Le projet pour l'école de SOS Education

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le projet pour l'école de SOS Education

Message par johel le Dim 13 Avr 2014 - 11:12

Les propositions de SOS Education sur l'école, avec en particulier (en 4.) un passage sur ce qu'il faudrait faire des PE par rapport à la réforme des rythmes....

Extraits :

1. L'école a pour première mission d'apprendre à tous les élèves à lire, écrire, compter [...]

2. Les expérimentations pédagogiques des quarante dernières années ont créé des bataillons d'élèves illettrés, sans permettre de contenir l'explosion du décrochage scolaire. Il faut revenir aux méthodes éprouvées, notamment l'apprentissage de la lecture avec la méthode syllabique, la dictée, le calcul mental [...]

3. Les élèves de primaire doivent découvrir l'histoire de France par le récit [...]. Au secondaire l'histoire de la constitution de notre communauté nationale, avec ses grandes figures, doit permettre aux enfants d'origine étrangère de comprendre et d'aimer le pays qui les accueille. Cet enseignement doit être abordé de manière chronologique, y compris au lycée.

4. Le statut des enseignants doit être repensé. La première urgence est la revalorisation de leur rémunération, qui doit rendre le métier attractif pour les meilleurs étudiants. En contrepartie on augmentera le nombre d'heures dispensées, notamment au primaire, où des dispositifs de soutien doivent remplacer les “ateliers” mis en place dans le cadre de la récente réforme des rythmes scolaires.

5. La faillite du modèle du collège dit “unique” fait désormais l'objet d'un constat quasi-unanime: on ne gère pas la diversité depuis le milieu. Il s'agit de mettre en place un modèle souple [...]. Parallèlement, il faut permettre aux élèves qui le souhaitent une entrée plus précoce dans la vie active, dès 14 ans [...]

6. Au niveau des établissements, le principe de subsidiarité doit présider à la gestion des ressources humaines, pour mettre fin aux classes sans enseignant, aux enseignants sans classe, et à la rotation effrénée des équipes pédagogiques en zone sensible. Le chef d'établissement doit avoir la possibilité de recruter directement, dans un premier temps ses contractuels, puis l'ensemble de son équipe, et de gérer sa masse salariale pour bénéficier d'enseignants expérimentés là où il en a le plus besoin. Cette réforme rendra possible et pertinente l'évaluation des établissements, qui permettra enfin de lire l'efficacité des politiques éducatives.

7. Comme la famille, l'école doit être un lieu de sécurité, car il n'y a pas d'éducation possible sans sécurité. Cela vaut tant du côté de l'élève que de l'enseignant. [...]

8. Le rôle de la famille, en soutien des apprentissages et dans la motivation de l'enfant, est déterminant pour la réussite scolaire: il faut incorporer une visée pédagogique aux rencontres enseignants / parents, en donnant notamment à ces derniers des outils pour stimuler l'enfant et l'accompagner dans la découverte de la lecture, de jeux mathématiques... Les “devoirs à la maison”, qui peuvent avoir une dimension ludique, doivent être encouragés en lien avec les familles. L'école doit retrouver auprès des familles son rôle important de valorisation de l'effort et de prévention des comportements responsables de l'échec scolaire, les nuits écourtées, la surconsommation d'écrans, etc.

Ca fait rêver !!!!: Crying or Very sad C'est ironique bien-sûr !!!!
http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2014/04/11/31003-20140411ARTFIG00317-huit-propositions-pour-aider-benoit-hamon-a-sauver-l-ecole.php

johel
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

sos education

Message par John le Dim 13 Avr 2014 - 11:16

Je crois qu'il faut dire et redire à quel point les idées de SOS Education peuvent être nocives, même si elles se cachent parfois sous des affimations qui peuvent être ponctuellement approuvés ici ou là.

Le point 6 le montre bien : SOS Education n'a en réalité pas d'autre but que la libéralisation complète du système éducatif français. Ce collectif vise en effet à imposer un système à l'anglaise ou à l'américaine, dans lequel des écoles privées riches pourront imposer le programme qui leur semblera bon, tandis que des écoles publiques (s'il en reste encore) se chargeront d'accueillir les élèves des classes défavorisées. Il va sans dire que dans un tel système, les écoles privées riches se sentiront tout à fait libres, comme aux USA, d'enseigner les croyances et valeurs qu'il leur plaira d'instiller, et c'est comme ça qu'on se retrouve, aux USA, avec des abus de toutes sortes, des écoles enseignant par exemple le créationnisme et d'autres refusant par exemple les enseignants LGBT.

Le modèle visé par SOS Education est celui de l'enseignement libre sous contrat, dont la généralisation en France n'apporterait pas de solutions, mais créerait bien au contraire plus de problèmes pour tous : élèves, familles et enseignants.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

sos education 2

Message par johel le Dim 13 Avr 2014 - 11:19

@John a écrit:Je crois qu'il faut dire et redire à quel point les idées de SOS Education peuvent être nocives, même si elles se cachent parfois sous des affimations qui peuvent être ponctuellement approuvés ici ou là.

Le point 6 le montre bien : SOS Education n'a en réalité pas d'autre but que la libéralisation complète du système éducatif français. Ce collectif vise en effet à imposer un système à l'anglaise ou à l'américaine, dans lequel des écoles privées riches pourront imposer le programme qui leur semblera bon, tandis que des écoles publiques (s'il en reste encore) se chargeront d'accueillir les élèves des classes défavorisées. Il va sans dire que dans un tel système, les écoles privées riches se sentiront tout à fait libres, comme aux USA, d'enseigner les croyances et valeurs qu'il leur plaira d'instiller, et c'est comme ça qu'on se retrouve, aux USA, avec des abus de toutes sortes, des écoles enseignant par exemple le créationnisme et d'autres refusant par exemple les enseignants LGBT.

Le modèle visé par SOS Education est celui de l'enseignement libre sous contrat, dont la généralisation en France n'apporterait pas de solutions, mais créerait bien au contraire plus de problèmes pour tous : élèves, familles et enseignants.

Entièrement d'accord avec ton analyse.

johel
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet pour l'école de SOS Education

Message par John le Dim 13 Avr 2014 - 18:03

@SOS Education a écrit:L'école doit retrouver auprès des familles son rôle important de valorisation de l'effort et de prévention des comportements responsables de l'échec scolaire, les nuits écourtées, la surconsommation d'écrans, etc.
Est-ce que quelqu'un comprend ce que signifie cette phrase ? heu 

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet pour l'école de SOS Education

Message par PauvreYorick le Dim 13 Avr 2014 - 18:05

@John a écrit:
@SOS Education a écrit:L'école doit retrouver auprès des familles son rôle important de valorisation de l'effort et de prévention des comportements responsables de l'échec scolaire, les nuits écourtées, la surconsommation d'écrans, etc.
Est-ce que quelqu'un comprend ce que signifie cette phrase ? heu 
Oui !
Spoiler:
Rien.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet pour l'école de SOS Education

Message par auléric le Dim 13 Avr 2014 - 18:23

les seuls points qui me semblent acceptables se limitent à 
"L'école a pour première mission d'apprendre à tous les élèves à lire, écrire, compter."(et un petit plus je dirai mais certes c'est la base)
et "Comme la famille, l'école doit être un lieu de sécurité, car il n'y a pas d'éducation possible sans sécurité. Cela vaut tant du côté de l'élève que de l'enseignant."

seules ces 2 phrases peuvent être consensuelles (sans le reste des paragraphes afférents et sans les autres points) . Tout le reste du texte est effectivement nocif et synonyme de la disparition de notre éducation nationale. Je te rejoins dans ton analyse John .

auléric
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet pour l'école de SOS Education

Message par John le Dim 13 Avr 2014 - 18:29

@auléric a écrit:les seuls points qui me semblent acceptables se limitent à 
"L'école a pour première mission d'apprendre à tous les élèves à lire, écrire, compter."(et un petit plus je dirai mais certes c'est la base)
et "Comme la famille, l'école doit être un lieu de sécurité, car il n'y a pas d'éducation possible sans sécurité. Cela vaut tant du côté de l'élève que de l'enseignant."
Sachant que la première phrase, là encore, peut donner lieu à des dérives évidentes. La mission de l'école, même si on la qualifie de "première", n'est pas seulement d'apprendre à lire, écrire, compter et calculer - même s'il s'agit d'objectifs essentiels et fondamentaux.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet pour l'école de SOS Education

Message par arcenciel le Dim 13 Avr 2014 - 19:46

@John a écrit:
@SOS Education a écrit:L'école doit retrouver auprès des familles son rôle important de valorisation de l'effort et de prévention des comportements responsables de l'échec scolaire, les nuits écourtées, la surconsommation d'écrans, etc.
Est-ce que quelqu'un comprend ce que signifie cette phrase ? heu 
Que les familles écoutent nos conseils?

arcenciel
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet pour l'école de SOS Education

Message par doublecasquette le Dim 13 Avr 2014 - 19:51

@John a écrit:
@auléric a écrit:les seuls points qui me semblent acceptables se limitent à 
"L'école a pour première mission d'apprendre à tous les élèves à lire, écrire, compter."(et un petit plus je dirai mais certes c'est la base)
et "Comme la famille, l'école doit être un lieu de sécurité, car il n'y a pas d'éducation possible sans sécurité. Cela vaut tant du côté de l'élève que de l'enseignant."
Sachant que la première phrase, là encore, peut donner lieu à des dérives évidentes. La mission de l'école, même si on la qualifie de "première", n'est pas seulement d'apprendre à lire, écrire, compter et calculer - même s'il s'agit d'objectifs essentiels et fondamentaux.

Voilà, c'est écoeurant ! Un succédané d'alphabétisation pour petits pauvres, pas plus. Rien à en tirer.
Quand j'étais ado, on disait : "Circulez, y'a rien à voir !"

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le projet pour l'école de SOS Education

Message par Luigi_B le Dim 13 Avr 2014 - 19:55

Tous les chiffres en début d'article sont faux... "SOS éducation", en fustigeant sans le dire des personnels supposés trop nombreux ou à des dépenses éducatives supposés excessives, est bien le jumeau ultralibéral de l'iFRAP (avec un fondateur commun ou presque).

En réalité il n'y a que pour le lycée que nos dépenses par élève sont plus élevées que nos voisins européens. Pour le collège elles sont légèrement inférieures, et pour le primaire elles sont inférieures... d'un quart (source RSE 2013) ! Même chose pour le nombre de professeurs : le taux d'encadrement est l'un des plus bas d'Europe pour le primaire, mais compte tenu de la population scolaire de la France, la plus élevée d'Europe, le volume brut d'enseignants est effectivement important. Non l’Éducation nationale n'est pas le troisième employeur au monde : c'en est presque comique.  Razz 

Mon passage préféré :

La première urgence est la revalorisation de leur rémunération, qui doit rendre le métier attractif pour les meilleurs étudiants. En contrepartie on augmentera le nombre d'heures dispensées, notamment au primaire...
Payer plus des personnes qu'on fait travailler plus, c'est donc "revaloriser"...

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum