Faut-il brûler le Club des Cinq ?

Page 1 sur 9 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Faut-il brûler le Club des Cinq ?

Message par Raoul Volfoni le Mer 5 Mar 2014 - 14:09

«Vous l’appelez Claude ! s’exclama Annie, surprise. Je croyais que son nom était Claudine. - Oui, en réalité, c’est bien Claudine. Mais Claude a horreur d’être une fille et, pour lui faire plaisir, nous l’appelons Claude, ce qui fait plus masculin. D’ailleurs, elle s’obstine à ne pas répondre lorsqu’on l’appelle Claudine.»

De quel livre pour enfants est donc extrait cet étonnant dialogue, car il s’agit, en effet, d’une œuvre destinée à la jeunesse ? Ne s’agit-il pas de l’un de ces «ouvrages idéologiques» dont l’acquisition par les bibliothèques municipales est vivement dénoncée, au nom de la protection de l’enfance et de la défense de la famille, par divers mouvements conservateurs ? N’est-ce pas une nouvelle manifestation de la «culture de mort» contre laquelle ces mêmes mouvements ont décidé de mener une lutte sans merci ? La réponse surprendra peut-être ; cette citation est issue de l’un des plus grands classiques de la Bibliothèque rose : le Club des Cinq et le Trésor de l’île, premier roman d’une série de vingt et un, que l’on doit à la plume d’Enid Blyton (1897-1968). Ces romans, publiés au Royaume-Uni de 1942 à 1963, parurent en France de 1955 à 1967 et sont encore l’objet de rééditions régulières à l’attention d’un public d’enfants de 10 à 12 ans.

La suite ici

_________________
"Les jolies filles en savent toujours trop !" (Raoul Volfoni, conseiller officiel de la ministre)

>>Quatre clics par jour pour aider les animaux abandonnés !<<

Raoul Volfoni
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il brûler le Club des Cinq ?

Message par Provence le Mer 5 Mar 2014 - 17:50

On peut en tout cas brûler les nouvelles traductions...  Suspect 

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il brûler le Club des Cinq ?

Message par Provence le Mer 5 Mar 2014 - 17:52

Force est cependant de constater que l’un des héros de ce roman est une jeune fille de 11 ans, aux cheveux coupés très court, au visage hâlé, habillée en garçon et revendiquant une identité masculine en des termes dénués de toute ambiguïté : «Je suis Claude, répondit la fillette, et je ne vous répondrai que si vous m’appelez ainsi. Je déteste être une fille. Je ne veux pas en être une.

Je reconnais là la description d'une de mes élèves, née garçon dans un corps de fille.

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il brûler le Club des Cinq ?

Message par Cincinnata le Mer 5 Mar 2014 - 17:55

C'est quoi ce délire ! Le fait que des jeunes filles préfèrent ressembler à des garçons plutôt qu'aux petites potiches qu'on leur servait comme modèles n'est pas nouveau !  Rolling Eyes Ras le bol d'entendre parler de théorie du genre partout...

_________________
" Je ne promettrai donc pas le plaisir, mais je donnerai comme fin la difficulté vaincue." Alain
" Ce n'est pas le mur que je trouerai avec mon front, si, réellement, je n'ai pas assez de force pour le trouer, mais le seul fait qu'il soit un mur de pierre et que je sois trop faible n'est pas une raison pour que je me soumette !" Les Carnets du sous-sol, Dostoïevski
Ceux qui pensent que c'est impossible sont priés de ne pas déranger ceux qui essaient.
"Pousse selon ton espèce ! "

Cincinnata
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il brûler le Club des Cinq ?

Message par Thierry30 le Mer 5 Mar 2014 - 18:17

Quelqu'un peut-il m'expliquer cette remarque?
J'avoue avoir peur de comprendre ce que je lis... scratch 

"Il existe, toutefois, des traitements hormonaux inhibiteurs de la puberté qui permettent de la différer en vue d’une transition future, voire de refuser, sans irréversibilité, les catégories du genre, femmes ou hommes."

Thierry30
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il brûler le Club des Cinq ?

Message par Lauzeta le Mer 5 Mar 2014 - 20:49

Je pense que l'article s'adresse aussi (voire d'abord) aux transsexuels. L'auteur participe à la réflexion sur le sujet d'un point de vue juridique : http://www.transidentite.fr/droitsetdemarches_brochGEsT.html

Lauzeta
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il brûler le Club des Cinq ?

Message par florestan le Mer 5 Mar 2014 - 21:00

En tout cas Claude est de loin le personnage le plus intéressant de la série; très loin devant la fade Annie et les deux garçons totalement conventionnels.

florestan
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il brûler le Club des Cinq ?

Message par philann le Mer 5 Mar 2014 - 21:03

@Cincinnata a écrit:C'est quoi ce délire ! Le fait que des jeunes filles préfèrent ressembler à des garçons plutôt qu'aux petites potiches qu'on leur servait comme modèles n'est pas nouveau !  Rolling Eyes Ras le bol d'entendre parler de théorie du genre partout...


Je suis assez d'accord. Ce d'autant que les rôles de garçon (a fortiori à l'époque de la femme gourde/bonne ménagère) étaient plus valorisant que ceux des filles. Et il en est toujours ainsi aujourd'hui. Ma mère, très féminine et hétéro, s'identifiait petite à Thierry la Fronde...pas à la cruche qui dort en attendant que le beau prince arrive. Et moi, enfant j'étais passionnée de robots, bricolage, et haïssait cordialement ce qui pouvait ressembler de près ou de loin à une poupée. Je cherche encore le lien entre cela et mon identité sexuelle ou mon genre ? scratch 

En revanche, cela dit beaucoup de ce qui est valorisé dans la société dans laquelle on grandit! Evil or Very Mad 

Spoiler:
au passage je hurle toujours en rentrant dans un magasin de jouets. JOuets développant la motricité fine et l'intelligence en bleus pour les garçons, jouets "sois belle, douce et ferme-la" en rose pour les filles  Rolling Eyes 

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il brûler le Club des Cinq ?

Message par Cincinnata le Mer 5 Mar 2014 - 21:14

@philann a écrit:
@Cincinnata a écrit:C'est quoi ce délire ! Le fait que des jeunes filles préfèrent ressembler à des garçons plutôt qu'aux petites potiches qu'on leur servait comme modèles n'est pas nouveau !  Rolling Eyes Ras le bol d'entendre parler de théorie du genre partout...


Je suis assez d'accord. Ce d'autant que les rôles de garçon (a fortiori à l'époque de la femme gourde/bonne ménagère) étaient plus valorisant que ceux des filles. Et il en est toujours ainsi aujourd'hui. Ma mère, très féminine et hétéro, s'identifiait petite à Thierry la Fronde...pas à la cruche qui dort en attendant que le beau prince arrive. Et moi, enfant j'étais passionnée de robots, bricolage, et haïssait cordialement ce qui pouvait ressembler de près ou de loin à une poupée. Je cherche encore le lien entre cela et mon identité sexuelle ou mon genre ? scratch 

En revanche, cela dit beaucoup de ce qui est valorisé dans la société dans laquelle on grandit! Evil or Very Mad 

Spoiler:
au passage je hurle toujours en rentrant dans un magasin de jouets. JOuets développant la motricité fine et l'intelligence en bleus pour les garçons, jouets "sois belle, douce et ferme-la" en rose pour les filles  Rolling Eyes 

Je ne peux que plussoyer, d'ailleurs les Walt Disney qui tentent de ne plus montrer des filles fades en grande robe qui attendent le prince charmant proposent maintenant des "garçons-manqués". En gros soit on est une cruche, soit on tente de ressembler à un garçon, comme ma chère Mulan... ah non, en fait ils ont créé un Mulan 2 où elle se marie avec le général Rolling Eyes il y a toujours une histoire d'amour c'est fou.

Eh je me souviens bien d'Annie, mais qu'elle était insupportable !!!! pendant que les garçons allaient vaillamment tâter le terrain elle préparait leur goûter  Razz 

_________________
" Je ne promettrai donc pas le plaisir, mais je donnerai comme fin la difficulté vaincue." Alain
" Ce n'est pas le mur que je trouerai avec mon front, si, réellement, je n'ai pas assez de force pour le trouer, mais le seul fait qu'il soit un mur de pierre et que je sois trop faible n'est pas une raison pour que je me soumette !" Les Carnets du sous-sol, Dostoïevski
Ceux qui pensent que c'est impossible sont priés de ne pas déranger ceux qui essaient.
"Pousse selon ton espèce ! "

Cincinnata
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il brûler le Club des Cinq ?

Message par linotte le Mer 5 Mar 2014 - 21:21

Pour ma part, je n'ai jamais aimé 'le club des cinq' ...à cause Claude  Rolling Eyes 
J'étais fan de Fantomette, une fille s'assume sans devenir un garçon !

linotte
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il brûler le Club des Cinq ?

Message par tango le Mer 5 Mar 2014 - 21:27

j'étais très garçon manqué jusque qu'il y a peu et je préférais (je préfère toujours) nettement faire des activités de "garçon". oui j'aurais préféré être un garçon, il faut être honnête, les fiffilles nunuches très peu pour moi. je suis même allée à l'armée. mais je n'aime pas les filles pour autant. et si c'était le cas, et ben où est le problème?
et aujourd'hui je suis féminine.
il y en a toujours qui voient le mal partout...


Dernière édition par tango33 le Jeu 6 Mar 2014 - 16:38, édité 1 fois

tango
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il brûler le Club des Cinq ?

Message par Gryphe le Mer 5 Mar 2014 - 21:27

Au passage, d'anciens Clubs des cinq tout droit sortis d'entrepôts des années 1970 et tout jaunis sont en vente en ce moment chez Decitre pour deux euros...
Je ne sais pas où ils les ont dénichés : ce sont d'anciennes éditions, mais pas d'occasion, encore neufs bien que jaunis !

 Shocked

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il brûler le Club des Cinq ?

Message par Dimka le Jeu 6 Mar 2014 - 1:48

Bonsoir,
républicain a écrit:Quelqu'un peut-il m'expliquer cette remarque?
J'avoue avoir peur de comprendre ce que je lis... scratch 

"Il existe, toutefois, des traitements hormonaux inhibiteurs de la puberté qui permettent de la différer en vue d’une transition future, voire de refuser, sans irréversibilité, les catégories du genre, femmes ou hommes."
Quand un pré-adolescent estime appartenir à l’autre genre que celui qui lui a été assigné à la naissance, et qu’il le revendique, il est possible pour lui de prendre un traitement qui bloque la puberté (la mue, la pilosité, etc. pour les uns, les seins, les règles, etc. pour les autres). Quand le traitement est arrêté, la puberté se remet en route, donc rien n’est définitif.

Cela permet donc d’attendre que le jeune grandisse pour décider de reprendre sa puberté ou pour entamer un parcours de changement physique : la communauté médicale n’aime pas agir sur des individus trop jeunes et pas considérés comme responsables (sauf pour les intersexes, mais ça c’est une autre question…  Rolling Eyes ). C’est supposé éviter l’éventuel charcutage provoqué par une mauvaise décision (traitement définitif pour quelqu’un qui finalement ne se sent pas trans’, ou réparation des conséquences de la puberté pour un trans’ qui n’aurait pas fait de traitement), ainsi que le traumatisme d’une mauvaise adolescence.
@Provence a écrit:Je reconnais là la description d'une de mes élèves, née garçon dans un corps de fille.
Alors c’est un de tes élèves, né garçon dans un corps de fille. Very Happy

_________________
Tentez de gagner des livresRazz

pingouin ← Ceci est un manchot (penguin en anglais), pas un pingouin. Les pingouins volent, sont présents en Bretagne et mangent donc du Kouign Aman. Les manchots ne volent pas, utilisent Linux et vivent dans l’hémisphère sud.

Contrairement à la chouette, le hibou a la classe, des aigrettes sur la tête et un x au pluriel.

J’aime les petits cœurs mignons et palpitants !
Big tiger is watching you!

Dimka
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il brûler le Club des Cinq ?

Message par Thierry30 le Jeu 6 Mar 2014 - 8:22

@Dimka a écrit:Bonsoir,
républicain a écrit:Quelqu'un peut-il m'expliquer cette remarque?
J'avoue avoir peur de comprendre ce que je lis... scratch 

"Il existe, toutefois, des traitements hormonaux inhibiteurs de la puberté qui permettent de la différer en vue d’une transition future, voire de refuser, sans irréversibilité, les catégories du genre, femmes ou hommes."
Quand un pré-adolescent estime appartenir à l’autre genre que celui qui lui a été assigné à la naissance, et qu’il le revendique, il est possible pour lui de prendre un traitement qui bloque la puberté (la mue, la pilosité, etc. pour les uns, les seins, les règles, etc. pour les autres). Quand le traitement est arrêté, la puberté se remet en route, donc rien n’est définitif.


C'est bien ce que j'avais compris, donc...
Je ne suis pas persuadé que ce genre de manip chimique soit très bonne pour la santé des ados en question (santé physique bien sûr...).
J'espère simplement que le suivi médical est correctement assuré pendant ce traitement... humhum

Thierry30
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il brûler le Club des Cinq ?

Message par Sacapus le Jeu 6 Mar 2014 - 9:39

@linotte a écrit:Pour ma part, je n'ai jamais aimé 'le club des cinq' ...à cause de Claude  Rolling Eyes 
J'étais fan de Fantômette, une fille  s'assume sans devenir un garçon !

Tiens, j’avais oublié !
Quand j’étais petit, je m’identifiais à Fantômette. (Je me souviens que j’étais un peu déçu de m’identifier à une fille, mais je la trouvais super, et ça compensait.)
Je suis un homme, je le précise, parce que j’ai remarqué que ce forum masque le sexe des participants à ceux qui ne sont pas connectés. C’est une drôle d’idée.
Ce qui serait super, ce serait que les sortes d’épithète qu’on voit sous les pseudos (érudit, modérateur, demi-dieu, simple troufion...) s’accordent au féminin quand le membre est de sexe féminin. En une ligne de PhP, ça devrait être faisable, non ? (ça me paraît plus facile que de programmer un décodeur de mpeg-4...)
(Si cette idée choque certains, on peut faire comme dans facebook, déclarer d’autres catégories génériques que homme et femme : (cis-générique, métasexuel, paraphylétique, triploblastique acœlomate, que sais-je...)

Sacapus
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il brûler le Club des Cinq ?

Message par thrasybule le Jeu 6 Mar 2014 - 9:42

On retrouve ce genre de personnage dans la série des Alice avec Marion Webb (d'ailleurs son nom anglais est George Fayne) présentée  systématiquement comme un "garçon manqué", "d'allure sportive", aux cheveux courts" avec tous les attributs inhérents à son caractère: intrépidité, endurance et goût pour l'action: Elle forme un couple oxymorique avec sa cousine Bess Taylor, blonde, ronde, amatrice de sucreries, coquette et pleutre. Alice, quant à elle, est comme la synthèse réconciliatrice de ses deux comparses qui ne sont que ses répliques dégradées et imparfaites. Pardon pour le HS.
C'est la brune sur l'image

_________________
♫Tititi tatata tititi tatata♫


Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/


J'ai mes ours!

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il brûler le Club des Cinq ?

Message par Marie Laetitia le Jeu 6 Mar 2014 - 9:42

@Gryphe a écrit:Au passage, d'anciens Clubs des cinq tout droit sortis d'entrepôts des années 1970 et tout jaunis sont en vente en ce moment chez Decitre pour deux euros...
Je ne sais pas où ils les ont dénichés : ce sont d'anciennes éditions, mais pas d'occasion, encore neufs bien que jaunis !

 Shocked

Je ne te félicite pas Gryphe! À cause de toi je viens de remplir un gros panier de Club des 5...  Evil or Very Mad Razz Razz Razz 

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il brûler le Club des Cinq ?

Message par Jacq le Jeu 6 Mar 2014 - 10:34

Ils n'ont vraiment que cela à faire d'aller chercher de la propagande dans le Club des Cinq.
Lorsque je souhais au Club des Cinq avec ma soeur (Annie donc), ma cousine (Claude, parce qu'elle aimait son côté plus aventureux) j'avais un ami qui jouait Dagobert... c'est un signe, sa vie est ruinée !

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il brûler le Club des Cinq ?

Message par henriette le Jeu 6 Mar 2014 - 11:07

@Jacq a écrit:Ils n'ont vraiment que cela à faire d'aller chercher de la propagande dans le Club des Cinq.
Lorsque je jouais au Club des Cinq avec ma soeur (Annie donc), ma cousine (Claude, parce qu'elle aimait son côté plus aventureux) j'avais un ami qui jouait Dagobert... c'est un signe, sa vie est ruinée !

Tu m'étonnes ! Pauvre gars No  ! Des années de psychanalyse pour récupérer une truc pareil !  Very Happy 

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il brûler le Club des Cinq ?

Message par Provence le Jeu 6 Mar 2014 - 11:36

républicain a écrit:
@Dimka a écrit:Bonsoir,
républicain a écrit:Quelqu'un peut-il m'expliquer cette remarque?
J'avoue avoir peur de comprendre ce que je lis... scratch 

"Il existe, toutefois, des traitements hormonaux inhibiteurs de la puberté qui permettent de la différer en vue d’une transition future, voire de refuser, sans irréversibilité, les catégories du genre, femmes ou hommes."
Quand un pré-adolescent estime appartenir à l’autre genre que celui qui lui a été assigné à la naissance, et qu’il le revendique, il est possible pour lui de prendre un traitement qui bloque la puberté (la mue, la pilosité, etc. pour les uns, les seins, les règles, etc. pour les autres). Quand le traitement est arrêté, la puberté se remet en route, donc rien n’est définitif.


C'est bien ce que j'avais compris, donc...
Je ne suis pas persuadé que ce genre de manip chimique soit très bonne pour la santé des ados en question (santé physique bien sûr...).
J'espère simplement que le suivi médical est correctement assuré pendant ce traitement... humhum

Rien n'est jamais simple... Je pense que si mon élève avait avait su que cela existait, ça aurait changé pas mal de choses pour elle. "Si je pouvais me trancher les seins, je le ferais".

@Jacq a écrit:Ils n'ont vraiment que cela à faire d'aller chercher de la propagande dans le Club des Cinq.
Lorsque je souhais au Club des Cinq avec ma soeur (Annie donc), ma cousine (Claude, parce qu'elle aimait son côté plus aventureux) j'avais un ami qui jouait Dagobert... c'est un signe, sa vie est ruinée !

 yesyes 

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il brûler le Club des Cinq ?

Message par Cincinnata le Jeu 6 Mar 2014 - 12:23

@Dimka a écrit:
@Provence a écrit:Je reconnais là la description d'une de mes élèves, née garçon dans un corps de fille.
Alors c’est un de tes élèves, né garçon dans un corps de fille. Very Happy

Ou alors c'est une fille qui ne se reconnait tout simplement pas dans l'image cucu qu'on lui donne des filles...

Sinon je veux bien apparaitre dans la catégorie ectoplasme, ou microbe  Razz 

_________________
" Je ne promettrai donc pas le plaisir, mais je donnerai comme fin la difficulté vaincue." Alain
" Ce n'est pas le mur que je trouerai avec mon front, si, réellement, je n'ai pas assez de force pour le trouer, mais le seul fait qu'il soit un mur de pierre et que je sois trop faible n'est pas une raison pour que je me soumette !" Les Carnets du sous-sol, Dostoïevski
Ceux qui pensent que c'est impossible sont priés de ne pas déranger ceux qui essaient.
"Pousse selon ton espèce ! "

Cincinnata
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il brûler le Club des Cinq ?

Message par Cath le Jeu 6 Mar 2014 - 12:30

Je crois que j'ai lu toute la collec du club des cinq, première version pour la traduction.
Et ce qui me plaisait, c'était la complétude que formait ce groupe : je ne m'identifiais à aucun en particulier, il fallait prendre un peu de chacun.

Quand j'y repense, ce groupe de gosses de 9 à 13 ans qui partait seul en vacances sous la seule surveillance d'un chien (je me souviens que la mère de l'un d'eux disait à un moment que c'était uniquement grâce à sa présence qu'elle les laissait partir ainsi !), ça ne me choquait pas du tout.
En même temps, quand on a soi-même 8 ans, 13 ans, ça parait très mûr...

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il brûler le Club des Cinq ?

Message par Provence le Jeu 6 Mar 2014 - 12:31

@Cincinnata a écrit:
Ou alors c'est une fille qui ne se reconnait tout simplement pas dans l'image cucu qu'on lui donne des filles...

 

Mais bien sûr...

C'est une adolescence qui, depuis les premières années de son enfance, sait qu'elle est un garçon. Je ne tiens pas à donner ici trop de détails, mais c'est quelque chose d’extrêmement intime et profond, qui fait partie de son identité.

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il brûler le Club des Cinq ?

Message par linotte le Jeu 6 Mar 2014 - 12:32

j'avais un ami qui jouait Dagobert... c'est un signe, sa vie est ruinée !

Avec mon frère on jouait à tarzan et Jane..quand son copain venait, il faisait cheetah...je me demande ce qu'il est devenu  affraid  Laughing 

linotte
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il brûler le Club des Cinq ?

Message par Caspar Goodwood le Jeu 6 Mar 2014 - 13:43

Enid Blyton a aussi été accusée de racisme, d'antisémitisme, interdite dans certaines bibliothèques publiques des pays anglophones...Elle était peut-être raciste et antisémite je ne sais pas, mais lire le Club des Cinq ne m'a pas traumatisé. Pour moi Claude, ou George était simplement un "garçon manqué, je ne me posais pas tant de questions, et j'adorais Fantômette aussi, en particulier pour l'humour décapant de son auteur.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 9 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum