Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
micaschiste
Vénérable

Re: Question de méthodologie : apprendre à apprendre

par micaschiste le Ven 28 Nov 2014 - 16:59
Si ce n'est pas trop tard, cela m'intéresse aussi.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Question de méthodologie : apprendre à apprendre

par User5899 le Ven 28 Nov 2014 - 18:21
Et pour apprendre à apprendre à apprendre ? bounce
avatar
Zorglub
Habitué du forum

Re: Question de méthodologie : apprendre à apprendre

par Zorglub le Ven 28 Nov 2014 - 19:20
Pour apprendre à apprendre, le mieux est sans doute d'apprendre.

(Si j'ai dit une connerie, n'hésitez pas à me le faire savoir cordialement)
avatar
retraitée
Vénérable

Re: Question de méthodologie : apprendre à apprendre

par retraitée le Ven 28 Nov 2014 - 20:11
Oui, sinon, on n'en finit pas !

avatar
Anacyclique
Expert spécialisé

Re: Question de méthodologie : apprendre à apprendre

par Anacyclique le Sam 29 Nov 2014 - 16:51
@pailleauquebec a écrit:Voilà, c'est fait.
Je t'en remercie beaucoup. Je regarderai ton travail avec plaisir. Wink

_________________
"Faire ce que l'on dit et dire ce que l'on fait. Passer aux actes afin de faire sa part."
avatar
ysabel
Devin

Re: Question de méthodologie : apprendre à apprendre

par ysabel le Dim 30 Nov 2014 - 8:28
Ce concept de "apprendre à apprendre" me surprend toujours énormément... On apprend qqch, on ne peut pas apprendre du vide.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
Finrod
Expert spécialisé

Re: Question de méthodologie : apprendre à apprendre

par Finrod le Dim 30 Nov 2014 - 9:04
Ce type d'abus de langage me gène aussi un peu d'autant que c'est précisément sur ce type de sujet qu'il faudrait être le plus précis.

En réalité il s'agit bien d'acquérir au moins une méthode permettant un apprentissage, sur le plan technique (une manière de faire des exercices, de revoir les connaissances correspondantes avant) mais aussi pratique (acquérir la discipline nécessaire pour se mettre au travail).

A partir de là, il existe un très grand nombre de méthodes qui ne sont bien entendues jamais évaluées précisément, certains voyant un certain confort à entretenir globalement un certain flou.

Cela signifie qu'un enseignant, quel qu'il soit, qui donne une leçon à apprendre par cœur, des exercices en classe + devoirs pour révisions à la maison applique déjà une méthode, que ses élèves doivent s'approprier pour profiter de son enseignement. Méthode pour laquelle la seule qualité requise de l'élève est la bonne volonté, ce qui est je trouve un bon point de départ.



avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: Question de méthodologie : apprendre à apprendre

par Elyas le Dim 30 Nov 2014 - 9:27
@Finrod a écrit:Ce type d'abus de langage me gène aussi un peu d'autant que c'est précisément sur ce type de sujet qu'il faudrait être le plus précis.

En réalité il s'agit bien d'acquérir au moins une méthode permettant un apprentissage, sur le plan technique (une manière de faire des exercices, de revoir les connaissances correspondantes avant) mais aussi pratique (acquérir la discipline nécessaire pour se mettre au travail).

A partir de là, il existe un très grand nombre de méthodes qui ne sont bien entendues jamais évaluées précisément, certains voyant un certain confort à entretenir globalement un certain flou.

Cela signifie qu'un enseignant, quel qu'il soit, qui donne une leçon à apprendre par cœur, des exercices en classe + devoirs pour révisions à la maison applique déjà une méthode, que ses élèves doivent s'approprier pour profiter de son enseignement. Méthode pour laquelle la seule qualité requise de l'élève est la bonne volonté, ce qui est je trouve un bon point de départ.


Je partage ton avis sur le fait que ce qu'on appelle "apprendre à apprendre" est en fait deux choses : donner aux élèves les stratégies efficaces d'apprentissage ET les stratégies efficaces de mémorisation à long terme en classe.

EN revanche, contrairement à ce que tu écris, les méthodes efficaces ont été testées et sont connues. Lieury, Dehaene ou les auteurs de Make it stick! les exposent très clairement.

Un exemple : relire la leçon est une méthode à l'efficacité très faible. Une méthode bien plus efficace est le processus de "récupération" et les feedback, sans oublier l'explicitation permanente.

Après, les collègues font ce qu'ils veulent. Dans mes classes, mes élèves ont d'excellents résultats sur cette question de la mémorisation depuis que je procède ainsi.


Dernière édition par Elyas le Dim 30 Nov 2014 - 9:43, édité 1 fois
avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: Question de méthodologie : apprendre à apprendre

par Iphigénie le Dim 30 Nov 2014 - 9:32
Mais celui qui, admettons, a appris à apprendre, il continue tout le temps d'"apprendre à apprendre" ou il y a un moment où on décide qu'il peut désormais apprendre quelque chose plutôt qu'à apprendre? et quand est-ce ce moment?
avatar
Presse-purée
Grand sage

Re: Question de méthodologie : apprendre à apprendre

par Presse-purée le Dim 30 Nov 2014 - 10:00
@Iphigénie a écrit:Mais celui qui, admettons, a appris à apprendre, il continue tout le temps d'"apprendre à apprendre" ou il y a un moment où on décide qu'il peut désormais apprendre quelque chose plutôt qu'à apprendre? et quand est-ce ce moment?

En toute logique, ce doit être concomitant. L'idée, c'est que le professeur doit être conscient des processus d'apprentissage (pour une fois qu'un truc récent n'est pas trop con, ce point apparaît en effet dans le référentiel du métier de 2013) et fait appliquer ce "apprendre à apprendre" aux élèves dans le cadre de son cours. Si ça tourne au dispositif de remédiation ou à l'externalisation (vu dans un bahut récemment), ça ne sera que du vent.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR
avatar
Dinosaura
Habitué du forum

Re: Question de méthodologie : apprendre à apprendre

par Dinosaura le Dim 30 Nov 2014 - 10:36
@Elyas a écrit:
@Finrod a écrit:Ce type d'abus de langage me gène aussi un peu d'autant que c'est précisément sur ce type de sujet qu'il faudrait être le plus précis.

En réalité il s'agit bien d'acquérir au moins une méthode permettant un apprentissage, sur le plan technique (une manière de faire des exercices, de revoir les connaissances correspondantes avant) mais aussi pratique (acquérir la discipline nécessaire pour se mettre au travail).

A partir de là, il existe un très grand nombre de méthodes qui ne sont bien entendues jamais évaluées précisément, certains voyant un certain confort à entretenir globalement un certain flou.

Cela signifie qu'un enseignant, quel qu'il soit, qui donne une leçon à apprendre par cœur, des exercices en classe + devoirs pour révisions à la maison applique déjà une méthode, que ses élèves doivent s'approprier pour profiter de son enseignement. Méthode pour laquelle la seule qualité requise de l'élève est la bonne volonté, ce qui est je trouve un bon point de départ.


Je partage ton avis sur le fait que ce qu'on appelle "apprendre à apprendre" est en fait deux choses : donner aux élèves les stratégies efficaces d'apprentissage ET les stratégies efficaces de mémorisation à long terme en classe.

EN revanche, contrairement à ce que tu écris, les méthodes efficaces ont été testées et sont connues. Lieury, Dehaene ou les auteurs de Make it stick! les exposent très clairement.

Un exemple : relire la leçon est une méthode à l'efficacité très faible. Une méthode bien plus efficace est le processus de "récupération" et les feedback, sans oublier l'explicitation permanente.

Après, les collègues font ce qu'ils veulent. Dans mes classes, mes élèves ont d'excellents résultats sur cette question de la mémorisation depuis que je procède ainsi.

Je suis intéressée par ces méthodes dont tu parles (appliquées à l'HG - mais je ne sais pas si je suis sur le bon fil), parce que c'est vraiment le gros point faible de mes élèves, l'apprentissage des leçons, et leur faible restitution de connaissances (et du coup aussi, les problèmes de compréhension) me déprime... J'essaie de trouver des stratégies pour y remédier. J'ai déjà un peu arpenté le forum et j'essaie donc de faire rédiger (plus souvent qu'avant) mes élèves pour qu'ils retiennent davantage le cours, j'ai lu aussi les conseils pratiques sur le feedback, les interros régulières, mais concrètement comment mets-tu en oeuvre ce feedback ? Externaliser comme l'indique Presse-Purée ? càd leur dire : il faut s'interroger soi-même,  faire de la réorganisation de connaissances sous forme de fiches etc, mais les laisser faire seuls. Ou faire un cours dédié à la méthodo sur 1 heure, ou à la fin de chaque cours récapituler ce qui a été vu ainsi qu'en début de chaque heure suivante... J'avoue perdre tellement de temps en discipline avec mes petits collégiens que je ne parviens pas à me dégager le temps nécessaire pour le faire (correctement) ni à faire en 1 heure de cours 1 séance comme le préconisent les doctes de l'IUFM... non je n'arrive pas à m'y tenir.

_________________
"Le plus esclave est celui qui ignore ses chaînes."
avatar
Presse-purée
Grand sage

Re: Question de méthodologie : apprendre à apprendre

par Presse-purée le Dim 30 Nov 2014 - 10:54
Dans mon propos, externaliser, veut dire que j'ai vu des collèges ou ce sont des assocs qui assurent une partie de ce travail. Logiquement, et avec tout le respect que j'ai pour ces assocs qui sont vraisemblablement compétentes, on devrait pouvoir faire nous même leur travail.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR
avatar
Dinosaura
Habitué du forum

Re: Question de méthodologie : apprendre à apprendre

par Dinosaura le Dim 30 Nov 2014 - 11:08
@Presse-purée a écrit:Dans mon propos, externaliser, veut dire que j'ai vu des collèges ou ce sont des assocs qui assurent une partie de ce travail. Logiquement, et avec tout le respect que j'ai pour ces assocs qui sont vraisemblablement compétentes, on devrait pouvoir faire nous même leur travail.

J'avais cru comprendre la connotation péjorative du terme "externaliser" ici. Je me suis peut-être mal exprimée si j'ai laissé paraître le contraire. Je voulais simplement dire : faut-il nécessairement prendre les élèves par la main et leur pré-mâcher à chaque étape le travail (et les assister un peu plus, à l'heure où l'on promeut l'autonomie des élèves...) ? ou leur suggérer des conseils, régulièrement redonnés, mais ne pas pouvoir le faire en classe et à leur place (d'où le "externaliser" de mon intervention) ? D'un autre côté, je suis partagée car je me demande si, si on s'abstient de guider les élèves dans leurs stratégies de conscientisation des apprentissages (la fameuse "méta-cognition" Smile ) et de mémorisation à long terme, on ne fait pas qu'entériner le fait que seuls les plus scolaires (sans connotation péjorative pour le coup) pourront s'en sortir, puisque pas d'explicitation... Bref, j'hésite entre ne pas trop assister les élèves (et je ne pourrai pas apprendre les leçons à leur place non plus) mais en même temps j'aimerais ne laisser personne sur le carreau, du moins le moins d'élèves - de bonne volonté - possible.
J'espère avoir été claire...

_________________
"Le plus esclave est celui qui ignore ses chaînes."
avatar
retraitée
Vénérable

Re: Question de méthodologie : apprendre à apprendre

par retraitée le Lun 1 Déc 2014 - 14:04
Il faut , pour commencer, qu'ils mémorisent le plan du cours (à condition qu'il y en ait un !), en grammaire comme en Hg. Nombre de mes leçons de grammaire (en particulier sur les fonctions) obéissaient au même plan, ce qui leur facilitait la tâche.
Apprendre le plan, le restituer par écrit, vérifier sur le classeur. Quand c'est acquis, l'essentiel est fait.
sinon, quand ils n'ont pas appris ou ont mal appris, ils ont une mauvaise note (pardon, une pustule rouge), et peuvent rectifier le tir ! quand j'ai appris à faire du vélo, les chutes m'ont appris à mieux garder l'équilibre !
pailleauquebec
Fidèle du forum

Re: Question de méthodologie : apprendre à apprendre

par pailleauquebec le Lun 1 Déc 2014 - 14:20
Apprendre à apprendre est un terme maladroit.
Par contre la connaissance du fonctionnement du cerveau est très utile aux élèves pour savoir utiliser ce qu'ils ont entre les oreilles. Le terme technique serait neuro-éducation, mais je n'aime pas cette mode qui consiste à mettre neuro devant tout et n'importe quoi.

Disons simplement qu'on peut étudier plusieurs aspects de la mémorisation dans le but de devenir plus performant :
- le fonctionnement physiologique du cerveau (les zones du cerveau, le rôle du glucose, de l'eau, du sommeil)
- le fonctionnement des différentes mémoires, la construction de la mémoire à long terme (association, scénarisation, visualisation)
- l'importance de la réitération et ses outils ( http://www.neoprofs.org/t12561-grille-studiometrique )
- le rôle des émotions
- les différents outils de réitération réfléchie (fiches, cartes mentales)
- la force des habitudes de vie

Arrivé en classe prépa., un prof de math (vénéré) m'a expliqué quelques bases qui m'ont bien aidé à l'époque. Notamment sur la nécessité d'apprendre plusieurs fois les choses avant de les connaître à long terme.

Depuis je sais que ça peut être utile.
Chaque élève sait comment il apprend, mais il n'a pas toujours pensé à d'autres manières de faire qui peuvent lui convenir, et reste parfois avec des méthodes peu efficaces héritées de la petite enfance.
avatar
Finrod
Expert spécialisé

Re: Question de méthodologie : apprendre à apprendre

par Finrod le Lun 1 Déc 2014 - 14:32
@Elyas a écrit:
EN revanche, contrairement à ce que tu écris, les méthodes efficaces ont été testées et sont connues. Lieury, Dehaene ou les auteurs de Make it stick! les exposent très clairement.

Un exemple : relire la leçon est une méthode à l'efficacité très faible. Une méthode bien plus efficace est le processus de "récupération" et les feedback, sans oublier l'explicitation permanente.

Après, les collègues font ce qu'ils veulent. Dans mes classes, mes élèves ont d'excellents résultats sur cette question de la mémorisation depuis que je procède ainsi.

Ok mais faut il vraiment lire un livre en entier pour comprendre cette méthode plus efficace que la relecture de la leçon ou pourrais-tu lever le suspens ici même ?

C'est intéressant. La question de l'apprentissage de méthode est semble-t-il plus large que cette seule question de l'apprentissage de la leçon (Le concept même de leçon à apprendre étant parfois même remis en question), mais s'il y a une réponse qui fonctionne je souhaite aussi essayer de me l'approprier pour les élèves.
avatar
ycombe
Modérateur

Re: Question de méthodologie : apprendre à apprendre

par ycombe le Lun 1 Déc 2014 - 15:32
@Finrod a écrit:
@Elyas a écrit:
EN revanche, contrairement à ce que tu écris, les méthodes efficaces ont été testées et sont connues. Lieury, Dehaene ou les auteurs de Make it stick! les exposent très clairement.

Un exemple : relire la leçon est une méthode à l'efficacité très faible. Une méthode bien plus efficace est le processus de "récupération" et les feedback, sans oublier l'explicitation permanente.

Après, les collègues font ce qu'ils veulent. Dans mes classes, mes élèves ont d'excellents résultats sur cette question de la mémorisation depuis que je procède ainsi.

Ok mais faut il vraiment lire un livre en entier pour comprendre cette méthode plus efficace que la relecture de la leçon ou pourrais-tu lever le suspens ici même ?

C'est intéressant. La question de l'apprentissage de méthode est semble-t-il plus large que cette seule question de l'apprentissage de la leçon (Le concept même de leçon à apprendre étant parfois même remis en question), mais  s'il y a une réponse qui fonctionne je souhaite aussi essayer de me l'approprier pour les élèves.

On en a parlé plusieurs fois ici, par exemple:
http://www.neoprofs.org/t80664p20-francais-questions-a-ceux-qui-pratiquent-les-exercices-differencies-au-college-cartes-mentales#2688088
http://www.neoprofs.org/t75714-livres-sur-la-pedagogie-et-la-didactique#2667536

La meilleure approche pour mémoriser consiste à utiliser les pratiques de rappel en mémoire (je ne sais pas trop traduire: en anglais c'est retrieval practice; je sais, on va mettre va chercher ! comme traduction, ça fera rire les habitués des lotos). L'idée principale est que se forcer à chercher dans sa mémoire est plus efficace que de relire (ou tout autre technique qui a pu être testé). On peut pratiquer ça en faisant faire des QCM (debut d'heure), des tickets de sorties (interro courte en fin d'heure sur ce qui vient d'être vu), en utilisant des flash cards, etc. Il faut utiliser en même temps une autre technique: le mixing (mélange): mélanger les domaines en cours d'apprentissage. L'idée est de vider (remplacer le contenu de) la mémoire à court long terme  avant de se tester, car ce qui est efficace est d'aller chercher dans la mémoire à court terme.; si on apprend sa leçon et qu'on se teste juste après, c'est sans intérêt.

Il y a d'autres éléments dans le livre, comme l'élaboration. C'est un livre à lire.

(Elyas, tu utilises quoi comme feedback?)

Edit: mémoire à long terme, bien sûr. Désolé.


Dernière édition par ycombe le Mar 2 Déc 2014 - 16:45, édité 1 fois

_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: Question de méthodologie : apprendre à apprendre

par Elyas le Lun 1 Déc 2014 - 17:34
Désolé, j'ai pas mal de choses irl à faire, le forum va trop vite pour moi. Ycombe a développé une des idées. J'utilise des QCM pour le moment, ainsi que les tickets de sortie. J'utilise énormément la manipulation de connaissances et la confrontation à la difficulté. Là, une de mes classes à eu 14,5 de moyenne à un contrôle de pure connaissances, je n'en reviens toujours pas.

Cette question de la mémoire de travail, je la couple au concept d'empan mnesique selon lequel une personne ne retient que 7 informations dans une session de travail.
pailleauquebec
Fidèle du forum

Re: Question de méthodologie : apprendre à apprendre

par pailleauquebec le Lun 1 Déc 2014 - 17:43
7 informations, ou 7 groupes de deux informations car les informations associées ne prennent qu'une case dans l'empan mnésique.

D'où l'utilité de procéder à des associations d'idées.

_________________
www.reformeducollege.fr
avatar
ycombe
Modérateur

Re: Question de méthodologie : apprendre à apprendre

par ycombe le Lun 1 Déc 2014 - 17:49
@Elyas a écrit:Désolé,  j'ai pas mal de choses irl à faire, le forum va trop vite pour moi. Ycombe a développé une des idées.  J'utilise des QCM pour le moment, ainsi que les tickets de sortie. J'utilise énormément la manipulation de connaissances et la confrontation à la difficulté. Là,  une de mes classes à eu 14,5 de moyenne à un contrôle de pure connaissances, je n'en reviens toujours pas.

Cette question de la mémoire  de travail, je la couple au concept d'empan mnesique selon lequel une personne ne retient que 7 informations dans une session de travail.
Pas sept, cinq à neuf. Et ce ne pas des informations, ce sont des blocs appelés chunks: http://en.wikipedia.org/wiki/Chunking_%28psychology%29

Une des thèses de Tricot et Sweller est que ce nombre pourrait augmenter avec les connaissances, alors que la thèse classique est que les connaissances permettent à chaque chunk de relier plus de choses. Dans les deux cas, l'effet observé est que l'expert utilise mieux sa mémoire de travail que le non expert, ce qui explique qu'on ne peut pas apprendre en travaillant comme un expert le ferait.

_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
avatar
Dinosaura
Habitué du forum

Re: Question de méthodologie : apprendre à apprendre

par Dinosaura le Lun 1 Déc 2014 - 17:49
@Elyas a écrit:Désolé,  j'ai pas mal de choses irl à faire, le forum va trop vite pour moi. Ycombe a développé une des idées.  J'utilise des QCM pour le moment, ainsi que les tickets de sortie. J'utilise énormément la manipulation de connaissances et la confrontation à la difficulté. Là,  une de mes classes à eu 14,5 de moyenne à un contrôle de pure connaissances, je n'en reviens toujours pas.

Cette question de la mémoire  de travail, je la couple au concept d'empan mnesique selon lequel une personne ne retient que 7 informations dans une session de travail.

Merci Elyas (et Ycombe aussi). J'y vois plus clair.

Cette année, j'ai commencé à faire des travaux d'écriture en autonomie (ce que à quoi tu fais référence j'imagine dans ce que j'ai mis en gras) et je constate que les élèves de bonne volonté progressent dans la mémorisation à long terme, y compris les plus faibles. Plus, ça les motive Smile
Par contre, j'ai du mal à le faire en 3e en raison du programme surchargé...

Me reste plus qu'à le systématiser de plus en plus et à multiplier les petits QCM ou interros de rappel de débuts et/ou fin de séance. Mais avec mes élèves, il faut noter pour qu'il n'y ait pas que les sérieux qui apprennent. Et ça demande du boulot ! Entre ça, les grosses évaluations et les récits, je ne sors plus des copies...

_________________
"Le plus esclave est celui qui ignore ses chaînes."
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: Question de méthodologie : apprendre à apprendre

par Elyas le Lun 1 Déc 2014 - 17:52
@pailleauquebec a écrit:7 informations, ou 7 groupes de deux informations car les informations associées ne prennent qu'une case dans l'empan mnésique.

D'où l'utilité de procéder à des associations d'idées.

Oui, je travaille aussi beaucoup en spiralaire. Aujourd'hui, mes élèves ont dû récupérer la définition de cité grecque pour pouvoir faire notre leçon sur Athènes. Dans le même temps, comme on travaillait sur les fêtes des Grandes Panathenees, j'ai réactivé leurs connaissances sur Delphes, Olympie, les dieux poliades...etc. Cela fonctionne très bien.
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: Question de méthodologie : apprendre à apprendre

par Elyas le Lun 1 Déc 2014 - 17:54
@ycombe a écrit:
@Elyas a écrit:Désolé,  j'ai pas mal de choses irl à faire, le forum va trop vite pour moi. Ycombe a développé une des idées.  J'utilise des QCM pour le moment, ainsi que les tickets de sortie. J'utilise énormément la manipulation de connaissances et la confrontation à la difficulté. Là,  une de mes classes à eu 14,5 de moyenne à un contrôle de pure connaissances, je n'en reviens toujours pas.

Cette question de la mémoire  de travail, je la couple au concept d'empan mnesique selon lequel une personne ne retient que 7 informations dans une session de travail.
Pas sept, cinq à neuf. Et ce ne pas des informations, ce sont des blocs appelés chunks: http://en.wikipedia.org/wiki/Chunking_%28psychology%29

Une des thèses de Tricot et Sweller est que ce nombre pourrait augmenter avec les connaissances, alors que la thèse classique est que les connaissances permettent à chaque chunk de relier plus de choses. Dans les deux cas, l'effet observé est que l'expert utilise mieux sa mémoire de travail que le non expert, ce qui explique qu'on ne peut pas apprendre en travaillant comme un expert le ferait.

Je note, Ycombe. Cette histoire d'empan mnesique, on m'en a parlé au détour d'un mail sans développer. Je vais lire ton lien avec intérêt.
avatar
ycombe
Modérateur

Re: Question de méthodologie : apprendre à apprendre

par ycombe le Lun 1 Déc 2014 - 17:58

_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
avatar
doctor who
Vénérable

Re: Question de méthodologie : apprendre à apprendre

par doctor who le Lun 1 Déc 2014 - 20:17
QCM de 5 questions simples sur 5.
Petit exercice de remémorisation du contenu du cours en fin d'heure ou en début d'heure suivante, classeur fermé.
En fin d'heure aussi : faire faire les questions du QCM par les élèves, cours ouvert.

Sinon, pour les listes de connaissances toutes bêtes, jouer sur les sonorités.
Ex pour les articles : le, la, les / un, une, des / de la, du / au, aux (le Oh! oh! final a beaucoup de succès !)

Et puis, demander à tout le monde, sur le mode quizz infernal.
"Les natures à retenir, Jason ?!
- Nom, adjectif, article / verbe, adverbe / pronom / préposition, conjonction.
- Mélissa !!!
- Nom, adjectif, article..." ad lib.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Question de méthodologie : apprendre à apprendre

par JPhMM le Lun 1 Déc 2014 - 20:19
@ycombe a écrit:
@Elyas a écrit:Désolé,  j'ai pas mal de choses irl à faire, le forum va trop vite pour moi. Ycombe a développé une des idées.  J'utilise des QCM pour le moment, ainsi que les tickets de sortie. J'utilise énormément la manipulation de connaissances et la confrontation à la difficulté. Là,  une de mes classes à eu 14,5 de moyenne à un contrôle de pure connaissances, je n'en reviens toujours pas.

Cette question de la mémoire  de travail, je la couple au concept d'empan mnesique selon lequel une personne ne retient que 7 informations dans une session de travail.
Pas sept, cinq à neuf. Et ce ne pas des informations, ce sont des blocs appelés chunks: http://en.wikipedia.org/wiki/Chunking_%28psychology%29

Une des thèses de Tricot et Sweller est que ce nombre pourrait augmenter avec les connaissances, alors que la thèse classique est que les connaissances permettent à chaque chunk de relier plus de choses. Dans les deux cas, l'effet observé est que l'expert utilise mieux sa mémoire de travail que le non expert, ce qui explique qu'on ne peut pas apprendre en travaillant comme un expert le ferait.
Ça c'est du Chunking express Laughing Laughing Laughing


_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum