ai arrêté de lui dire bonjour. Ma politesse a des limites.

L'an dernier c'était récurrent en salle des profs. Tu dis bonjour en arrivant et personne ne te répond alors tu gueules "BONJOUR TOUT LE MONDE!!". Les gens sont surpris par leur propre impolitesse et manque de considération pour les autres humains au quotidien. Comment ensuite faire la morale aux élèves quand certains adultes ne connaissent pas les règles de politesse basiques?

_________________
"Jboirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin!"

yogi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ce mépris entre collègues ?

Message par Isis39 le Dim 2 Mar 2014 - 19:04

@trompettemarine a écrit:Je pense que la réforme châtel et sa non-abolition par Peillon ne fait rien pour arranger les choses. Dans notre lycée, les agrégés sont considérés comme des nantis, tant la masse de travail a augmenté. Les profs qui ont la chance d'avoir encore des demi-groupes (SVT etc.) sont regardés de travers par ceux qui se tapent des classes entières à longueur de journée. Ceux qui ont des copies de 10 minutes à corriger sont mal vus par ceux qui mettent une heure à en corriger deux.
Je ne vous dis rien des profs d'EPS qui en plus, chez nous, se font leur emploi du temps (rumeur ?).
Bilan : une salle des profs pour les prépas, une pour les profs de BTS, une pour l'EPS, une pour les Sciences expérimentales, un labo d'histoire qui finit par devenir une salle des profs, et la salle des profs où les cernes font un concours entre elles.
Même si elle est quasiment neuve (mais bon, elle n'est pas chauffée, et il y pleut, il n'y a pas de salle de travail et doit bien faire pourtant 100 m²), on s'y croise, on s'y parle courtoisement souvent, mais chacun juge l'autre de plus en plus. Cela devient pesant, et je m'y attarde de moins en moins.
(plus possible de raconter des histoires de c* ou autres du même genre  Embarassed )

EDIT : on a un gros lycée.
Les profs d'EPS font leur EDT chez nous.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ce mépris entre collègues ?

Message par Invité N le Dim 2 Mar 2014 - 19:06

@Isis39 a écrit:
@trompettemarine a écrit:Je pense que la réforme châtel et sa non-abolition par Peillon ne fait rien pour arranger les choses. Dans notre lycée, les agrégés sont considérés comme des nantis, tant la masse de travail a augmenté. Les profs qui ont la chance d'avoir encore des demi-groupes (SVT etc.) sont regardés de travers par ceux qui se tapent des classes entières à longueur de journée. Ceux qui ont des copies de 10 minutes à corriger sont mal vus par ceux qui mettent une heure à en corriger deux.
Je ne vous dis rien des profs d'EPS qui en plus, chez nous, se font leur emploi du temps (rumeur ?).
Bilan : une salle des profs pour les prépas, une pour les profs de BTS, une pour l'EPS, une pour les Sciences expérimentales, un labo d'histoire qui finit par devenir une salle des profs, et la salle des profs où les cernes font un concours entre elles.
Même si elle est quasiment neuve (mais bon, elle n'est pas chauffée, et il y pleut, il n'y a pas de salle de travail et doit bien faire pourtant 100 m²), on s'y croise, on s'y parle courtoisement souvent, mais chacun juge l'autre de plus en plus. Cela devient pesant, et je m'y attarde de moins en moins.
(plus possible de raconter des histoires de c* ou autres du même genre  Embarassed )

EDIT : on a un gros lycée.
Les profs d'EPS font leur EDT chez nous.

Oui et après on récupère les élèves le jeudi et le vendredi après-midi de 16h30 à 17h30 après les heures d'EPS. Smile Bon courage !

Invité N
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ce mépris entre collègues ?

Message par Carabas le Dim 2 Mar 2014 - 19:06

@yogi a écrit:
@Carabas a écrit:
Nonancourt a écrit:Le pire, ce sont les profs à qui tu dis "bonjour" et qui ne te répondent même pas.
Ah j'en ai une comme ça.
Jamais compris.
J'ai arrêté de lui dire bonjour. Ma politesse a des limites.

L'an dernier c'était récurrent en salle des profs. Tu dis bonjour en arrivant et personne ne te répond alors tu gueules "BONJOUR TOUT LE MONDE!!". Les gens sont surpris par leur propre impolitesse et manque de considération pour les autres humains au quotidien. Comment ensuite faire la morale aux élèves quand certains adultes ne connaissent pas les règles de politesse basiques?
C'est clair.
Une fois, j'ai dit à une collègue devant celle qui ne dit jamais "bonjour" : "ah mais je déteste les gens mal élevés, notamment ceux qui ne disent pas bonjour." Ben elle n'a pas tilté. Quand je suis partie, elle a dit à ma collègue : "elle a eu une éducation rigide, non?"  heu 

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett

Rejeter le socialisme parce que tant de socialistes sont des gens lamentables équivaut à refuser de prendre le train sous prétexte que le contrôleur a une tête qui ne vous revient pas.

George Orwell

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ce mépris entre collègues ?

Message par Isis39 le Dim 2 Mar 2014 - 19:07

Nonancourt a écrit:
@Isis39 a écrit:
Nonancourt a écrit:Le pire, ce sont les profs à qui tu dis "bonjour" et qui ne te répondent même pas.

Non ?!  heu 

Si si ! Il y en a deux comme ça dans mon établissement. Je n'ai jamais compris...

Je me souviens maintenant que quand j'étais stagiaire en collège de centre ville, les "mémés à fourrure" ( comme j'avais fini par les surnommer) ne répondaient pas à mon bonjour et se contentaient de me toiser... Je n'étais que stagiaire...

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ce mépris entre collègues ?

Message par trompettemarine le Dim 2 Mar 2014 - 19:08

@Isis39 a écrit:
@trompettemarine a écrit:Je pense que la réforme châtel et sa non-abolition par Peillon ne fait rien pour arranger les choses. Dans notre lycée, les agrégés sont considérés comme des nantis, tant la masse de travail a augmenté. Les profs qui ont la chance d'avoir encore des demi-groupes (SVT etc.) sont regardés de travers par ceux qui se tapent des classes entières à longueur de journée. Ceux qui ont des copies de 10 minutes à corriger sont mal vus par ceux qui mettent une heure à en corriger deux.
Je ne vous dis rien des profs d'EPS qui en plus, chez nous, se font leur emploi du temps (rumeur ?).
Bilan : une salle des profs pour les prépas, une pour les profs de BTS, une pour l'EPS, une pour les Sciences expérimentales, un labo d'histoire qui finit par devenir une salle des profs, et la salle des profs où les cernes font un concours entre elles.
Même si elle est quasiment neuve (mais bon, elle n'est pas chauffée, et il y pleut, il n'y a pas de salle de travail et doit bien faire pourtant 100 m²), on s'y croise, on s'y parle courtoisement souvent, mais chacun juge l'autre de plus en plus. Cela devient pesant, et je m'y attarde de moins en moins.
(plus possible de raconter des histoires de c* ou autres du même genre  Embarassed )

EDIT : on a un gros lycée.
Les profs d'EPS font leur EDT chez nous.

Alors je leur cause plus ! Na !  Smile 

(je blague)

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ce mépris entre collègues ?

Message par Madame_Prof le Dim 2 Mar 2014 - 19:08

Carabas, je pense que je ferais comme toi, je les afficherais en salle des profs, et je serais très en colère. Inadmissible de ne pas répondre à un bonjour !

_________________
2016-2017 T4 TZR en AFA avec des 6e, 5e, 2nde ! Militante plus que jamais Razz
2015-2016 - T3 TZR en AFA avec des 5e, 4e (dont une SEGPA), 3e... et toujours militante !
2014-2015 - T2 TZR en AFA avec des 5e, 4e, 3e + prof principal... et militante ! 
2013-2014 - Néo-titulaire TZR en AFA avec des 5e, 4e, 3e + prof principal  
2012-2013 - Année de stage avec des 6e, 5e, 4e

Madame_Prof
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ce mépris entre collègues ?

Message par yogi le Dim 2 Mar 2014 - 19:11

@Carabas a écrit:
@yogi a écrit:
@Carabas a écrit:
Ah j'en ai une comme ça.
Jamais compris.
J'ai arrêté de lui dire bonjour. Ma politesse a des limites.

L'an dernier c'était récurrent en salle des profs. Tu dis bonjour en arrivant et personne ne te répond alors tu gueules "BONJOUR TOUT LE MONDE!!". Les gens sont surpris par leur propre impolitesse et manque de considération pour les autres humains au quotidien. Comment ensuite faire la morale aux élèves quand certains adultes ne connaissent pas les règles de politesse basiques?
C'est clair.
Une fois, j'ai dit à une collègue devant celle qui ne dit jamais "bonjour" : "ah mais je déteste les gens mal élevés, notamment ceux qui ne disent pas bonjour." Ben elle n'a pas tilté. Quand je suis partie, elle a dit à ma collègue : "elle a eu une éducation rigide, non?"  heu 


 pingouin 
C'est dire ...ce n'est pas de la méchanceté en fait,juste un manque d'égards.

_________________
"Jboirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin!"

yogi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ce mépris entre collègues ?

Message par tango le Dim 2 Mar 2014 - 19:12

certains ne disent jamais bonjour chez moi. m'en fiche, je les ignore.
après perso je n'aime pas trop faire la bise, alors je dis bonjour mais j'évite la bise quand je peux. j'espère que les collègues ne le prennent pas mal.

tango
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ce mépris entre collègues ?

Message par Caspar Goodwood le Dim 2 Mar 2014 - 19:13

Les profs d'EPS "font" en effet leur emploi du temps très souvent en raison de contraintes techniques: partage du gymnase/piscine/stade avec les écoles primaires ou autres établissements de la ville, idem pour les chefs des travaux dans les lycées techniques ou professionnels.

PS: Ah la bise systématique tous les matins... Moi quand j'ai la tête dans le ... je préfère dire bonjour à la cantonade, et je n'aime pas faire la bise à tout le monde, pour moi c'est intime, je réserve ça à ceux qui me sont proches ( c'est mon côté anglais sans doute).


Dernière édition par Caspar Goodwood le Dim 2 Mar 2014 - 19:14, édité 1 fois

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ce mépris entre collègues ?

Message par Invité N le Dim 2 Mar 2014 - 19:13

tango33 a écrit:certains ne disent jamais bonjour chez moi. m'en fiche, je les ignore.
après perso je n'aime pas trop faire la bise, alors je dis bonjour mais j'évite la bise quand je peux. j'espère que les collègues ne le prennent pas mal.

La bise ? Ah oui, là il ne faut pas exagérer ! Very Happy

Invité N
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ce mépris entre collègues ?

Message par Igniatius le Dim 2 Mar 2014 - 19:13

@ElleDriver a écrit:Il peut y avoir ce phénomène de mépris à tous les niveaux (les vieux VS les jeunes, agrégés VS certifiés, matières VS matières, titulaires VS vacataires ou contractuels, fixes VS TZR, enseignants du supérieur VS les zautres, Professeurs VS MCF, enseignants du centre ville VS ceux de la campagne, enseignants des université parisiennes V le reste du pauvre monde...)

A mon humble avis, tout cela est une question de personnes plus que de statut (même si on pourra retrouver un certain profil de manière plus régulière dans certains corps/grade/fonctions Very Happy). A titre personnel j'ai décidé de l'interpréter comme une marque profonde d'insécurité personnelle, car on gagne toujours pour soi-même à se sentir supérieur à quelqu'un, c'est un baume pour estime abîmée (il me reste encore un peu de psychologie du dimanche soir, je vous en remets 100g?)

Cela me paraît l'opinion la plus sage sur ce fil : je crois aussi que bcp de gens possèdent un complexe d'infériorité bien intégré, et qu'ils prennent la moindre remarque émanant d'un collègue plus gradé, ou en poste fixe, ou "populaire" dans la salle des profs (mais oui, elle fonctionne comme n'importe quel groupe d'humains) comme étant une atteinte à leur statut, et donc du mépris.
Si je dis à mon collègue "Eh dis-donc, t'assures pas trop sur cette question précise" concernant les maths, il ne prendra pas du tout les choses de la même façon selon qu'il est agrégé ou certifié.
Et d'ailleurs, en lisant entre les lignes de ce topic, on voit plusieurs membres mettant en avant leurs propres complexes plus que le mépris des autres.

Bref, rien à voir avec le statut, mais bien avec la politesse et le comportement en général : il y a des blaireaux mal élevés partout, pas plus dans l'EN qu'ailleurs.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ce mépris entre collègues ?

Message par Igniatius le Dim 2 Mar 2014 - 19:17

Nonancourt a écrit:Le pire, ce sont les profs à qui tu dis "bonjour" et qui ne te répondent même pas.

J'ai un collègue de maths champion toutes catégories : quand on se croise dans un couloir vide de 100 m de long, on a le temps de se préparer à se dire bonjour. Eh bien quand nous arrivons à la même hauteur, il regarde fixement le mur opposé à ma position et accélère. Je prends un malin plaisir à tjrs lui dire un joyeux "bonjour". Alors il dit bonjour en remuant les lèvres, sans un son, et sans me regarder.

Je précise qu'il fait cela avec tout le monde.

Encore un matheux complètement introverti, mais je crois que je vais lui balancer un truc un jour.
D'autant que je suis coordonnateur de maths et qu'il y a quand même parfois besoin d'échanger...

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ce mépris entre collègues ?

Message par Lefteris le Dim 2 Mar 2014 - 19:27

@Caspar Goodwood a écrit:Et qu'entendait il par là?

Le mépris pour ses semblables est malheureusement un sentiment bine humain et très répandu, pas seulement dans les salles des profs, et j'ai dû l'éprouver une fois ou deux car je ne suis pas un saint.  Embarassed

PS: Comme j'en ai témoigné maintes fois sur ce forum, je ne suis pas dans le "bon groupe" dans mon établissement actuel, et c'est assez inconfortable, même si je n'ai aucune envie d'intégrer le groupe en question.
J'en ai souvent entendu parler, mais jamais vu de gens qui refusent de parler à d'autres en raison de leur statut, de salles séparées etc.
Des gens qui se parlent plus ou moins en raison des affinités, oui, c'est humain , mais pour le reste, bof... J'ai parfois entendu des remarques envieuses sur "les agrégés", mais plutôt moins que sur certains fils de ce forum .
J'ai un peu de mal à comprendre comment on peut être d'un groupe ou d'un autre , dans un métier où l'on n'est pas obligé de rester grenouiller dans la salle des profs et où de toute manière on n'est jamais tous ensemble.  scratch  Pour ma part, je n'ai l'impression de faire partie d'aucun groupe ni d'être rejeté par personne : pas d'amis, pas d'ennemis, des relations courtoises avec tout le monde jusqu'ici.
Quant au statut, on a celui qu'on peut , s'il est plus intéressant tant mieux , on le fait pour soi -même, pas pour mépriser ceux qui ont moins  Rolling Eyes . J'aurais plutôt tendance à dire qu'il faut favoriser ceux qui rament le plus , et j'opine dans ce sens s'il y a un stagiaire, un TZR qui doit faire des trajets, et je l'applique à mon cas : j'ai eu un complément de service ( il restait trop d'heures en LA après la suppression d'un poste ) , et j'ai demandé à la collègue qui devait faire 3 heures de choisir le "morceau" qui lui convenait le mieux.
Mais il est vrai que quand je suis entré dans l'EN, je me suis trouvé (vieux) stagiaire en ZEP avec un 4ème pénible , des cours l'après -midi...  humhum , et par la suite les EDT pourris dans l'indifférence totale (normal, un prof de LC hein... Rolling Eyes ) . Enfin ce n'est pas pour ça qu'il faut faire pareil. Tant qu'il n'y a pas un enjeu de vie de mort, il faut être indifférent, détaché, l'intérêt majeur étant de pouvoir travailler seul, sans être lié aux autres, avec la possibilité de prendre du recul. On n'st pas dans une cour de récré, hein ...

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ce mépris entre collègues ?

Message par Caspar Goodwood le Dim 2 Mar 2014 - 19:30

Il est quand même plus agréable d'avoir des relations cordiales avec ses collègues qui peuvent parfois déboucher sur de belles amitiés. Je vis seul, beaucoup de mes amis les plus proches vivent loin de chez moi, alors certains jours les seuls adultes que je vois dans la journées sont mes collègues, d'où l'importance que peuvent revêtir les amitiés ou inimitiés sur mon lieu de travail.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ce mépris entre collègues ?

Message par yogi le Dim 2 Mar 2014 - 19:32

@Caspar Goodwood a écrit:Il est quand même plus agréable d'avoir des relations cordiales avec ses collègues qui peuvent parfois déboucher sur de belles amitiés. Je vis seul, beaucoup de mes amis les plus proches vivent loin de chez moi, alors certains jours les seuls adultes que je vois dans la journées sont mes collègues, d'où l'importance que peuvent revêtir les amitiés ou inimitiés sur mon lieu de travail.

+10

_________________
"Jboirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin!"

yogi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ce mépris entre collègues ?

Message par kero le Dim 2 Mar 2014 - 19:34

@Igniatius a écrit:
Nonancourt a écrit:Le pire, ce sont les profs à qui tu dis "bonjour" et qui ne te répondent même pas.

J'ai un collègue de maths champion toutes catégories : quand on se croise dans un couloir vide de 100 m de long, on a le temps de se préparer à se dire bonjour. Eh bien quand nous arrivons à la même hauteur, il regarde fixement le mur opposé à ma position et accélère. Je prends un malin plaisir à tjrs lui dire un joyeux "bonjour". Alors il dit bonjour en remuant les lèvres, sans un son, et sans me regarder.

Ça ressemble fort à de la grosse timidité, ça. Et je crois que beaucoup de comportements perçus comme hautains relèvent de ce genre de problème.

Après, ça ne justifie pas toutes les attitudes désagréables et condescendantes qui sont condamnées ici à juste titre.

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ce mépris entre collègues ?

Message par Tazon le Dim 2 Mar 2014 - 19:34

@Igniatius a écrit:

Encore un matheux complètement introverti.


Eh oui, on fait des maths pour bien éviter tout affect, mais un jour on se retrouve prof et obligé de parler à des gens, quel piège!

Tazon
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ce mépris entre collègues ?

Message par yogi le Dim 2 Mar 2014 - 19:35

@kero a écrit:
@Igniatius a écrit:
Nonancourt a écrit:Le pire, ce sont les profs à qui tu dis "bonjour" et qui ne te répondent même pas.

J'ai un collègue de maths champion toutes catégories : quand on se croise dans un couloir vide de 100 m de long, on a le temps de se préparer à se dire bonjour. Eh bien quand nous arrivons à la même hauteur, il regarde fixement le mur opposé à ma position et accélère. Je prends un malin plaisir à tjrs lui dire un joyeux "bonjour". Alors il dit bonjour en remuant les lèvres, sans un son, et sans me regarder.

Ça ressemble fort à de la grosse timidité, ça. Et je crois que beaucoup de comportements perçus comme hautains relèvent de ce genre de problème.

Après, ça ne justifie pas toutes les attitudes désagréables et condescendantes qui sont condamnées ici à juste titre.

Oui, je pense que ce qu'on prend parfois pour du mépris reflète ,en fait ,le malaise d'une personne timide.

_________________
"Jboirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin!"

yogi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ce mépris entre collègues ?

Message par Lefteris le Dim 2 Mar 2014 - 19:38

@Caspar Goodwood a écrit:Il est quand même plus agréable d'avoir des relations cordiales avec ses collègues qui peuvent parfois déboucher sur de belles amitiés. Je vis seul, beaucoup de mes amis les plus proches vivent loin de chez moi, alors certains jours les seuls adultes que je vois dans la journées sont mes collègues, d'où l'importance que peuvent revêtir les amitiés ou inimitiés sur mon lieu de travail.
Je ne dis pas le contraire , mais ça ne se commande pas , les "vraies amitiés". Donc à défaut , autant avoir des rapports de courtoisie, de bonne entente. (Le hasard fait que les quelques collègues avec qui j'ai des rapports amicaux , je les ai connus dans d'autres circonstances qu'au boulot, voire même avant d'être enseignant, et horreur  Razz , il y a même une contractuelle ).

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ce mépris entre collègues ?

Message par Carabas le Dim 2 Mar 2014 - 19:38

Oui enfin, la timidité ne justifie pas tout.
JE suis timide et JE dis bonjour.

Et je suis rigide et égocentrique aussi...

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett

Rejeter le socialisme parce que tant de socialistes sont des gens lamentables équivaut à refuser de prendre le train sous prétexte que le contrôleur a une tête qui ne vous revient pas.

George Orwell

Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ce mépris entre collègues ?

Message par kero le Dim 2 Mar 2014 - 19:40

@Carabas a écrit:Oui enfin, la timidité ne justifie pas tout.
JE suis timide et JE dis bonjour.

Bien sûr, la timitidé n'excuse pas tout.

Maintenant, quand on parle de timidité, il y a des degrés. Un vrai timide est dans une situation de blocage fort - qui relève de l'émotionnel, du pas contrôlable.

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ce mépris entre collègues ?

Message par philann le Dim 2 Mar 2014 - 19:44

Puis il y a aussi les cas bizarres!
Un de mes collègues en physique ne dit bonjours à personne (alors qu'il est PP  affraid ). Ne sourit jamais, ne reste jamais en salle des profs... Pas méchant mais spécial!!

Une de mes collègues de math que je trouvais très hautaine et un peu méprisante...c'est avérée avec le temps très conviviale et d'une grande aide dans certaines occasions, je crois qu'il lui fallait juste un peu de temps pour faire son trou dans ce nouvel établissement.

Bref, il y a aussi une distinction entre mal élevé, timide...et un peu réservé...Mais c'est parfois difficile de ne pas confondre les 3.

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi ce mépris entre collègues ?

Message par Madame_Prof le Dim 2 Mar 2014 - 19:44

Enfin quand même... un prof qui fait cours à 30 élèves seul, incapable de juste dire "bonjour" ? Faut pas pousser ! Ça ne concerne pas la majorité de ces collègues dont on parle.

Ici la bise de temps en temps... lors d'une soirée entre collègues par exemple. Ou systématiquement à mon collègue d'EPS que je ne vois qu'une fois par semaine  Razz 

_________________
2016-2017 T4 TZR en AFA avec des 6e, 5e, 2nde ! Militante plus que jamais Razz
2015-2016 - T3 TZR en AFA avec des 5e, 4e (dont une SEGPA), 3e... et toujours militante !
2014-2015 - T2 TZR en AFA avec des 5e, 4e, 3e + prof principal... et militante ! 
2013-2014 - Néo-titulaire TZR en AFA avec des 5e, 4e, 3e + prof principal  
2012-2013 - Année de stage avec des 6e, 5e, 4e

Madame_Prof
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum