Le harcèlement durant l'enfance pourrait avoir des conséquences jusqu'à 40 ans plus tard.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le harcèlement durant l'enfance pourrait avoir des conséquences jusqu'à 40 ans plus tard.

Message par John le Ven 18 Avr 2014 - 23:29

Les effets négatifs du harcèlement pendant l'enfance pourraient durer plus longtemps qu'on le pensait précédemment, les victimes ayant des risques plus élevés de dépression, de maladie et même de chômage en milieu de vie, selon une étude britannique publiée vendredi.

Une étude précédente sur 1 400 personnes avait révélé que le harcèlement pendant l'enfance avait une série d'impacts négatifs sur la santé mentale, le chômage et les relations sociales des personnes concernées, qui pouvaient durer jusqu'à 15 ans.

Pourtant, dans la nouvelle étude, les chercheurs du Kings College de Londres concluent que les effets négatifs sociaux, physiques et sur la santé mentale du harcèlement pendant l'enfance peuvent être encore notables jusqu'à 40 ans plus tard, en milieu de vie.

Observant les données de 7 771 enfants britanniques nés en 1958, les chercheurs ont révélé que ceux qui avaient subi du harcèlement entre 7 et 11 ans avaient de plus grandes probabilités de souffrir d'une série de problèmes sociaux et de santé, même jusqu'à l'âge de 50 ans.

Ceux qui ont été harcelés pendant leur enfance ont en général une moins bonne santé mentale et un moins bon fonctionnement cognitif à l'âge de 50 ans, et ceux qui étaient fréquemment harcelés ont près de deux fois plus de risques de souffrir de dépression et un risque accru d'avoir des troubles de l'anxiété et de développer des pensées suicidaires.

Ils ont également plus de risques d'avoir un moins bon niveau d'éducation, et les hommes ayant été harcelés ont une plus grande probabilité d'être au chômage et de gagner moins d'argent. Leurs relations sociales sont également affectées, avec moins de chances d'avoir des relations durables et un bon entourage social.

L'étude, qui est la première à s'intéresser aux effets du harcèlement au-delà du début de l'âge adulte, a été publiée dans l'American Journal of Psychiatry [ http://ajp.psychiatryonline.org/article.aspx?articleID=1863836 ] .
http://french.china.org.cn/foreign/txt/2014-04/19/content_32143013.htm

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le harcèlement durant l'enfance pourrait avoir des conséquences jusqu'à 40 ans plus tard.

Message par Ronin le Sam 19 Avr 2014 - 0:22

Cela ne m'étonne absolument pas. Plus de suicides et de conduites à risques également.

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le harcèlement durant l'enfance pourrait avoir des conséquences jusqu'à 40 ans plus tard.

Message par lumeeka le Sam 19 Avr 2014 - 7:24

Une étude suisse de 2012:
http://www.unige.ch/communication/communiques/2012/CdP120112.html
Chez l’homme, la maltraitance dans l’enfance, en entraînant une dérégulation du gène récepteur des glucocorticoïdes (NR3C1) observée dans les cellules sanguines, perturbe la gestion du stress à l’âge adulte, ce qui peut déclencher le développement de psychopathologies. C’est la conclusion d’une étude menée par une équipe de chercheurs de la Faculté de médecine de l’Université de Genève (UNIGE) et des Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG), qui a fait l’objet d’une publication dans la revue Translational Psychiatry.
Le stress généré par des abus subis dans l’enfance induit une modification épigénétique du gène récepteur des glucocorticoïdes (NR3C1), appelée méthylation génétique par les scientifiques, qui agit sur l’axe hypothalamique-pituitaire-adrénal. Cet axe intervient dans le processus de gestion du stress et, lorsqu’il est altéré, perturbe la gestion du stress à l’âge adulte et peut entraîner le développement de psychopathologies telles que le trouble de la personnalité borderline. Les mécanismes de régulation du stress cérébral peuvent être perturbés de manière durable en cas de maltraitances répétées dans l'enfance.

_________________
Animals are my friends... and I don't eat my friends. George Bernard Shaw
https://www.facebook.com/sansvoixpaca/
http://www.nonhumanrightsproject.org/about-us-2/

lumeeka
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum