Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Page 3 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par zouz le Sam 22 Mar 2014 - 19:23

ecogest a écrit:
@zouz a écrit:Tu changes de sujet. Si les contractuels ont envie de passer le concours, ils le feront, s'ils ne le veulent pas, libre à eux, personne n'a à juger de cela. Je faisais seulement un peu de pédagogie parce que tu contribues à véhiculer l'idée que les contractuels sont des privilégiés. Tu te trompes de cible !

Ah ça d'accord mais dans ce cas que les contractuels ne demandent pas à être titularisés.

Un contractuel titularisé sans concours, c'est une place de moins au concours et c'est cela que je trouve injuste (comme la liste d'aptitude d'ailleurs).


Des contractuels titularisés sans concours, cela n'existe pas mais pourquoi pas ?

zouz
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par florestan le Sam 22 Mar 2014 - 19:25

@zouz a écrit:Les contractuels savent très vite le sort qui leur est fait, certains quittent le navire quand cela ne leur convient plus, d'autres choisissent de revendiquer. Quand les néo-titulaires, les titulaires et tous ceux de l'En ou d'ailleurs, qui espèrent de meilleures conditions de travail se plaignent et qu'ils revendiquent, je les soutiens et j'applaudis des deux mains, je ne me dis pas qu'ils savaient bien ce qui les attendait (on sait où on met les pieds en général), c'est une question d'idéologie, à la fin, tout le monde y gagne.

 Qu'entends-tu par idéologie? Une solidarité de principe avec toute revendication émanant d'une catégorie du personnel de l'EN? Je ne juge pas hein , je suis syndiquée parce que je trouve qu'il est important de défendre les intérêts des personnels.

florestan
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par celitian le Sam 22 Mar 2014 - 19:27

Pas plus que pour un étudiant qui veut faire prof et qui se rend compte au bout de 5 ans que son concours n'est plus ouvert (le cas de certaines options dans ma matière) mais que des contractuels occupent des postes.

Seul le concours est légitime, bon après lorsque j'ai commencé les MA voulaient, eux aussi, être titularisés sans concours et ne pas muter et, en tant que néo titulaire j'avais déjà trouvé ces revendications totalement injustes.

celitian
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par Leclochard le Sam 22 Mar 2014 - 19:29

@zouz a écrit:
@florestan a écrit:
Le fait de pouvoir refuser ou négocier un poste m'a été confirmé par des contractuels  de maths et d'espagnol dans l'académie de Versailles.

N'en fais pas une généralité ! Non, les contractuels ne peuvent pas refuser les postes que leur propose le rectorat (je pense que quand les gestionnaires ont plusieurs postes à pouvoir, ils laissent le choix au contractuel, ce qui n'est pas tout à fait la même chose).

Même en maths ou en techno ? On manque tellement d'enseignants.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par Leclochard le Sam 22 Mar 2014 - 19:33

@zouz a écrit:
ecogest a écrit:
@zouz a écrit:Tu changes de sujet. Si les contractuels ont envie de passer le concours, ils le feront, s'ils ne le veulent pas, libre à eux, personne n'a à juger de cela. Je faisais seulement un peu de pédagogie parce que tu contribues à véhiculer l'idée que les contractuels sont des privilégiés. Tu te trompes de cible !

Ah ça d'accord mais dans ce cas que les contractuels ne demandent pas à être titularisés.

Un contractuel titularisé sans concours, c'est une place de moins au concours et c'est cela que je trouve injuste (comme la liste d'aptitude d'ailleurs).


Des contractuels titularisés sans concours, cela n'existe pas mais pourquoi pas ?

Autant supprimer directement les concours et recruter sur entretien et diplôme alors.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par Cincinnata le Sam 22 Mar 2014 - 19:36

Une petite question naïve, pourquoi les contractuels choisissent-ils de ne pas passer les concours ?

_________________
" Je ne promettrai donc pas le plaisir, mais je donnerai comme fin la difficulté vaincue." Alain
" Ce n'est pas le mur que je trouerai avec mon front, si, réellement, je n'ai pas assez de force pour le trouer, mais le seul fait qu'il soit un mur de pierre et que je sois trop faible n'est pas une raison pour que je me soumette !" Les Carnets du sous-sol, Dostoïevski
Ceux qui pensent que c'est impossible sont priés de ne pas déranger ceux qui essaient.
"Pousse selon ton espèce ! "

Cincinnata
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par zouz le Sam 22 Mar 2014 - 19:39

Qui a dit qu'ils ne passaient pas les concours ?!

zouz
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par Cincinnata le Sam 22 Mar 2014 - 19:50

Euh, je croyais qu'un professeur contractuel n'était pas fonctionnaire et ne passait pas de concours

_________________
" Je ne promettrai donc pas le plaisir, mais je donnerai comme fin la difficulté vaincue." Alain
" Ce n'est pas le mur que je trouerai avec mon front, si, réellement, je n'ai pas assez de force pour le trouer, mais le seul fait qu'il soit un mur de pierre et que je sois trop faible n'est pas une raison pour que je me soumette !" Les Carnets du sous-sol, Dostoïevski
Ceux qui pensent que c'est impossible sont priés de ne pas déranger ceux qui essaient.
"Pousse selon ton espèce ! "

Cincinnata
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par celitian le Sam 22 Mar 2014 - 19:51

Certains collègues sur ce fil ont écrit qu'un contractuel devrait être titularisé au bout de 6 ou 7 ans et ne pas muter comme les autres.

Ou alors j'ai rien compris depuis le début.




celitian
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par Lefteris le Sam 22 Mar 2014 - 19:51

@Cincinnata a écrit:Euh, je croyais qu'un professeur contractuel n'était pas fonctionnaire et ne passait pas de concours
Si, ils les passent, mais ne les réussissent pas toujours. D'où les diverses voies d'intégration demandées.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par Cincinnata le Sam 22 Mar 2014 - 19:55

D'accor merci, ça c'est une explication claire.

_________________
" Je ne promettrai donc pas le plaisir, mais je donnerai comme fin la difficulté vaincue." Alain
" Ce n'est pas le mur que je trouerai avec mon front, si, réellement, je n'ai pas assez de force pour le trouer, mais le seul fait qu'il soit un mur de pierre et que je sois trop faible n'est pas une raison pour que je me soumette !" Les Carnets du sous-sol, Dostoïevski
Ceux qui pensent que c'est impossible sont priés de ne pas déranger ceux qui essaient.
"Pousse selon ton espèce ! "

Cincinnata
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par Nannnie le Sam 22 Mar 2014 - 20:09

ecogest a écrit:Certains collègues sur ce fil ont écrit qu'un contractuel devrait être titularisé au bout de 6 ou 7 ans et ne pas muter comme les autres.

Ou alors j'ai rien compris depuis le début.

C'était le cas avant, jusqu'en 2012. Maintenant, cela n'existe plus, cela a été remplacé par les concours réservés.

Les non titulaires passent les concours ou du moins les tentent mais cela n'est pas toujours évident de réussir.
Les concours réservés et internes sont composés de deux épreuves: la rédaction d'un dossier RAEP ( sauf pour la musique et l'EPS) et d'un oral.
Ces concours se basent surtout sur la pratique en classe, ce qui est logique mais cela reste opaque.
Les dossiers ne sont pas anonymes, pour le réservé il n'y a pas de notes, tu es apte ou pas ...


Nannnie
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par zouz le Sam 22 Mar 2014 - 20:23

Pourtant il y a un classement pour le réservé  scratch . Les contractuels peuvent aussi passer le concours externe, passer le concours interne ou le réservé, mais encore faut-il être éligible pour ces derniers, les critères diffèrent pour chacun.

zouz
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par qilili le Sam 22 Mar 2014 - 20:31

Au réservé, il n'y a pas de notes pour le dossier RAEP, uniquement pour l'oral (dont une partie est consacrée au dossier).

qilili
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par Lilypims le Sam 22 Mar 2014 - 20:39

ecogest a écrit:Certains collègues sur ce fil ont écrit qu'un contractuel devrait être titularisé au bout de 6 ou 7 ans et ne pas muter comme les autres.

Ou alors j'ai rien compris depuis le début.


Possible.
Je n'ai pas dit cela. J'ai dit que, jusqu'à cette année, me semble-t-il, les contractuels obtenaient un CDI au bout de sept ans d'exercice sans interruption. Je vous rappelle qu'ils sont moins payés que nous et qu'ils restent moins payés que nous une fois en CDI.

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...

Lilypims
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par LG2073 le Sam 22 Mar 2014 - 20:51

un CDI n'est pas une titularisation (loin sans faut)
ils restent moins payés (14ans de contractuel = échelon 5 +/-)
et ils peuvent être remerciés si pas de poste

certains postes leurs sont réservés (ne passent pas au mouvement) mais cela ne concerne pas la majorité

LG2073
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par Nannnie le Sam 22 Mar 2014 - 20:54

Le fameux CDI est bien une vaste fumisterie !
Ce CDI n'a rien à voir avec les contrats que l’on peut trouver dans les entreprises privées.

Si jamais il n'y a plus d'heures, c'est le licenciement assuré.

Nannnie
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par Lilypims le Sam 22 Mar 2014 - 20:55

@Nannnie a écrit:Le fameux CDI est bien une vaste fumisterie !
Ce CDI n'a rien à voir avec les contrats que l’on peut trouver dans les entreprises privées.

Si jamais il n'y a plus d'heures, c'est le licenciement assuré.

Pardon ? Tu parles de l'ancien système ou du nouveau ?

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...

Lilypims
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par LG2073 le Sam 22 Mar 2014 - 20:57

le système actuel des contractuels CDD et CDI
pas des MA

_________________
LG2073
Enseignant préventeur / hygiéniste

LG2073
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par Nannnie le Sam 22 Mar 2014 - 21:00

@Lilypims a écrit:
@Nannnie a écrit:Le fameux CDI est bien une vaste fumisterie !
Ce CDI n'a rien à voir avec les contrats que l’on peut trouver dans les entreprises privées.

Si jamais il n'y a plus d'heures, c'est le licenciement assuré.

Pardon ? Tu parles de l'ancien système ou du nouveau ?

Du nouveau système, c'est vrai qu'à force on ne sait plus !  Razz 

L'ancien système, permettait aux contractuels de conserver leur poste sans être rémunérés comme des titulaires.
Maintenant, il n'y a plus la sécurité de l'emploi avec le nouveau CDI

Nannnie
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par Hermiony le Sam 22 Mar 2014 - 21:05

@zouz a écrit:
@florestan a écrit:
Le fait de pouvoir refuser ou négocier un poste m'a été confirmé par des contractuels  de maths et d'espagnol dans l'académie de Versailles.

N'en fais pas une généralité ! Non, les contractuels ne peuvent pas refuser les postes que leur propose le rectorat (je pense que quand les gestionnaires ont plusieurs postes à pouvoir, ils laissent le choix au contractuel, ce qui n'est pas tout à fait la même chose).

+1 zouz.

Florestan, il y a 5 ans, mon conjoint, sans voiture, a refusé 2 postes, alors qu'il avait tout accepté pendant 3 ans avant, y compris la ZEP ultra violente : l'un parce qu'il avait 3h de transport en commun pour s'y rendre, l'autre parce qu'il n'avait que 8h...payé 8h (le rectorat s'étant bien gardé de lui dire qu'il complétait le revenu dans ce cas-là). Le rectorat lui a demandé de confirmer son choix par écrit...pour mieux lui expliquer ensuite qu'après 2 refus consécutifs, la règle était qu'il n'aurait droit à aucune indemnité chômage, ni de leur part, ni de celle de Pôle Emploi. 2 mois sans salaire, c'est vachement enviable, non ? Ce serait bien qu'un jour on arrête de se jalouser les uns les autres et de balancer des contre-vérités...

Hermiony
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par LG2073 le Sam 22 Mar 2014 - 21:10

concernant les contractuels et leurs droits, je tiens à préciser que chaque académie fait ce qu'elle veut !

les contractuels de grenoble sont tous payés pour un bac+4, par contre aucune obligation d'accepter n'importe quel poste n'importe où (et maintient des allocations chômage malgré tout)

je dis ceci pour information, pas pour entrainer la jalousie des contractuels d'autres académies

_________________
LG2073
Enseignant préventeur / hygiéniste

LG2073
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par doubledecker le Sam 22 Mar 2014 - 22:08

@LG2073 a écrit:concernant les contractuels et leurs droits, je tiens à préciser que chaque académie fait ce qu'elle veut !

les contractuels de grenoble sont tous payés pour un bac+4, par contre aucune obligation d'accepter n'importe quel poste n'importe où (et maintient des allocations chômage malgré tout)

je dis ceci pour information, pas pour entrainer la jalousie des contractuels d'autres académies

Alors donc les contractuels de cette académie n'auraient pas à se soumettre aux règles applicables aux autres demandeurs d'emploi? C'est pas banal ça quand même!

_________________
If you're not failing every now and again it's a sign you're not doing anything very innovative (Woody Allen)

Le blog pour découvrir les nouvelles petites bricoles :
Loladragibus


La boutique de LolaDragibus : des petites choses futiles et inutiles pour embellir la vie (p'tites bricoles en tissu, papier, crochet....) : venez y jeter un oeil 😊

doubledecker
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par LG2073 le Sam 22 Mar 2014 - 22:36

cela n'a rien à voir

ces notions de code du travail renvoient à des obligations du travailleur vis à vis de pôle emploi
et le rectorat n'étant pas pôle emploi, il n'a pas le pouvoir de participer à la définition ou à l'actualisation du projet professionnel

les services de notre rectorat fonctionnant normalement, il est possible de refuser des postes non raisonnables (il faut tout de même expliquer cela humainement et poliment à la personne qui gère le placement des contractuels. on est pas des chiens et eux non plus). en cas d'absence d'offre raisonnable (3h de déplacement par jour ce n'est pas raisonnable, voir plus haut)) la personne qui gère votre affectation passe votre dossier (et seulement le dossier, pas les raisons des refus) au service de gestion du chômage. ton dossier part ensuite à pôle emploi qui est le seul à même de déterminer si tu participes activement à la définition de ton projet d'emploi et tout le blabla du code du travail (et c'est à partir de ton inscription à pôle emploi que les agents peuvent estimer si les nouvelles offres (donc de manière postérieure à ta sortie du rectorat) sont acceptables ou non

donc oui, les contractuels de mon académie doivent se soumettre aux règles applicables à tous les demandeurs d'emploi. mais le rectorat ne s'arroge pas des prérogatives qui ne sont pas les siennes

source : ma situation personnelle et mon refus de 2 postes qui ne m'arrangeaient pas (que je considérais comme non raisonnables et pour lesquels j'ai pris le temps d'expliquer mon avis - d'autant que je connaissais l'existence d'un poste à temps plein à 8km de mon domicile qui s'ouvrirait d'ici 3mois) et la réponse de la personne qui gérait mon dossier à la question
- si je refuse les postes, est-ce que je risque de perdre mes droits à indemnisation (pour être indemnisé tout en reprenant des études)
- non, nous ne faisons que transmettre votre dossier, la raison pour laquelle vous n'avez pas de poste ne regarde pas le service de gestion du chômage

LG2073
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par stephielucky le Dim 23 Mar 2014 - 7:46

Bonjour

Enfin il existe des concours réservé, externe, interne, troisième voie que les contractuels peuvent passer comme tout le monde. Si les conditions des contractuels sont si difficiles pourquoi certains restent ils des années sur le même poste ? Pourquoi les postes des contractuels ne sont pas mis au mouvement avec plus de postes au concours ?

stephielucky
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par Mr_Z le Dim 23 Mar 2014 - 8:06

@stephielucky a écrit:Si les conditions des contractuels sont si difficiles pourquoi certains restent ils des années sur le même poste ?
heu, pour avoir un salaire et vivre ?

@stephielucky a écrit:Pourquoi les postes des contractuels ne sont pas mis au mouvement avec plus de postes au concours ?
Sauf rare exception, Le contractuel ne sait pas, pendant toute l'année, si le poste qu'il occupe lui sera à nouveau attribué à la rentrée, et cela d'année en année. Parfois on ne le prévient que fin août. Parfois on ne renouvelle son contrat que tous les trois mois. C'est très difficile à vivre et oblige à être aux aguets toute l'année, la moindre erreur peut fâcher le proviseur, qui peut mettre un avis défavorable à la réembauche.

L'Etat à des devoirs envers des gens qu'il a employé de la sorte pendant 6-7 ans, la titularisation me semble la moindre des choses, par un concours oui, mais avec un nombre de poste décent, et du temps de préparation (soit des heures, soit des congés formation). Quand on a mal agit envers quelqu'un (je rappelle que dans le privé c'est illégal d'employer quelqu'un un cdd pendant des années), on répare le mal que l'on a fait.

Mr_Z
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum