Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Bouboule
Expert spécialisé

Re: La série L de mon établissement est menacée.

par Bouboule le Mer 9 Avr - 0:20
@Madame_Prof a écrit:
@Bouboule a écrit:
@Madame_Prof a écrit:
[...]
Franchement, je n'ai pas vu beaucoup d'élèves apprenant par cœur et sans comprendre, avoir de bonnes notes en SVT au BAC. MAIS, je suis d'accord, les épreuves avec l'apparition du QCM deviennent complètement ridicules.
[...]

C'est sûr que quand on voit ça (bac L 2012), on se poile [...]

Oh la la, je parlais du BAC S !!!

L'enseignement des sciences en ES/L, c'est une grosse blague (45 mn par semaine par discipline, et des sujets de BAC ridicules comme celui que tu cites).

J'ai bien compris mais tu parlais de l'arrivée de QCM en S ; je citais donc un exemple de QCM certes en L (je le précisais), qui a été concocté par des enseignants de TS, IPR et IG, les mêmes qui s'occupent de la filière S. Même si l'enseignement en L est une blague, les QCM ne sont pas obligés d'être ridicules à ce point. Et je vois bien la dérive à venir en S.
User17706
Enchanteur

Re: La série L de mon établissement est menacée.

par User17706 le Mer 9 Avr - 0:38
@Bouboule a écrit: Même si l'enseignement en L est une blague, les QCM ne sont pas obligés d'être ridicules à ce point.
J'ai un vague souvenir de la première fournée d'épreuves scientifiques au bac L de 1995 (bac L an 1, donc). C'était désopilant. Je dirais plus ridicule encore que ça. On a, sur vingt ans, presque fait des progrès. Les questions de physique se bornaient en gros à demander s'il était malin ou non de plonger son sèche-cheveux, branché sur le secteur, dans son bain. En mathématiques, à peine si on ne se contentait pas de demander d'écrire «cent» en chiffres romains.

(Les questions de SVT étaient un peu plus sérieuses.)

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: La série L de mon établissement est menacée.

par User5899 le Mer 9 Avr - 1:42
PauvreYorick a écrit:
@Bouboule a écrit: Même si l'enseignement en L est une blague, les QCM ne sont pas obligés d'être ridicules à ce point.
J'ai un vague souvenir de la première fournée d'épreuves scientifiques au bac L de 1995 (bac L an 1, donc). C'était désopilant. Je dirais plus ridicule encore que ça. On a, sur vingt ans, presque fait des progrès. Les questions de physique se bornaient en gros à demander s'il était malin ou non de plonger son sèche-cheveux, branché sur le secteur, dans son bain. En mathématiques, à peine si on ne se contentait pas de demander d'écrire «cent» en chiffres romains.

(Les questions de SVT étaient un peu plus sérieuses.)
Oui, alors, vous avez essayé de leur faire comprendre qu'un siècle, ça s'écrit en chiffres romains ? Et vous avez essayé de les leur faire pratiquer ?
Pourtant, il doit bien y avoir un domaine, même seulement un, où ils sont un peu moins cruches que les autres, non ? Je n'ai plus que 6 semaines en gros pour le découvrir...
User17706
Enchanteur

Re: La série L de mon établissement est menacée.

par User17706 le Mer 9 Avr - 2:10
Marrant, pour les siècles, il faut croire que mes collègues les avaient bien dressés: je crois bien n'avoir jamais eu le problème. (Ou pas de façon assez persistante pour que je le remarque.)

En 1995 les L étaient un peu différents de ceux d'aujourd'hui, non? Smile

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: La série L de mon établissement est menacée.

par User5899 le Mer 9 Avr - 2:17
PauvreYorick a écrit:Marrant, pour les siècles, il faut croire que mes collègues les avaient bien dressés: je crois bien n'avoir jamais eu le problème. (Ou pas de façon assez persistante pour que je le remarque.)

En 1995 les L étaient un peu différents de ceux d'aujourd'hui, non? Smile
A l'époque, j'étais un jeune prof respecté, j'avais des S Razz
avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: La série L de mon établissement est menacée.

par Iphigénie le Mer 9 Avr - 12:01
Cripure a écrit:
PauvreYorick a écrit:Marrant, pour les siècles, il faut croire que mes collègues les avaient bien dressés: je crois bien n'avoir jamais eu le problème. (Ou pas de façon assez persistante pour que je le remarque.)

En 1995 les L étaient un peu différents de ceux d'aujourd'hui, non? Smile
A l'époque, j'étais un jeune prof respecté, j'avais des S Razz
mes S écrivent IXX pour dix-neuvième  Laughing Laughing (voire XVIII pour ceux qui connaissent les chiffres romains...)
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum