Faut-il brûler le Club des Cinq ?

Page 3 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Faut-il brûler le Club des Cinq ?

Message par Ergo le Jeu 6 Mar 2014 - 19:45

Dans le doute, brûlons toute la littérature !  cheers 

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il brûler le Club des Cinq ?

Message par florestan le Jeu 6 Mar 2014 - 19:46

thrasybule a écrit:
Ergo a écrit:Quelque chose contre les prénoms d'origine celte, Sacapus ?  Razz 

J'ai voulu les lire en anglais, un jour, mais je n'ai jamais pu...peut-être parce que je les avais toujours imaginés en Bretagne et que je rêvais de faire comme eux et de ramer aussi bien que Claude.  Laughing 
Blague à part, mon époque m'inquiète.

Spoiler:
Fantômette est aussi ambiguë, elle a les cheveux courts. Et aussi, c'est une fana de bondage: http://coulmont.com/blog/2010/12/15/fantomette-heroine-sexuee/
 pingouin 
J'ai remarqué la même chose pour les Alice: à la fin, elle trouve tujours une porte dérobée (mhhh....) ou un souterrain (mhhh bis...) puis se fait surprendre et finit, ad libitum,les mains attachées, les yeux bandés ou baîllonnée.. Bravo l'exemplarité morale dans la littérature de jeunesse. C'est pas joli joli tut ça hein.


Purée, vous m'ouvrez des perspectives auxquelles je n'avais jamais songé, âme innocente que je suis  araignée 
avatar
florestan
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il brûler le Club des Cinq ?

Message par thrasybule le Jeu 6 Mar 2014 - 19:52

Je peux vous  parler pendant des heures (mais je ne vous infligerai pas ce pensum rassurez-vous) des problèmes œdipien de l'héroïne (mère morte lorsqu'elle était enfant, Sarah la bonne comme substitut maternel dégradé, relation fusionnelle avec son avocat de père), et son appétence , comme je l'ai dit avant pour les couloirs étroits et sombres, les grottes, les cavernes et autres cavités de mauvais aloi, et ses pulsions masos Quelle gourgandine

_________________
Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il brûler le Club des Cinq ?

Message par thrasybule le Jeu 6 Mar 2014 - 20:42

Et sa cousine Bess est une sacrée vicieuse aussi! 

_________________
Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il brûler le Club des Cinq ?

Message par totoro le Jeu 6 Mar 2014 - 20:50

Sphinx a écrit:Sinon, il y a aussi Jo des Little Women  Very Happy

 I love you I love you I love you I love you I love you 

_________________
avatar
totoro
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il brûler le Club des Cinq ?

Message par Nita le Jeu 6 Mar 2014 - 21:06

Caspar Goodwood a écrit:Claude est effectivement le personnage le plus intéressant et de loin. C'est de la littérature un peu industrielle, il ne faut pas y chercher trop de profondeur, mais ça remplit son objectif: distraire les enfants que nous étions et il y a quand même un imaginaire intéressant (landes, contrebandiers, tunnels et passages secrets...).


et des goûters, des tas de goûters, des sandwiches, des cakes, des glaces... Ils passaient leur temps à bouffer...

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.
avatar
Nita
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il brûler le Club des Cinq ?

Message par Caspar Goodwood le Jeu 6 Mar 2014 - 21:17

C'est à propos du Club des Cinq que je suis tombé sur le concept de floating timeline: les cinq enfants ont toujours le même âge, ne vieillissent pas mais ils se retrouvent toujours pour d'innombrables vacances d'été, de Pâques etc ce qui est totalement impossible. Les personnages de bande-dessinée sont aussi atteints du même mal: Tintin, Astérix, Superman... Mais je ne sais pas traduire floating timeline en français.  scratch

PS: Alice (alias Nancy Drew en anglais) a aussi été accusée de racisme, il faut dire que les temps ont changé depuis les premiers volumes, parus dans les années 30. On peut signaler aussi que les Alice ont été écrits par un pool d'auteurs et que Caroline Quine (Carolyn Keene en VO) n'a jamais existé, contrairement à Enid Blyton.
avatar
Caspar Goodwood
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il brûler le Club des Cinq ?

Message par Ergo le Jeu 6 Mar 2014 - 21:20

Temps suspendu ?

Sinon, j'adorais leurs goûters ! Un seul aurait suffi à nourrir une famille pour 15 jours et eux, 2h après parce qu'ils avaient nagé un peu, ils avaient encore faim !  Laughing 

_________________
No matter. Try again. Fail again. Fail better. ---Samuel Beckett
Stay afraid, but do it anyway. What's important is the action. You don't have to wait to be confident. Just do it and eventually the confidence will follow. ---Carrie Fisher
avatar
Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il brûler le Club des Cinq ?

Message par thrasybule le Jeu 6 Mar 2014 - 21:33

Caspar Goodwood a écrit:C'est à propos du Club des Cinq que je suis tombé sur le concept de floating timeline: les cinq enfants ont toujours le même âge, ne vieillissent pas mais ils se retrouvent toujours pour d'innombrables vacances d'été, de Pâques etc ce qui est totalement impossible. Les personnages de bande-dessinée sont aussi atteints du même mal: Tintin, Astérix, Superman... Mais je ne sais pas traduire floating timeline en français.  scratch

PS: Alice (alias Nancy Drew en anglais) a aussi été accusée de racisme, il faut dire que les temps ont changé depuis les premiers volumes, parus dans les années 30. On peut signaler aussi que les Alice ont été écrits par un pool d'auteurs et que Caroline Quine (Carolyn Keene en VO) n'a jamais existé, contrairement à Enid Blyton.
Je sais bien, quand j'ai appris ça, ma vie en a été bouleversée dans ses fondements mêmes. Je suis toujours inconsolable.

_________________
Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il brûler le Club des Cinq ?

Message par thrasybule le Jeu 6 Mar 2014 - 21:34

Ergo a écrit:Temps suspendu ?

Sinon, j'adorais leurs goûters ! Un seul aurait suffi à nourrir une famille pour 15 jours et eux, 2h après parce qu'ils avaient nagé un peu, ils avaient encore faim !  Laughing 
Une métaphore de leurs insatiables pulsions libidineuses! Pervers polymorphes!

_________________
Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il brûler le Club des Cinq ?

Message par Cincinnata le Jeu 6 Mar 2014 - 21:37

Razz Vous êtes tous fous !

_________________
" Je ne promettrai donc pas le plaisir, mais je donnerai comme fin la difficulté vaincue." Alain
" Ce n'est pas le mur que je trouerai avec mon front, si, réellement, je n'ai pas assez de force pour le trouer, mais le seul fait qu'il soit un mur de pierre et que je sois trop faible n'est pas une raison pour que je me soumette !" Les Carnets du sous-sol, Dostoïevski
Ceux qui pensent que c'est impossible sont priés de ne pas déranger ceux qui essaient.
"Pousse selon ton espèce ! "
avatar
Cincinnata
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il brûler le Club des Cinq ?

Message par thrasybule le Jeu 6 Mar 2014 - 21:38

Non pas moi! Eux!

_________________
Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il brûler le Club des Cinq ?

Message par Ergo le Jeu 6 Mar 2014 - 21:38

thrasybule a écrit:
Ergo a écrit:Temps suspendu ?

Sinon, j'adorais leurs goûters ! Un seul aurait suffi à nourrir une famille pour 15 jours et eux, 2h après parce qu'ils avaient nagé un peu, ils avaient encore faim !  Laughing 
Une métaphore de leurs insatiables pulsions libidineuses! Pervers polymorphes!
Synonyme: enfants. Ca colle.

_________________
No matter. Try again. Fail again. Fail better. ---Samuel Beckett
Stay afraid, but do it anyway. What's important is the action. You don't have to wait to be confident. Just do it and eventually the confidence will follow. ---Carrie Fisher
avatar
Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il brûler le Club des Cinq ?

Message par Caspar Goodwood le Jeu 6 Mar 2014 - 21:39

Et ne me lancez pas sur Michel ou les Six Compagnons et leur sous-texte gay.  pas vrai 
avatar
Caspar Goodwood
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il brûler le Club des Cinq ?

Message par thrasybule le Jeu 6 Mar 2014 - 21:41

Et quand le club des 5 et le clan de 7 se rencontrent, ça fait 12 Salopards ! Mais Lee Marvin était dans le clan des 7?

_________________
Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il brûler le Club des Cinq ?

Message par Caspar Goodwood le Jeu 6 Mar 2014 - 21:42

Il faudrait un Blytonverse où les héros se rencontrent comme dans le Marvel Universe.  yesyes 
avatar
Caspar Goodwood
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il brûler le Club des Cinq ?

Message par Sphinx le Jeu 6 Mar 2014 - 21:43

Et Langelot agent secret, alors ? Ca serait plutôt le contraire, le jeune homme blond propre sur lui aux cheveux taillés bien court... Un pote me racontait l'autre jour que l'auteur, Lieutenant X, était lié au FN, je ne sais pas si c'est vrai...

_________________
An education was a bit like a communicable sexual disease. It made you unsuitable for a lot of jobs and then you had the urge to pass it on. - Terry Pratchett, Hogfather

avatar
Sphinx
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il brûler le Club des Cinq ?

Message par thrasybule le Jeu 6 Mar 2014 - 21:44

Sinon il y avait une couverture des Soeurs Parker ( deux belles       celles-là aussi!) qui me faisait fantasmere quand j'étais enfant. Je crois qu'elle n'est pas pour rien dans mes horribles penchants déviants!

_________________
Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il brûler le Club des Cinq ?

Message par Caspar Goodwood le Jeu 6 Mar 2014 - 21:50

L'auteur de Langelot c'est Vladimir Volkoff, il doit être assez facile à trouver sur le Net, c'est un auteur qui a beaucoup publié et a pignon sur rue.
avatar
Caspar Goodwood
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il brûler le Club des Cinq ?

Message par thrasybule le Jeu 6 Mar 2014 - 21:50

Saviez-vous que Les 6 Compagnons étaient toxicomanes? J'en ai la preuve!

_________________
Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il brûler le Club des Cinq ?

Message par Caspar Goodwood le Jeu 6 Mar 2014 - 21:52

Allons bon!
avatar
Caspar Goodwood
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il brûler le Club des Cinq ?

Message par lumeeka le Jeu 6 Mar 2014 - 21:53

thrasybule a écrit:Et quand le club des 5 et le clan de 7 se rencontrent, ça fait 12 Salopards ! Mais Lee Marvin était dans le clan des 7?
>_<
avatar
lumeeka
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il brûler le Club des Cinq ?

Message par Ergo le Jeu 6 Mar 2014 - 21:53

La preuve !

_________________
No matter. Try again. Fail again. Fail better. ---Samuel Beckett
Stay afraid, but do it anyway. What's important is the action. You don't have to wait to be confident. Just do it and eventually the confidence will follow. ---Carrie Fisher
avatar
Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il brûler le Club des Cinq ?

Message par Provence le Jeu 6 Mar 2014 - 21:53

Sphinx a écrit:Un pote me racontait l'autre jour que l'auteur, Lieutenant X, était lié au FN, je ne sais pas si c'est vrai...

Est-ce que tu ne confonds pas avec Serge Dalens, auteur de la saga du Prince Eric?
avatar
Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il brûler le Club des Cinq ?

Message par thrasybule le Jeu 6 Mar 2014 - 21:54

Je note que la dernière de leur aventure se nomme Les 6 Compagnons et les Caïmans roses! Soit c'est un ouvrage dadaïste soit ils n'ont pas dû fumer que de l'eucalyptus...

_________________
Mon blog cinéma: http://ombreserrantes.com/

thrasybule
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il brûler le Club des Cinq ?

Message par Caspar Goodwood le Jeu 6 Mar 2014 - 22:00

J'adorais lire les listes de titres, presque plus que les romans eux-mêmes, mais les Six Compagnons je n'ai jamais vraiment aimé. Quelqu'un se souvient-il des Conquérants de l'Impossible de Philippe Ebly? Dès qu'ils partaient se promener ils tombaient sur une civilisation secrète ou voyageaient dans le temps, ça me faisait rêver.
avatar
Caspar Goodwood
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum