Philippe Meirieu et Loys Bonod dans Rue des Ecoles le 09 avril 2014 à 15h.

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Philippe Meirieu et Loys Bonod dans Rue des Ecoles le 09 avril 2014 à 15h.

Message par John le Mer 9 Avr 2014 - 12:43

Philippe Meirieu et Loys Bonod (entre autres) interviendront ce mercredi 9 avril à 15h sur France Culture dans l'excellente émission Rue des Ecoles.

Lien vers l'émission :
http://www.franceculture.fr/emission-rue-des-ecoles-regards-sur-le-plaisir-d-apprendre-2014-04-09

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Philippe Meirieu et Loys Bonod dans Rue des Ecoles le 09 avril 2014 à 15h.

Message par Olympias le Mer 9 Avr 2014 - 12:44

On va écouter !!!!!!!! Surtout Luigi...
avatar
Olympias
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Philippe Meirieu et Loys Bonod dans Rue des Ecoles le 09 avril 2014 à 15h.

Message par Condorcet le Mer 9 Avr 2014 - 15:25

Philippe Meirieu parle beaucoup... (pérore ?), Loys Bonod pointe l'écart entre les élégies pontifiantes/envolées lyriques et des réalités moins gratifiantes. Une logorrhée verbale face à un propos ramassé dans un faible temps de parole (Loys Bonod n'est pas présenté en début d'émission...).
Philippe Meirieu s'attarde sur le plaisir d'apprendre encore et toujours : ce prisme déformant/enfermant ne laisse que peu de place à un débat de fond. Le propos de l'émission oscille donc entre le plaidoyer pro domo (les TPE par exemple) et les attentes suscitées par l'arrivée de Bruno Hamon au ministère de l'Education nationale.


Dernière édition par Condorcet le Mer 9 Avr 2014 - 15:54, édité 1 fois (Raison : pro domo en italiques)

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).
avatar
Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Philippe Meirieu et Loys Bonod dans Rue des Ecoles le 09 avril 2014 à 15h.

Message par Luigi_B le Mer 9 Avr 2014 - 15:53

Je n'ai pas eu l'occasion de parler des TPE mais j'aurais bien eu mon mot à dire.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

avatar
Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Philippe Meirieu et Loys Bonod dans Rue des Ecoles le 09 avril 2014 à 15h.

Message par Condorcet le Mer 9 Avr 2014 - 16:04

Oui, le dispositif de l'émission est à mon sens très orienté vers... Philippe Meirieu, deus ex machina.

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).
avatar
Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Philippe Meirieu et Loys Bonod dans Rue des Ecoles le 09 avril 2014 à 15h.

Message par Iphigénie le Mer 9 Avr 2014 - 16:57

L'"éducation à la citoyenneté" au regard des abstentions aux dernières élections: et si c'était justement le résultat de vingt ans d'ECJS à la noix dans un système éducatif à la dérive au point que même les profs n'y croient plus tellement, à ce qu'ils racontent...?
Le français, les maths, l'histoire... deviennent des coquilles vides tellement il, y a d'écart entre les capacités des élèves, les horaires et les contenus "officiels" alors, l'heure d'ECJS dans tout ça!...
L'école qui donne le goût, à l'heure actuelle, hum:alors peut-être finalement que si nous n'enseignions plus que les sms et les jeux vidéos, on aurait des esprits rebelles qui se mettraient à lire?
Peut-être une piste.
avatar
Iphigénie
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Philippe Meirieu et Loys Bonod dans Rue des Ecoles le 09 avril 2014 à 15h.

Message par cliohist le Mer 9 Avr 2014 - 18:33

Oui, le dispositif de l'émission est à mon sens très orienté vers... Philippe Meirieu, deus ex machina.
Ou tout simplement, l'émission prend prétexte d'une actualité éditoriale pour aborder un sujet.
L'animatrice a précisé que Meirieu n'était pas un habitué de l'émission.

A l'écouter, Luigi n'avait pas de livre à mettre en avant mais une autre double carte de visite : un site web personnel, la pratique de prof de lycée. Elle aurait pu ajouter aussi une fréquentation des radios (cf Europe) et des TV.
La page web de l'émission comporte une photo (studieuse) et mentionne l'adresse du site web.
La montée en politique, la carrière dans la hiérarchie de l'éducation viendront plus tard.


cliohist
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Philippe Meirieu et Loys Bonod dans Rue des Ecoles le 09 avril 2014 à 15h.

Message par Luigi_B le Mer 9 Avr 2014 - 18:48

@cliohist a écrit:La montée en politique, la carrière dans la hiérarchie de l'éducation viendront plus tard.
C'est mon but secret : arrêter d'enseigner, un métier que je déteste par dessus tout. J'espère que ça ne s'entend pas trop dans mes interventions. :gouteur: 

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

avatar
Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Philippe Meirieu et Loys Bonod dans Rue des Ecoles le 09 avril 2014 à 15h.

Message par Elyas le Mer 9 Avr 2014 - 18:54

@Luigi_B a écrit:
@cliohist a écrit:La montée en politique, la carrière dans la hiérarchie de l'éducation viendront plus tard.
C'est mon but secret : arrêter d'enseigner, un métier que je déteste par dessus tout. J'espère que ça ne s'entend pas trop dans mes interventions. :gouteur: 

Non, mais tu paraissais destabilisé par ce que disait Meirieu et tes références à un inspecteur sur l'orthographe ou les propos de certains formateurs iufm montraient plutôt que tu étais tombé sur les mauvaises personnes au mauvais moment. Meirieu a dominé le débat et a dit, comme tu le disais dans l'émission, des choses très pertinentes et, bazar, on enseigne la Théogonie au lycée pro  affraid Cela fait un moment que j'essaie de savoir si ce texte patrimonial n'avait pas corps et âme disparu de l'école.
Cependant, à ta décharge, le son d'une personne au téléphone donne toujours une impression négative de la personne qui parle face à quelqu'un au micro de la radio.
avatar
Elyas
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Philippe Meirieu et Loys Bonod dans Rue des Ecoles le 09 avril 2014 à 15h.

Message par Iphigénie le Mer 9 Avr 2014 - 19:02

Meirieu a dominé le débat et a dit, comme tu le disais dans l'émission, des choses très pertinentes et, bazar, on enseigne la Théogonie au lycée pro

Pas "on", Meirieu himself: il ne lui reste plus qu'à nous expliquer comment. Pareil pour expliquer Einstein avant la règle de trois d'ailleurs: j'ai idée que seuls les plus grands y réussissent.

Je pense que, avec les jeunes en difficulté ou dits tels, il faut étudier
Einstein. Et il faut peut-être l’étudier avant même la règle de trois. Non pas parce
qu’on n’étudiera pas la règle de trois mais parce que ce qui les mobilise vraiment
c’est ce qui comporte des enjeux intellectuels forts. Après avoir été de nombreuses
années professeur d’université, j’ai beaucoup appris quand je suis redevenu
professeur de lycée professionnel en BEP et en CAP, avec des gamins
complètement abîmés, accidentés. Quand j’avais à leur apprendre la différence entre
a et à, j’étais probablement le quinzième à essayer de leur apprendre. Ils ne le
savaient toujours pas quinze ans après le CP. J’allais devenir celui qui leur ferait
faire une seizième année sur a et à. Je l’ai fait, mais je leur ai aussi parlé de Darwin,
de la théogonie d’Hésiode et de la création du monde. Je leur ai parlé de ces choses
qui les mobilisent très fortement, ces grands enjeux intellectuels du monde.
D'ailleurs je me demande s'il l'enseignait in extenso, parce que quand même ça fait 1000 et quelques vers...que déjà les anciens trouvaient un peu indigestes...


Dernière édition par iphigénie le Mer 9 Avr 2014 - 19:10, édité 1 fois
avatar
Iphigénie
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Philippe Meirieu et Loys Bonod dans Rue des Ecoles le 09 avril 2014 à 15h.

Message par Olympias le Mer 9 Avr 2014 - 19:08

@Luigi_B a écrit:Je n'ai pas eu l'occasion de parler des TPE mais j'aurais bien eu mon mot à dire.
 Suspect  Suspect mais c'est dans l'intérêt des zapprenants...
avatar
Olympias
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Philippe Meirieu et Loys Bonod dans Rue des Ecoles le 09 avril 2014 à 15h.

Message par Marie Laetitia le Mer 9 Avr 2014 - 19:13

Je pense que, avec les jeunes en difficulté ou dits tels, il faut étudier
Einstein. Et il faut peut-être l’étudier avant même la règle de trois. Non pas parce
qu’on n’étudiera pas la règle de trois mais parce que ce qui les mobilise vraiment
c’est ce qui comporte des enjeux intellectuels forts.
Après avoir été de nombreuses
années professeur d’université, j’ai beaucoup appris quand je suis redevenu
professeur de lycée professionnel en BEP et en CAP, avec des gamins
complètement abîmés, accidentés. Quand j’avais à leur apprendre la différence entre
a et à, j’étais probablement le quinzième à essayer de leur apprendre. Ils ne le
savaient toujours pas quinze ans après le CP. J’allais devenir celui qui leur ferait
faire une seizième année sur a et à. Je l’ai fait, mais je leur ai aussi parlé de Darwin,
de la théogonie d’Hésiode et de la création du monde. Je leur ai parlé de ces choses
qui les mobilisent très fortement, ces grands enjeux intellectuels du monde.

et donc il a réussi là où ses piètres collègues du secondaire ont échoué?

Je vais lui présenter la gueule qu'ils ont, les enjeux intellectuels forts, avec ma 4e pénible... La bonne blague...  Rolling Eyes

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...
avatar
Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Philippe Meirieu et Loys Bonod dans Rue des Ecoles le 09 avril 2014 à 15h.

Message par Elyas le Mer 9 Avr 2014 - 19:36

@Marie Laetitia a écrit:
Je pense que, avec les jeunes en difficulté ou dits tels, il faut étudier
Einstein. Et il faut peut-être l’étudier avant même la règle de trois. Non pas parce
qu’on n’étudiera pas la règle de trois mais parce que ce qui les mobilise vraiment
c’est ce qui comporte des enjeux intellectuels forts.
Après avoir été de nombreuses
années professeur d’université, j’ai beaucoup appris quand je suis redevenu
professeur de lycée professionnel en BEP et en CAP, avec des gamins
complètement abîmés, accidentés. Quand j’avais à leur apprendre la différence entre
a et à, j’étais probablement le quinzième à essayer de leur apprendre. Ils ne le
savaient toujours pas quinze ans après le CP. J’allais devenir celui qui leur ferait
faire une seizième année sur a et à. Je l’ai fait, mais je leur ai aussi parlé de Darwin,
de la théogonie d’Hésiode et de la création du monde. Je leur ai parlé de ces choses
qui les mobilisent très fortement, ces grands enjeux intellectuels du monde.

et donc il a réussi là où ses piètres collègues du secondaire ont échoué?

Je vais lui présenter la gueule qu'ils ont, les enjeux intellectuels forts, avec ma 4e pénible... La bonne blague...  Rolling Eyes

Ton propos me fait penser à deux remarques. La première est si Meirieu avait effectivement réussi ce qu'il dit, pourquoi ne pas l'écouter attentivement. Personnellement, j'ai aussi une 4e pénible et, depuis quelques temps, j'applique certaines choses qui sont dans la lignée de ce que Meirieu dit dans l'émission... bah, mes 4e sont beaucoup moins pénibles, travaillent beaucoup plus et me posent des questions auxquelles je ne me serais jamais attendue de leur part, avant que je change mon fusil d'épaule avec eux.

Ma deuxième remarque est qu'il y a très peu de partage dans notre métier. Les gens n'expliquent que rarement à leurs collègues en salle des professeurs ce qui a fonctionné dans leurs classes, il n'y a quasiment aucune mutualisation, aucune mémoire d'établissements (voire de discipline). C'est un vrai problème et cela explique le succès de forums comme néoprofs.
avatar
Elyas
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Philippe Meirieu et Loys Bonod dans Rue des Ecoles le 09 avril 2014 à 15h.

Message par Marie Laetitia le Mer 9 Avr 2014 - 19:48

@Elyas a écrit:
@Marie Laetitia a écrit:
Je pense que, avec les jeunes en difficulté ou dits tels, il faut étudier
Einstein. Et il faut peut-être l’étudier avant même la règle de trois. Non pas parce
qu’on n’étudiera pas la règle de trois mais parce que ce qui les mobilise vraiment
c’est ce qui comporte des enjeux intellectuels forts.
Après avoir été de nombreuses
années professeur d’université, j’ai beaucoup appris quand je suis redevenu
professeur de lycée professionnel en BEP et en CAP, avec des gamins
complètement abîmés, accidentés. Quand j’avais à leur apprendre la différence entre
a et à, j’étais probablement le quinzième à essayer de leur apprendre. Ils ne le
savaient toujours pas quinze ans après le CP. J’allais devenir celui qui leur ferait
faire une seizième année sur a et à. Je l’ai fait, mais je leur ai aussi parlé de Darwin,
de la théogonie d’Hésiode et de la création du monde. Je leur ai parlé de ces choses
qui les mobilisent très fortement, ces grands enjeux intellectuels du monde.

et donc il a réussi là où ses piètres collègues du secondaire ont échoué?

Je vais lui présenter la gueule qu'ils ont, les enjeux intellectuels forts, avec ma 4e pénible... La bonne blague...  Rolling Eyes

Ton propos me fait penser à deux remarques. La première est si Meirieu avait effectivement réussi ce qu'il dit, pourquoi ne pas l'écouter attentivement. Personnellement, j'ai aussi une 4e pénible et, depuis quelques temps, j'applique certaines choses qui sont dans la lignée de ce que Meirieu dit dans l'émission... bah, mes 4e sont beaucoup moins pénibles, travaillent beaucoup plus et me posent des questions auxquelles je ne me serais jamais attendue de leur part, avant que je change mon fusil d'épaule avec eux.

Ma deuxième remarque est qu'il y a très peu de partage dans notre métier. Les gens n'expliquent que rarement à leurs collègues en salle des professeurs ce qui a fonctionné dans leurs classes, il n'y a quasiment aucune mutualisation, aucune mémoire d'établissements (voire de discipline). C'est un vrai problème et cela explique le succès de forums comme néoprofs.

Oui, ils travaillent, enfin quelques-uns travaillent plus quand on s'accroche pour les faire réfléchir. Mais s'ils ont envie de faire le dawa, parce qu'il faut chaud, il fait beau, parce qu'ils ont envie, ils le feront, hauts débats intellectuels ou pas. C'est se moquer du monde que présenter une vision des choses aussi simpliste que la sienne.

Et je regrette pour ma part qu'il n'y ait pas plus de formations portant sur l'amélioration du niveau des connaissances, la mise à jour de nos savoirs, parce qu'en ZEP, quand je rentre le soir, je n'ai pas le courage de me taper les dernières parutions. J'adore lire, je revis en ayant une activité intellectuelle. Mais je n'y arrive pas.
Et parler d'Hésiode, c'est très bien, mais déjà que j'explose mes programmations parce que je suis incapable de faire du bourrage de crâne face à des collégiens, là, je ne te raconte pas le tableau.

Pour moi Meirieu a raconté tout et son contraire durant sa carrière, il est l'incarnation de l'opportuniste chanté par Dutronc. Il a tellement retourné sa veste qu'elle craque de tous les côtés. Les belles paroles (celles de Meirieu), ça va bien cinq minutes...

Quand au partage, je suis d'accord. Mais n'oublie pas à quel point nous sommes déjà phagocytés par des réunions en tout genre... Quel temps nous reste-t-il?

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...
avatar
Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Philippe Meirieu et Loys Bonod dans Rue des Ecoles le 09 avril 2014 à 15h.

Message par Elyas le Mer 9 Avr 2014 - 20:01

@Marie Laetitia a écrit:

Oui, ils travaillent, enfin quelques-uns travaillent plus quand on s'accroche pour les faire réfléchir. Mais s'ils ont envie de faire le dawa, parce qu'il faut chaud, il fait beau, parce qu'ils ont envie, ils le feront, hauts débats intellectuels ou pas. C'est se moquer du monde que présenter une vision des choses aussi simplistes qu'il le fait.

Quand il dit qu'on ne doit pas enseigner aux élèves que dans la perspective d'un contrôle ou d'un examen et qu'après, basta, on s'en fiche, il n'a pas tort. On doit enseigner pour que les élèves se saisissent pour eux de ce qu'on leur enseigne. Des élèves le comprennent parfaitement bien, d'autres non. Ce sont ces autres qui constituent toute la difficulté et justifient la place cruciale de l'enseignant. D'ailleurs, il ne dit pas autre chose dans l'émission.

@Marie Laetitia a écrit:Et je regrette pour ma part qu'il n'y ait pas plus de formations portant sur l'amélioration du niveau des connaissances, la mise à jour de nos savoirs, parce qu'en ZEP, quand je rentre le soir, je n'ai pas le courage de me taper les dernières parutions. J'adore lire, je revis en ayant une activité intellectuelle. Mais je n'y arrive pas.
Et parler d'Hésiode, c'est très bien, mais déjà que j'explose mes programmations parce que je suis incapable de faire du bourrage de crâne face à des collégiens, là, je ne te raconte pas le tableau.

Tu abordes deux points différents : la fatigue nerveuse quand on rentre de certaines journées (et en ZEP, cela peut être tous les jours de travail) et le respect de la programmation. Pour le côté poursuite de notre enrichissement scientifique, toutes les Académies ne sont pas logées à la même enseigne, il est vrai. Ensuite, selon nos contextes de travail et nos envies, nous n'avons pas les mêmes disponibilités pour se documenter. Quant à la programmation, c'est un carcan obligatoire, c'est vrai.

@Marie Laetitia a écrit:Pour moi Meirieu a raconté tout et son contraire durant sa carrière, il est l'incarnation de l'opportuniste chanté par Dutronc. Il a tellement retourné sa veste qu'elle craque de tous les côtés. Les belles paroles (celles de Meirieu), ça va bien cinq minutes...

Je n'ai jamais rien lu de Meirieu, ni n'ai eu à subir de discours pontifiants en IUFM de ses disciples. Par contre, j'ai vu une interview où il parlait de la mémorisation et j'ai écouté l'émission d'aujourd'hui, je n'ai rien considéré de si terrible. Mais peut-être est-ce parce que ce sont des réflexions récentes de sa part et que je ne connais pas tout le passif.

@Marie Laetitia a écrit:Quand au partage, je suis d'accord. Mais n'oublie pas à quel point nous sommes déjà phagocytés par des réunions en tout genre... Quel temps nous reste-t-il?

Tu as raison.
avatar
Elyas
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Philippe Meirieu et Loys Bonod dans Rue des Ecoles le 09 avril 2014 à 15h.

Message par Paratge le Mer 9 Avr 2014 - 20:09

Je n'ai pas attendu Meirieu pour parler de Socrate à mes élèves.

Frère Meirieu, grand spécialiste des élèves virtuels, parle comme si on essayait de tirer les élèves vers le bas, qu'il n'y avait que lui et ses potes qui les tiraient vers le haut, qu'on faisait exprès de mettre des mauvaises notes, qu'on n'est pas bienveillant, etc.
Il n'a pas cessé de casser les profs : "pas professionnels", "incapables de posture réflexive", "très méchants", ce type est toujours dans la posture "regardez comme je suis bon et plein d'amour", BEURK !
Et il oublie de dire où il a pompé ses idées sur le travail en groupe… affraid

C'est vrai qu'il est difficile à contredire dans les débats puisqu'il a un discours de candidate à Miss France : la violence c'est mal, je suis pour la paix et la réussite de tous, etc.


Dernière édition par Paratge le Mer 9 Avr 2014 - 20:12, édité 1 fois
avatar
Paratge
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Philippe Meirieu et Loys Bonod dans Rue des Ecoles le 09 avril 2014 à 15h.

Message par Caspar Goodwood le Mer 9 Avr 2014 - 20:10

@Elyas: Rien de terrible non: on ne peut pas le contredire car il utilise la "langue de coton" (la guerre c'est mal, la mort c'est triste), ce qui désarme forcément l'adversaire. Il a des idées généreuses mais trop éloignées de la réalité, et l'attitude de midinette de la présentatrice m'a agacé.
avatar
Caspar Goodwood
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Philippe Meirieu et Loys Bonod dans Rue des Ecoles le 09 avril 2014 à 15h.

Message par Paratge le Mer 9 Avr 2014 - 20:13

@Caspar Goodwood a écrit:@Elyas: Rien de terrible non: on ne peut pas le contredire car il utilise la "langue de coton" (la guerre c'est mal, la mort c'est triste), ce qui désarme forcément l'adversaire. Il a des idées généreuses mais trop éloignées de la réalité, et l'attitude de midinette de la présentatrice m'a agacé.


Il ya des gens qui ont besoin de gourou et là elle trouve ce dont elle a besoin : un discours gnangnan.
avatar
Paratge
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Philippe Meirieu et Loys Bonod dans Rue des Ecoles le 09 avril 2014 à 15h.

Message par Luigi_B le Mer 9 Avr 2014 - 20:20

@Elyas a écrit:mais tu paraissais destabilisé par ce que disait Meirieu et tes références à un inspecteur sur l'orthographe ou les propos de certains formateurs iufm montraient plutôt que tu étais tombé sur les mauvaises personnes au mauvais moment.
Ben j'ai répondu à une question sur mon expérience personnelle, qui ne concernait pas que moi d'ailleurs mais l'IUFM ainsi que le bassin où exerçait cet inspecteur de lettres. Par ailleurs j'ai fait référence aux programmes de 1996 pour le collège, où la notion de "plaisir" est inscrite à de nombreuses reprises, ainsi que - à titre d'exemple - à la dernière "étude" valorisant les SMS à l'école.

Après on peut toujours relativiser...

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

avatar
Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Philippe Meirieu et Loys Bonod dans Rue des Ecoles le 09 avril 2014 à 15h.

Message par Condorcet le Mer 9 Avr 2014 - 20:36

@Marie Laetitia a écrit:
@Elyas a écrit:
@Marie Laetitia a écrit:

et donc il a réussi là où ses piètres collègues du secondaire ont échoué?

Je vais lui présenter la gueule qu'ils ont, les enjeux intellectuels forts, avec ma 4e pénible... La bonne blague...  Rolling Eyes

Ton propos me fait penser à deux remarques. La première est si Meirieu avait effectivement réussi ce qu'il dit, pourquoi ne pas l'écouter attentivement. Personnellement, j'ai aussi une 4e pénible et, depuis quelques temps, j'applique certaines choses qui sont dans la lignée de ce que Meirieu dit dans l'émission... bah, mes 4e sont beaucoup moins pénibles, travaillent beaucoup plus et me posent des questions auxquelles je ne me serais jamais attendue de leur part, avant que je change mon fusil d'épaule avec eux.

Ma deuxième remarque est qu'il y a très peu de partage dans notre métier. Les gens n'expliquent que rarement à leurs collègues en salle des professeurs ce qui a fonctionné dans leurs classes, il n'y a quasiment aucune mutualisation, aucune mémoire d'établissements (voire de discipline). C'est un vrai problème et cela explique le succès de forums comme néoprofs.

Oui, ils travaillent, enfin quelques-uns travaillent plus quand on s'accroche pour les faire réfléchir. Mais s'ils ont envie de faire le dawa, parce qu'il faut chaud, il fait beau, parce qu'ils ont envie, ils le feront, hauts débats intellectuels ou pas. C'est se moquer du monde que présenter une vision des choses aussi simpliste que la sienne.

Et je regrette pour ma part qu'il n'y ait pas plus de formations portant sur l'amélioration du niveau des connaissances, la mise à jour de nos savoirs, parce qu'en ZEP, quand je rentre le soir, je n'ai pas le courage de me taper les dernières parutions. J'adore lire, je revis en ayant une activité intellectuelle. Mais je n'y arrive pas.
Et parler d'Hésiode, c'est très bien, mais déjà que j'explose mes programmations parce que je suis incapable de faire du bourrage de crâne face à des collégiens, là, je ne te raconte pas le tableau.

Pour moi Meirieu a raconté tout et son contraire durant sa carrière, il est l'incarnation de l'opportuniste chanté par Dutronc. Il a tellement retourné sa veste qu'elle craque de tous les côtés. Les belles paroles (celles de Meirieu), ça va bien cinq minutes...

Quand au partage, je suis d'accord. Mais n'oublie pas à quel point nous sommes déjà phagocytés par des réunions en tout genre... Quel temps nous reste-t-il?

C'est ce que l'émission confirme : son omniprésence médiatique signe l'essayiste apte à saisir au vol les thèmes à la mode et à les abandonner aussitôt le vent tombé.

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).
avatar
Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Philippe Meirieu et Loys Bonod dans Rue des Ecoles le 09 avril 2014 à 15h.

Message par Paratge le Mer 9 Avr 2014 - 20:38

Quant aux IUFM, Meirieu disait que le "mémoire professionnel" était une grand avancée "pour obliger les stagiaires à écrire sur la durée".
Un stagiaire ayant au minimum une maîtrise...
avatar
Paratge
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Philippe Meirieu et Loys Bonod dans Rue des Ecoles le 09 avril 2014 à 15h.

Message par PauvreYorick le Mer 9 Avr 2014 - 20:56

@Caspar Goodwood a écrit: il utilise la "langue de coton" (la guerre c'est mal, la mort c'est triste)
Je ne connaissais pas l'expression, jolie. Elle vient d'où?

_________________
τὸ λέγειν τοὺς λόγους τοὺς ἀπὸ τῆς ἐπιστήμης οὐδὲν σημεῖον·
avatar
PauvreYorick
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Philippe Meirieu et Loys Bonod dans Rue des Ecoles le 09 avril 2014 à 15h.

Message par Paratge le Mer 9 Avr 2014 - 20:58

@PauvreYorick a écrit:
@Caspar Goodwood a écrit: il utilise la "langue de coton" (la guerre c'est mal, la mort c'est triste)
Je ne connaissais pas l'expression, jolie. Elle vient d'où?

http://www.huyghe.fr/livre_13.htm
avatar
Paratge
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Philippe Meirieu et Loys Bonod dans Rue des Ecoles le 09 avril 2014 à 15h.

Message par PauvreYorick le Mer 9 Avr 2014 - 21:04

Merci !

_________________
τὸ λέγειν τοὺς λόγους τοὺς ἀπὸ τῆς ἐπιστήμης οὐδὲν σημεῖον·
avatar
PauvreYorick
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Philippe Meirieu et Loys Bonod dans Rue des Ecoles le 09 avril 2014 à 15h.

Message par Isis39 le Mer 9 Avr 2014 - 21:14

@Paratge a écrit:Quant aux IUFM, Meirieu disait que le "mémoire professionnel" était une grand avancée "pour obliger les stagiaires à écrire sur la durée".
Un stagiaire ayant au minimum une maîtrise...

A l'époque, le stagiaire n'avait pas au minimum une maîtrise, mais une licence. Donc beaucoup n'avaient jamais écrit sur la durée.
avatar
Isis39
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum