Socrate, ennemi de la démocratie ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Socrate, ennemi de la démocratie ?

Message par Dwarf le Lun 14 Avr 2014, 01:40

Socrate, ennemi de la démocratie ?

Dans "L'événement Socrate" (Flammarion), Paulin Ismard rouvre avec maestria l'affaire Socrate et éclaire le philosophe d'une lumière trouble.

De Socrate personne n'a oublié la sérénité face à la mort racontée par Platon dans "Phédon", alors qu'à l'issue de son procès il s'apprête à boire la ciguë dans sa prison, entouré de ses amis. Personne n'a oublié l'art socratique de la persuasion, son ironie, la poésie de ses mots sur l'amour, sur l'accouchement de la vérité... Mais a-t-on le même souvenir des moments où il se définit comme un homme politique, et même "le seul de [s]es contemporains à faire de la politique" ? S'est-on assez demandé pourquoi, en 399 av. J.-C., la première démocratie du monde a décidé de le mettre à mort ? Pourquoi les chrétiens, comme les révolutionnaires français, ont revendiqué son héritage ? Dans un livre passionnant, le jeune Paulin Ismard, qui vient de se voir remettre le prix Émile Perreau-Saussine récompensant un chercheur de moins de 40 ans, rouvre le dossier Socrate avec la maestria d'un docte détective. Le maître de Platon, l'instructeur de la jeunesse dorée d'Athènes, était-il un agitateur politique, un ennemi de la démocratie ? Que voulait-il, au juste ? A-t-il cherché la mort ? Remontant le fil de ce procès historique, examinant avec minutie tous les aspects de l'affaire et les différentes facettes de la subversion socratique, Paulin Ismard nous offre un regard neuf et stimulant sur l'icône absolue - ambiguë ? - de la philosophie.

La suite ici : http://www.lepoint.fr/culture/socrate-ennemi-de-la-democratie-22-08-2013-1812427_3.php#xtor=EPR-6-[Newsletter-Mi-journee]-20140413

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu

Dwarf
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum