Vers la seconde unique et l'enseignement professionnel en deux ans ?

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Vers la seconde unique et l'enseignement professionnel en deux ans ?

Message par Jacq le Jeu 6 Mar 2014 - 22:36

@doublecasquette a écrit:
A mon avis, c'est déjà en train de se faire dans de nombreux secteurs : coiffure, esthétique, stylisme, publicité, journalisme, graphisme, agriculture. Tout part au privé hors contrat avec études payantes mais souvent gratifiantes.
A l'Etat resteront les grandes écoles prestigieuses et de la garderie jusqu'à bac +8, succursale de Pôle Emploi.


Je suis d'accord, sauf sur le "souvent gratifiantes". Lorsque je suis dans le métro (Lyon) et que je vois les annonces, certaines me font doucement rire. Souvent on prend le chèque, on vire ceux qui sont supposés ne pas avoir le niveau, et on délivre un diplôme bien à la con (pardonnez SVP) à bac +5, genre communciation. Désolé, la communication c'est quoi ? Des branleurrrrrs qui ensuite viennent pleurer parce qu'ils font des stages non rémunérés à longueur d'année ?

Par contre, je suis tout à fait d'accord sur l'abandon de l'Etat. Dans ma ville on refuse toute ouverture de BTS, prétextes de refus variés selon les années, et nos élèves vont où ? Dans des boites privées. Mais on peut faire le même reproche aux citées universitaires. Durant toutes mes années de fac il y a eu augmentation des demandes en Cité.U, non augmentation des places disponibles, et de l'immobilier privé à foison. Là encore l'Etat laisse le privé gérer et les finances des parents mener jusqu'au bout la logique de la discrimination sociale.

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la seconde unique et l'enseignement professionnel en deux ans ?

Message par Iphigénie le Ven 7 Mar 2014 - 0:24

Pour infirmier il y a les séries ST2S ! et effectivement les "prépas" privées pour les écoles de kiné par exemple- voire l'exam de première année de médecine d'ailleurs
D'accord pour le passage au privé et pour la création de marchés de dupes parfois! (sur le modèle des publicités acadomia)
Le pire étant que le public continue néanmoins de coûter très cher même sans aucun résultat ou presque! Tel qu'il est devenu c'est quand même une immense entreprise de gaspillage: tant qu'à comparer sans cesse avec l'entreprise on devrait quand même commencer à interroger l'efficacité voire la qualité de la production!

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la seconde unique et l'enseignement professionnel en deux ans ?

Message par ysabel le Ven 7 Mar 2014 - 8:07

@iphigénie a écrit:Pour infirmier il y a les séries ST2S ! et effectivement les "prépas" privées pour les écoles de kiné par exemple- voire l'exam de première année de médecine d'ailleurs
D'accord pour le passage au privé et pour la création de marchés de dupes parfois! (sur le modèle des publicités acadomia)
Le pire étant que le public continue néanmoins de coûter très cher même sans aucun résultat ou presque! Tel qu'il est devenu c'est quand même une immense entreprise de gaspillage: tant qu'à comparer sans cesse avec l'entreprise on devrait quand même commencer à interroger l'efficacité  voire la qualité de la production!

Tu veux rire ! Quand on regarde le pourcentage de ST2S qui réussissent le concours IFSI...

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la seconde unique et l'enseignement professionnel en deux ans ?

Message par Cath le Ven 7 Mar 2014 - 8:16

Une jeune fille que je connais (bac S, spé maths mention bien) le prépare cette année mais va sûrement renoncer: non au vu de la difficulté, franchement relative, des épreuves, mais parce qu'elle est lassée de ses condisciples infichues de faire une règle de trois...

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la seconde unique et l'enseignement professionnel en deux ans ?

Message par roxanne le Ven 7 Mar 2014 - 8:18

Le paradoxe étant tous ces élèves de 3e qui se plaignent que c'est trop dur le collège, qu'il y en a marre de l'école, que lire un livre de 150 pages, c'est trop compliqué et qui demandent, sans autre option une seconde générale ." Ah mais Madame, on est allés visiter le lycée, c'est trop bien, c'est pas la prison comme ici ! " (ce qui au vu de ce qui se passe dans notre collège est assez comique ).
Bon, l'idée que la seconde n'est pas une fin en soi, et que si on en a déjà marre en 3e, se lancer dans des études longues n'est pas la meilleure solution...
Mais c'est aussi ce qui est véhiculé par l'institution .L'année dernière, réunion, des pp de 3e, des cde dans un lycée pro .Le proviseur nous présente son lycée, un autre proviseur parle du sien, ils nous disent combien c'est intéressant (et j'ai travaillé dans les deux, c'est vrai) .Et puis, une bonne femme du rectorat (dont je n'ai pu identifier la fonction exacte) nous explique que notre département est en retard sur la moyenne nationale de passage en seconde générale, qu'il faut "avoir de l'ambition pour nos élèves "...paradoxe ..

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la seconde unique et l'enseignement professionnel en deux ans ?

Message par Iphigénie le Ven 7 Mar 2014 - 8:30

@roxanne a écrit:Le paradoxe étant tous ces élèves de 3e qui se plaignent que c'est trop dur le collège, qu'il y en a marre de l'école, que lire un livre de 150 pages, c'est trop compliqué et qui demandent, sans autre option une seconde générale ." Ah mais Madame, on est allés visiter le lycée, c'est trop bien, c'est pas la prison comme ici ! " (ce qui au vu de ce qui se passe dans notre collège est assez comique ).
Bon, l'idée que la seconde n'est pas une fin en soi, et que si on en a déjà marre en 3e, se lancer dans des études longues n'est pas la meilleure solution...
Mais c'est aussi ce qui est véhiculé par l'institution .L'année dernière, réunion, des pp de 3e, des cde dans un lycée pro .Le proviseur nous présente son lycée, un autre proviseur parle du sien, ils nous disent combien c'est intéressant (et j'ai travaillé dans les deux, c'est vrai) .Et puis, une bonne femme du rectorat (dont je n'ai pu identifier la fonction exacte) nous explique que notre département est en retard sur la moyenne nationale de passage en seconde générale, qu'il faut "avoir de l'ambition pour nos élèves "...paradoxe ..
Et si tu ajoutes le rôle des conseillers d'orientation qui comme chez nous ne fonctionnent pas à partir des niveaux requis mais à partir des voeux des élèves: il doit aller en S parce qu'il veut être pilote de ligne. (Je cite toujours ce cas, parce que j'avais dit "pilote de bus et c'est pas sûr" ce qui m'a été vivement reproché: résultat l'élève a mis cinq ans et deux réorientations pour finir en bac pro vente.)
Chez nous les St2S fonctionnent: malheureusement, un faiseur de stats du rectorat vient de s'apercevoir que trop de filles ne s'inscrivaient pas en seconde générale (elles vont vers le principal débouché de la région en dehors des services à la personne...) : dès l'an prochain, on va corriger ça:elles viendront gonfler les contingents de secondes inadaptées. Twisted Evil 
Et finiront probablement comme aide à la personne au lieu d'avoir une chance de devenir infirmière.


Dernière édition par iphigénie le Ven 7 Mar 2014 - 9:15, édité 1 fois

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la seconde unique et l'enseignement professionnel en deux ans ?

Message par Kilmeny le Ven 7 Mar 2014 - 8:32

@roxanne a écrit:Le paradoxe étant tous ces élèves de 3e qui se plaignent que c'est trop dur le collège, qu'il y en a marre de l'école, que lire un livre de 150 pages, c'est trop compliqué et qui demandent, sans autre option une seconde générale ." Ah mais Madame, on est allés visiter le lycée, c'est trop bien, c'est pas la prison comme ici ! " (ce qui au vu de ce qui se passe dans notre collège est assez comique ).
Bon, l'idée que la seconde n'est pas une fin en soi, et que si on en a déjà marre en 3e, se lancer dans des études longues n'est pas la meilleure solution...
Mais c'est aussi ce qui est véhiculé par l'institution .L'année dernière, réunion, des pp de 3e, des cde dans un lycée pro .Le proviseur nous présente son lycée, un autre proviseur parle du sien, ils nous disent combien c'est intéressant (et j'ai travaillé dans les deux, c'est vrai) .Et puis, une bonne femme du rectorat (dont je n'ai pu identifier la fonction exacte) nous explique que notre département est en retard sur la moyenne nationale de passage en seconde générale, qu'il faut "avoir de l'ambition pour nos élèves "...paradoxe ..

Mes secondes (qui pourraient être tes anciens 3èmes venus au lycée) ont le même discours vis-à-vis de la 1ère... "Madaaaame, je veux passer en 1ère L !!!! Mais il ne faudra pas trop lire, hein ? On a trop lu cette année, y'aura pas trop d'bouquins à lire en L, hein ?"  Evil or Very Mad Crying or Very sad Rolling Eyes

Et puis, la version... "c'est pas grave si j'ai 4 de moyenne en physique pour passer en S. J'ai ma moyenne en maths (oui, 10.2..... Rolling Eyes )" ?


Dernière édition par Kilmeny le Ven 7 Mar 2014 - 8:33, édité 2 fois

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1

Kilmeny
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la seconde unique et l'enseignement professionnel en deux ans ?

Message par doublecasquette le Ven 7 Mar 2014 - 8:32

@Jacq a écrit:
@doublecasquette a écrit:
A mon avis, c'est déjà en train de se faire dans de nombreux secteurs : coiffure, esthétique, stylisme, publicité, journalisme, graphisme, agriculture. Tout part au privé hors contrat avec études payantes mais souvent gratifiantes.
A l'Etat resteront les grandes écoles prestigieuses et de la garderie jusqu'à bac +8, succursale de Pôle Emploi.


Je suis d'accord, sauf sur le "souvent gratifiantes".  Lorsque je suis dans le métro (Lyon) et que je vois les annonces, certaines me font doucement rire. Souvent on prend le chèque, on vire ceux qui sont supposés ne pas avoir le niveau, et on délivre un diplôme bien à la con (pardonnez SVP) à bac +5, genre communciation. Désolé, la communication c'est quoi ? Des branleurrrrrs qui ensuite viennent pleurer parce qu'ils font des stages non rémunérés à longueur d'année ?

.

Je pensais aux formations courtes vers de vrais métiers, celles que les initiés connaissent, pas aux formations fumeuses type bachelor et autres qui me semblent effectivement très douteuses.

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la seconde unique et l'enseignement professionnel en deux ans ?

Message par Jacq le Ven 7 Mar 2014 - 10:36

@roxanne a écrit: [...] une bonne femme du rectorat (dont je n'ai pu identifier la fonction exacte) nous explique que notre département est en retard sur la moyenne nationale de passage en seconde générale, qu'il faut "avoir de l'ambition pour nos élèves "...paradoxe ..

Même remarque dans un collège de l'ac Strasbourg où les élèves s'orientaient souvent en LP par choix, et parce qu'il y avait de gros débouchés industriels liés, en Alsace et en Allemagne. Vos élèves et vous manquez d'ambition, et hop, presque tout le monde en seconde générale, et les gamins incités à ne plus aller en LP.

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la seconde unique et l'enseignement professionnel en deux ans ?

Message par Une passante le Ven 7 Mar 2014 - 10:47

@Jacq a écrit:
@doublecasquette a écrit:
A mon avis, c'est déjà en train de se faire dans de nombreux secteurs : coiffure, esthétique, stylisme, publicité, journalisme, graphisme, agriculture. Tout part au privé hors contrat avec études payantes mais souvent gratifiantes.
A l'Etat resteront les grandes écoles prestigieuses et de la garderie jusqu'à bac +8, succursale de Pôle Emploi.


Je suis d'accord, sauf sur le "souvent gratifiantes".  Lorsque je suis dans le métro (Lyon) et que je vois les annonces, certaines me font doucement rire. Souvent on prend le chèque, on vire ceux qui sont supposés ne pas avoir le niveau, et on délivre un diplôme bien à la con (pardonnez SVP) à bac +5, genre communciation. Désolé, la communication c'est quoi ? Des branleurrrrrs qui ensuite viennent pleurer parce qu'ils font des stages non rémunérés à longueur d'année ?

Par contre, je suis tout à fait d'accord sur l'abandon de l'Etat. Dans ma ville on refuse toute ouverture de BTS, prétextes de refus variés selon les années, et nos élèves vont où ?  Dans des boites privées. Mais on peut faire le même reproche aux citées universitaires. Durant toutes mes années de fac il y a eu augmentation des demandes en Cité.U, non augmentation des places disponibles, et de l'immobilier privé à foison. Là encore l'Etat laisse le privé gérer et les finances des parents mener jusqu'au bout la logique de la discrimination sociale.

Idem dans mon (petit) département, dès que les lycées publics demandent une ouverture de formation post-bac, c'est refusé, mais quand le privé le fait, c'est accepté !
je suis curieuse de savoir si c'est si fréquent que cela !

Une passante
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la seconde unique et l'enseignement professionnel en deux ans ?

Message par Cath le Ven 7 Mar 2014 - 12:27

Chez nous aussi, c'est comme ça.
Oui au privé, non au public.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la seconde unique et l'enseignement professionnel en deux ans ?

Message par Olympias le Ven 7 Mar 2014 - 16:24

@Jacq a écrit:Nan parce que les 2GT entrant en première bac pro sont des réorientations. On peut comprendre que des gamins soient orientés "par erreur" en LGT (surtout avec taux de passages imposés) et orientés ensuite en 1re pro. Ce n'est pas idiot. De même un gamin de LP peut être orienté vers le LG ou plutôt vers le LGTechno. De là à généraliser !
Le problème n'est pas l'existence des passerelles mais la faible possibilité d'orientation vers les LP après la 2GT (sachant qu'en plus sur les mêmes places peuvent se présenter ceux qui sortent de CAP).
Le problème n'est pas tant celui du LP, mais celui du LG. Généralisons l'orientation en seconde G et nous ruinons plus encore son niveau. Bientôt en fac nous ferons du niveau troisième !

Certains de mes élèves de seconde n'ont même pas le niveau 4è affraid ; mais peut-être suis-je trop élitiste...je leur demande de savoir lire (pas d'ânonner en butant sur un mot sur deux) et de comprendre ce qu'il lisent, de savoir écrire convenablement, de formuler clairement une pensée cohérente et de savoir faire un peu de calcul mental simple sans l'aide de leur calculatrice. Ah, et aussi d'apprendre régulièrement les cours.  diable Trop dur sans doute

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la seconde unique et l'enseignement professionnel en deux ans ?

Message par hobbit le Ven 7 Mar 2014 - 19:18

Devoir réexpliquer encore et encore à des secondes pourquoi la solution de "3=1+a" est "a=2" ...

hobbit
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers la seconde unique et l'enseignement professionnel en deux ans ?

Message par lovelyday le Ven 7 Mar 2014 - 19:19

Quand je note sur 10, mes élèves de bac pro me demandent combien ça fait sur 20...

lovelyday
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum