Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par invitéW le Ven 21 Mar 2014, 17:02

Monsieur le ministre de l'éducation,
Je vous écris cette présente ,comme l'ont fait certains syndicats (pas le snes-fsu) pour vous alerter sur le traitement que subissent les professeurs non-titulaires de l'éducation nationale depuis deux ans aux differents concours réservés (loi Sauvadet) .Le but premier de ces concours (qui n'en sont pas ) était que sortir ces gens de la précarité où les différents gouvernements successifs de droite ou de gauche les ont cantonnés depuis 15 ans.
L'application de la loi Sauvadet est un véritable scandale et beaucoup de résultats mettent à bas toutes les règles de probabilité. Je serais curieux de faire analyser tous les résultats par des spécialistes en statistiques et probabilités. Je leurs demanderais en premier lieu de s'intéresser  aux résultats du capes réservé des matières d'art  car les résultats sont plus que "bizarres". Comment dans un concours ,le hasard peut-il faire si bien les choses? Sur le continent quasiment la moitié des académie n'ont aucun candidat validé et dans celles qui restent ,il y a un seul.
Quand je dis que le hasard fait bien les choses !Il y a de quoi devenir croyant!!Toutes les matières sont impactées , j'ai pris les arts (dernière roue du carrosse) car  les résultats sont plus qu'étranges mais il y en a beaucoup d'autres.
lire la suite.

invitéW
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par retraitée le Ven 21 Mar 2014, 17:06

Beaucoup de fautes, hélas.

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par Isis39 le Ven 21 Mar 2014, 17:22

@retraitée a écrit:Beaucoup de fautes, hélas.
Je me suis fait la même remarque : entre les fautes d'orthographe et de typographie... No 

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par Tine523 le Ven 21 Mar 2014, 17:48

Trop de fautes pour moi ! Le sujet est bien plus complexe...De plus avec toutes ces fautes, certains se demanderont s'ils ont leur place en tant qu'enseignants.

Si je comprends la situation, je conseille à tous ceux qui sont dans ces situations précaires de passer les concours internes et non les réservés, ils sont accessibles car l'état ne leur fera aucun cadeau .

Tine523
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par ore le Ven 21 Mar 2014, 17:50

Le collègue a écrit cela sous le coup de la colère, les fautes sont là certes, mais le contenu laisse à réfléchir et il a raison sur certains points. Doit-on accepter que des contractuels passent ce concours ou ne peut-on pas valider leurs compétences, surtout quand ils sont dans le métier depuis plus de 10 ans?

ore
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par skindiver le Ven 21 Mar 2014, 20:05

Ce n'était pas le cas avant ou les contractuels pouvaient être titularisés après une inspection?

skindiver
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par Nannnie le Ven 21 Mar 2014, 20:13

osteoboy a écrit:Ce n'était pas le cas avant ou les contractuels pouvaient être titularisés après une inspection?

Si, mais depuis le 31 mars 2012 c'est fini, sauf pour ceux qui avaient enseigné plus de 6 ans au 31 mars 2012 et ce sans interruption. Ils devenaient titulaires mais restaient dans l'échelle de rémunération des contractuels.
Il faut maintenant passer les concours réservé et interne pour que les non titulaires espèrent être sortis de la précarité.

Effectivement, au delà des fautes dans le billet du blog, ce qui me laisse perplexe c'est cette malhonnêteté intellectuelle.
On embauche des contractuels qui font, pour la plupart, du bon boulot mais on ne veut pas les titulariser.
Or, on les reprend chaque année et certains pendant près de 10 ans, cela veut quand même dire qq chose.
Ils sont aptes à enseigner et là par contre l'institution veut bien d'eux.
Effectivement, le concours demande beaucoup d'énergie, de travail et de chance. Mais je crois quand même que l'institution pourrait revenir à l'ancien système pour éviter la précarité.

J'ai été maître auxiliaire pendant 6 ans puis j'ai passé l'interne, quand je vois la galère de certains de mes collègues non titulaires, je mesure ma chance et je me remercie presque tous les jours d'avoir travaillé à fond pour décrocher ce satané concours.

Nannnie
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par Une passante le Ven 21 Mar 2014, 23:36

Sans vouloir offenser personne, il y a quand même certains contractuels qui ne sont embauchés que "faute de mieux", uniquement par manque de titulaires, et qui n'ont pas les qualités nécessaires pour entrer dans l'Education nationale. Je ne trouve donc pas cela choquant qu'on leur demande de passer un concours censé légitimer leur aptitude à enseigner. (Après, il est possible que les modalités du concours soient à améliorer...)
D'autant plus que s'ils ont effectivement à subir la précarité, ils n'ont pas, contrairement aux titulaires, à muter loin de chez eux. S'il suffisait d'être contractuel un certain nombre d'années pour ensuite être titularisé, plus personne ne passerait les concours pour ne pas se retrouver loin de chez soi, me semble-t-il...

Une passante
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par Lefteris le Ven 21 Mar 2014, 23:56

@Une passante a écrit:Sans vouloir offenser personne, il y a quand même certains contractuels qui ne sont embauchés que "faute de mieux", uniquement par manque de titulaires, et qui n'ont pas les qualités nécessaires pour entrer dans l'Education nationale. Je ne trouve donc pas cela choquant qu'on leur demande de passer un concours censé légitimer leur aptitude à enseigner. (Après, il est possible que les modalités du concours soient à améliorer...)
D'autant plus que s'ils ont effectivement à subir la précarité, ils n'ont pas, contrairement aux titulaires, à muter loin de chez eux. S'il suffisait d'être contractuel un certain nombre d'années pour ensuite être titularisé, plus personne ne passerait les concours pour ne pas se retrouver loin de chez soi, me semble-t-il...
Il faut effectivement trouver une solution efficace pour la collectivité, juste pour les intéressés, et non pénalisante pour les lauréats de concours. Par exemple des concours réservés avec reclassement au prorata (pour ne pas doubler les autres de même ancienneté ) , une affectation sur poste de son choix, à condition qu'ils ne soit pas pourvu au mouvement (au lieu de le laisser vacant et de le proposer l'année suivante, avec entre-temps un TZR) .
Ca demande à être affiné, sans tomber dans l'excès : "demain  on rase gratis", ou "on les use jusqu'à la corde, ça coûte moins cher"

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par Mr_Z le Sam 22 Mar 2014, 07:51

@Une passante a écrit:Sans vouloir offenser personne, il y a quand même certains contractuels qui ne sont embauchés que "faute de mieux", uniquement par manque de titulaires, et qui n'ont pas les qualités nécessaires pour entrer dans l'Education nationale. Je ne trouve donc pas cela choquant qu'on leur demande de passer un concours censé légitimer leur aptitude à enseigner. (Après, il est possible que les modalités du concours soient à améliorer...)
D'autant plus que s'ils ont effectivement à subir la précarité, ils n'ont pas, contrairement aux titulaires, à muter loin de chez eux. S'il suffisait d'être contractuel un certain nombre d'années pour ensuite être titularisé, plus personne ne passerait les concours pour ne pas se retrouver loin de chez soi, me semble-t-il...

Tes propos sont tout à fait offensants.

Mr_Z
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par Charlot le Sam 22 Mar 2014, 08:09

Une passante : Je suis contractuel en HG mais je n'ai pas jamais "pu" habiter chez moi la semaine (trajet aller : 1ère année en logement de fonction à 4h30 de route de mon domicile, encore logement de fonction à 1h30 de route au sud de mon domicile l'année dernière, 1h de train vers le nord cette année / double logement).

Par contre, je suis d'accord que certains contractuels ont surement été embauchés faute de mieux et qu'on ne peut pas donner le concours à tout le monde. Sur ces trois années, j'ai cotoyé deux contractuels qui ont été renvoyés pour mauvais comportement vis à vis des élèves et/ou incapacité à préparer des cours (un contractuel que j'ai remplacé imprimait un article wikipedia sur le sujet et le dictait mot pour mot aux élèves de la 6e à la 3e, incluant ça et là un exercice du livre)

Il y a toutefois (et surtout) de très bons contractuels et ceux qui tentent de faire leur boulot consciencieusement du mieux qu'ils peuvent.

Charlot
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par Cléopatra2 le Sam 22 Mar 2014, 08:14

@Mr_Z a écrit:
@Une passante a écrit:Sans vouloir offenser personne, il y a quand même certains contractuels qui ne sont embauchés que "faute de mieux", uniquement par manque de titulaires, et qui n'ont pas les qualités nécessaires pour entrer dans l'Education nationale. Je ne trouve donc pas cela choquant qu'on leur demande de passer un concours censé légitimer leur aptitude à enseigner. (Après, il est possible que les modalités du concours soient à améliorer...)
D'autant plus que s'ils ont effectivement à subir la précarité, ils n'ont pas, contrairement aux titulaires, à muter loin de chez eux. S'il suffisait d'être contractuel un certain nombre d'années pour ensuite être titularisé, plus personne ne passerait les concours pour ne pas se retrouver loin de chez soi, me semble-t-il...

Tes propos sont tout à fait offensants.

Je ne trouve pas!
Dans mon collège, nous avons eu des collègues contractuels qui n'auraient pas dû se trouver devant une classe. Et nous en avons toujours d'autres qui sont super.
En quoi est-ce offensant de dire que dans un groupe de personnes, certaines ne sont pas aptes ou qualifiées?  scratch 

Cléopatra2
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par zouz le Sam 22 Mar 2014, 09:42

Rien d'offensant...je pense que certains titulaires ne devraient pas/plus se trouver devant une classe...et certains font des fautes d'orthographe, syntaxe et j'en passe, il suffit de lire les posts de ce forum pour se faire une idée...et si j'étais mauvaise langue, je dirais que les derniers lauréats aux concours de l'EN l'ont été, eux aussi, faute de mieux et combien de titulaires enseignent, eux aussi, par défaut ?  Combien de titulaires souhaiteraient faire autre chose, maintenant ou dans une dizaine d'années ?
A quand une formation qui permette aux contractuels d'améliorer leur pratique et de  se préparer aux concours ?

Dans tous les cas, je suis d'accord pour dire que la situation des contractuels est scandaleuse et inacceptable !

zouz
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par LG2073 le Sam 22 Mar 2014, 09:48

j'avoue

j'ai été contractuel 6ans, j'ai profité du recrutement sur dossier RAEP (et j'ai même eu beaucoup de chance en repensant à la qualité de mon écrit)
je vois mon salaire passer de 1350€ à l'échelon 4, j'ai la perspective d'obtenir un établissement fixe à proximité du prochain domicile que je louerai
et je ne trouve pas avoir été humilié de devoir passer un concours

c'est mal ?

LG2073
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par philann le Sam 22 Mar 2014, 10:00

J'ai été contractuelle et je ne trouve pas les propos de une passante offensants. Il y a toujours de bons contractuels et de bons titulaires comme de vraies plaies calamiteuses.

Ce qui me dérange c'est de considérer que quelqu'un n'est pas assez bon pour être titularisé mais suffisamment bon pour être mis devant une classe (souvent sans formation et dans mon propre cas avec une connaissance disciplinaire très très légère). Je trouve cela assez méprisant pour les élèves.

Pour ce qui est du concours, j'ai moi aussi profité du dossier RAEP pour le concours interne, mais là encore les inégalités sont grandes. Etant dans une académie déficitaire, je pouvais passer le concours, gagner en sécurité (pas tellement en argent pour mon cas) etc... sans partir à l'autre bout du pays. En revanche, un contractuel sur l'académie de Bordeaux, pour peu qu'il soit en couple ou avec enfant, ne pourra peut-être pas passer le concours et se permettre d'aller vivre à 400 km de là pendant des années...

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par celitian le Sam 22 Mar 2014, 11:24

La situation est très différente selon la matière, dans la mienne il y a peu de postes et il y a eu beaucoup de suppressions avec les différents réformes mais il y a naturellement des contractuels pour les remplacements.

Mais je ne vois pas pourquoi un contractuel serait titularisé sans concours et surtout sans muter pendant 10 ans en région parisienne ou dans le nord comme les autres.

Et il ne faut pas oublier que les titularisés sans concours entraînent une diminution des postes au concours et il faut penser aux étudiants qui se préparent pour ces concours et se retrouvent avec des concours fermés, car pas de postes, au moment où ils peuvent le passer.


celitian
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par philann le Sam 22 Mar 2014, 11:32

personnellement je suis favorable au concours pour tout le monde: dans le cas contraire c'est la porte ouverte à toutes les fenêtres "accointance avec CDE, IPR etc...".
Mais pas sous sa forme actuelle: la capes interne de LV est un pur scandale! Il ne vérifie que la doctrine pédago du moment sans assurer en rien la maîtrise disciplinaire et en prime il n'est pas anonyme... bref!

En revanche, la mutation à l'autre bout du pays quand t'as 25 ans et pas encore de vie de famille ou 40-50 et que tu AS une famille mais que souvent tu as eu un accident de parcours professionnel, ce n'est pas exactement la même chose!

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par celitian le Sam 22 Mar 2014, 11:39

Effectivement c'est plus facile à 25 ans mais déjà il faut environ 10 ans pour redescendre alors si on se met à titulariser les contractuels cela va devenir impossible, mais ça c'est le cas dans ma matière où il y a de moins en moins de postes.

Donc les mutations doivent être les mêmes pour tout le monde sinon, comme quelqu'un l'a dit, plus de concours surtout pour se retrouver TZR pendant très très longtemps.

celitian
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par stephielucky le Sam 22 Mar 2014, 17:00

Bonjour
Je trouve normal que les contractuels passent un concours pour être titularisée et j'espère que le mouvement est national comme nous sinon on ne pourra jamais revenir dans notre académie d'origine après de longues années passées en région parisienne à 800 km de chez nous.

stephielucky
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par philann le Sam 22 Mar 2014, 17:05

@stephielucky a écrit:Bonjour
Je trouve normal que les contractuels passent un concours pour être titularisée et j'espère que le mouvement est national comme nous sinon on ne pourra jamais revenir dans notre académie d'origine après de longues années passées en région parisienne à 800 km de chez nous.

Quand tu es contractuel, tu as 100 points pour rester dans ton académie d'origine, et en intra suivant les académies 100 points pour tout établissement sur voeu département ou TZR département.
Si tu es à Versailles ou Créteil, ça t'assure de rester. Si t'es à Bordeaux...bcp de risques de partir au loin...

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par Lilypims le Sam 22 Mar 2014, 17:07

@Une passante a écrit:Sans vouloir offenser personne, il y a quand même certains contractuels qui ne sont embauchés que "faute de mieux", uniquement par manque de titulaires, et qui n'ont pas les qualités nécessaires pour entrer dans l'Education nationale. Je ne trouve donc pas cela choquant qu'on leur demande de passer un concours censé légitimer leur aptitude à enseigner. (Après, il est possible que les modalités du concours soient à améliorer...)
D'autant plus que s'ils ont effectivement à subir la précarité, ils n'ont pas, contrairement aux titulaires, à muter loin de chez eux. S'il suffisait d'être contractuel un certain nombre d'années pour ensuite être titularisé, plus personne ne passerait les concours pour ne pas se retrouver loin de chez soi, me semble-t-il...
À partir du moment où on les laisse enseigner sept ans avant de leur donner un CDI, c'est qu'on estime qu'ils sont aptes à enseigner. Pourquoi un concours, ensuite?  Cette année-là (la septième), ils sont inspectés et validés (ou non). Je ne trouve pas scandaleux de régulariser cette situation sans concours au bout de tant d'années de service. D'autant qu'il faut sept ans de contrats sans interruption, ce qui n'arrive pas à tous. Et il ne faut pas oublier que leur salaire est et restera inférieur à celui des titulaires.

@stephielucky a écrit:Bonjour
Je trouve normal que les contractuels passent un concours pour être titularisée et j'espère que le mouvement est national comme nous sinon on ne pourra jamais revenir dans notre académie d'origine après de longues années passées en région parisienne à 800 km de chez nous.
Certains ont passé des années sur un poste dont personne ne voulait (sinon on n'y aurait pas mis un contractuel). Pourquoi ne pas les y laisser ?

Il faudrait cesser de se jalouser les uns les autres et de ne voir que les supposés bons côtés de la position de l'autre.

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...

Lilypims
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par florestan le Sam 22 Mar 2014, 18:00

@Lilypims a écrit:
@Une passante a écrit:Sans vouloir offenser personne, il y a quand même certains contractuels qui ne sont embauchés que "faute de mieux", uniquement par manque de titulaires, et qui n'ont pas les qualités nécessaires pour entrer dans l'Education nationale. Je ne trouve donc pas cela choquant qu'on leur demande de passer un concours censé légitimer leur aptitude à enseigner. (Après, il est possible que les modalités du concours soient à améliorer...)
D'autant plus que s'ils ont effectivement à subir la précarité, ils n'ont pas, contrairement aux titulaires, à muter loin de chez eux. S'il suffisait d'être contractuel un certain nombre d'années pour ensuite être titularisé, plus personne ne passerait les concours pour ne pas se retrouver loin de chez soi, me semble-t-il...
À partir du moment où on les laisse enseigner sept ans avant de leur donner un CDI, c'est qu'on estime qu'ils sont aptes à enseigner. Pourquoi un concours, ensuite?  Cette année-là (la septième), ils sont inspectés et validés (ou non). Je ne trouve pas scandaleux de régulariser cette situation sans concours au bout de tant d'années de service. D'autant qu'il faut sept ans de contrats sans interruption, ce qui n'arrive pas à tous. Et il ne faut pas oublier que leur salaire est et restera inférieur à celui des titulaires.

@stephielucky a écrit:Bonjour
Je trouve normal que les contractuels passent un concours pour être titularisée et j'espère que le mouvement est national comme nous sinon on ne pourra jamais revenir dans notre académie d'origine après de longues années passées en région parisienne à 800 km de chez nous.
Certains ont passé des années sur un poste dont personne ne voulait (sinon on n'y aurait pas mis un contractuel). Pourquoi ne pas les y laisser ?

Il faudrait cesser de se jalouser les uns les autres et de ne voir que les supposés bons côtés de la position de l'autre.

  Les contractuels ne sont pas obligés d'accepter un poste (et ce contrairement aux TZR ou titulaires qui risquent gros, c'est un abandon de poste), surtout dans les matières où le manque d'enseignants est dramatique comme en mathématiques. S'ils se montrent trop fine bouche à plusieurs reprises, ils risquent évidemment d'être mal vus au rectorat mais dans les matières fortement déficitaires, ils ne risquent pas grand chose.
Il y a certains avantages à être contractuel malgré tout.

florestan
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par Invité N le Sam 22 Mar 2014, 18:05

Il y a bien trop de fautes...

Invité N
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par LG2073 le Sam 22 Mar 2014, 18:12

le mouvement des contractuels est national après l'année de stagiaire

_________________
LG2073
Enseignant préventeur / hygiéniste

LG2073
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum