Recrutement résidents AEFE Espagne : dysfonctionnements importants (passe-droit...)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Recrutement résidents AEFE Espagne : dysfonctionnements importants (passe-droit...)

Message par aloe le Dim 13 Avr - 12:25

Lettre des commissaires paritaires SNES Espagne à Mme la Directrice de l’AEFE, suite à plusieurs dysfonctionnements importants constatés lors de la CCPL (commission consultative paritaire locale) de recrutement des résidents 2014, et notamment un scandaleux passe-droit :
http://snesespagne.wordpress.com
Extrait :
Le non-respect du barème, pourtant décidé par l’administration elle-même, a donné lieu au déclassement d’un candidat ex-recruté local qui bénéficiait de la priorité de lauréat de concours de la fonction publique, au profit d’un candidat en situation de rapprochement de conjoint d’un expatrié du Ministère des affaires étrangères. Les commissaires paritaires SNES estiment qu’il s’agit là d’un passe-droit. Une telle décision est par ailleurs contraire à la politique de ressources humaines affirmée par l’Agence
Pétition des personnels adressée à Mme la Directrice de l'AEFE : http://snesespagne.files.wordpress.com/2014/04/petition.pdf

Les dysfonctionnements et atteintes au paritarisme semblent se multiplier cette année : extrait de la déclaration de boycott du Conseil d'Administration de l'AEFE du 26 mars par le SNES Hors de France : http://www.hdf.snes.edu
Concernant le recrutement, l’année 2014 est entachée d’irrégularités. En commission des expatriés du second degré, les commissaires paritaires SNES-FSU sont intervenus à plusieurs reprises pour faire respecter les règles de gestion de l’AEFE et se sont vu opposer une fin de non-recevoir. Les irrégularités constatées dans les CCPL des résidents ont largement dépassé toutes celles des années précédentes : en Allemagne et en Autriche, les élus ont été conduits à boycotter les commissions afin que celles-ci prennent en compte les règles de l’AEFE et non un projet totalement subjectif et non cadré. En Espagne, des points sont en suspens, notamment sur un passe-droit que tente visiblement d’imposer l’administration au mépris des règles et au détriment d’un personnel. Au Laos, un candidat TNR pourrait, semble-t-il, être évincé pour permettre de recruter l’épouse du chef d’établissement. On peut ajouter Madagascar. Dans plusieurs CCPL, les consignes de bienveillances données par la DRH au bénéfice des personnels de Mexico et d’Agadir ont été écartées d’un revers de main par les présidents. Que dire de l’instance de Londres où des instructions ont été données pour ne pas recruter notre actuelle représentante à Mexico ? C’est une atteinte inacceptable aux droits des personnels et aux droits syndicaux.


Voir aussi la déclaration de boycott de la CCPL Allemagne (recrutement des résidents) : http://snesallemagne.org

aloe
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum