Des élèves ont crié très fort mon prénom à la sortie du lycée !!!

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Des élèves ont crié très fort mon prénom à la sortie du lycée !!!

Message par Invité le Mar 11 Mar 2014 - 13:48

Oui, je leur dis aussi. Mais je trouve que là dedans, il n'y a pas vraiment de provoc alors que lorsque l'on hurle le prénom du prof, si... (après c'est plus bêta que méchant, évidemment)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des élèves ont crié très fort mon prénom à la sortie du lycée !!!

Message par Caspar Goodwood le Mar 11 Mar 2014 - 13:50

Quand un élève me hurle "hello" quatre ou cinq fois dans la journée, je considère ça comme de la provoc. Nous avons tous plus ou moins un "radar à provoc" qui nous permet de détecter les véritables intentions des élèves.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des élèves ont crié très fort mon prénom à la sortie du lycée !!!

Message par Invité le Mar 11 Mar 2014 - 13:51

Ah la répétition, ça change les choses. En général, les élèves qui me saluent en hurlant presque le font parce qu'ils sont dans la rue, sur le trottoir d'en face... Smile 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des élèves ont crié très fort mon prénom à la sortie du lycée !!!

Message par Caspar Goodwood le Mar 11 Mar 2014 - 13:53

J'ai interdit à l'élève en question de me dire bonjour plus d'une fois par jour, ce n'était pas vraiment méchant de sa part, juste agaçant.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des élèves ont crié très fort mon prénom à la sortie du lycée !!!

Message par Singing in The Rain le Mar 11 Mar 2014 - 13:56

holderfar a écrit:Oui, je leur dis aussi. Mais je trouve que là dedans, il n'y a pas vraiment de provoc alors que lorsque l'on hurle le prénom du prof, si... (après c'est plus bêta que méchant, évidemment)

Oui quand ils hurlent "Mme ZZZ", c'est plus de la pitrerie, pour se faire remarquer (mais ça m'agace quand même donc je coupe court très vite, souvent en allant directement vers l'élève pour lui demander de baisser son volume sonore ) et oui le prénom hurlé, c'est de la vraie provocation donc recadrage en cours + un petit mot dans le carnet pour les parents ( Kévina se permet de crier mon prénom devant le collège, pourriez-vous lui rappeler les règles de politesse qu'elle devra respecter la prochaine fois sinon cette familiarité déplacée sera punie).

Singing in The Rain
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des élèves ont crié très fort mon prénom à la sortie du lycée !!!

Message par Caspar Goodwood le Mar 11 Mar 2014 - 13:59

Je note la formule pour une future utilisation (et t'envoie des droits d'auteur pas PayPal dès que possible).

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des élèves ont crié très fort mon prénom à la sortie du lycée !!!

Message par yogi le Mar 11 Mar 2014 - 17:22

@Caspar Goodwood a écrit:Quand un élève me hurle "hello" quatre ou cinq fois dans la journée, je considère ça comme de la provoc. Nous avons tous plus ou moins un "radar à provoc" qui nous permet de détecter les véritables intentions des élèves.

Tutafé professeur 

_________________
"Jboirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin!"

yogi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des élèves ont crié très fort mon prénom à la sortie du lycée !!!

Message par Pseudo le Mar 11 Mar 2014 - 17:31

J'ai deux élèves de 6eme, deux jumeaux, qui me cornent aux oreilles toute la journée, dès qu'ils me voient, d'une voix de stentor : "bonjoooour Madaaame Pseudoooo". C'est du plus bel effet quand l'un des deux arrive au CDI et que les autres sont calmes  furieux 
Je les pillerais ! Surtout quand c'est la 5eme fois de la journée ! Mais j'ignore si c'est de la provoc. Ces deux là sont d'un égocentrisme surpuissant, ils font à peu près n'importe quoi pour être le centre de l'attention, allant jusqu'à lever le doigt dès qu'on pose une question alors qu'ils n'ont rien à dire. Si on les interroge, on les voit chercher quelque chose à dire de façon désespérée, et tenir le crachoir avec tout et n'importe quoi (qui ne répond pas à la question ou de très loin). Ils coupent la parole de tout le monde, font express de marcher en tapant des pieds, ne savent pas parler bas. C'est très difficile pour les autres élèves d'exister quand ils sont dans les parages, ils prennent toute la place.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des élèves ont crié très fort mon prénom à la sortie du lycée !!!

Message par Caspar Goodwood le Mar 11 Mar 2014 - 17:57

Donc à baffer on est bien d'accord, et ils doivent bien savoir à peu près ce qu'ils font.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des élèves ont crié très fort mon prénom à la sortie du lycée !!!

Message par Kalisto le Mer 12 Mar 2014 - 11:14

plusieurs fois... moi je pense que c'est de la provocation!
vous savez ça ne fait si longtemps que j'ai quitté les bancs de l'école et je me demande ce qui a changé depuis mon adolescence...
pour ma part je ne crois pas que lorsque j'étais gamin je faisais le quart de ce que les ados font en classe aujourd'hui.
vivement que tous ces enfants se retrouvent sur le marché de l'emploi...  Rolling Eyes 

_________________
"La victoire sur soi est la plus grande des victoires."

Kalisto
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des élèves ont crié très fort mon prénom à la sortie du lycée !!!

Message par doubledecker le Mer 12 Mar 2014 - 11:22

@Kalisto a écrit:plusieurs fois... moi je pense que c'est de la provocation!
vous savez ça ne fait si longtemps que j'ai quitté les bancs de l'école et je me demande ce qui a changé depuis mon adolescence...
pour ma part je ne crois pas que lorsque j'étais gamin je faisais le quart de ce que les ados font en classe aujourd'hui.
vivement que tous ces enfants se retrouvent sur le marché de l'emploi...  Rolling Eyes 

ah ben c'est que vous avez eu beaucoup de chance alors!
moi je les ai quittés depuis bien plus longtemps les bancs de l'école et je vous jure que le collège dans lequel j'étais il était rock'n roll entre les gamins qui couraient sur les tables en 6è en maths, ceux qui venaient avec une arme blanche régler leurs comptes en 3è et les jets hebdomadaires de bombe lacrymo dans les couloirs.
Je n'ai pas l'impression que les ados en manque de repères d'aujourd'hui sont bien différents (ni plus nombreux) de ceux de mes pairs en manque de repères en leur temps.
C'est peut être aussi pour cela qu'une provoc' à deux balles comme le coup du prénom ou du "hello" répété à l'envie je la traite comme elle le mérite : par le mépris (i.e: une petite remarque bien sentie qui fait que l'auteur a plus envie de se planquer dans un trou de souris que de pérorer...non mais professeur )

_________________
If you're not failing every now and again it's a sign you're not doing anything very innovative (Woody Allen)

Le blog pour découvrir les nouvelles petites bricoles :
Loladragibus


La boutique de LolaDragibus : des petites choses futiles et inutiles pour embellir la vie (p'tites bricoles en tissu, papier, crochet....) : venez y jeter un oeil 😊

doubledecker
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des élèves ont crié très fort mon prénom à la sortie du lycée !!!

Message par Caspar Goodwood le Mer 12 Mar 2014 - 19:07

Boys will be boys and children will be children. Les ados n'ont sans doute pas changé tant que ça, ce sont le système éducatif et la société qui ont changé, parfois pour le meilleur mais aussi pour le pire.

Dans Villette de Charlotte Brontë, roman anglais du XIXe siècle, la narratrice décrit son premier cours en tant que professeur dans un pensionnat de jeunes filles: on dirait le témoignage d'un jeune prof nommé en banlieue de nos jours: à méditer les amis.  Smile


Dernière édition par Caspar Goodwood le Ven 14 Mar 2014 - 13:10, édité 1 fois

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des élèves ont crié très fort mon prénom à la sortie du lycée !!!

Message par Elyas le Mer 12 Mar 2014 - 19:19

Cela me rappelle qu'au collège, les 6e se planquaient dès mai car les 3e les jetaient dans la rivière. Les profs étaient furieux... mais rien n'y faisait. C'était la tradition. J'ai passé toutes mes récréations pendant deux mois en 6e à aider les professeurs à balayer la salle de classe... On était quinze balayeurs.
Je ne suis jamais allé faire trempette. Trois amis, si...

Alors comme quoi, les élèves seront toujours des élèves.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des élèves ont crié très fort mon prénom à la sortie du lycée !!!

Message par Caspar Goodwood le Mer 12 Mar 2014 - 19:21

Les traditions ont bon dos quand il s'agit de brimades et de bizutages.  furieux 

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des élèves ont crié très fort mon prénom à la sortie du lycée !!!

Message par Fesseur Pro le Mer 12 Mar 2014 - 20:21

@Elyas a écrit: les 6e se planquaient dès mai car les 3e les jetaient dans la rivière.
 Laughing 

_________________
Pourvu que ça dure... professeur

Fesseur Pro
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des élèves ont crié très fort mon prénom à la sortie du lycée !!!

Message par Caspar Goodwood le Mer 12 Mar 2014 - 20:53

Bon désolé d'être le rabat-joie de service mais je ne trouve pas ça drôle du tout.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des élèves ont crié très fort mon prénom à la sortie du lycée !!!

Message par albertine02 le Mer 12 Mar 2014 - 21:01

@Caspar Goodwood a écrit:Bon désolé d'être le rabat-joie de service mais je ne trouve pas ça drôle du tout.

+ 1.

Pour en revenir au sujet initial, dès le premier cours, quand je me présente, je donne mon prénom aux élèves; je n'ai jamais entendu aucune appellation ou aucun cri déplacé (bon, ils sont également trop jeunes pour savoir….je l'admets  Wink  )
Néanmoins, quand des élèves s'amusent à me saluer avec une politesse répétée, ostensible, obséquieuse et provocatrice, je joue le même jeu que Véronique Marchais et l'incident est clos définitivement.


Dernière édition par albertine02 le Mer 12 Mar 2014 - 21:07, édité 1 fois

albertine02
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des élèves ont crié très fort mon prénom à la sortie du lycée !!!

Message par dandelion le Mer 12 Mar 2014 - 21:06

@Caspar Goodwood a écrit:Boys will be boys and children will be children. Les ados n'ont sans doute pas changé tant que ça, ce sont le système éducatif et la société qui ont changé, parfois pour le meilleur mais aussi pour le pire.

Dans Villette de Charlotte Brontë, roman anglais du XIXe siècle, la narratrice décrit son premiers cours en tant que professeur dans un pensionnat de jeune filles: on dirait le témoignage d'un jeune prof nommé en banlieue de nos jours: à méditer les amis.  Smile 
Dans East of Eden on rapporte qu'une jeune enseignante est victime d'un viol en réunion et Margaret Atwood fait état d'une jeune femme de bonne famille traumatisée par les pratiques des familles canadiennes, qui cousent leurs enfants dans les vêtements à l'arrivée de l'hiver.
Mon père s'était fait virer parce qu'il avait mis des pétards dans les toilettes des 'bons' pères, et il ne regrette toujours pas parce que ça l'avait fait bien marrer de les voir bondir hors des toilettes avec leur soutane  Rolling Eyes 
Je suis tout à fait certaine que nous n'étions pas plus angélique que nos élèves à leur âge, mais je me souviens tout de même que l'on risquait de passer un sale quart d'heure si on se faisait choper (de ce fait le monde des enfants et des adultes étaient plus étanches il me semble, le tout étant de ne pas se faire prendre).

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des élèves ont crié très fort mon prénom à la sortie du lycée !!!

Message par Caspar Goodwood le Mer 12 Mar 2014 - 21:11

La grande différence (pour moi) avec les élèves d'hier est qu'aujourd'hui ils ne quittent jamais leur monde adolescent grâce à leurs ordinateurs ou leurs téléphones, alors qu'avant il y avait des périodes de "répit" le soir ou le week-end.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des élèves ont crié très fort mon prénom à la sortie du lycée !!!

Message par macassa le Jeu 13 Mar 2014 - 22:51

Je persiste à penser que c'est inadmissible que des élèves hurlent le prénom des profs à la sortie du bahut, c'est un manque total de respect.

C'est grave car c'est de la provoc bête et gratuite, c'est humiliant car devant plein d'élèves on ne peut pas vraiment réagir sur le moment.

Comme je ne suis pas du genre à me laisser marcher sur les pieds,
je n'ai pas lâcher l'affaire et j'ai fait convoquer par le CPE 3 élèves ( j'avais reconnu les visages )pour savoir qui était à l'origine des cris...Elles se sont excusées, et ont vite lâcher le même nom de l'élève coupable, fille qui nous pose depuis longtemps des problèmes au bahut.

J'ai exigé 4 heures de colle + excuse par écrit + excuse en face à face.


macassa
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des élèves ont crié très fort mon prénom à la sortie du lycée !!!

Message par Provence le Jeu 13 Mar 2014 - 22:53

@macassa a écrit:Je persiste à penser que c'est inadmissible que des élèves hurlent le prénom des profs à la sortie du bahut, c'est un manque total de respect.
Je partage pleinement ton avis.  fleurs 


Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des élèves ont crié très fort mon prénom à la sortie du lycée !!!

Message par Caspar Goodwood le Jeu 13 Mar 2014 - 22:55

Tu as raison d'avoir ( bien) réagi, certains d'entre nous ont simplement pensé qu'un conseil de discipline c'était un peu exagéré.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des élèves ont crié très fort mon prénom à la sortie du lycée !!!

Message par Lefteris le Jeu 13 Mar 2014 - 23:06

@dandelion a écrit:
@Caspar Goodwood a écrit:Boys will be boys and children will be children. Les ados n'ont sans doute pas changé tant que ça, ce sont le système éducatif et la société qui ont changé, parfois pour le meilleur mais aussi pour le pire.

Dans Villette de Charlotte Brontë, roman anglais du XIXe siècle, la narratrice décrit son premiers cours en tant que professeur dans un pensionnat de jeune filles: on dirait le témoignage d'un jeune prof nommé en banlieue de nos jours: à méditer les amis.  Smile 
Dans East of Eden on rapporte qu'une jeune enseignante est victime d'un viol en réunion et Margaret Atwood fait état d'une jeune femme de bonne famille traumatisée par les pratiques des familles canadiennes, qui cousent leurs enfants dans les vêtements à l'arrivée de l'hiver.
Mon père s'était fait virer parce qu'il avait mis des pétards dans les toilettes des 'bons' pères, et il ne regrette toujours pas parce que ça l'avait fait bien marrer de les voir bondir hors des toilettes avec leur soutane  Rolling Eyes 
Je suis tout à fait certaine que nous n'étions pas plus angélique que nos élèves à leur âge, mais je me souviens tout de même que l'on risquait de passer un sale quart d'heure si on se faisait choper (de ce fait le monde des enfants et des adultes étaient plus étanches il me semble, le tout étant de ne pas se faire prendre).
Je partage cette analyse, mais ça explique aussi pourquoi les classes étaient silencieuses , outre le fait que le collège unique n'existait pas (du moins pour moi , dernière fournée de "premier cycle" : il y avait des débordements brefs et ponctuels , et c'était fini. On ne "médicalisait" pas tous les comportements : il n 'y avait aucune violence gratuite ( on ne cognait pas la tête d’un petit contre le mur, comme ça, gratos) , mais on se cognait bien dans le museau , dans un coin isolé, pour régler un contentieux. Et pour les khonneries, les vraies , elles étaient payées au prix fort, ça calmait. Simplement pour le fait de ne pas travailler beaucoup , de ne pas m'intéresser, de refuser de participer (sans mettre le souk) on m'avait mis un avis défavorable au redoublement dans l'établissement si je n'avais pas le bac. Ce qui aurait signifié la pension , vu ma région....

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des élèves ont crié très fort mon prénom à la sortie du lycée !!!

Message par roxanne le Ven 14 Mar 2014 - 8:55

Si il y avait de la violence gratuite bien-sûr . Mon père pensionnaire dans les anneés 50 dans la campagne se faisait taper par les plus grands qui lui prenaient sa nourriture aussi . Et moi-même je fus harcelée par une partie de la classe en 3ème puis frappée à terre par un garçon qui n'a eu aucune sanction. Donc l'angélisme d'avant, ça le fait marrer ..

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des élèves ont crié très fort mon prénom à la sortie du lycée !!!

Message par MarieL le Ven 14 Mar 2014 - 12:35

Ça se joue peut-être à quelques années près Roxanne. Quand j'étais au collège un élève est passé en conseil de discipline pour avoir dit le mot de Cambronne à son prof d'EPS. Une camarade a écopé d'une heure de colle pour s'être assise dans le rang en attendant un enseignant en retard. Un bon élève une heure pour avoir contredit le professeur sur un texte... et cinq ans plus tard à peine ma plus jeune sœur racontait les bavardages, les refus de travail, les insolences dans la classe, j'avais du mal à la croire pour tout dire. (Et inutile de dire à quel point je suis tombée de haut avec mes premiers élèves...).

Je ne crois pas à l'angélisme des enfants (pour les brutes qui frappent les plus petits et leur volent leur nourriture, ce n'est pas tout à fait gratuit, et j'imagine qu'ils le faisaient en douce) mais il me semble que l'autorité n'était pas un vain mot et que nous nous permettions bien moins.

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda

MarieL
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des élèves ont crié très fort mon prénom à la sortie du lycée !!!

Message par Lefteris le Ven 14 Mar 2014 - 15:26

@roxanne a écrit:Si il y avait de la violence gratuite bien-sûr . Mon père pensionnaire dans les anneés 50 dans la campagne se faisait taper par les plus grands qui lui prenaient sa nourriture aussi . Et moi-même je fus harcelée par une partie de la classe en 3ème puis frappée à terre par un garçon qui n'a eu aucune sanction. Donc l'angélisme d'avant, ça le fait marrer ..
Je ne dis pas que ça n'arrivait jamais, mais ça frappait beaucoup moins, et moins gratuitement qu'aujourd'hui, où c'est quotidien.  Je suis plus âgé et il est vrai que j'étais dans un lycée de province "normal" ( l'équivalent d'une cité scolaire), , je n'ai aucun souvenir de coups donnés comme ça, "pour rire" , encore moins de filles frappées par les garçons, ma soeur un peu  plus jeune que moi non plus.  Il y avait une sorte de barrière filles-garçons, dans tous les sens du terme puisque les cours d'EPS n'étaient pas mixtes. Par contre, ça cognait vraiment fort quand il y avait un conflit, on s'y préparait, on s'attendait après les cours, on "tombait la veste" , ça saignait parfois, on se déchirait la chemise, (sous les encouragements des autres ). Tout le monde fermait plus ou moins les yeux j'ai l'impression, ça devait passer pour naturel, et pas très important du moment que ce n'était pas dans les classes. Quand j'y repense , je me souviens avoir collé un bourre-pif  bien appuyé juste après un cours, personne n'a rien dit. A côté de ça, on se prenait 4 heures de colle direct le mercredi pour avoir lancé un crayon dans la classe ou pas rendu un devoir.     Idem pour les injures envers les enseignants, je n'ai vu qu'une fois un enseignant se faire envoyer promener, mais l'élève est sorti attrapé par le cou dans la minute qui suivait. Je me suis fait virer un mois d'un cours en terminale simplement pour cause de mutisme, car je refusais ostensiblement de participer. Autre époque, autre lieu...
Là où je bosse, les violences sont extrêmement fréquentes, sans aucune raison parfois, les insolences ou insultes envers les adultes sont monnaie courante, avec bruit et hurlements  incessants. C'est vraiment un autre monde, et encore loin d'être le pire. Il y a des endroits à proximité où il est notoire que les objets volent à travers la classe, chaises comprises.

nous nous permettions bien moins
Voilà. Sans compter qu'à la maison, pas la peine de s'expliquer en cas de litige, l'affaire était tranchée d'avance.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum