27 mars 2014 : Casse des décrets de 1950.

Page 6 sur 23 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 14 ... 23  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: 27 mars 2014 : Casse des décrets de 1950.

Message par Delafontorse le Mar 25 Mar 2014 - 23:32

Pensez à Léonidas.

Delafontorse
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: 27 mars 2014 : Casse des décrets de 1950.

Message par victor44 le Mer 26 Mar 2014 - 11:41

@Milady de Winter a écrit:Signé aussi.
Tiens, je sens que cette enflure de Brighelli va se fendre d'un article dans le Point sur le sujet ce WE.


lepoint a écrit:

...
Les ministres, ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît, comme disait à peu près Michel Audiard.

..
Aux abonnés des "yaka" de comptoir et des "ilsuffitde" de bistro, je suggère de venir faire cours une semaine dans un collège quelconque, pour voir. Après, on en reparle.
Mauvais coups

autopromo?

La citation d'audiard ça fait 2000 fois qu'il nous la fait,il veilli JPB. On peut dire et penser ce que l'on veut de Peillon et de son action mais ce n'est pas un c.o.n.

Quant a l'argument "allez faire classe une semaine", il nous dessert terriblement.

Je suis incapable de tenir une semaine comme boulanger,comme pizzaiolo ou comme trader et ça prouve quoi?

Que la paie des traders n'est pas scandaleuse...

La réforme des statuts est inévitable, on se discrédite et on apparait comme corporatistes prets à défendre que ce qui a été défini en 1950 ne peut être réformé. Mieux vaut l'accompagner avec des dirigeants qui aiment l'école publique.


Dernière édition par victor44 le Mer 26 Mar 2014 - 12:26, édité 2 fois (Raison : demande de WillT)

victor44
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: 27 mars 2014 : Casse des décrets de 1950.

Message par Caspar Goodwood le Mer 26 Mar 2014 - 11:47

La différence c'est que personne ne dit qu'être trader, boulanger ou pizzaiolo c'est facile et reposant alors que mon entourage et le sens commun nous serinent, que nous avons beaucoup de vacances, pas beaucoup de travail et que nous faisons le "plus beau métier du monde"... J'ai dit bon week-end à une collègue qui n'a pas cours le vendredi après-midi, ce qui a provoqué les ricanements de l'AED qui se trouvait là sur l'air de "ah ben moi j'aimerais bien être prof pour qu'on me dise bon week-end le vendredi à midi". Bon, je dévie et enfonce des portes ouvertes. Arrêt du hors-sujet immédiat.  Laughing 

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: 27 mars 2014 : Casse des décrets de 1950.

Message par Marcel Khrouchtchev le Mer 26 Mar 2014 - 11:59

@victor44 a écrit:La réforme des statuts est inévitable, on se discrédite et on apparait comme corporatistes prets à défendre que ce qui a été défini en 1950 ne peut être réformé. Mieux vaut l'accompagner avec des dirigeants qui aiment l'école publique.

 Sleep 

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: 27 mars 2014 : Casse des décrets de 1950.

Message par Caspar Goodwood le Mer 26 Mar 2014 - 12:02

Pourquoi inévitable? Les phénomènes naturels sont inévitables, mais là il s'agit d'un texte de loi, rien n'est "inévitable".

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: 27 mars 2014 : Casse des décrets de 1950.

Message par Milady de Winter le Mer 26 Mar 2014 - 12:15

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@victor44 a écrit:La réforme des statuts est inévitable, on se discrédite et on apparait comme corporatistes prets à défendre que ce qui a été défini en 1950 ne peut être réformé. Mieux vaut l'accompagner avec des dirigeants qui aiment l'école publique.

 Sleep 

Eh bien, pour avoir des dirigeants qui aiment l'école publique, il va falloir attendre — ceux-là ne font pas l'affaire. Ni Peillon, ni Fioraso. Il y a une ou deux personnalités au PS qui pourraient prendre en charge l'EN en y faisant œuvre utile (Guillaume Bachelay, par exemple). Mais ce ne sont pas eux que l'on installera rue de Grenelle.

Milady de Winter
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: 27 mars 2014 : Casse des décrets de 1950.

Message par victor44 le Mer 26 Mar 2014 - 12:25

@Milady de Winter a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@victor44 a écrit:La réforme des statuts est inévitable, on se discrédite et on apparait comme corporatistes prets à défendre que ce qui a été défini en 1950 ne peut être réformé. Mieux vaut l'accompagner avec des dirigeants qui aiment l'école publique.

 Sleep 

Eh bien, pour avoir des dirigeants qui aiment l'école publique, il va falloir attendre — ceux-là ne font pas l'affaire. Ni Peillon, ni Fioraso. Il y a une ou deux personnalités au PS qui pourraient prendre en charge l'EN en y faisant œuvre utile (Guillaume Bachelay, par exemple). Mais ce ne sont pas eux que l'on installera rue de Grenelle.

Peillon a enseigné a Nanterre dans le public, il aime l'école publique et souhaite aider les plus faibles, il souhaitait redéployer en faveur des ZEP au détriment des profs de prépa. J'ai trouvé celà courageux mais les lobbys des profs de prépas (la société des agrégés en particulier) sont plus puissants que ceux des néotits de ZEP. Peillon s'est heurté aux mêmes freins qu'Allègre et n'a pas attendu d'être sacrifié pour préparer sa sortie.
On ne peut dire qu'on est débordés et accepter des services qui doublent l'ORS.

victor44
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: 27 mars 2014 : Casse des décrets de 1950.

Message par Caspar Goodwood le Mer 26 Mar 2014 - 12:28

est-ce qu'il n'y avait pas un peu de démagogie dans la démarche de Peillon? (facile de faire des profs de prépa des boucs émissaires). On ne pourrait s'occuper des profs de ZEP ET des profs de prépa, et de tous les autres comme moi dans mon collège rural où les choses ne sont pas pour autant faciles tous les jours?

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: 27 mars 2014 : Casse des décrets de 1950.

Message par victor44 le Mer 26 Mar 2014 - 12:29

@Caspar Goodwood a écrit:Pourquoi inévitable?

Parceque le public du secondaire n'a plus rien a voir avec 1950 et que les conditions d'enseignements sont radicalement différentes (classes de lycée à 50, pas de temps a passer avec les parents, non prise en compte du handicap etc...)

victor44
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: 27 mars 2014 : Casse des décrets de 1950.

Message par Marcel Khrouchtchev le Mer 26 Mar 2014 - 12:29

@victor44 a écrit:
@Milady de Winter a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:

 Sleep 

Eh bien, pour avoir des dirigeants qui aiment l'école publique, il va falloir attendre — ceux-là ne font pas l'affaire. Ni Peillon, ni Fioraso. Il y a une ou deux personnalités au PS qui pourraient prendre en charge l'EN en y faisant œuvre utile (Guillaume Bachelay, par exemple). Mais ce ne sont pas eux que l'on installera rue de Grenelle.

Peillon a enseigné a Nanterre dans le public, il aime l'école publique et souhaite aider les plus faibles, il souhaitait redéployer en faveur des ZEP au détriment des profs de prépa. J'ai trouvé celà courageux mais les lobbys des profs de prépas (la société des agrégés en particulier) sont plus puissants que ceux des néotits de ZEP. Peillon s'est heurté aux mêmes freins qu'Allègre et n'a pas attendu d'être sacrifié pour préparer sa sortie.
On ne peut dire qu'on est débordés et accepter des services qui doublent l'ORS.

Chacun de tes messages est pire que le précédent. Le PS prévoit une casse de nos statuts, s'attaque à ce qui fonctionne dans le système scolaire pour des raisons idéologiques, et toi tu suis. C'est consternant de constater à quel point certains collègues aiment se tirer une balle dans le pied au nom d'un prétendu sacerdoce. Et au nom, surtout, des liens organiques entre certains syndicats (SGEN-UNSA) et le PS, ou le meilleur moyen de se faire anesthésier (Chatel en a rêvé, Peillon l'a fait).

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: 27 mars 2014 : Casse des décrets de 1950.

Message par victor44 le Mer 26 Mar 2014 - 12:31

@Caspar Goodwood a écrit:On ne pourrait s'occuper des profs de ZEP ET des profs de prépa, et de tous les autres comme moi dans mon collège rural où les choses ne sont pas pour autant faciles tous les jours?

Les profs de prépas sont privilégiés (public, intéret des programmes, paye..), se soucier de la ruralité par contre est évidemment nécessaire. Nier la contrainte économique aujourd'hui c'est croire au bisounours

victor44
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: 27 mars 2014 : Casse des décrets de 1950.

Message par victor44 le Mer 26 Mar 2014 - 12:33

@Marcel Khrouchtchev a écrit:s'attaque à ce qui fonctionne dans le système scolaire pour des raisons idéologiques.
Tu peux détailler?

victor44
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: 27 mars 2014 : Casse des décrets de 1950.

Message par stench le Mer 26 Mar 2014 - 12:37

@Caspar Goodwood a écrit:J'ai dit bon week-end à une collègue qui n'a pas cours le vendredi après-midi, ce qui a provoqué les ricanements de l'AED qui se trouvait là sur l'air de "ah ben moi j'aimerais bien être prof pour qu'on me dise bon week-end le vendredi à midi". Bon, je dévie et enfonce des portes ouvertes. Arrêt du hors-sujet immédiat.  Laughing 

Tu rigoles? Depuis les 35h, il y a un nombre incalculable d'entreprises qui terminent leur semaine le vendredi à midi  Shocked 

stench
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: 27 mars 2014 : Casse des décrets de 1950.

Message par Caspar Goodwood le Mer 26 Mar 2014 - 12:40

Cet AED ne doit pas être au courant.  Laughing 

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: 27 mars 2014 : Casse des décrets de 1950.

Message par Presse-purée le Mer 26 Mar 2014 - 13:09

@victor44 a écrit:
@Milady de Winter a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:

 Sleep 

Eh bien, pour avoir des dirigeants qui aiment l'école publique, il va falloir attendre — ceux-là ne font pas l'affaire. Ni Peillon, ni Fioraso. Il y a une ou deux personnalités au PS qui pourraient prendre en charge l'EN en y faisant œuvre utile (Guillaume Bachelay, par exemple). Mais ce ne sont pas eux que l'on installera rue de Grenelle.

Peillon a enseigné a Nanterre dans le public, il aime l'école publique et souhaite aider les plus faibles, il souhaitait redéployer en faveur des ZEP au détriment des profs de prépa. J'ai trouvé celà courageux mais les lobbys des profs de prépas (la société des agrégés en particulier) sont plus puissants que ceux des néotits de ZEP. Peillon s'est heurté aux mêmes freins qu'Allègre et n'a pas attendu d'être sacrifié pour préparer sa sortie.
On ne peut dire qu'on est débordés et accepter des services qui doublent l'ORS.

Rappel 1: c'est le ministre qui définit le nombre de postes ouverts. Il n'y en a pas assez, notamment en maths.

Rappel 2: deux mois avant cette grève, le ministre a accepté l'idée d'introduire à fort coefficient l'informatique, mais sans créer de postes spécifiques et en demandant expressément aux profs de prépa de les prendre en heures supp.
Deux mois plus tard, il sert au grand public le discours sur les heures supp dont ils se gaveraient en louçedé... Ceci explique peut-être la réaction de décembre.

Je pense que tu devrais revoir ton analyse. Et ne parlons pas des profs de lettres en CPGE, qui eux verraient leur rémunération baisser de 20% pour pas un rond, juste des crachats. Après, comme tu trouves normal "d'accompagner" les reculs sociaux, comme un bon soc-dem que tu es, c'est normal que tu trouves bizarre que des salariés, même bien payés, renâclent à l'idée de perdre 20% de leur salaire, et qu'en prime on les fasse passer pour des salauds auprès du grand public.

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2013/12/12122013Article635224257955605009.aspx

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: 27 mars 2014 : Casse des décrets de 1950.

Message par Presse-purée le Mer 26 Mar 2014 - 13:19

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@victor44 a écrit:
@Milady de Winter a écrit:

Eh bien, pour avoir des dirigeants qui aiment l'école publique, il va falloir attendre — ceux-là ne font pas l'affaire. Ni Peillon, ni Fioraso. Il y a une ou deux personnalités au PS qui pourraient prendre en charge l'EN en y faisant œuvre utile (Guillaume Bachelay, par exemple). Mais ce ne sont pas eux que l'on installera rue de Grenelle.

Peillon a enseigné a Nanterre dans le public, il aime l'école publique et souhaite aider les plus faibles, il souhaitait redéployer en faveur des ZEP au détriment des profs de prépa. J'ai trouvé celà courageux mais les lobbys des profs de prépas (la société des agrégés en particulier) sont plus puissants que ceux des néotits de ZEP. Peillon s'est heurté aux mêmes freins qu'Allègre et n'a pas attendu d'être sacrifié pour préparer sa sortie.
On ne peut dire qu'on est débordés et accepter des services qui doublent l'ORS.

Chacun de tes messages est pire que le précédent. Le PS prévoit une casse de nos statuts, s'attaque à ce qui fonctionne dans le système scolaire pour des raisons idéologiques, et toi tu suis. C'est consternant de constater à quel point certains collègues aiment se tirer une balle dans le pied au nom d'un prétendu sacerdoce. Et au nom, surtout, des liens organiques entre certains syndicats (SGEN-UNSA) et le PS, ou le meilleur moyen de se faire anesthésier (Chatel en a rêvé, Peillon l'a fait).

Non, c'est une lutte de pouvoir, rien de plus. A ton avis, pourquoi dans les statuts est-il prévu des décharges délivrée de manière locale? Les collègues dans ce genre se rêvent cadres pédagogiques intermédiaires.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: 27 mars 2014 : Casse des décrets de 1950.

Message par Lefteris le Mer 26 Mar 2014 - 13:48

@victor44 a écrit:
@Milady de Winter a écrit:Signé aussi.
Tiens, je sens que cette enflure de Brighelli va se fendre d'un article dans le Point sur le sujet ce WE.


lepoint a écrit:

...
Les ministres, ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît, comme disait à peu près Michel Audiard.

..
Aux abonnés des "yaka" de comptoir et des "ilsuffitde" de bistro, je suggère de venir faire cours une semaine dans un collège quelconque, pour voir. Après, on en reparle.
Mauvais coups



La réforme des statuts est inévitable, on se discrédite et on apparait comme corporatistes prets à défendre que ce qui a été défini en 1950 ne peut être réformé. Mieux vaut l'accompagner avec des dirigeants qui aiment l'école publique.

Comme il est inévitable de casser la sécu, le droit du travail , la couverture médicale...

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: 27 mars 2014 : Casse des décrets de 1950.

Message par Caspar Goodwood le Mer 26 Mar 2014 - 13:49

@Presse_purée:Tu veux dire comme les "chefs de département" en Grande-Bretagne? (un par matière et par établissement, qui chapeaute ses collègues)

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: 27 mars 2014 : Casse des décrets de 1950.

Message par Presse-purée le Mer 26 Mar 2014 - 13:51

@Caspar Goodwood a écrit:@Presse_purée:Tu veux dire comme les "chefs de département" en Grande-Bretagne? (un par matière et par établissement, qui chapeaute ses collègues)

Oui, nous risquons d'aboutir à quelque chose approchant cela. Je peux te certifier que certains sont dans les starting-blocks à ce sujet.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: 27 mars 2014 : Casse des décrets de 1950.

Message par Lefteris le Mer 26 Mar 2014 - 13:55

@Presse-purée a écrit:

Non, c'est une lutte de pouvoir, rien de plus. A ton avis, pourquoi dans les statuts est-il prévu des décharges délivrée de manière locale? Les collègues dans ce genre se rêvent cadres pédagogiques intermédiaires.
Exactement : des gens veulent prendre leur revanche, d'autres sont persuadés d'avoir raison (voir certains fanatiques qui veulent faire passer en force toutes les pédagogoleries) et veulent caporaliser leurs collègues, leur imposer les "bonnes pratiques". En ce qui me concerne, c'est déjà réglé d'avance : le premier qui tente le coup (imposer des progressions, des oeuvres etc.) sort de ma vue et de mon univers immédiatement, je ne lui adresse même plus la parole. Ce que je n’accepterais pas d'un CDE , même pas en rêve de la part d'un collègue.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: 27 mars 2014 : Casse des décrets de 1950.

Message par Delafontorse le Mer 26 Mar 2014 - 17:10

La position du SNES-Faidherbe : boycotter le CTM demain !

http://blog.nonauprojetpeillon.info/post/2014/03/26/Position-du-Snes-Faidherbe-au-25-mars

Le SNES s'expose à de lourdes sanctions de sa base non seulement s'il vote pour les nouveaux textes mais encore, même s'il ne fait que s'abstenir ou... participer au vote !


Delafontorse
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: 27 mars 2014 : Casse des décrets de 1950.

Message par Marcel Khrouchtchev le Mer 26 Mar 2014 - 17:16

@Delafontorse a écrit:
Le SNES s'expose à de lourdes sanctions de sa base non seulement s'il vote pour les nouveaux textes mais encore, même s'il ne fait que s'abstenir ou... participer au vote !


Voilà une formulation étrange. Si le SNES est sanctionné par sa base qu'il s'abstienne ou qu'il participe au vote, ça lui laisse peu de chances de s'en sortir.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: 27 mars 2014 : Casse des décrets de 1950.

Message par Lefteris le Mer 26 Mar 2014 - 17:16

@Delafontorse a écrit:La position du SNES-Faidherbe : boycotter le CTM demain !

http://blog.nonauprojetpeillon.info/post/2014/03/26/Position-du-Snes-Faidherbe-au-25-mars

Le SNES s'expose à de lourdes sanctions de sa base non seulement s'il vote pour les nouveaux textes mais encore, même s'il ne fait que s'abstenir ou... participer au vote !

Beaucoup ne savent pas ce qui se passe, ils râleront , mais ne feront pas la relation.
On vote SNES par habitude, la prime aux sortants. Dans mon ancienne administration , on votait pour le majoritaire parce qu'il était "majoritaire". C'est absurde mais c'est comme ça...  No  Le SNES perdra des voix, mais restera majoritaire , il a de la marge.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: 27 mars 2014 : Casse des décrets de 1950.

Message par Ronin le Mer 26 Mar 2014 - 17:33

@Lefteris a écrit:
@Delafontorse a écrit:La position du SNES-Faidherbe : boycotter le CTM demain !

http://blog.nonauprojetpeillon.info/post/2014/03/26/Position-du-Snes-Faidherbe-au-25-mars

Le SNES s'expose à de lourdes sanctions de sa base non seulement s'il vote pour les nouveaux textes mais encore, même s'il ne fait que s'abstenir ou... participer au vote !

Beaucoup ne savent pas ce qui se passe, ils râleront , mais ne feront pas la relation.
On vote SNES par habitude, la prime aux sortants. Dans mon ancienne administration , on votait  pour le majoritaire parce qu'il était "majoritaire". C'est absurde mais c'est comme ça...  No  Le  SNES  perdra des voix, mais restera majoritaire , il a de la marge.

Tant que les ministres ne touchent pas aux vacances...

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: 27 mars 2014 : Casse des décrets de 1950.

Message par Héliandre le Mer 26 Mar 2014 - 17:34

@Lefteris a écrit:
On vote SNES par habitude, la prime aux sortants. Dans mon ancienne administration , on votait  pour le majoritaire parce qu'il était "majoritaire". C'est absurde mais c'est comme ça...  No  Le  SNES  perdra des voix, mais restera majoritaire , il a de la marge.
C'est une question de principe, aussi, non ? De tenir compte de la "base" ou au moins d'aborder la question. A part ici sur néo, je n'ai pas eu vent de cette opposition de Snes "locaux" (je ne sais pas comment on dit), et le S1 chez moi n'a pas l'air au courant d'un problème avec le texte "qui a été lu avec attention, donc il ne doit pas y avoir de problème"... bref, entre ça, le point de vue de Celeborn, je ne sais quoi penser.
Pour résumer en gros le texte n'offre pas de garantie qu'on ne va pas nous imposer toutes ces missions listées dans la limite de 1607 heures annuelles (à moins d'une application bienveillante / dans le cas d'une utilisation "perverse") ; c'est cela ? Ca me semble suffisant pour s'opposer.

Héliandre
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 23 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 14 ... 23  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum