Comment gérez-vous un élève se faisant remarquer quotidiennement

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Comment gérez-vous un élève se faisant remarquer quotidiennement

Message par Tazon le Mar 25 Mar 2014 - 9:18

@historien14 a écrit:Je me permets, en tant que jeune professeur, de vous dire ce que j'ai essayé de faire avec un élève que j'ai et qui est dans cette situation.

Il travaille depuis quelques semaines en binôme avec un autre élève. Il n'y a aucune contrainte de l'un ou de l'autre : ils ont accepté les conditions de travail. Le meilleur élève aide notre élève en difficulté sur la compréhension des textes et la rédaction des réponses, ce qui lui permet de se recentrer sur le travail quand il part un peu ailleurs. Cela me permet de ne plus être focaliser sur notre élève au comportement dérangeant car j'ai mon autre élève qui fait effet canaliseur.

Pour répondre à yogi, sans contester ce que tu as appris en formation, je ne vois pas comment un moyen-faible peut aider un faible, et il y a des élèves en collège qui survolent (dans le bon sens) tellement ce qu'on fait qu'après tout ça ne doit pas les handicaper beaucoup, ça les occupe. Non, ce qui me gêne, c'est que souvent l'aide apportée consiste en des recettes qui éludent la vraie difficulté. C'est normal, un élève, même bon, ne peut savoir où nous voulons en venir à long terme ni analyser sérieusement les difficultés d'un pair. Au final, ça peut être carrément contre-productif pour l'élève pas bon, qui au lieu de progresser certes juste un petit peu mais solidement, et en autonomie aussi, en se confrontant à ce qui est difficile pour lui, arrive soi-disant au bout de la tâche, mais en fait ne sait pas refaire seul.

Et puis là, c'est un peu hors-sujet, parce que le sujet portait non sur un élève de bonne volonté qui ne comprend pas, mais sur un pénible qui s'amuse à perturber sous des prétextes fallacieux.

Tazon
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérez-vous un élève se faisant remarquer quotidiennement

Message par historien14 le Mar 25 Mar 2014 - 9:24

Si nous sommes dans le sujet puisque l'élève faible est un pénible qui s'amuse (plutôt s'amuser à perturber sous des prétextes fallacieux). Je ne l'aurais pas évoqué ici sinon. Et contrairement à ce que vous semblez dire, cet élève fait son travail seul, l'autre élève lui venant en aide uniquement en cas de difficultés

Je vois que sur ce forum, on ne peut vraiment pas exprimer ses idées et ses propositions sans être attaqués.

_________________
2016-2017 : T2 - TZR en AFA (3 classes de 4e, 2 classes de 3e)
2015-2016 : T1 - TZR en AFA (2 classes de 6e, 3 classes de 4e)
2014-2015 : Professeur stagiaire (1 classe de 6e, 3 classes de 5e et deux classes de 4e)
2013-2014 : Contractuel admissible (1 classe de 6e et une classe de 5e)

historien14
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérez-vous un élève se faisant remarquer quotidiennement

Message par Tazon le Mar 25 Mar 2014 - 9:46

Mais ce n'est pas une attaque! Je ne suis juste pas de ton avis, c'est si insupportable? Comment aurait-il fallu que je l'exprimasse? As-tu vu que j'emploie "souvent", "peut-être"? Nom de dieu, c'est bien la peine de faire des délicatesses pour pas vexer.

Ce que je dis est le fruit de mes expériences, il y a très peu d'élèves qui peuvent aider les autres efficacement, je l'ai constaté. L'entraide entre élèves est à mon avis un leurre, parce que le but visé par un élève qui aide est que l'exercice soit fait, alors que le mien pour un élève en difficulté peut être moins ambitieux, comme retenir où est la touche diviser sur la calculatrice par exemple (tout frais d'hier, ça), en faisant plusieurs fois des calculs tout seul. Hors son voisin, exaspéré qu'il cherche et recherche à chaque fois, parce que ça parait complètement con comme difficulté (et il faut avouer...) lui prenait la calculatrice des mains, pour lui, c'était faire le calcul qui importait ( et pour lui-même, effectivement, c'était le but).

Tazon
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérez-vous un élève se faisant remarquer quotidiennement

Message par Pili le Mar 25 Mar 2014 - 10:32

En plus des conseils déjà donnés, je conseillerais les tête à tête avec l'élève, discuter avec lui...lui donner de l'importance en tant que personne, essayer de casser l'effet de groupe grâce auquel il peut être si fort.
Essayer de créer une relation plus "proche" de lui. C'est un 4ème , il fonctionne à l'affectif.

Mais si le dialogue est rompu...ben tu sanctionnes sans états d'âme

Pili
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérez-vous un élève se faisant remarquer quotidiennement

Message par yogi le Mar 25 Mar 2014 - 14:06

@Tazon a écrit:
@historien14 a écrit:Je me permets, en tant que jeune professeur, de vous dire ce que j'ai essayé de faire avec un élève que j'ai et qui est dans cette situation.

Il travaille depuis quelques semaines en binôme avec un autre élève. Il n'y a aucune contrainte de l'un ou de l'autre : ils ont accepté les conditions de travail. Le meilleur élève aide notre élève en difficulté sur la compréhension des textes et la rédaction des réponses, ce qui lui permet de se recentrer sur le travail quand il part un peu ailleurs. Cela me permet de ne plus être focaliser sur notre élève au comportement dérangeant car j'ai mon autre élève qui fait effet canaliseur.

Pour répondre à yogi, sans contester ce que tu as appris en formation, je ne vois pas comment un moyen-faible peut aider un faible, et il y a des élèves en collège qui survolent (dans le bon sens) tellement ce qu'on fait qu'après tout ça ne doit pas les handicaper beaucoup, ça les occupe. Non, ce qui me gêne, c'est que souvent l'aide apportée consiste en des recettes qui éludent la vraie difficulté. C'est normal, un élève, même bon, ne peut savoir où nous voulons en venir à long terme ni analyser sérieusement les difficultés d'un pair. Au final, ça peut être carrément contre-productif pour l'élève pas bon, qui au lieu de progresser certes juste un petit peu mais solidement, et en autonomie aussi, en se confrontant à ce qui est difficile pour lui, arrive soi-disant au bout de la tâche, mais en fait ne sait pas refaire seul.

Et puis là, c'est un peu hors-sujet, parce que le sujet portait non sur un élève de bonne volonté qui ne comprend pas, mais sur un pénible qui s'amuse à perturber sous des prétextes fallacieux.

Ne pas lire moyen-faible mais un moyen qui aide un faible. En tous cas en LV, je fais beaucoup de travaux à 2 et c'est la catastrophe si je fais travailler deux élèves qui ont un gros écart de niveaux.En LV on nous l'a fortement déconseillé et on comprend pourquoi quand on voit l'expérience! De plus, un élève ne peut se substituer au prof. Je ne trouve pas cela vraiment motivant pour un "fort" de se trainer un boulet alors qu'il peut avancer plus vite, avec des niveaux de difficulté plus intéressant. Le "faible" peut bénéficier si les activités sont différenciés,s'il a moins de travaux etc... Et en effet, distinguer un "faible" pénible qui n'a pas envie de bosser et un "faible" avec des petits moyens mais volontaire,c'est important.
Enfin ,on discute et il n'y a pas eu de discours désobligeant sur ce fil.Je ne vois pas pourquoi on se vexerait!

_________________
"Jboirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin!"

yogi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum