Comment gérer et accepter les innombrables remarques sur notre métier ?

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Comment gérer et accepter les innombrables remarques sur notre métier ?

Message par InvitéMA le Dim 13 Avr 2014 - 16:00

Oui le fait de raconter comment certains élèves/parents/personnels traitent les profs, et le fait de bien signifier qu'on bosse en dehors des cours et pendant une partie des vacances peut adoucir certaines personnes intelligentes de l'entourage.

InvitéMA
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer et accepter les innombrables remarques sur notre métier ?

Message par Ragnetrude le Dim 13 Avr 2014 - 16:02

J'ai la chance de ne pas fréquenter de personnes susceptibles de me tenir des discours de ce genre... Pour moi c'est rédhibitoire, je n'hésite pas à faire le ménage dans mes amis facebook à la moindre remarque anti-prof.

Il est très difficile d'argumenter sur ces idées reçues, ça fait tellement de bien à certaines personnes de jalouser les profs (souvent ceux qui ont raté leur scolarité c'est vrai).

Quand je vais dans ma belle famille, où il n'y a pas de profs, j'amène toujours des paquets de copies que je corrige ostensiblement au milieu du salon après le gros repars du dimanche : ils voient bien que je suis la seule à bosser, ça décourage toute velléité de critique...

Sinon il y a une réplique qu'il m'est arrivé d'utiliser quand on dit que prof c'est cool car il y a peu d'heures de cours : "Il y a un métier encore mieux ! C'est présentateur du journal TV ! Le mec bosse une demi heure par jour et il gagne au moins dix fois plus qu'un prof !!" Là souvent le beauf répond qu'il ne fait pas que présenter le journal... Ah bon ? Il prépare son texte, les interviews, l'organisation du journal, il a des réunions... tiens tiens...

Ragnetrude
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer et accepter les innombrables remarques sur notre métier ?

Message par pailleauquebec le Dim 13 Avr 2014 - 16:03

Le travail de préparation ne s'est jamais réduit pour moi, c'est stupide ou alors c'est qu'on refait chaque année la même chose que l'an passé. Je considère que ce que j'ai fait l'an dernier est juste un point de départ à améliorer cette année. Et on peut toujours améliorer.

Cependant, je dois reconnaître qu'avec les années il y a plusieurs facteurs qui m'ont simplifié la tâche :
- je vais vite à l'essentiel dans mon travail
- je comprends mieux les enjeux du métier (aussi bien du côté administration que du côté parents, des collègues ou du côté des programmes)
- je comprends mieux la psychologie des ados
- j'ai pu obtenir un bon établissement

J'imagine que c'est ce qu'on appelle généralement "l'expérience" et que cela aide aussi pas mal de collègues.

_________________
La réforme du collège en clair :
www.reformeducollege.fr

La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Labor omnia vincit improbus.

pailleauquebec
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer et accepter les innombrables remarques sur notre métier ?

Message par Lefteris le Dim 13 Avr 2014 - 16:05

@Cyan_asgard a écrit:Bonjour,

Encore un peu agacée et remontée après un dîner entre amis où j'ai eu l'impression de devoir justifier le moindre des aspects de mon métier, j'ai besoin de décompresser et de partager mon agacement...

Ca vous arrive souvent d'être pris à partie par des connaissances, des amis, parfois même très proches, ou encore des membres de votre famille qui viennent vous titiller sur votre temps de travail, vos vacances, bref qui jugent votre métier en toute méconnaissance de cause et qui semblent prendre un malin plaisir à vous faire passer pour de sombres feignasses qui ne s'assument pas ?

C'est ce que j'ai ressenti hier soir et j'ai encore un peu de mal à digérer les "nan mais ça va, c'est pas non plus hyper difficile comme job" ou les "franchement, je vais pas te plaindre, désolée..."

Cette année je suis stagiaire, je ne travaille QUE 15h/ semaine, mais je pars de rien et j'ai beaucoup de travail entre les cours à créer, les devoirs à corriger et le reste (formation, inspection, etc.).
Alors non je ne me plains pas, surtout que je travaille dans un établissement favorisé proche de chez moi, mais je ne me sens pas non plus désœuvrée ! Je travaille une bonne partie de chacun de mes week-end et souvent le soir après le dîner j'y suis encore... et malgré tout ça dans l'imaginaire de certains de mes proches je reste une privilégiée qui devrait surtout ne pas la ramener.
Même mon conjoint à trouvé le moyen d'enfoncer le clou en disant je bossais beaucoup parce que c'est la première année, mais qu'après, une fois les cours préparés, les années suivantes seraient bien plus faciles ! J'ai cru que j'allais l'étriper !

Pour ceux qui l'ont vécu, comment vous gérez ce genre de situation ?

Il y a pas mal de métiers qui en prennent plein la gueule aussi : cheminots, policiers, postiers, fonctionnaires en général. Pour les enseignants, c'est le dénigrement sans relâche des dirigeants politiques, relayés par la presse qui en est la cause (le but est de préparer l'opinion à une dégradation) . Ce n'était pas le cas il y a quelques temps. Pour ma part, j'alterne avec l'ironie, mais de toute manière, je ne fréquente guère de monde, encore moins les    et ça ne me gêne nullement le cas échéant d'en mettre plein la gueule à l’interlocuteur et de le traîner plus bas que terre. C'est lui qui n'aura plus envie de me revoir diable .  Surtout que moi, c'est mon troisième métier , je sais de quoi je parle...

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer et accepter les innombrables remarques sur notre métier ?

Message par PauvreYorick le Dim 13 Avr 2014 - 16:06

@pailleauquebec a écrit: [...]
- j'ai pu obtenir un bon établissement

J'imagine que c'est ce qu'on appelle généralement "l'expérience"
Le pire c'est que c'est vrai  mdr 

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer et accepter les innombrables remarques sur notre métier ?

Message par pailleauquebec le Dim 13 Avr 2014 - 16:07

@Ragnetrude a écrit:Sinon il y a une réplique qu'il m'est arrivé d'utiliser quand on dit que prof c'est cool car il y a peu d'heures de cours : "Il y a un métier encore mieux ! C'est présentateur du journal TV ! Le mec bosse une demi heure par jour et il gagne au moins dix fois plus qu'un prof !!" Là souvent le beauf répond qu'il ne fait pas que présenter le journal... Ah bon ? Il prépare son texte, les interviews, l'organisation du journal, il a des réunions... tiens tiens...  

Dans ce cas je parle des comédiens qui font une représentation tous les soirs. Ou de Usaïn Bolt qui gagne des fortunes pour travailler un peu moins de dix secondes. Il faut parler de l'intensité de notre métier face aux élèves.

_________________
La réforme du collège en clair :
www.reformeducollege.fr

La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Labor omnia vincit improbus.

pailleauquebec
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer et accepter les innombrables remarques sur notre métier ?

Message par Ragnetrude le Dim 13 Avr 2014 - 16:09

Oh oui Usain Bolt c'est encore mieux !!!

Ragnetrude
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer et accepter les innombrables remarques sur notre métier ?

Message par pailleauquebec le Dim 13 Avr 2014 - 16:14

En plus moins il bosse, mieux il est payé cette feignasse.

_________________
La réforme du collège en clair :
www.reformeducollege.fr

La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Labor omnia vincit improbus.

pailleauquebec
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer et accepter les innombrables remarques sur notre métier ?

Message par palomita le Dim 13 Avr 2014 - 16:15

Baba a écrit:
Cripure a écrit:
@Al a écrit:Cripure, le conditionnel c'est pas un temps de l'indicatif ? c'est-ce-qu-on-m'a-dit-à-la-fac-moua ; parait qu'en raison du r du futur + terminaisons de l'imparfait, ça se rapproche + de l'indicatif, c'est pas un mode à part entière...
On voit par là que le recrutement en fac pose parfois des problèmes Very Happy

Ah non mais arrêtez, je n'ai pas encore réussi à m'en remettre.
J'ai vraiment cru que c'était une blague au départ....

+ 1

On nous a toujours appris que le conditionnel était un mode .
Mais voici ce que je trouve dans le classique "Grammaire espagnole" de Jean Bouzet , bien connu de tous les hispanistes :
" Le futur et le conditionnel présent , aussi bien en français qu'en espagnol, sont en réalité des temps composés où l'on reconnaît sans peine l'infinitif du verbe suivi de l'auxiliaire avoir : j'aimerai, tu aimeras= aimer ai, aimer a etc ." Fin du HS

_________________
"La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit"
Oscar wilde.

palomita
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer et accepter les innombrables remarques sur notre métier ?

Message par retraitée le Dim 13 Avr 2014 - 16:27

Ce ne sont pas des temps composés (un seul mot) mais des formes périphrastiques.
Je chanterai = j'ai (quelque chose) à chanter = je chanter ai
Le dire aux élèves, c'est les aider à conjuguer ce temps (infinitif + verbe avoir, éventuellement tronqué (ai as a (av)ons (av) ez ont

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer et accepter les innombrables remarques sur notre métier ?

Message par Pupuch76 le Dim 13 Avr 2014 - 16:28

@Ragnetrude a écrit:
Quand je vais dans ma belle famille, où il n'y a pas de profs, j'amène toujours des paquets de copies que je corrige ostensiblement au milieu du salon après le gros repars du dimanche : ils voient bien que je suis la seule à bosser, ça décourage toute velléité de critique... 

C'est aussi ce que je fais... Et ça marche vachement bien! A chaque fois que je suis chez eux, j'ai mon petit paquet de copies, ou mon classeur de cours.
Ils n'ont jamais fait de remarques auparavant, sauf grincer des dents quand ils ont appris qu'en plus je ne bossais pas le lundi. Mais maintenant j'ai des remarques du style "Avant je voulais être prof pour être tranquille peinard, mais quand je te vois comme ça, finalement je me dis c'est quand même du boulot!"

Je n'ai plus qu'à esquisser un petit sourire en guise de remerciement.

Pour les autres, je râle assez comme ça sur fb pour qu'ils me fichent la paix avec mon taff et compatissent à ma douleur! Very Happy Et pour les plus relous, je leur sors : "Oui oui je vois bien à quel point ton travail est particulièrement prenant, surtout quand tu m'envoies des demandes de candy crush saga régulièrement le lundi, quand moi je suis en train de me reposer... Mais attends, en fait, toi aussi t'es de repos le lundi? Non? Ah... Very Happy"

Pupuch76
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer et accepter les innombrables remarques sur notre métier ?

Message par Écusette de Noireuil le Dim 13 Avr 2014 - 16:28

Outre toutes les remarques judicieuses lues plus haut, dont certaines que je pratique déjà et d'autres que je me propose d'adopter si besoin (heureusement avec le temps moi aussi je fréquente de moins en moins d'anti profs) il m'arrive aussi de donner une idée de la quantité d'heures passées à corriger:soit tant par copie X 30 élèves X tant de devoirs /trimestre X tant de classes...sachant en plus les inepties de contenu et les difficultés de lecture + la monotonie de la tâche...souvent ça marche assez bien. Seul inconvénient: ce calcul me déprime un peu aussi!






_________________
" Les mots servent à libérer une matière silencieuse qui est bien plus vaste que les mots" (Sarraute)

Écusette de Noireuil
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer et accepter les innombrables remarques sur notre métier ?

Message par Ragnetrude le Dim 13 Avr 2014 - 16:34

Dernièrement j'ai pris en photo la montagne de copies que j'avais à corriger pour les vacances et je l'ai postée sur Facebook, ça a fait son effet...

Ragnetrude
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer et accepter les innombrables remarques sur notre métier ?

Message par PauvreYorick le Dim 13 Avr 2014 - 16:39

Comme Écusette. Une fois que tu as dit que tu as plus de 600 heures annuelles de correction de copies, d'un seul coup le niveau de bruit baisse.

(Sans compter le bac.)

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer et accepter les innombrables remarques sur notre métier ?

Message par palomita le Dim 13 Avr 2014 - 17:09

@retraitée a écrit:Ce ne sont pas des temps composés (un seul mot) mais des formes périphrastiques.
Je chanterai  = j'ai (quelque chose) à chanter  = je chanter ai
Le dire aux élèves, c'est les aider à conjuguer ce temps (infinitif + verbe avoir, éventuellement tronqué (ai as a (av)ons (av) ez ont
Merci, retraitée, pour cet éclaircissement . Cette histoire de temps composés ne m'a jamais convaincue .

Pour ma part, j'explique à mes élèves qu'en espagnol ,on forme le futur à partir de l'infinitif + terminaisons de l'auxiliaire "haber" au présent de l'indicatif et le conditionnel à partir de l'infinitif + terminaisons de l'auxiliaire "haber" à l'imparfait de l'indicatif . Ce qui m'a affolée cette année, c'est lorsque je leur ai dit pour conclure : " C'est comme en français " et que j'ai eu une douzaine de paires d'yeux soudain braqués sur moi et sur le tableau , ainsi que la remarque suivante " Ah, mais c'est vrai, j'avais jamais fait gaffe !"  affraid 
Fin du HS pour de bon cette fois  Embarassed

_________________
"La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit"
Oscar wilde.

palomita
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer et accepter les innombrables remarques sur notre métier ?

Message par littlemary le Dim 13 Avr 2014 - 17:11

Baba a écrit:
@littlemary a écrit:Comme beaucoup j'ironise...
Ton conjoint n'a pas tout à fait tort : dans quelques années, si tu gardes les mêmes niveaux et avec l'expérience, le travail de préparation s'allège considérablement...Tout n'est plus à faire !

Certes, mais ce n'est pas ça qui prend le plus de temps je trouve. Une copie à corriger, on ne peut pas réduire indéfiniment le temps passé dessus.

J'avais oublié : ... et faire beaucoup moins d'évaluations !  Wink (N'empêche qu'avec le nombre d'heures qui diminue, j'en fais moins... Rolling Eyes )


Dernière édition par littlemary le Lun 14 Avr 2014 - 17:48, édité 1 fois

littlemary
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer et accepter les innombrables remarques sur notre métier ?

Message par Cincinnata le Dim 13 Avr 2014 - 17:12

Cripure a écrit:
Dans l'ordre : sourire, sarcasme, agressivité, baston. J'ai mis deux coups de boule dans ma vie, l'un pour mes vacances trop longues, l'autre pour un conditionnel de l'indicatif Embarassed

MarieAnne a écrit:Si tu as en face de toi quelqu'un que tu ne veux pas rayer de la liste de tes proches, tu peux demander sérieusement, naïvement et calmement, à chaque remarque désobligeante:
"Pourquoi tu ne passes-tu pas le concours?"
"Non vraiment, je ne comprends pas, pourquoi ne passes-tu pas le concours?"
"Décidément, quelque chose m'échappe, mais pourquoi ne pas tenter le concours?"
"Plus le temps passe, plus je me dis que vraiment, tu devrais le tenter ce concours."

Quand la personne t'aura apporté 10 fois la même réponse (en général "moi gérer des gosses, je pourrais pas"), les remarques devraient s'espacer.

Si ce n'est pas le cas, il faudra se résoudre à passer à:
"Mais t'es trop con ou quoi? pourquoi tu ne passes pas le concours?"  Razz 


 Razz Je ne suis même pas encore prof et je dois déjà faire face aux mêmes préjugés sur la "facilité/ la chance" de ce métier. Ma méthode : mordre et ne lâcher l' individu que lorsqu'il n'a plus qu'à se taire après s'être pris une rafale d'arguments donnés sur un ton agressif voire franchement menaçant.  Twisted Evil  Mes amis et ma famille ne s'y risquent plus.

_________________
" Je ne promettrai donc pas le plaisir, mais je donnerai comme fin la difficulté vaincue." Alain
" Ce n'est pas le mur que je trouerai avec mon front, si, réellement, je n'ai pas assez de force pour le trouer, mais le seul fait qu'il soit un mur de pierre et que je sois trop faible n'est pas une raison pour que je me soumette !" Les Carnets du sous-sol, Dostoïevski
Ceux qui pensent que c'est impossible sont priés de ne pas déranger ceux qui essaient.
"Pousse selon ton espèce ! "

Cincinnata
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer et accepter les innombrables remarques sur notre métier ?

Message par pailleauquebec le Dim 13 Avr 2014 - 17:26

@PauvreYorick a écrit:Comme Écusette. Une fois que tu as dit que tu as plus de 600 heures annuelles de correction de copies, d'un seul coup le niveau de bruit baisse.

(Sans compter le bac.)

Honnêtement, en maths, je suis très loin des 600h, je ne vais pas vous donner un chiffre sinon vous allez me mordre, mais c'est en dessous de 200h (pour 35 évaluations par élève à l'année, 8 grosses évaluations (2h par paquet), 8 petites(1/2h par paquet), le reste s'auto-corrige par l'ordinateur, plus quelques bricoles de participation).

C'est très inégal selon les disciplines.

De toutes les façons j'évite de la ramener sur mon temps de travail pour le collège (que j'estime autour de 1200h annuelles), car de ce côté là je m'estime privilégié (toujours en maths, et je suis à ranger dans la catégorie de ceux qui peuvent bosser assez vite mais peu longtemps).

Je fais aussi des maths pour le plaisir, pour ma culture, et je lis pour améliorer mes pratiques, mais je ne compte pas cela comme du travail (au sens contraint).

pailleauquebec
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer et accepter les innombrables remarques sur notre métier ?

Message par Écusette de Noireuil le Dim 13 Avr 2014 - 17:32

Il y a aussi les fatals picards sur le sujet:

http://www.youtube.com/watch?v=p5Krz9QZo6U

(bon la video est moyenne mais les paroles sont rigolotes)

_________________
" Les mots servent à libérer une matière silencieuse qui est bien plus vaste que les mots" (Sarraute)

Écusette de Noireuil
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer et accepter les innombrables remarques sur notre métier ?

Message par gelsomina31 le Dim 13 Avr 2014 - 17:36

MarieAnne a écrit:Si tu as en face de toi quelqu'un que tu ne veux pas rayer de la liste de tes proches, tu peux demander sérieusement, naïvement et calmement, à chaque remarque désobligeante:
"Pourquoi tu ne passes-tu pas le concours?"
"Non vraiment, je ne comprends pas, pourquoi ne passes-tu pas le concours?"
"Décidément, quelque chose m'échappe, mais pourquoi ne pas tenter le concours?"
"Plus le temps passe, plus je me dis que vraiment, tu devrais le tenter ce concours."

Quand la personne t'aura apporté 10 fois la même réponse (en général "moi gérer des gosses, je pourrais pas"), les remarques devraient s'espacer.

Si ce n'est pas le cas, il faudra se résoudre à passer à:
"Mais t'es trop con ou quoi? pourquoi tu ne passes pas le concours?"  Razz 


j'adore!!!  Laughing 

_________________
Fear buildswalls.Hope builds bridges !

Salut et fraternité!

gelsomina31
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer et accepter les innombrables remarques sur notre métier ?

Message par mel93 le Dim 13 Avr 2014 - 18:05

Même technique que beaucoup :
"Si ce boulot est si génial, passe le concours, on peine à recruter..."
En revanche, je ne me plains jamais de mon travail en dehors du cercle de mes proches car je comprends que cela puisse être mal perçu, en temps de crise et de chômage de masse, la sécurité de l'emploi est tout de même un véritable luxe qui demande un peu de décence dans nos propos.

mel93
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer et accepter les innombrables remarques sur notre métier ?

Message par Lefteris le Dim 13 Avr 2014 - 18:11

@mel93 a écrit:Même technique que beaucoup :
"Si ce boulot est si génial, passe le concours, on peine à recruter..."
En revanche, je ne me plains jamais de mon travail en dehors du cercle de mes proches car je comprends que cela puisse être mal perçu, en temps de crise et de chômage de masse, la sécurité de l'emploi est tout de même un véritable luxe qui demande un peu de décence dans nos propos.
Pour ma part, je ne parle quasiment jamais de ce boulot, sauf si on me demande. Mais les gens, surtout les proches voient bien que je me tape des copies en vacances, des préparations , que je suis obligé de retourner pour des réunions (je rentre tôt chez moi, vu que je bosse sur 5 jours), qu'on ne peut pas me joindre, etc. . Et encore j'ai largement baissé la dose, par rapport à ce que je faisais quand j'ai débuté, très tard (reconversion).
L'avantage de la considération qu'on nous porte, c'est que ça ne m'encourage pas à y laisser la santé, et que le réservoir à zèle est à sec (projets, sorties touça..)

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer et accepter les innombrables remarques sur notre métier ?

Message par Sphinx le Dim 13 Avr 2014 - 18:43

@Lilypims a écrit:En ce qui me concerne, depuis quelque temps, les réflexions, c'est plutôt : "Mon Dieu, comme je vous admire !", "C'est vraiment une vocation !", "Pour s'occuper d'EUX toute la journée, il faut vraiment avoir la foi ! Je ne POURRAIS pas !", "Non, vraiment, je vous admire !"


Même chose.
- dans ma famille et ma belle-famille : beaucoup de profs de toutes façons, et pas mal de fonctionnaires dans tous les cas (qui n'ont pas d'attaques sur la "facilité" de leur boulot mais savent ce que c'est d'être haïs du grand public, surtout ceux qui bossent aux impôts, les flics...).
- parmi mes amis : on a quelque cas d'amis qui se sont essayés à l'enseignement et, confrontés à des collégiens en furie, ont fait une dépression au bout de six mois, alors que je tiens tranquillement le coup. Par ailleurs, je collectionne les perles de mes élèves, au départ pour les envoyer à ma grand-mère, ancienne instit, mais de temps en autre, j'en lâche quelques unes en soirée ; dans un premier temps ils rient, mais dans un deuxième temps...   affraid 
- les gens que je ne connais pas : je n'ai eu que des réactions positives, le plus souvent sincèrement compatissantes. On m'a déjà traitée par deux fois de "sainte" (si si), et une fois, alors que je corrigeais des copies dans le train, un papi qui se levait pour descendre à son arrêt m'a mis la main sur l'épaule et m'a dit : "Bravo. Pour ce que vous faites."

Je suis une privilégiée   chevalier

Sphinx
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer et accepter les innombrables remarques sur notre métier ?

Message par Cyan_asgard le Dim 13 Avr 2014 - 19:48

Dans l'ensemble, vous me remontez le moral quand même  Razz !

Cyan_asgard
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer et accepter les innombrables remarques sur notre métier ?

Message par Cyan_asgard le Dim 13 Avr 2014 - 19:51

@jamme a écrit:J'ai une copine qui me faisait ce genre de remarques fort "agréable" sur le fait que je ne bosse QUE 18 heures par semaine, QUE je suis tout le temps en vacances etc...
Au départ, je tentais de lui expliquer par A+B qu'elle se trompait. J'ai fait quelques établissements bien pourris et lui racontais mes mésaventures avec les élèves. Depuis, bizarrement, elle est beaucoup plus compatissante et me demande comment je fais pour tenir le coup!!!!

Sinon, avec les autres, je traite la chose avec ironie : "je suis une grosse feignasse", "quand j'ai pas envi de bosser, je leur passe un film"... En général, ils se demandent si je blague ou pas et je les laisse avec leurs doutes! Ou je leur propose de prendre ma place une heure, il n'y a jamais aucun candidat!!

Il faut dire que maintenant, j'ai peu d'amis en dehors de l'enseignement. Il s'est opéré une sélection naturelle ces dernières années...

Cyan_asgard  chevalier
Merci Jamme, t'inquiètes je vais pas me laisser bouffer pour ça, mais des fois ça m'eneeeeeeeerve ! furieux

Cyan_asgard
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer et accepter les innombrables remarques sur notre métier ?

Message par Cyan_asgard le Dim 13 Avr 2014 - 19:57

@jamme a écrit:J'ai une copine qui me faisait ce genre de remarques fort "agréable" sur le fait que je ne bosse QUE 18 heures par semaine, QUE je suis tout le temps en vacances etc...
Au départ, je tentais de lui expliquer par A+B qu'elle se trompait. J'ai fait quelques établissements bien pourris et lui racontais mes mésaventures avec les élèves. Depuis, bizarrement, elle est beaucoup plus compatissante et me demande comment je fais pour tenir le coup!!!!

Sinon, avec les autres, je traite la chose avec ironie : "je suis une grosse feignasse", "quand j'ai pas envi de bosser, je leur passe un film"... En général, ils se demandent si je blague ou pas et je les laisse avec leurs doutes! Ou je leur propose de prendre ma place une heure, il n'y a jamais aucun candidat!!

Il faut dire que maintenant, j'ai peu d'amis en dehors de l'enseignement. Il s'est opéré une sélection naturelle ces dernières années...

Cyan_asgard  chevalier
Merci Jamme, t'inquiètes je vais pas me laisser bouffer pour ça, mais des fois ça m'eneeeeeeeerve ! furieux

Cyan_asgard
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum