Bullying : le témoignage d'un collégien de la Cité scolaire Emile Zola (Wattrelos, 59) sur le harcèlement.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bullying : le témoignage d'un collégien de la Cité scolaire Emile Zola (Wattrelos, 59) sur le harcèlement.

Message par John le Sam 05 Avr 2014, 15:53

Nicolas*, 12 ans, est élève en sixième à la cité scolaire Zola. Depuis le début de l’année, il est harcelé par un camarade. Ses parents ont décidé de témoigner [...] « Il dormait bien, se souvient Rita, mais le matin, il a commencé à me dire qu’il avait mal au ventre ou à la tête, qu’il ne voulait plus aller à l’école. »

C’est par des camarades de classe que Jean-Philippe apprend, huit jours après les faits, ce qui est arrivé à son fils. « Il s’est retrouvé dans un coin sans surveillance de la cité scolaire. Un camarade l’a étranglé puis plaqué au sol. D’après les enfants, Nicolas était proche de l’évanouissement. Ils étaient choqués en m’en parlant. » L’ado finit par se livrer un peu à ses parents : « Il nous a dit : Quand il m’a étranglé, j’ai eu très peur. J’ai pensé à toi et à maman. Il était terrorisé. » L’incident est clos quelques semaines plus tard : Rita dépose une main courante au commissariat, tandis que l’auteur présumé des faits écope d’une heure de retenue. « Il n’y avait pas de certificat médical, et les informations nous sont parvenues tardivement, au compte-gouttes. La cité scolaire a très bien réagi », note le papa.

Pourtant, Nicolas continue d’être le souffre-douleur d’autres élèves. En silence, sans se défendre, par peur de représailles devinent ses parents. Pendant une semaine, il reçoit coups de pied et coups de poing dans le ventre. Là encore, la direction de l’établissement réagit et sanctionne le responsable. Quelques semaines plus tard, Nicolas rentre à la maison avec un coquard. Il dit s’être pris une porte, mais ses parents n’y croient pas. [...]

Insidieusement, le harcèlement scolaire s’immisce dans le quotidien de la famille. [...] Jean-Philippe prend l’habitude de reconduire son fils en voiture pour lui épargner d’être suivi par des camarades qu’il craint. Et puis lundi dernier, les coups de pied infligés une nouvelle fois à Nicolas se retournent contre ses parents. « Il m’a dit que c’était à cause de moi, se souvient son père, en pleurs. Il était en colère, criait, et ne voulait pas aller chez le docteur. » Bilan : une ITT de quatre jours. La goutte d’eau. S’ensuit un dépôt de plainte et une procédure disciplinaire à l’encontre de l’élève mis en cause, débouchant sur une sanction graduée prononcée hier. Les parents de cet enfant ont également déposé plainte contre ceux de Nicolas.[...]
http://www.nordeclair.fr/info-locale/harcelement-a-wattrelos-le-cri-de-parents-ia59b0n392284

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bullying : le témoignage d'un collégien de la Cité scolaire Emile Zola (Wattrelos, 59) sur le harcèlement.

Message par lilith888 le Sam 05 Avr 2014, 16:12

Les parents du harceleur qui portent plainte en retour ?  scratch 
Y'a vraiment des trucs qui m'échappent dans ce système judiciaire...

lilith888
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bullying : le témoignage d'un collégien de la Cité scolaire Emile Zola (Wattrelos, 59) sur le harcèlement.

Message par PabloPE le Sam 05 Avr 2014, 20:07

No No 

_________________
http://www.villeseducatrices.fr/ressources/page/Appel_de_Bobigny_et_textes_complementaires.pdf




"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."

PabloPE
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bullying : le témoignage d'un collégien de la Cité scolaire Emile Zola (Wattrelos, 59) sur le harcèlement.

Message par Olympias le Sam 05 Avr 2014, 20:13

Les parents de cet enfant sont parfaitement conscients de la gravité de la situation, ils l’ont prise en compte et en sont affectés. Mais tout n’est pas blanc ou noir : l’auteur des faits est dans la même classe que la victime, il a le même âge. Je pense qu’il s’agit davantage d’un conflit ancien entre deux enfants, et que ce n’est pas un cas typique de harcèlement
http://www.nordeclair.fr/info-locale/harcelement-a-wattrelos-le-cri-de-parents-ia59b0n392284
Mais de qui se moque-t-on ????


Dernière édition par Olympias le Sam 05 Avr 2014, 22:26, édité 1 fois

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bullying : le témoignage d'un collégien de la Cité scolaire Emile Zola (Wattrelos, 59) sur le harcèlement.

Message par Docteur OX le Sam 05 Avr 2014, 22:06

De toute façon, avec notre merveilleuse justice, que risque un mineur-harceleur au tribunal ? Les mineurs délinquants sont de plus en plus dans l'impunité totale... et peuvent ainsi retrouver facilement de nouvelles victimes.

Docteur OX
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bullying : le témoignage d'un collégien de la Cité scolaire Emile Zola (Wattrelos, 59) sur le harcèlement.

Message par dandelion le Sam 05 Avr 2014, 22:42

Les propos de la personne citée par Olympias seraient compréhensibles si on ne parlait pas de violences physiques graves et répétées. Si une personne se fait frapper régulièrement (en dehors du cadre de la légitime défense), je vois mal comment on peut la mettre sur un pied d'égalité avec son agresseur. Il me semble qu'on apprend ça aux enfants dès la maternelle: on ne frappe pas, on ne pousse pas, rien ne légitime la violence.
Sinon, pourquoi choisir 'bullying' plutôt que 'harcèlement' dans le titre, ce n'est pas vraiment un mot compréhensible par tous, non?  scratch 

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bullying : le témoignage d'un collégien de la Cité scolaire Emile Zola (Wattrelos, 59) sur le harcèlement.

Message par egomet le Sam 05 Avr 2014, 23:51

@lilith888 a écrit:Les parents du harceleur qui portent plainte en retour ?  scratch 
Y'a vraiment des trucs qui m'échappent dans ce système judiciaire...

Ce n'est pas le système judiciaire qui pose question ici. C'est l'attitude des parents. Il est parfaitement logique que la justice applique le principe du contradictoire. D'ailleurs le fait d'écouter la famille du harceleur ne présage en rien de la décision qui sera prise. En revanche, le fait de porter plainte en retour est probablement, de la part des parents du harceleur, une erreur stratégique et une faute éducative.

Mais il y a peut-être des faits que nous ignorons.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum