Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
V.Marchais
Enchanteur

Re: Vos questions de grammaire

par V.Marchais le Jeu 2 Juil 2015 - 15:30
@nlm76 a écrit:
@V.Marchais a écrit:Je continue de trouver, en tant que lecteur lambda, qu'en dehors de tout contexte particulier qui justifiât ce type de licence, ce type de reprise est pénible. Et que du point de vue de la traduction, cela détruit la seule figure voulue par l'auteur : le parallélisme.
Sur quoi donc peux-tu appuyer l'idée que ce fût une licence ???

Licence n'est sans doute pas le terme adéquat. Il vaut sans doute mieux parler d'un emploi inattendu. Je ne sais pas quel est le contexte, mais là, ça me fait le même effet que quand un élève, plein de bonne volonté, pensant bien faire, remplace "pas" par "point" dans toute sa rédaction, fort plate par ailleurs. Ce n'est pas que ce soit incorrect, mais vraiment, ça ne passe pas, parce que rien, dans la façon d'écrire, ne le justifie. Et du coup, ça passe pour ce que c'est : une maladresse.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Vos questions de grammaire

par JPhMM le Jeu 2 Juil 2015 - 15:47
Cripure a écrit:
@JPhMM a écrit:Oui bien sûr.
Mais pourquoi le premier est-il ordinal, et les suivants non ?
Ce ne sont pas des règles, ce sont de mauvais usages et des confusions. Regardez Rabelais : il ne se trompe pas, lui : tiers livre, quart livre, quint livre. Celui qui imprime chapitre premier, puis chapitre II est juste quelqu'un qui ne fait pas attention. Normal, quoi Rolling Eyes

@Sacapus a écrit:En réalité il y a encore une différence quand on arrive à la page 80 ou à la page 200.
Comme ce sont en toute rigueur des ordinaux et non des cardinaux, Grevisse dit qu'il faut écrire "page quatre-vingt" et "page deux cent". Sans S, contrairement à ce qu'on fait quand on écrit quatre-vingts pages ou deux cents pages.
Merci. I love you

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke
Sacapus
Niveau 10

Re: Vos questions de grammaire

par Sacapus le Jeu 2 Juil 2015 - 15:55
@V.Marchais a écrit:
@nlm76 a écrit:
@V.Marchais a écrit:Je continue de trouver, en tant que lecteur lambda, qu'en dehors de tout contexte particulier qui justifiât ce type de licence, ce type de reprise est pénible. Et que du point de vue de la traduction, cela détruit la seule figure voulue par l'auteur : le parallélisme.
Sur quoi donc peux-tu appuyer l'idée que ce fût une licence ???


Bonjour.
Comment justifiez-vous l'imparfait dans votre relative au subjonctif "qui justifiât" ou dans la complétive "que ce fût une license", alors que toutes les principales sont au présent ?
avatar
V.Marchais
Enchanteur

Re: Vos questions de grammaire

par V.Marchais le Jeu 2 Juil 2015 - 16:32
Pour rejeter encore plus dans l'irréel l'idée évoquée.

_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/
avatar
Armide
Esprit éclairé

Re: Vos questions de grammaire

par Armide le Jeu 2 Juil 2015 - 18:32
@V.Marchais a écrit:Je continue de trouver, en tant que lecteur lambda, qu'en dehors de tout contexte particulier qui justifiât ce type de licence, ce type de reprise est pénible. Et que du point de vue de la traduction, cela détruit la seule figure voulue par l'auteur : le parallélisme.

Tout à fait d'accord !
La traduction d'Iphigénie me semble de loin la plus heureuse.
avatar
Marie Laetitia
Bon génie

Re: Vos questions de grammaire

par Marie Laetitia le Ven 4 Sep 2015 - 16:18
J'ai un doute, tout d'un coup...
Est-ce que la formulation
"Quels fruits sont préférés?"
vous semble correcte?

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...
avatar
F.Lemoine
Sage

Re: Vos questions de grammaire

par F.Lemoine le Ven 4 Sep 2015 - 22:58
C'est un peu étrange, cette phrase interrogative. Il me semble manquer le complément d'agent (préférés par qui ?), et la reprise du sujet par le pronom ("quels fruits sont-ils préférés par.... ?).

_________________
"La vie est mêlée de traverses. Il est bon de s'y tenir sans cesse préparé." (Molière, Les Fourberies de Scapin).
avatar
Amaliah
Guide spirituel

Re: Vos questions de grammaire

par Amaliah le Mer 9 Sep 2015 - 15:04
Bonjour, je vérifie la morphologie de "feu" antéposé. Je lis sur le site du CNRTL que jusqu'en 1901 "feu la reine" ne s'accordait pas, mais que depuis 1901 "feu" s'accorde : "feue la reine" (ce qui me fait bizarre). Mais un des exemples donnés "feu ma mère" date de 1932 (Ac.). Comment savoir?
avatar
Oudemia
Empereur

Re: Vos questions de grammaire

par Oudemia le Mer 9 Sep 2015 - 15:37
@Amaliah a écrit:Bonjour, je vérifie la morphologie de "feu" antéposé. Je lis sur le site du CNRTL que jusqu'en 1901 "feu la reine" ne s'accordait pas, mais que depuis 1901 "feu" s'accorde : "feue la reine" (ce qui me fait bizarre). Mais un des exemples donnés "feu ma mère" date de 1932 (Ac.). Comment savoir?
J'ai toujours pratiqué (après m'être d'abord renseignée sur l'usage) "feu la reine" et "la feue reine",  "feu ma mère" ou "ma feue mère" !
L'arrêté de 1901 a bon dos, je ne vois pas de citation le respectant dans l'article du CNTL  Razz , ça sent la résistance. De toute façon cet adjectif est désuet, c'est ce qui fait son charme, on ne va pas actualiser son utilisation, quand même !
Spoiler:
c'est comme les recommandations pour ognon et oignon, et pourtant d'habitude je respecte l'Académie !
avatar
tannat
Habitué du forum

Re: Vos questions de grammaire

par tannat le Mer 9 Sep 2015 - 16:35
Tu peux demander un avis plus tranché ici : http://www.academie-francaise.fr/contact, si tu en as et le temps et le courage... Wink

_________________
« Nous naissons tous fous. Quelques-uns le demeurent.  » Samuel Beckett
« C'est un malheur que les hommes ne puissent d'ordinaire posséder aucun talent sans avoir quelque envie d'abaisser les autres.» Vauvenargues
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Vos questions de grammaire

par User5899 le Mer 9 Sep 2015 - 17:07
@Amaliah a écrit:Bonjour, je vérifie la morphologie de "feu" antéposé. Je lis sur le site du CNRTL que jusqu'en 1901 "feu la reine" ne s'accordait pas, mais que depuis 1901 "feu" s'accorde : "feue la reine" (ce qui me fait bizarre). Mais un des exemples donnés "feu ma mère" date de 1932 (Ac.). Comment savoir?
Feu ma mère.
Ma feue mère.
avatar
Hervé Hervé
Fidèle du forum

Re: Vos questions de grammaire

par Hervé Hervé le Mer 9 Sep 2015 - 18:35
Le bon usage § 547 b: "Feu varie quand il est placé entre le déterminant et le nom. Il ne varie pas quand il précède le déterminant".

Suivent de nombreux exemples et il conclut : "La règle actuelle a eu du mal a s'établir, et l'usage a été longtemps indécis (il l'est encore nous l'avons vu)".

_________________
« Et je demande aux économistes politiques, aux moralistes, s’ils ont déjà calculé le nombre d’individus qu’il est nécessaire de condamner à la misère, à un travail disproportionné, au découragement, à l’infantilisation, à une ignorance crapuleuse, à une détresse invincible, à la pénurie absolue, pour produire un riche ? » (Almeida Garrett cité parJosé Saramago).
avatar
Amaliah
Guide spirituel

Re: Vos questions de grammaire

par Amaliah le Jeu 10 Sep 2015 - 14:43
Merci pour vos réponses.

Je viens aujourd'hui vous soumettre un mot de vocabulaire que je trouve dans le texte de la chasse aux pommes de Rousseau : "Un jour que j'étais seul dans la maison, je montai sur la may pour regarder dans le jardin des Hespérides ce précieux fruit dont je ne pouvais approcher."
avatar
nlm76
Esprit éclairé

Re: Vos questions de grammaire

par nlm76 le Jeu 10 Sep 2015 - 15:01
Pour ma part, j'eusse écrit "la mai". Mais le CNRTL écrit "maie". Une maie est une espèce de buffet-coffre. Chez moi, il y a aussi des "maies debout", qui sont des armoires à une seule porte dans lesquels on range, sur des étagères, de la nourriture ou du linge de cuisine.
avatar
Amaliah
Guide spirituel

Re: Vos questions de grammaire

par Amaliah le Jeu 10 Sep 2015 - 15:05
J'ai toujours lu "may", je n'ai pas pensé que cette orthographe pouvait être erronée... Embarassed C'est donc pour cette raison que je ne le trouvais dans aucun dictionnaire en ligne! Merci nlm76!
avatar
Oudemia
Empereur

Re: Vos questions de grammaire

par Oudemia le Jeu 10 Sep 2015 - 18:18
J'ai toujours écrit maie et su ce que c'était (il y en avait une chez nous, venant de mon arrière-grand-mère nivernaise).

Où as-tu vu cette orthographe bizarre, Amaliah ?
Littré cite ce même passage en écrivant maie et signale qu'on trouve aussi mée, que j'ai déjà vu, sans me souvenir où, et aussi met et mait.
avatar
Amaliah
Guide spirituel

Re: Vos questions de grammaire

par Amaliah le Jeu 10 Sep 2015 - 20:58
J'ai une vieille photocopie avec cette orthographe et quand on cherche le texte sur Internet, on le trouve souvent ainsi aussi. Embarassed
Je l'écrirai "maie" maintenant.
avatar
Primura
Niveau 9

Re: Vos questions de grammaire

par Primura le Jeu 1 Oct 2015 - 19:50
Quelle est l'orthographe correcte (je pense connaitre la réponse, mais c'est pour vérifier) :
Tu as trouvé un mot où on voit la lettre "U".
ou
Tu as trouvé un mot où on voie la lettre "U".

?

Merci d'avance Smile


Dernière édition par Primura le Jeu 1 Oct 2015 - 20:25, édité 1 fois (Raison : Précise sur les phrases : elles sont affirmatives :))
avatar
Oudemia
Empereur

Re: Vos questions de grammaire

par Oudemia le Jeu 1 Oct 2015 - 19:57
Veux-tu dire "As-tu trouvé un mot qui contient ?" ou "As-tu trouvé un mot qui contienne ?" Razz
avatar
Salammb0
Expert spécialisé

Re: Vos questions de grammaire

par Salammb0 le Jeu 1 Oct 2015 - 20:00
Bah les deux sont corrects, mais le subjonctif rend l'éventualité plus éventuelle encore, non ?

_________________
"Avant les Dieux, les ténèbres étaient seules, et un souffle flottait, lourd et indistinct comme la conscience d’un homme dans un rêve. Il se contracta, créant le Désir et la Nue, et du Désir et de la Nue sortit la Matière primitive. C’était une eau bourbeuse, noire, glacée, profonde."

Spoiler:
avatar
Primura
Niveau 9

Re: Vos questions de grammaire

par Primura le Jeu 1 Oct 2015 - 20:25
Je précise que ce sont des phrases affirmatives et pas interrogatives. Donc pas d'éventualité :o

C'est vrai que ce n'était pas clair. ^^'
avatar
Oudemia
Empereur

Re: Vos questions de grammaire

par Oudemia le Jeu 1 Oct 2015 - 20:30
Ah, je m'étais emmêlée avec le point d'interrogation Embarassed
Dans ce cas, phrase déclarative affirmative, c'est l'indicatif sans hésitation et sans autre possibilité.
avatar
Salammb0
Expert spécialisé

Re: Vos questions de grammaire

par Salammb0 le Jeu 1 Oct 2015 - 20:31
@Primura a écrit:Je précise que ce sont des phrases affirmatives et pas interrogatives. Donc pas d'éventualité :o

Une phrase affirmative peut être porteuse d'une interrogation indirecte.

_________________
"Avant les Dieux, les ténèbres étaient seules, et un souffle flottait, lourd et indistinct comme la conscience d’un homme dans un rêve. Il se contracta, créant le Désir et la Nue, et du Désir et de la Nue sortit la Matière primitive. C’était une eau bourbeuse, noire, glacée, profonde."

Spoiler:
avatar
Primura
Niveau 9

Re: Vos questions de grammaire

par Primura le Jeu 1 Oct 2015 - 20:40
@Oudemia a écrit:Ah, je m'étais emmêlée avec le point d'interrogation Embarassed
Dans ce cas, phrase déclarative affirmative, c'est l'indicatif sans hésitation et sans autre possibilité.
D'accord merci beaucoup Smile

Quand on dit qu'à l'ESPE les... "formateurs" sont vraiment nuls, ça se confirme de jour en jour, c'est presque magique.

@Salammb0 a écrit:
@Primura a écrit:Je précise que ce sont des phrases affirmatives et pas interrogatives. Donc pas d'éventualité :o

Une phrase affirmative peut être porteuse d'une interrogation indirecte.
Oui mais pas là. Razz
avatar
Seifer
Fidèle du forum

Re: Vos questions de grammaire

par Seifer le Dim 11 Oct 2015 - 20:08
Hum, je me trouve un peu bête là.

"Je voudrais être certain d'une chose : c'est que vous m'aimez."
"Je vous en ai donné la preuve, ce me semble."

Quelle est la fonction de "en" ? Si on manipule la phrase, on peut dire "Je vous ai donné la preuve que je vous aime". Auquel cas c'est une complétive, ça ne m'avance en rien.
J'aurais bien dit COS, mais dans ce cas-là, "vous" a quelle fonction ?

J'ai essayé de bouger ça dans tous les sens, je suis fatigué, je n'ai pas la gmf à ma portée, ça me gonfle, donc si quelqu'un pouvait m'aider ce serait sympa.

Merci.

_________________
Pour les rêves qu'on a faits, et pour ceux qu'on fera.
Pour le poing qu'on a levé, pour celui qu'on lèvera.
Pour un idéal, pour une utopie.
Allons marchons ensemble enfants de la Patrie.
avatar
V.Marchais
Enchanteur

Re: Vos questions de grammaire

par V.Marchais le Dim 11 Oct 2015 - 20:10
Complément du nom preuve.
Les conjonctives ne sont pas toujours des complétives, c'est pourquoi j'ai toujours détesté ce terme, qui mélange natures et fonctions, et déroute parfois l'analyse.

_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum