Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
John
Médiateur

Luxembourg : les déclaration du ministre de l'Education inquiètent les enseignants.

par John le Mar 1 Avr 2014 - 12:41
Claude Meisch, ministre de l’Éducation nationale au Luxembourg, a lancé un pavé dans la mare, la semaine dernière, en faisant part de sa volonté d'embaucher moins d’enseignants, de les faire éventuellement travailler davantage et de remettre en cause le système des décharges. Des déclarations que les syndicats d’enseignants, SEW/OGBL et APESS, ont accueillies avec très peu d'enthousiasme. Du côté des professeurs, c'est la peur qui se fait sentir. Ils n'ont qu'un seul credo: qu'on n'augmente surtout pas les effectifs de leurs classes. Pourtant, Claude Meisch a très vite assuré qu'il n'y toucherait pas. «Cela aurait des répercussions négatives sur la qualité de l'enseignement», avait-il ainsi expliqué. [...]

Pour ce qui est de travailler plus, une piste également évoquée par Claude Meisch, les avis sont mitigés. [...]

Pour Christelle, enseignante en maternelle, «il ne faut pas oublier le travail en dehors des heures de cours». Les bilans, les réunions, les devoirs, les préparations de cours... Pour les deux enseignantes les journées ne sont pas si "pépères" que certains aimeraient bien le penser. «Moi je travaillais entre 25/26 heures et le reste de mes 40 heures il y avait les réunions de tout l'établissement, les réunions de concertation (NDLR: réunion pour parler des enfants, organiser les excursions, se concerter sur les activités...), la rédaction des bilans - qui prennent énormément de temps... Ça fait beaucoup», confie Sandrine.
http://www.lessentiel.lu/fr/news/luxembourg/story/J-ai-peur-qu-on-augmente-les-effectifs-des-classes--22344163

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum