Réforme en médecine : comment devenir médecin sans passer le concours

Page 2 sur 12 Précédent  1, 2, 3, ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Réforme en médecine : comment devenir médecin sans passer le concours

Message par KinetteKinette le Lun 10 Mar 2014 - 13:25

Personnellement, ça ne me choque pas que l'on laisse la possibilité aux meilleurs élèves des filières bio la possibilité d'intégrer médecine (si on sélectionne les meilleurs évidemment, et si le niveau n'a pas trop baissé par rapport à mon époque).
Il y a de même des admissions possibles en écoles d'ingénieurs, et (contrairement à ce que prétend une personne sur le site du figaro) les étudiants qui utilisent de telles passerelles s'en sortent très bien dans les écoles (de ce que m'ont dit les différentes personnes qui sont passées par des prépas et ont ensuite côtoyé de "produits de la fac" ayant rejoint leur école, on gagne côté maturité et réflexion ce qu'on perd en force de bachotage...).

Il me semble très important que certaines bases mathématiques soient solides, surtout en statistiques et probabilité, et aussi pour la compréhension de certains aspects physiques (pression, mécanique des fluides...).
Mais la formation en bio, de mon temps, mettait aussi un très fort accent sur les stats et probas, la physique et la chimie, avec de très forts coefficients (en fait, les matières "biologiques" avaient en coefficient cumulé moins d'importance que physique+chimie+maths).

Bref, SI les passerelles sont bien faites, ça peut permettre de récupérer de bons futurs médecins (ou du moins des pas plus mauvais que ceux qui ont connu le concours, avec la mentalité qui va avec: pour avoir récupéré des personnes passées par médecine dans ma fac, je peux vous dire que les années en médecine laissaient des dégâts. Beaucoup ne comprenaient même pas qu'on puisse s'entraider!).

K.

KinetteKinette
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme en médecine : comment devenir médecin sans passer le concours

Message par Bouboule le Lun 10 Mar 2014 - 13:33

@Cath a écrit:
@Bouboule a écrit:
@Cath a écrit:Je suis dubitative.

Depuis des années, on manque d’enseignants et tout ce qu'on a fait, c'est baisser le niveau d’exigence du concours, ce qui l'assimile dans certains cas à un examen. Le résultat n'est pas probant.

Là où je suis plus d'accord, c'est l'importance démesurée accordée aux maths, pourtant pas du tout nécessaires (un interne de ma famille m'a même confié que maitriser la règle de trois pour adapter un traitement n'est plus nécessaire : le calcul est fait automatiquement).

Combien d'heures de mathématiques en PACES et coefficient relatif ?

Ben y en a pas... scratch 

Eh oui, donc je m'interroge sur la prétendue sélection par les maths en médecine mise en avant par Pseudo ou vous-même...

Dans les années 90, il n'y avait pas de maths non plus, d'ailleurs (dans les facultés de médecine que je connaissais, je ne prétends pas être exhaustif).

(C'était différent en pharmacie mais il s'agissait simplement d'appliquer des recettes calculatoires)

Bouboule
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme en médecine : comment devenir médecin sans passer le concours

Message par Bouboule le Lun 10 Mar 2014 - 13:38

@Nadejda a écrit:
Dalathée2 a écrit:
@Nadejda a écrit:

C'est une procédure parallèle qui existe déjà.

Pardon, mais la filière permettant d'entrer à Normal Sup' sur dossier n'offre pas le même diplôme que la filière recrutant par concours.

Les étudiants admis à Ulm obtiennent un diplôme à la sortie de l'École. Mais il n'y a pas le cachet "normalien" garanti par le concours bien sûr...

Pour être normalien, il faut passer un concours, et il y a plusieurs voies : la voie prépa et la voie universitaire.

Pour être auditeur dans une ENS (sans le satut normalien), il faut présenter un dossier, et on sélectionne en fonction des capacités d'accueil (ça ressemble à un concours, non ?).

Bouboule
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme en médecine : comment devenir médecin sans passer le concours

Message par InvitéeD2 le Lun 10 Mar 2014 - 13:41

Ah mais je viens de comprendre que je n'avais pas lu le même article que vous :
http://etudiant.lefigaro.fr/les-news/actu/detail/article/revolution-programmee-dans-les-etudes-de-medecine-1608/

Le "mien" parle de passerelles droit-médecine ou philosophie-médecine. On est loin d'une passerelle biologie-médecine ou chimie-médecine. Sans commentaire.

Enfin, sur la mentalité peu propice à l'entraide : les études de médecine sont un concours permanent ! PACES, l'externat, l'internat, la spécialité : tout se joue sur le classement ! Alors soit on abolit ce système, soit les étudiants coopératifs vont devoir s'endurcir un peu avant la 5ème année.

[HS] Sur l'ENS : Mon propos était surtout de dire qu'il existait d'autres filières sélectives, et qu'on ne pouvait pas supprimer toute forme de concours au prétexte qu'il y a des recalés. Un concours est toujours un moyen de sélection très imparfait, de toutes façons. Se penchera-t-on un jour sur les concours de recrutement dans la fonction publique où la culture générale prime sur la compétence professionnelle (parce qu'on n'a pas de réel moyen de l'évaluer à l'écrit d'un concours) ? [/HS]


Dernière édition par Dalathée2 le Lun 10 Mar 2014 - 13:46, édité 1 fois

InvitéeD2
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme en médecine : comment devenir médecin sans passer le concours

Message par Nadejda le Lun 10 Mar 2014 - 13:42

@Bouboule a écrit:
@Nadejda a écrit:
Dalathée2 a écrit:

Pardon, mais la filière permettant d'entrer à Normal Sup' sur dossier n'offre pas le même diplôme que la filière recrutant par concours.

Les étudiants admis à Ulm obtiennent un diplôme à la sortie de l'École. Mais il n'y a pas le cachet "normalien" garanti par le concours bien sûr...

Pour être normalien, il faut passer un concours, et il y a plusieurs voies : la voie prépa et la voie universitaire.

Pour être auditeur dans une ENS (sans le satut normalien), il faut présenter un dossier, et on sélectionne en fonction des capacités d'accueil (ça ressemble à un concours, non ?).

Ben, je n'ai pas dit le contraire (petite différence entre Paris et Lyon : la première délivre un diplôme aux étudiants admis sur dossier, la seconde parle d'auditeurs).
En lettres à Ulm par exemple, il faut envoyer un dossier (résultats aux concours (si passés), résultats universitaires, lettre de motivation, projet de recherche) puis, si on est sélectionné, on est convoqué pour un écrit et un entretien avec 5-6 membres du département.
Mais bon, ce n'est pas le sujet, désolée pour le H.-S...


Dernière édition par Nadejda le Lun 10 Mar 2014 - 13:42, édité 1 fois

Nadejda
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme en médecine : comment devenir médecin sans passer le concours

Message par Pseudo le Lun 10 Mar 2014 - 13:42

@Bouboule a écrit:
@Cath a écrit:
@Bouboule a écrit:

Combien d'heures de mathématiques en PACES et coefficient relatif ?

Ben y en a pas... scratch 

Eh oui, donc je m'interroge sur la prétendue sélection par les maths en médecine mise en avant par Pseudo ou vous-même...

Dans les années 90, il n'y avait pas de maths non plus, d'ailleurs (dans les facultés de médecine que je connaissais, je ne prétends pas être exhaustif).

(C'était différent en pharmacie mais il s'agissait simplement d'appliquer des recettes calculatoires)

Je n'ai fait que répondre à la défense de l'excellence par les maths, je n'ai rien mis en avant.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme en médecine : comment devenir médecin sans passer le concours

Message par benjy_star le Lun 10 Mar 2014 - 13:49

@Pseudo a écrit:
@benjy_star a écrit:La médecine est une travail de scientifiques. La médecine est une science. Donc, je préfère qu'on recrute un toubib sur ses capacités en maths que sur sa culture humaniste...

Sauf qu'ils soignent des humains. Pas des machines. Ca fait toute la différence.
Et alors ? En quoi la culture humaniste est plus importante qu'une grande capacité d'analyse, de raisonnement ? Concrètement ? C'est bien beau de sortir le mot "humain", n'empêche que la compassion, ça sauve pas vraiment des vies à l’hôpital... Je caricature un peu, mais pas tant que ça.

benjy_star
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme en médecine : comment devenir médecin sans passer le concours

Message par benjy_star le Lun 10 Mar 2014 - 13:51

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@benjy_star a écrit:La médecine est une travail de scientifiques. La médecine est une science. Donc, je préfère qu'on recrute un toubib sur ses capacités en maths que sur sa culture humaniste...

Pour ma part, je serais plus rassuré de savoir que mon médecin connaît des choses sur ma maladie grâce à des éléments d'étymologie ancienne que de savoir qu'il va être capable de réaliser des calculs complexes.
Comme quoi  Very Happy
Tu crois vraiment que l'étymologie ancienne est plus importante que le raisonnement et l'analyse ?? C'est une blague là, tu sais au moins ce que c'est qu'un médecin ? Comment il travaille ?

Ridicule...

benjy_star
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme en médecine : comment devenir médecin sans passer le concours

Message par Marcel Khrouchtchev le Lun 10 Mar 2014 - 14:02

@benjy_star a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@benjy_star a écrit:La médecine est une travail de scientifiques. La médecine est une science. Donc, je préfère qu'on recrute un toubib sur ses capacités en maths que sur sa culture humaniste...

Pour ma part, je serais plus rassuré de savoir que mon médecin connaît des choses sur ma maladie grâce à des éléments d'étymologie ancienne que de savoir qu'il va être capable de réaliser des calculs complexes.
Comme quoi  Very Happy
Tu crois vraiment que l'étymologie ancienne est plus importante que le raisonnement et l'analyse ?? C'est une blague là, tu sais au moins ce que c'est qu'un médecin ? Comment il travaille ?

Ridicule...

Tu crois vraiment qu'en médecine il est inutile d'avoir des rudiments de latin et de grec? C'est toi qui es ridicule sur ce coup  Wink 

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme en médecine : comment devenir médecin sans passer le concours

Message par lumeeka le Lun 10 Mar 2014 - 14:08

Benjy_star, tu m’enlèves les mots de la bouche.
Personnellement, je préfère que mon chirurgien me voie comme un "morceau de viande" et fasse son travail sans émotion aucune...

_________________
Animals are my friends... and I don't eat my friends. George Bernard Shaw
https://www.facebook.com/sansvoixpaca/
http://www.nonhumanrightsproject.org/about-us-2/

lumeeka
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme en médecine : comment devenir médecin sans passer le concours

Message par Nasopi le Lun 10 Mar 2014 - 14:08

@benjy_star a écrit:
Et alors ? En quoi la culture humaniste est plus importante qu'une grande capacité d'analyse, de raisonnement ? Concrètement ? C'est bien beau de sortir le mot "humain", n'empêche que la compassion, ça sauve pas vraiment des vies à l’hôpital... Je caricature un peu, mais pas tant que ça.

La compassion, les qualités humaines, ont beaucoup plus d'importance que tu ne sembles le penser. Un médecin sans qualités humaines par exemple exprimera facilement des réticences à soigner mes enfants, sous le prétexte que "il ne sait pas faire" (mais il n'a même pas essayé), ou  que "la seule méthode pour arriver à examiner vos enfants, c'est l'anesthésie générale" (non, c'est un peu de patience et de compassion, justement, certains de vos collègues y arrivent très bien sans anesthésie générale). Récemment, l'ophtalmo de mes enfants m'a clairement dit d'aller voir ailleurs la prochaine fois. Ben j'irai voir ailleurs, mais heureusement qu'il existe à part lui des médecins capables de faire preuve de quelques qualités humaines... Je connais pas mal de proches de personnes handicapées qui ont carrément renoncé à les faire soigner, tant c'était une épreuve à chaque fois de tomber sur des médecins qui avaient sans doute une grande capacité d'analyse et de raisonnement, mais qui étaient nuls d'un point de vue humain. Donc au final, oui, la compassion, les qualités humaines, ça peut sauver des vies...
Je ne parle même pas de l'importance pour le moral d'un malade d'avoir affaire à un médecin qui manifeste un peu d'empathie plutôt qu'à quelqu'un qui te considère comme un numéro parmi d'autres. Et le moral, comme chacun sait, joue un rôle non négligeable dans la guérison.


Dernière édition par Nasopi le Lun 10 Mar 2014 - 14:15, édité 2 fois

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)

Nasopi
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme en médecine : comment devenir médecin sans passer le concours

Message par Marcel Khrouchtchev le Lun 10 Mar 2014 - 14:11

@lumeeka a écrit:Benjy_star, tu m’enlèves les mots de la bouche.
Personnellement, je préfère que mon chirurgien me voie comme un "morceau de viande" et fasse son travail sans émotion aucune...

Tous les médecins ne sont pas chirurgiens et il fut un temps où les chirurgiens étaient de la corporation des barbiers. Effectivement, pour eux, une formation essentiellement technique est souhaitable.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme en médecine : comment devenir médecin sans passer le concours

Message par plotch le Lun 10 Mar 2014 - 14:16

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@benjy_star a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:

Pour ma part, je serais plus rassuré de savoir que mon médecin connaît des choses sur ma maladie grâce à des éléments d'étymologie ancienne que de savoir qu'il va être capable de réaliser des calculs complexes.
Comme quoi  Very Happy
Tu crois vraiment que l'étymologie ancienne est plus importante que le raisonnement et l'analyse ?? C'est une blague là, tu sais au moins ce que c'est qu'un médecin ? Comment il travaille ?

Ridicule...

Tu crois vraiment qu'en médecine il est inutile d'avoir des rudiments de latin et de grec? C'est toi qui es ridicule sur ce coup  Wink 

C'est utile d'un point de vue mnémotechnique ... Après il est plus utile pour un cancérologue de maîtriser les loi de désintégration des isotopes radioactifs que de savoir que métastase = "après" la "stagnation", ce qui est assez évident pour lui sans avoir besoin de connaître l'étymologie.

plotch
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme en médecine : comment devenir médecin sans passer le concours

Message par lumeeka le Lun 10 Mar 2014 - 14:21

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@lumeeka a écrit:Benjy_star, tu m’enlèves les mots de la bouche.
Personnellement, je préfère que mon chirurgien me voie comme un "morceau de viande" et fasse son travail sans émotion aucune...

Tous les médecins ne sont pas chirurgiens et il fut un temps où les chirurgiens étaient de la corporation des barbiers. Effectivement, pour eux, une formation essentiellement technique est souhaitable.
Oui, tout comme fut un temps où les profs étaient des curés...
Je réitère mes propos: pour qu’un médecin puisse faire son travail le mieux possible, il doit être distant émotionnellement. C'est d'ailleurs pour cela qu'ils évitent d'avoir pour patients des membres de leur famille.

_________________
Animals are my friends... and I don't eat my friends. George Bernard Shaw
https://www.facebook.com/sansvoixpaca/
http://www.nonhumanrightsproject.org/about-us-2/

lumeeka
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme en médecine : comment devenir médecin sans passer le concours

Message par Marcel Khrouchtchev le Lun 10 Mar 2014 - 14:30

@lumeeka a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@lumeeka a écrit:Benjy_star, tu m’enlèves les mots de la bouche.
Personnellement, je préfère que mon chirurgien me voie comme un "morceau de viande" et fasse son travail sans émotion aucune...

Tous les médecins ne sont pas chirurgiens et il fut un temps où les chirurgiens étaient de la corporation des barbiers. Effectivement, pour eux, une formation essentiellement technique est souhaitable.
Oui, tout comme fut un temps où les profs étaient des curés...

Certes. Et de la même manière que les chirurgiens sont restés des manuels, les profs sont restés des catéchistes.

@lumeeka a écrit:
Je réitère mes propos: pour qu’un médecin puisse faire son travail le mieux possible, il doit être distant émotionnellement.

Moi je ne suis pas d'accord et je pense que ce que tu dis est une opinion, en aucun cas une vérité révélée.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme en médecine : comment devenir médecin sans passer le concours

Message par Pseudo le Lun 10 Mar 2014 - 14:34

@benjy_star a écrit:
@Pseudo a écrit:
@benjy_star a écrit:La médecine est une travail de scientifiques. La médecine est une science. Donc, je préfère qu'on recrute un toubib sur ses capacités en maths que sur sa culture humaniste...

Sauf qu'ils soignent des humains. Pas des machines. Ca fait toute la différence.
Et alors ? En quoi la culture humaniste est plus importante qu'une grande capacité d'analyse, de raisonnement ? Concrètement ? C'est bien beau de sortir le mot "humain", n'empêche que la compassion, ça sauve pas vraiment des vies à l’hôpital... Je caricature un peu, mais pas tant que ça.

Je suis persuadée qu'une grande capacité d'écoute et une grande connaissance de l'humain est aussi importante, voire plus, qu'une capacité à analyser (qui est d'ailleurs une capacité développée en dehors des sciences pures et des maths, fort heureusement).

J'ai été quasiment soignée un jour par un toubib qui m'a pris la main. Pourtant j'avais une vraie maladie.
A l'inverse, deux toubibs ont été incapables de détecter une gastrite, et m'ont pris pour une petite douillette qui devait trop s'écouter. Simplement parce qu'il n'ont pas pris le temps de m'interroger. Désormais, c'est au patient de savoir quoi dire à son toubib, sans rien oublier. Le toubib, lui n'a pas de temps à perdre en questionnement.
Et que dire de ce chirurgien qui ne comprenait pas que quand je disais "aie ! aie ! aie" en essayant de retirer ma main, c'est que je n'étais pas assez endormie ? C'est son infirmière qui l'a arrêté pour me montrer du doigt, j'étais en train de tourner de l’œil.

Les médecins que je voie, depuis longtemps, sont remplaçables par une machine : on rentre les symptômes, et il sort une ordonnance. Et encore, avec leurs rdv "5 minutes carte vitale comprise" ils passent à côté de nombre d'informations importantes.
Sans compter que la plupart ne se forment pas, ne lisent pas la presse spécialisée, si bien qu'on est soigné avec la médecine du temps de leur diplôme (et les notices des labos). J'en sais plus long sur l'ulcère, l'allergie aux pollens et l'obésité que la plupart des toubibs que j'ai croisé ces dernières années.

Mais c'est mon avis, je sais que d'autres avis existent.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme en médecine : comment devenir médecin sans passer le concours

Message par Pseudo le Lun 10 Mar 2014 - 14:36

@lumeeka a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@lumeeka a écrit:Benjy_star, tu m’enlèves les mots de la bouche.
Personnellement, je préfère que mon chirurgien me voie comme un "morceau de viande" et fasse son travail sans émotion aucune...

Tous les médecins ne sont pas chirurgiens et il fut un temps où les chirurgiens étaient de la corporation des barbiers. Effectivement, pour eux, une formation essentiellement technique est souhaitable.
Oui, tout comme fut un temps où les profs étaient des curés...
Je réitère mes propos: pour qu’un médecin puisse faire son travail le mieux possible, il doit être distant émotionnellement. C'est d'ailleurs pour cela qu'ils évitent d'avoir pour patients des membres de leur famille.

Les psys non plus ne traitent pas leur proches, pourtant il est difficile de dire qu'ils travaillent sans affect.
C'est très différent d'avoir de l'intelligence émotionnelle (avec laquelle on peut travailler avec des humains, c'est même recommandé) et être affectivement impliqué. Ca n'est pas la même chose.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme en médecine : comment devenir médecin sans passer le concours

Message par benjy_star le Lun 10 Mar 2014 - 14:46

J'hallucine devant la mauvaise foi de certains, vous croyez vraiment qu'un cancer se soigne avec des bonnes paroles et uniquement avec de bonnes parole ? Ou que pour poser un diagnostique, il faut connaître l'étymologie d'un mot ?

Je ne dis pas qu'un médecin ne doit faire preuve d'aucune humanité, mais il est normal que pour le recrutement on demande plus de capacité d'analyse et de raisonnement que de l'étymologie ou de la culture humaniste, vous délirez là !

Quand à l'affect, mon propre médecin une fois m'a dit qu'il avait envoyé un patient voir un autre médecin (généraliste aussi) parce qu'il avait trop de tendresse pour lui, et que cela faussait ses diagnostique, il se rendait compte qu'il se disait "non, ça peut pas être, il faut pas, cherchons une autre piste".

Vous êtes déconnectés des réalités, l'humanisme c'est bien beau, mais c'est trèèèèèès loin d'être suffisant pour un hôpital !

benjy_star
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme en médecine : comment devenir médecin sans passer le concours

Message par Marcel Khrouchtchev le Lun 10 Mar 2014 - 14:50

@benjy_star a écrit:J'hallucine devant la mauvaise foi de certains, vous croyez vraiment qu'un cancer se soigne avec des bonnes paroles et uniquement avec de bonnes parole ? Ou que pour poser un diagnostique, il faut connaître l'étymologie d'un mot ?

Rappelle-toi que la question était aussi de savoir si la sélection par les mathématiques était utile. Ce que tu dis est parfaitement exact, mais je ne sais pas s'il est utile pour un médecin d'être très fort en maths. Je crois que personne n'a rien dit de plus. Ce n'est pas de la mauvaise foi, simplement, comme souvent, de l'incompréhension.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme en médecine : comment devenir médecin sans passer le concours

Message par benjy_star le Lun 10 Mar 2014 - 14:50

@Nasopi a écrit:
@benjy_star a écrit:
Et alors ? En quoi la culture humaniste est plus importante qu'une grande capacité d'analyse, de raisonnement ? Concrètement ? C'est bien beau de sortir le mot "humain", n'empêche que la compassion, ça sauve pas vraiment des vies à l’hôpital... Je caricature un peu, mais pas tant que ça.

La compassion, les qualités humaines, ont beaucoup plus d'importance que tu ne sembles le penser. Un médecin sans qualités humaines par exemple exprimera facilement des réticences à soigner mes enfants, sous le prétexte que "il ne sait pas faire" (mais il n'a même pas essayé), ou  que "la seule méthode pour arriver à examiner vos enfants, c'est l'anesthésie générale" (non, c'est un peu de patience et de compassion, justement, certains de vos collègues y arrivent très bien sans anesthésie générale). Récemment, l'ophtalmo de mes enfants m'a clairement dit d'aller voir ailleurs la prochaine fois. Ben j'irai voir ailleurs, mais heureusement qu'il existe à part lui des médecins capables de faire preuve de quelques qualités humaines... Je connais pas mal de proches de personnes handicapées qui ont carrément renoncé à les faire soigner, tant c'était une épreuve à chaque fois de tomber sur des médecins qui avaient sans doute une grande capacité d'analyse et de raisonnement, mais qui étaient nuls d'un point de vue humain. Donc au final, oui, la compassion, les qualités humaines, ça peut sauver des vies...
Je ne parle même pas de l'importance pour le moral d'un malade d'avoir affaire à un médecin qui manifeste un peu d'empathie plutôt qu'à quelqu'un qui te considère comme un numéro parmi d'autres. Et le moral, comme chacun sait, joue un rôle non négligeable dans la guérison.
Pour fréquenter les hôpitaux depuis ma naissance et pour être quasi sûr d'y mourir un jour, je peux te dire que des médecins, j'en ai croisés, ceux avec peu d'humanité aussi, mais c'est très rare, et au final, c'est le résultat qu compte. Je m'en fiche qu'il pleure à mon chevet, tant que les séquelles après les opérations sont limitées, et tant qu'au final on trouve la cause du problème.

Et oui, le corps humain est complexe, et parfois il faut trouver le bon médecin pour tomber sur le bon diagnostique.

A te lire, on croirait que les médecins sont sans coeur, c'est du délire...

benjy_star
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme en médecine : comment devenir médecin sans passer le concours

Message par Marcel Khrouchtchev le Lun 10 Mar 2014 - 14:51

@benjy_star a écrit:
Pour fréquenter les hopital depuis ma naissance et pour être quasi sûr d'y mourir un jour

 fleurs2 fleurs2

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme en médecine : comment devenir médecin sans passer le concours

Message par benjy_star le Lun 10 Mar 2014 - 14:53

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@benjy_star a écrit:J'hallucine devant la mauvaise foi de certains, vous croyez vraiment qu'un cancer se soigne avec des bonnes paroles et uniquement avec de bonnes parole ? Ou que pour poser un diagnostique, il faut connaître l'étymologie d'un mot ?

Rappelle-toi que la question était aussi de savoir si la sélection par les mathématiques était utile. Ce que tu dis est parfaitement exact, mais je ne sais pas s'il est utile pour un médecin d'être très fort en maths. Je crois que personne n'a rien dit de plus. Ce n'est pas de la mauvaise foi, simplement, comme souvent, de l'incompréhension.
La sélection par les maths peut être une méthode de sélection par la la logique scientifique. Je ne vois pas ce que tu ne comprends pas là dedans ?

Je ne dis pas que c'est une méthode parfaite, mais bon, vu le nombre de candidats, pour garder les meilleurs, on va pas les sélectionner sur leurs aptitudes au tricot !

benjy_star
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme en médecine : comment devenir médecin sans passer le concours

Message par benjy_star le Lun 10 Mar 2014 - 14:55

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@benjy_star a écrit:
Pour fréquenter les hopital depuis ma naissance et pour être quasi sûr d'y mourir un jour

 fleurs2 fleurs2
Oui, ça va, j'ai vu ma faute après, j'avais déjà édité au moment où tu postes, tes interventions sont vraiment creuses, faire remarquer une faute de relecture, c'est aussi pathétique que ce que tu racontes sur ce fil...

benjy_star
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme en médecine : comment devenir médecin sans passer le concours

Message par lumeeka le Lun 10 Mar 2014 - 14:57

@benjy_star a écrit:Je ne dis pas que c'est une méthode parfaite, mais bon, vu le nombre de candidats, pour garder les meilleurs, on va pas les sélectionner sur leurs aptitudes au tricot !
Ça me fait penser à une dentiste qui, alors qu'elle recousait mes gencives, m'a dit: "pour faire de jolis points de suture, faut être bon en couture!"

_________________
Animals are my friends... and I don't eat my friends. George Bernard Shaw
https://www.facebook.com/sansvoixpaca/
http://www.nonhumanrightsproject.org/about-us-2/

lumeeka
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme en médecine : comment devenir médecin sans passer le concours

Message par Marcel Khrouchtchev le Lun 10 Mar 2014 - 15:00

@benjy_star a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@benjy_star a écrit:
Pour fréquenter les hopital depuis ma naissance et pour être quasi sûr d'y mourir un jour

 fleurs2 fleurs2
Oui, ça va, j'ai vu ma faute après, j'avais déjà édité au moment où tu postes, tes interventions sont vraiment creuses, faire remarquer une faute de relecture, c'est aussi pathétique que ce que tu racontes sur ce fil...

Shocked Shocked Shocked 
Pardon?
Je ne faisais qu'exprimer une forme de sollicitude (c'est le sens de ce smiley sur le forum, je n'avais même pas vu la faute que tu viens de me signaler).
Faut éviter d'être parano là.


Dernière édition par Marcel Khrouchtchev le Lun 10 Mar 2014 - 15:01, édité 1 fois

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme en médecine : comment devenir médecin sans passer le concours

Message par Nasopi le Lun 10 Mar 2014 - 15:00

@benjy_star a écrit:
A te lire, on croirait que les médecins sont sans coeur, c'est du délire...

Heu, je n'ai jamais dit ça.  Shocked 
J'ai juste dit qu'il était important pour un médecin d'avoir des qualités humaines. Et j'en ai croisé des tas qui en avaient effectivement.

_________________
"Donne-moi la sérénité nécessaire pour accepter telles qu’elles sont les choses qu’on ne peut pas changer, donne-moi le courage de changer celles qui doivent l’être ; donne-moi la sagesse qui permet de discerner les unes et les autres." (Marc-Aurèle)

Nasopi
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 12 Précédent  1, 2, 3, ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum