Le Nouvel Obs : Recension du livre "Le plaisir d'apprendre" dirigé par Philippe Meirieu.

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Nouvel Obs : Recension du livre "Le plaisir d'apprendre" dirigé par Philippe Meirieu.

Message par John le Dim 23 Mar 2014 - 12:21

Extrait :
Autre lieu commun enraciné que lève cet ouvrage : favoriser le plaisir scolaire ne revient pas à jeter par-dessus bord la notion d’effort. "Combien d’entre nous trouvent du bonheur dans l’effort, dans le plaisir de courir, d’escalader des montagnes, des bricoler, d’apprendre la musique ?", interroge le sociologue François Dubet dans l’une des contributions. C’est souvent parce que nous adoptons spontanément le point de vue de notre tradition scolaire (…) que le droit au bonheur est perçu comme une sorte de 'droit à la paresse'."

Parmi les exemples concrets (trop rares dans ce livre) qui viennent appuyer cette évidence, on en retiendra un : celle de cette prof de français de banlieue parisienne qui utilise avec succès les blogs, Twitter et Facebook pour faire écrire ses élèves. On préfère ne pas imaginer ce qu’Alain Finkielkraut en pense…

Arnaud Gonzague – Le Nouvel Observateur

(1) Philippe Meirieu (dir.), "Le plaisir d’apprendre", Autrement, 160 p., 19 euros.
http://tempsreel.nouvelobs.com/education/20140321.OBS0797/le-bonheur-ce-grand-tabou-de-l-ecole-francaise.html

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Nouvel Obs : Recension du livre "Le plaisir d'apprendre" dirigé par Philippe Meirieu.

Message par Luigi_B le Dim 23 Mar 2014 - 13:09

Le plaisir procède de l'effort. Mais pour les pédagogistes, le plaisir doit au contraire précéder l'effort.

Pour l'exemple pris, il est bien naïf de penser que les élèves prennent véritablement du plaisir à utiliser Twitter ou Facebook dans un cadre scolaire. Par ailleurs, depuis deux ans je n'ai pas rencontré un seul exemple de professeur de lettres faisant une utilisation intelligente de Twitter ou de Facebook dans le cadre de son enseignement.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Nouvel Obs : Recension du livre "Le plaisir d'apprendre" dirigé par Philippe Meirieu.

Message par Olympias le Dim 23 Mar 2014 - 14:21

Juste pour voir leur réaction, j'ai demandé en juin dernier à une classe que j'allais suivre en terminale ce qu'ils pensaient de Twitter pour l'enseignement...Ils m'ont regardée.... Shocked  affraid  Suspect

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Nouvel Obs : Recension du livre "Le plaisir d'apprendre" dirigé par Philippe Meirieu.

Message par frdm le Dim 23 Mar 2014 - 19:20

@Olympias a écrit:Juste pour voir leur réaction, j'ai demandé en juin dernier à une classe que j'allais suivre en terminale ce qu'ils pensaient de Twitter pour l'enseignement...Ils m'ont regardée.... Shocked  affraid  Suspect
Ils ont rétrogrades, c'est à nous de leur montrer la voie du progrès.

frdm
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Nouvel Obs : Recension du livre "Le plaisir d'apprendre" dirigé par Philippe Meirieu.

Message par the educator le Lun 24 Mar 2014 - 11:42

Le plaisir procède de l'effort. Mais pour les pédagogistes, le plaisir doit au contraire précéder l'effort.
Quel résumé!

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Nouvel Obs : Recension du livre "Le plaisir d'apprendre" dirigé par Philippe Meirieu.

Message par Iphigénie le Lun 24 Mar 2014 - 11:51

Bon le Nouvel Obs ferait mieux de s'interroger sur les municipales: alors, heureux? Laughing 

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Nouvel Obs : Recension du livre "Le plaisir d'apprendre" dirigé par Philippe Meirieu.

Message par egomet le Lun 24 Mar 2014 - 12:13

 
Parmi les exemples concrets (trop rares dans ce livre) qui viennent appuyer cette évidence, on en retiendra un : celle de cette prof de français de banlieue parisienne qui utilise avec succès les blogs, Twitter et Facebook pour faire écrire ses élèves. On préfère ne pas imaginer ce qu’Alain Finkielkraut en pense…

Comme je suis surpris! C'est vrai que la position de Meirieu ne l'y prédispose pas. Rolling Eyes

Quand j'entraîne mes élèves à la dissertation, je leur explique que plus ils sont concrets dans leurs exemples, moins ils s'exposent à dire des conneries, ou à être mal compris.


_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Nouvel Obs : Recension du livre "Le plaisir d'apprendre" dirigé par Philippe Meirieu.

Message par egomet le Lun 24 Mar 2014 - 12:36

Mais si le laxisme se situait justement de l’autre côté ? Du côté de ceux qui se contrefichent qu’une partie grandissante des élèves décrochent à l’école parce qu’elle ressemble trop à un sermon en chaire ? Que l’ennui y prenne une place si extraordinaire qu’il explique, en partie, les performances médiocres des petits Français, surtout ceux issus des milieux les moins favorisés ? Et que le plaisir soit, disent plusieurs études, un indéniable vecteur de réussite à l'école ?


Il n'y a plus beaucoup de sermons en chaire pourtant, depuis le temps que Meirieu, justement lui, dénonce cette pratique.

Quand j'étais élève, les cours qui m'ennuyaient le plus étaient ceux où le professeur n'avait pas assez de contenu et quand il ne savait pas où il allait. Mais le pire, c'était quand il tentait de retrouver la motivation perdue en faisant du ludique. C'était en général nul comme jeu et nul comme cours.
Je ne nie pas que le plaisir soit important, mais il se situe rarement là où on le croit. En général les professeurs qui enrobent leurs cours dans un jeu un peu mièvre ne savent pas jouer. Pour transformer une activité en jeu, il n'est absolument pas nécessaire de la scénariser ou d'utiliser un matériel chatoyant.
La première chose, c'est que le jeu doit avoir un côté libre. C'est presque en contradiction avec l'école. On prend n'importe quel jeu, si on le rend obligatoire, on peut le rendre extrêmement ennuyeux. C'est le coup de la palissade dans Tomp Sawyer. Tom Sawyer doit peindre la palissade, mais trouve le moyen de refiler la corvée à ses camarades en prenant un air inspiré et en faisant passer ça pour un jeu. Il se fait même payer! Concrètement, quand on veut faire jouer des enfants, il faut être attentif aux signes de lassitude et ne pas trop les forcer.
Une autre chose, c'est de créer de l'émulation. "On fait la course?" Il y a des jeux terriblement abstraits et répétitifs. Ils sont pourtant addictifs. Tétris est emblématique à cet égard. Pourquoi ce jeu est-il si efficace? A cause du score et de l'accélération. On fait un jeu très simplement avec les multiplications, et sans le dire, en maintenant un bon rythme et en notant les scores. A la fin, on efface tout. C'était juste pour la gloire, contrairement à la note, qui peut faire peur. Aucun enrobage. L'exercice le plus scolaire.

Un cours de qualité, sans temps mort, procurera plus de plaisir que n'importe quel jeu mal ficelé.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Nouvel Obs : Recension du livre "Le plaisir d'apprendre" dirigé par Philippe Meirieu.

Message par Balthazaard le Lun 24 Mar 2014 - 13:27

Tu as raison

"C'est presque en contradiction avec l'école. On prend n'importe quel jeu, si on le rend obligatoire, on peut le rendre extrêmement ennuyeux."
C'est vrai aussi pour le travail je trouve, je pense que pour beaucoup c'est le "obligatoire" qui coince...

"Ils sont pourtant addictifs"  Pour être fan de jeux de toute sorte, je trouve que ces jeux addictifs sont souvent ceux où l'activité devient une sorte de "réflexe" et où on cultive un genre de circuit "court" qui sort un peu de nos schémas de réflexion, comme tétris où si on est entrainé les doigts agissent sans que l'on ait l'impression de penser vraiment

Quant à Meirieu il a tellement l'habitude de dire tout et son contraire....de toute manière ses livres sont faits pour ceux qui n'ont jamais enseigné!

Balthazaard
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Nouvel Obs : Recension du livre "Le plaisir d'apprendre" dirigé par Philippe Meirieu.

Message par the educator le Lun 24 Mar 2014 - 17:04

Mais le pire, c'était quand il tentait de retrouver la motivation perdue en faisant du ludique. C'était en général nul comme jeu et nul comme cours.
Je ne nie pas que le plaisir soit important, mais il se situe rarement là où on le croit. En général les professeurs qui enrobent leurs cours dans un jeu un peu mièvre ne savent pas jouer. Pour transformer une activité en jeu, il n'est absolument pas nécessaire de la scénariser ou d'utiliser un matériel chatoyant.
D'accord à 100%, d'ailleurs on peut faire le reproche aux trois quarts des "serious games" par exemple, de ne pas être des jeux.
Mais bon, pour ma la question du plaisir et du besoin, qui sont deux moteurs essentiels de l'apprentissage, ne doivent pas être évacués. Les pédagogies "non contraignantes" ont souvent pour corollaire la mise en place d'un environnement hyper stimulant, et la présence d'un éducateur "deux ex machina". Ce sont des pistes très intéressantes, mais c'est sur que ça n'a pas grand chose a voir avec les pauvres jeux mis en place en classe.
Moi c'est avec l'idée que la classe ait le monopole de la transmission de connaissance que j'ai du mal, d'un point de vue personnel: je reste convaincu que l'intégralité des transmissions faites en classe pourraient avoir lieu dans un autre cadre, bien moins carcéral, et bien plus fluide.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Nouvel Obs : Recension du livre "Le plaisir d'apprendre" dirigé par Philippe Meirieu.

Message par Finrod le Lun 24 Mar 2014 - 18:15

@egomet a écrit:
Une autre chose, c'est de créer de l'émulation. "On fait la course?"

Sais-tu que dans le monde, chaque fois que l'on prononce les termes "émulation", "concurrence" ou "compétition", 3 pédagogistes décèdent d'un infarctus ?

Sais-tu qu'un pédagogiste que l'on oblige à regarder un enseignant mettre une remarque au stylo rouge sur une copie a trois fois plus de chance de développer un cancer de la prostate à 50 ans ?

Un peu de cœur, cesse de faire souffrir des êtres humains en parlant de choses horribles comme les efforts ou le travail.

Ainsi tu pourras retrouver une totale liberté d’esprit cosmique vers un nouvel âge réminiscent #skippyestnotreguide

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Nouvel Obs : Recension du livre "Le plaisir d'apprendre" dirigé par Philippe Meirieu.

Message par retraitée le Lun 24 Mar 2014 - 18:28

Meirieu doit être heureux, à Grenoble, la liste qu'il soutenait(PG EELV) a fait un bon score !

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Nouvel Obs : Recension du livre "Le plaisir d'apprendre" dirigé par Philippe Meirieu.

Message par atrium le Lun 24 Mar 2014 - 18:30

@Finrod a écrit: #skippyestnotreguide

Nos jeunes collègues connaissent Meirieu, mais je ne suis pas sûr que tous aient compris cette référence de haute volée. Je me permets donc de les éclairer, afin qu'eux aussi rejoignent Skippy (avec une majuscule! Un peu de respect, que diable):


atrium
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Nouvel Obs : Recension du livre "Le plaisir d'apprendre" dirigé par Philippe Meirieu.

Message par neomath le Lun 24 Mar 2014 - 18:43

@egomet a écrit: 
Parmi les exemples concrets (trop rares dans ce livre) qui viennent appuyer cette évidence, on en retiendra un : celle de cette prof de français de banlieue parisienne qui utilise avec succès les blogs, Twitter et Facebook pour faire écrire ses élèves. On préfère ne pas imaginer ce qu’Alain Finkielkraut en pense…

Comme je suis surpris! C'est vrai que la position de Meirieu ne l'y prédispose pas.    Rolling Eyes

L'autre jour lors d'une discussion avec un ami chirurgien, pour lui faire comprendre mon exaspération vis à vis de certains personnages, j'ai utilisé l'image suivante : "imagine que des gens qui n'ont jamais tenu un bistouri dans leur main depuis leurs lointaines études de médecine aient la prétention de te dire comment tu dois opérer". Il est tombé d'accord avec moi ( et m'a confié qu'à l’hôpital ils avaient à souffrir de situations de ce genre avec des gestionnaires obtus et technocrates, mais c'est une autre histoire).

_________________
“L'ignorance et la bêtise sont des facteurs considérables de l'Histoire.”
  Raymond Aron

neomath
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Nouvel Obs : Recension du livre "Le plaisir d'apprendre" dirigé par Philippe Meirieu.

Message par ysabel le Lun 24 Mar 2014 - 18:46

@Finrod a écrit:
@egomet a écrit:
Une autre chose, c'est de créer de l'émulation. "On fait la course?"

Sais-tu que dans le monde, chaque fois que l'on prononce les termes "émulation", "concurrence" ou "compétition", 3 pédagogistes décèdent d'un infarctus ?

Sais-tu qu'un pédagogiste que l'on oblige à regarder un enseignant mettre une remarque au stylo rouge sur une copie a trois fois plus de chance de développer un cancer de la prostate à 50 ans ?

Un peu de cœur, cesse de faire souffrir des êtres humains en parlant de choses horribles comme les efforts ou le travail.

Ainsi tu pourras retrouver une totale liberté d’esprit cosmique vers un nouvel âge réminiscent #skippyestnotreguide
pfff ! si seulement c'était vrai... la race serait éteinte  Razz  Twisted Evil

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Nouvel Obs : Recension du livre "Le plaisir d'apprendre" dirigé par Philippe Meirieu.

Message par Balthazaard le Lun 24 Mar 2014 - 19:21

"et m'a confié qu'à l’hôpital ils avaient à souffrir de situations de ce genre avec des gestionnaires obtus et technocrates, mais c'est une autre histoire"....c'est intéressant car un marronnier classique est "est-il nécessaire d'avoir été enseignant pour être chef d'établissement?" et les partisans du non avancent souvent l'exemple des hôpitaux!!!

Balthazaard
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Nouvel Obs : Recension du livre "Le plaisir d'apprendre" dirigé par Philippe Meirieu.

Message par the educator le Mar 25 Mar 2014 - 8:17

Sais-tu que dans le monde, chaque fois que l'on prononce les termes "émulation", "concurrence" ou "compétition", 3 pédagogistes décèdent d'un infarctus ?
Ben tiens... Même chez Freinet on parle d'émulation... Tu as du te tromper, d'ailleurs émulation, puis concurrence et compétition... C'est de l'inattention.

c'est intéressant car un marronnier classique est "est-il nécessaire d'avoir été enseignant pour être chef d'établissement?" et les partisans du non avancent souvent l'exemple des hôpitaux!!!
oui enfin qu'il y ait des tensions entre le commandement et la troupe, rien de nouveau. Le chirurgien n'est pas d'accord avec le gestionnaire, dans un sens c'est normal. Tant qu'on ne demande pas au gestionnaire d'opérer...

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Nouvel Obs : Recension du livre "Le plaisir d'apprendre" dirigé par Philippe Meirieu.

Message par adelaideaugusta le Mer 26 Mar 2014 - 17:20

@John a écrit:Extrait :
Autre lieu commun enraciné que lève cet ouvrage : favoriser le plaisir scolaire ne revient pas à jeter par-dessus bord la notion d’effort. "Combien d’entre nous trouvent du bonheur dans l’effort, dans le plaisir de courir, d’escalader des montagnes, des bricoler, d’apprendre la musique ?", interroge le sociologue François Dubet dans l’une des contributions. C’est souvent parce que nous adoptons spontanément le point de vue de notre tradition scolaire (…) que le droit au bonheur est perçu comme une sorte de 'droit à la paresse'."

Parmi les exemples concrets (trop rares dans ce livre) qui viennent appuyer cette évidence, on en retiendra un : celle de cette prof de français de banlieue parisienne qui utilise avec succès les blogs, Twitter et Facebook pour faire écrire ses élèves. On préfère ne pas imaginer ce qu’Alain Finkielkraut en pense…

Arnaud Gonzague – Le Nouvel Observateur

(1) Philippe Meirieu (dir.), "Le plaisir d’apprendre", Autrement, 160 p., 19 euros.
http://tempsreel.nouvelobs.com/education/20140321.OBS0797/le-bonheur-ce-grand-tabou-de-l-ecole-francaise.html

Il continue à arrondir sa pelote avec sa prose imm  il est vraiment sans vergogne.

 pingouin pingouin pingouin pour aller vo  

_________________
"Instruire une nation, c'est la civiliser.Y éteindre les connaissances, c'est la ramener à l'état primitif de la barbarie." (Diderot)
"Un mensonge peut faire le tour du monde pendant que la vérité se met en route". (Mark Twain)
"Quand les mots perdent leur sens, les hommes perdent leur liberté".(Confucius)

adelaideaugusta
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Nouvel Obs : Recension du livre "Le plaisir d'apprendre" dirigé par Philippe Meirieu.

Message par adelaideaugusta le Jeu 27 Mar 2014 - 0:17

@ysabel a écrit:
@Finrod a écrit:
@egomet a écrit:
Une autre chose, c'est de créer de l'émulation. "On fait la course?"

Sais-tu que dans le monde, chaque fois que l'on prononce les termes "émulation", "concurrence" ou "compétition", 3 pédagogistes décèdent d'un infarctus ?

Sais-tu qu'un pédagogiste que l'on oblige à regarder un enseignant mettre une remarque au stylo rouge sur une copie a trois fois plus de chance de développer un cancer de la prostate à 50 ans ?

Un peu de cœur, cesse de faire souffrir des êtres humains en parlant de choses horribles comme les efforts ou le travail.

Ainsi tu pourras retrouver une totale liberté d’esprit cosmique vers un nouvel âge réminiscent #skippyestnotreguide
pfff ! si seulement c'était vrai... la race serait éteinte  Razz  Twisted Evil

 mdr Si c'était vrai !!

J'ai corrigé à l'encre rouge les 22 cahiers de ma fille institutrice à Grenoble, (CE2 CM1 moitié-moitié, en ZEP, à peu près 50-50 de petits Algériens et Turcs) en mettant des TB, B, AB, et vu quand c'était trop mauvais. Ils savent tous lire, bien que ce soit le fief de Foucambert et Valdois. (L'an dernier, elle avait 12 non lecteurs en CE2, dans une autre école : Abracadalire était la méthode de l'école. Cette année, une nouvelle maîtresse de CP a dit "Quest-ce-que-c'est-que-ça"? a tout mis au placard, et utilise Léo et Léa. (Elle en avait déjà une douzaine d'exemplaires que j'avais envoyés à ma fille pour ses 12 non lecteurs.)

_________________
"Instruire une nation, c'est la civiliser.Y éteindre les connaissances, c'est la ramener à l'état primitif de la barbarie." (Diderot)
"Un mensonge peut faire le tour du monde pendant que la vérité se met en route". (Mark Twain)
"Quand les mots perdent leur sens, les hommes perdent leur liberté".(Confucius)

adelaideaugusta
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Nouvel Obs : Recension du livre "Le plaisir d'apprendre" dirigé par Philippe Meirieu.

Message par Balthazaard le Jeu 27 Mar 2014 - 12:45

"oui enfin qu'il y ait des tensions entre le commandement et la troupe, rien de nouveau. Le chirurgien n'est pas d'accord avec le gestionnaire, dans un sens c'est normal. Tant qu'on ne demande pas au gestionnaire d'opérer..."

Alors j"ai rien compris depuis qu'on me serine que le chef d'établissement est le "premier pédagogue"....

Balthazaard
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Nouvel Obs : Recension du livre "Le plaisir d'apprendre" dirigé par Philippe Meirieu.

Message par Clarianz le Jeu 27 Mar 2014 - 13:19

et la boucle est bouclée: le premier pédagogue n'a pas enseigné ni mis en pratique sa pédagogie.

_________________
Mama's Rock

Clarianz
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Nouvel Obs : Recension du livre "Le plaisir d'apprendre" dirigé par Philippe Meirieu.

Message par the educator le Lun 31 Mar 2014 - 8:42

Alors j"ai rien compris depuis qu'on me serine que le chef d'établissement est le "premier pédagogue"....
hhhmm, vu le recrutement, et la formation, il ne me semble pas que ce soit le cas en pratique. Ceci dit, avoir la responsabilité pédagogique, c'est pas incompatible avec l'incompétence si l'on est correctement entouré et conseillé.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Nouvel Obs : Recension du livre "Le plaisir d'apprendre" dirigé par Philippe Meirieu.

Message par Luigi_B le Mer 9 Avr 2014 - 7:27

Philippe Meirieu est l'invité de "Rue des écoles" ce mercredi à 15h sur "France Culture". Et quelqu'un que vous connaissez lui tente de lui porter la contradiction.  Wink

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Nouvel Obs : Recension du livre "Le plaisir d'apprendre" dirigé par Philippe Meirieu.

Message par Iphigénie le Mer 9 Avr 2014 - 9:07

Vas-y, Luigi, vas-y  Very Happy 

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Nouvel Obs : Recension du livre "Le plaisir d'apprendre" dirigé par Philippe Meirieu.

Message par Luigi_B le Mer 9 Avr 2014 - 9:14

Bon c'est déjà enregistré et ça ne dure pas longtemps, je pense. Philippe Meirieu, comme depuis plusieurs années, a un discours qui semble beaucoup plus raisonnable.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum