Le CRAP écrit à Benoit Hamon...

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le CRAP écrit à Benoit Hamon...

Message par Invité le Lun 21 Avr 2014 - 19:32

Non, c'est capillotracté de se servir de ça pour faire des reproches à Isis, qui n'est quand méme pas responsable de propos qu'elle n'a pas tenus. Et de manière générale, vu les piques qui fusent des deux "camps", ramener en permanence le débat à cela, c'est lassant. Et pour les amabilités qu'on peut lire sur le CRAP, ici et ailleurs, on ne peut pas dire que tu sois aussi réactif.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le CRAP écrit à Benoit Hamon...

Message par dandelion le Lun 21 Avr 2014 - 19:39

Sinon j'avais essayé de faire une réponse détaillée.  Sad 
Il m'arrive d'être d'accord avec Abraxas, comme avec Iris et Elyas, je ne savais pas qu'il y avait des tee-shirts et des pom-pom girls, ça doit être mon manque d'esprit d'équipe.

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le CRAP écrit à Benoit Hamon...

Message par PauvreYorick le Lun 21 Avr 2014 - 19:40

Igniatius vient justement de préciser qu'il ne faisait pas de reproche à Isis39. La précision méritait d'être donnée, mais à présent ne faisons pas comme si elle ne l'avait pas été.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le CRAP écrit à Benoit Hamon...

Message par Igniatius le Lun 21 Avr 2014 - 19:42

holderfar a écrit:Non, c'est capillotracté de se servir de ça pour faire des reproches à Isis, qui n'est quand méme pas responsable de propos qu'elle n'a pas tenus. Et de manière générale, vu les piques qui fusent des deux "camps", ramener en permanence le débat à cela, c'est lassant. Et pour les amabilités qu'on peut lire sur le CRAP, ici et ailleurs, on ne peut pas dire que tu sois aussi réactif.
Oui, mais :
@PauvreYorick a écrit:Igniatius vient justement de préciser qu'il ne faisait pas de reproche à Isis39. La précision méritait d'être donnée, mais à présent ne faisons pas comme si elle ne l'avait pas été.

Je n'ai rien dit à Isis, j'ai répondu à sa question, après avoir moi-même tenu un propos très général : faudrait pas être parano non plus.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le CRAP écrit à Benoit Hamon...

Message par Invité le Lun 21 Avr 2014 - 19:46

En même temps, excuse-moi, mais me reprocher d'expliciter ma position qui réagit à ton premier post, ce n'est pas super logique. Bref, de toute façon, jouer sur ce registre, ce n'est pas très convaincant, je maintiens.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le CRAP écrit à Benoit Hamon...

Message par Igniatius le Lun 21 Avr 2014 - 19:52

holderfar a écrit:En même temps, excuse-moi, mais  me reprocher d'expliciter ma position qui réagit à ton premier post, ce n'est pas super logique. Bref, de toute façon,  jouer sur ce registre, ce n'est pas très convaincant, je maintiens.

JE ne comprends pas : tu as bien vu qu'Isis m'avait posé une question, j'y ai répondu, en lui précisant où elle pouvait régulièrement lire ce genre de propos (on me souffle dans l'oreillette que c'est en ce moment reparti sur twitter, je ne suis pas allé voir).
Que voulais-tu que je fasse d'autre ?
Pourquoi ne reproches-tu pas à Isis d'avoir posé cette question ?

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le CRAP écrit à Benoit Hamon...

Message par Isis39 le Lun 21 Avr 2014 - 19:55

@Igniatius a écrit:
holderfar a écrit:Non, c'est capillotracté de se servir de ça pour faire des reproches à Isis, qui n'est quand méme pas responsable de propos qu'elle n'a pas tenus. Et de manière générale, vu les piques qui fusent des deux "camps", ramener en permanence le débat à cela, c'est lassant. Et pour les amabilités qu'on peut lire sur le CRAP, ici et ailleurs, on ne peut pas dire que tu sois aussi réactif.
Oui, mais :
@PauvreYorick a écrit:Igniatius vient justement de préciser qu'il ne faisait pas de reproche à Isis39. La précision méritait d'être donnée, mais à présent ne faisons pas comme si elle ne l'avait pas été.

Je n'ai rien dit à Isis, j'ai répondu à sa question, après avoir moi-même tenu un propos très général : faudrait pas être parano non plus.

Je ne suis pas spécialement paranoïaque, mais en tant que membre du CRAP et syndiquée à l'UNSA je commence à en avoir assez de lire ici que je suis "un traître", un "vendu", quelqu'un qui "ostracise les collègues"... J'en passe et des meilleures...

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le CRAP écrit à Benoit Hamon...

Message par Invité le Lun 21 Avr 2014 - 19:56

Mais jouer sur le registre de "ils sont méchants, ils dénigrent les collègues", ça vient de toi, non? C'est un reproche que tu fais souvent, et je le trouve stérile, parce qu'il est évident qu'en face, on dégomme aussi du collègue. Après, effectivement, te demander où tu as vu ces propos (que tu vas déterrer loin, au passage), c'est remettre une pièce dans la machine.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le CRAP écrit à Benoit Hamon...

Message par Igniatius le Lun 21 Avr 2014 - 20:01

@Isis39 a écrit:
@Igniatius a écrit:
holderfar a écrit:Non, c'est capillotracté de se servir de ça pour faire des reproches à Isis, qui n'est quand méme pas responsable de propos qu'elle n'a pas tenus. Et de manière générale, vu les piques qui fusent des deux "camps", ramener en permanence le débat à cela, c'est lassant. Et pour les amabilités qu'on peut lire sur le CRAP, ici et ailleurs, on ne peut pas dire que tu sois aussi réactif.
Oui, mais :
@PauvreYorick a écrit:Igniatius vient justement de préciser qu'il ne faisait pas de reproche à Isis39. La précision méritait d'être donnée, mais à présent ne faisons pas comme si elle ne l'avait pas été.

Je n'ai rien dit à Isis, j'ai répondu à sa question, après avoir moi-même tenu un propos très général : faudrait pas être parano non plus.

Je ne suis pas spécialement paranoïaque, mais en tant que membre du CRAP et syndiquée à l'UNSA je commence à en avoir assez de lire ici que je suis "un traître", un "vendu", quelqu'un qui "ostracise les collègues"... J'en passe et des meilleures...

holderfar a écrit:Mais jouer sur le registre de "ils sont méchants, ils dénigrent les collègues", ça vient de toi, non? C'est un reproche que tu fais souvent, et je le trouve stérile, parce qu'il est évident qu'en face, on dégomme aussi du collègue. Après,  effectivement, te demander où tu as vu ces propos (que tu vas déterrer loin, au passage), c'est remettre une pièce dans la machine.

Bon, je veux bien entendre cela, mais quand je relis la "profession de foi" du CRAP rapportée en tête de ce fil, je vois mal comment expliquer que je la trouve indigente et dangereuse pour mon métier et mes élèves sans mettre en cause la pensée de ses dirigeants.

Ces gens m'effraient par leurs objectifs dont je vois l'effet pernicieux chaque jour depuis 15 ans dans mes pratiques, et je m'y oppose.
Mais si vous voulez que je dise que ce sont juste des gens dont les idées sont respectables, je veux bien. Le problème, c'est qu'ils avancent en proclamant que les miennes sont à proscrire car cause du marasme actuel.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le CRAP écrit à Benoit Hamon...

Message par Elyas le Lun 21 Avr 2014 - 20:03

Coucou, Dandelion,

D'abord, je tiens à signaler l'extrême courtoisie que tu as de me répondre avec calme. J'ai beaucoup d'admiration pour les gens capable de cela. Ensuite, sur l'argumentaire, j'aime aussi beaucoup quand tu passes au débat d'idée. Alors, allons-y !

@dandelion a écrit:Je ne pensais pas à toi ou à Isis en tout cas.  D'évidence vous êtes ouverts à la discussion et ne prétendez pas avoir vu la lumière pédagogique  Wink . D'ailleurs, il m'arrive régulièrement d'être d'accord avec vous.

Merci de préciser même si je sais que je ne fais pas nécessairement partie de la doxa en vigueur sur le forum. Cela ne m'aurait pas blessé de m'inclure dans ces contributeurs que tu signalais mais j'aime assez que les gens appellent un chat un chat.

@dandelion a écrit:Pour ce qui est de la reconnaissance, je ne pensais pas à la reconnaissance de l'EN, mais à la reconnaissance des universitaires (il y a un passage parlant de l'emprise des universitaires). Je me souviens que déjà quand j'étais à l'IUFM, certains professeurs m'avaient fait part de leurs réserves concernant l'IUFM, et les formateurs IUFM s'en étaient pour certains pris ouvertement à ceux qui étaient agrégés et n'avaient pas fait la 'première' année, avec des remarques sur le fait que nous devions mériter notre salaire plus élevé, que le niveau universitaire ne faisait pas tout, etc.

C'est une chose qui existe, chez certains formateurs. Pas tous. Pour moi, le niveau universitaire ne fait pas tout, mais il y contribue très fortement. Et surtout, on ne peut rien faire sans un bon niveau universitaire. C'est la base.

@dandelion a écrit:Quant à l'opposition intellectuelle, s'il est possible de s'opposer intellectuellement à ce qui relève de l'idéologie, je trouve dérangeant qu'un enseignant qui a une certaine expérience puisse considérer qu'il y a 'une' bonne méthode pédagogique, et souhaite l'imposer à autrui. Quand mes élèves me demandaient de leur conseiller un livre de grammaire, je leur ai toujours suggéré d'aller dans une librairie, d'en feuilleter quelques uns et de choisir celui qui leur semble le plus compréhensible, parce que j'avais fait l'expérience d'utiliser une grammaire très populaire parmi les anglicistes mais qui m'a toujours semblé peu claire. Quand j'ai dû enseigner les nombres décimaux à de jeunes élèves allophones, et que l'un d'entre eux a bloqué, j'ai cherché sur internet d'autres suggestions d'approches (et il y avait de quoi faire). Il n'y a pas 'une' bonne approche, il y a une approche qui correspond à certaines personnes à un certain moment, au mieux.

Je partage pleinement ton propos. Quand j'ai des stagiaires, je tiens vraiment à leur dire qu'ils ne doivent pas être dans l'imitation mais qu'ils doivent construire leur propre identité professionnelle. De même, en stage, je n'impose jamais, je partage et j'apprends beaucoup.

@dandelion a écrit:Pour l'innovation permanente, plus je vieillis, et plus je me rends compte que j'utilise des choses que d'autres ont trouvé avant moi (google m'aide à être humble: il est rare qu'une de mes idées n'y figure pas déjà en plusieurs centaines de versions), et parfois bien longtemps avant que je sois née. Pour moi, innover à tout prix est donc aussi absurde qu'impossible, et vouloir imposer une approche pédagogique unique serait certainement contre-productif.

Je vais même oser dire que ce qu'on appelle souvent innovation pédagogique, c'est le retour d'une pratique qui avait périclité il y a 30 ans. J'ai eu ce débat dans un stage il y a un mois, et on a bien rigolé avec certains enseignants de grande expérience qui confirmaient qu'on faisait cela dans les années 80. Comme je l'ai déjà dit ailleurs, l'EN n'a aucune mémoire institutionnelle, on invente l'eau chaude assez régulièrement, tous les 30 ans environ.

@dandelion a écrit:De plus, toute pensée qui tend à ramener les individus à une masse pour qui des choses seraient bonnes ou mauvaises, quoi qu'ils en pensent, me fait froid dans le dos, et pour avoir vu cette pensée à l'oeuvre personnellement et aussi lu des témoignages sur le forum, je pense qu'on peut parler de volonté d'élimination. C'est très frappant notamment chez les PE.  Dans les années soixante-dix, Robert Linhart, dans "L'établi" avait déjà bien décrit comment on pouvait  'éliminer' les employés en leur imposant des méthodes de travail éloignées de leurs habitudes, voire de leurs valeurs.

Je ne connais pas ces travaux mais ça me parle.

@dandelion a écrit:Enfin, supprimer les notes et les connaissances, c'est porter un coup ultime aux élèves intelligents et passionnés, ceux qui aiment lire jusqu'à pas d'heure même si la lecture ne se pratique pas en équipe, ceux qui préfèreront jouer 2500 fois la mesure comportant un triolet à la main droite et des doubles croches à la main gauche, se nourrissant d'un sandwich et ne pratiquant nul sport,  ceux qui n'en ont rien à fiche de ce que pensent les autres de leur vieux tee-shirt parce que ce qui les intéresse c'est de faire des maths, des maths, des maths. Et ça aussi je l'ai vu de mes yeux vu: le très bon élève, très brillant, qui souhaite intégrer une grande école, et à qui des enseignants reprochent de n'être pas assez ouvert, sociable, à la mode, bref, trop sérieux, comme si c'était une insulte. Et oui, je pense que quand un enseignant déteste les élèves (et les enseignants) brillants, cela trahit la plupart du temps de la médiocrité et de l'aigreur.

Pour supprimer les notes, dans mon établissement, le débat est lancé. Curieusement, je suis un opposant assez farouche car si on supprime les notes, il faut dès lors avoir une démarche intelligente et efficace, et non pas un affreux gloubi-boulga avec 250 items décalqués sur tel type d'exercice. Aller à mi-gué m'insupporte, c'est pour moi de la paresse intellectuelle ou, pire, faire vouloir avancer sa carrière sans se fouler. La victime dans tous les cas est l'élève. Quand j'ai osé parlé taxonomie de Bloom et connaissances en conseil pédagogique, j'ai cru voir défaillir les plus fervents partisans de la classe sans notes (avec la remarque : "mais on s'en fout de la taxonoje sais plus quoi !").
Quand à supprimer les connaissances, autant me virer et supprimer ma discipline.
Ensuite, pour les remarques sur les élèves brillants mais discrets, je te rejoins. Je fais régulièrement des interventions en conseil de classe pour qu'on les laisse en paix, ces élèves. Ils font leur boulot, on ne va pas les obliger à aller contre leur nature.

Quant au CRAP, il y a dans leur tribune des points auxquels j'adhère (la nécessité d'être certain que les élèves ont appris ce qu'on attend d'eux et le mépris que beaucoup de collègues ont contre la didactique et la pédagogie) et d'autres où je vois clairement un militantisme pédagogique qui tente d'influencer le politique. Ils ne sont pas les seuls, d'ailleurs. En HG, il y a le groupe Aggiornamento dont je ne sais que penser, par exemple.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le CRAP écrit à Benoit Hamon...

Message par Invité le Lun 21 Avr 2014 - 20:04

C'est du militantisme. Et dans un cas comme dans l'autre, on n'est pas obligé de tomber dans les pires caricatures du genre (et là je ne te vise pas spécialement, hein), on a déjà assez à faire sur le terrain des idées.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le CRAP écrit à Benoit Hamon...

Message par Olympias le Lun 21 Avr 2014 - 20:06

la nécessité d'être certain que les élèves ont appris ce qu'on attend d'eux 

Cela me semble évident en tant que prof. 

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le CRAP écrit à Benoit Hamon...

Message par Igniatius le Lun 21 Avr 2014 - 20:07

JE tiens à préciser que je souscris intégralement aux propos d'Elyas.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le CRAP écrit à Benoit Hamon...

Message par Invité le Lun 21 Avr 2014 - 20:11

Eh bien voilà, on est donc tous d'accord. Pour la suppression des notes, j'y suis favorable, mais aux mêmes conditions qu'Elyas, et je suis convaincue que cela peut parfaitement être compatible avec le maintien des exigences disciplinaires.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le CRAP écrit à Benoit Hamon...

Message par Gryphe le Lun 21 Avr 2014 - 20:15

holderfar a écrit:Eh bien voilà, on est donc tous d'accord.
Ah, c'est le miracle de Pâques !  cheers

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le CRAP écrit à Benoit Hamon...

Message par Isis39 le Lun 21 Avr 2014 - 20:17

@Gryphe a écrit:
holderfar a écrit:Eh bien voilà, on est donc tous d'accord.
Ah, c'est le miracle de Pâques !  cheers

L'effet des deux béatifications sans doute !  Wink 

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le CRAP écrit à Benoit Hamon...

Message par PauvreYorick le Lun 21 Avr 2014 - 20:18

L'avantage de la suppression des notes consisterait en fait essentiellement, si je comprends bien, à rendre aussi difficile que possible d'évaluer par-dessus la jambe et de façon mécanique ? Parce qu'un dispositif comme la taxinomie de Bloom (NB: petit anglicisme effroyablement courant par ici), par exemple, a surtout cet effet. M'enfin je n'en parle pas de façon experte, je n'ai que survolé cet objet théorique-là.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le CRAP écrit à Benoit Hamon...

Message par Olympias le Lun 21 Avr 2014 - 20:19

@Gryphe a écrit:
holderfar a écrit:Eh bien voilà, on est donc tous d'accord.
Ah, c'est le miracle de Pâques !  cheers
Il fallait bien que ça arrive ! Je ne pensais pas déclencher un tel barouf avec ce post ! 
Allez, tous à la chasse aux oeufs. Ca va nous calmer 

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le CRAP écrit à Benoit Hamon...

Message par Isis39 le Lun 21 Avr 2014 - 20:22

Oups, je me suis trompée : canonisations bien sûr !

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le CRAP écrit à Benoit Hamon...

Message par Invité le Lun 21 Avr 2014 - 20:23

Alors oui, et pour ma part, cela permet aussi d'éviter que certains se contentent du minimum, une note en compensant une autre etc (quand c'est bien fait, hein, parce que les gommettes, je ne suis pas convaincue) et surtout, cela forcerait les élèves à effectuer une vraie réflexion sur leurs productions.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le CRAP écrit à Benoit Hamon...

Message par dandelion le Lun 21 Avr 2014 - 20:33

Merci Elyas  fleurs , nous sommes en effet d'accord sur un certain nombre de points. Pour être tout à fait honnête, je pense que la position du CRAP sur ce coup là n'est peut-être pas si représentative que cela de leurs adhérents.
Et , oui, il paraît que le chocolat apaise les esprits  flower 

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le CRAP écrit à Benoit Hamon...

Message par Elyas le Lun 21 Avr 2014 - 21:07

@PauvreYorick a écrit:L'avantage de la suppression des notes consisterait en fait essentiellement, si je comprends bien, à rendre aussi difficile que possible d'évaluer par-dessus la jambe et de façon mécanique ? Parce qu'un dispositif comme la taxinomie de Bloom (NB: petit anglicisme effroyablement courant par ici), par exemple, a surtout cet effet. M'enfin je n'en parle pas de façon experte, je n'ai que survolé cet objet théorique-là.

Toutes les occurrences que j'ai disent taxonomie de Bloom. L'anglicisme, si c'en est réellement un, est apparemment l'usage dès qu'on parle de l'échelle de mesure qu'a créée Bloom.

Et, je vais te contredire sur ce point, la taxo/idermie de Bloom est lumineuse et d'une simplicité extrême. Le souci, c'est qu'elle est souvent expliquée par des gens qui n'y comprennent pas grand chose. Si on veut évaluer avec rigueur sans notes mais par compétences, c'est cet outil qu'il faut utiliser (à mon sens, s'entend) ou une des échelles créées par des confrère de Bloom (il y en a des tas). Surtout que, miracle, le fondement de cette échelle des capacités cognitives est : connaître/mémoriser. Oui, les connaissances sont la base dans ce type d'échelle. On est loin des fantasmes.
En clair, en HG, je n'aurai que 3-4 compétences à valider par exemple, extrêmement limpides :
- Connaissance du cours.
- Analyse de documents.
- Synthèse sous forme écrite.
- Synthèse sous forme cartographique.

Et basta Wink


Dernière édition par Elyas le Lun 21 Avr 2014 - 21:23, édité 1 fois

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le CRAP écrit à Benoit Hamon...

Message par trompettemarine le Lun 21 Avr 2014 - 21:21

@Olympias a écrit:
@Gryphe a écrit:
holderfar a écrit:Eh bien voilà, on est donc tous d'accord.
Ah, c'est le miracle de Pâques !  cheers
Il fallait bien que ça arrive ! Je ne pensais pas déclencher un tel barouf avec ce post ! 
Allez, tous à la chasse aux oeufs. Ca va nous calmer 

Il s'agit donc de mettre tous les œufs dans le même panier ?  Wink 

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le CRAP écrit à Benoit Hamon...

Message par PauvreYorick le Lun 21 Avr 2014 - 21:40

@Elyas a écrit:
@PauvreYorick a écrit:L'avantage de la suppression des notes consisterait en fait essentiellement, si je comprends bien, à rendre aussi difficile que possible d'évaluer par-dessus la jambe et de façon mécanique ? Parce qu'un dispositif comme la taxinomie de Bloom (NB: petit anglicisme effroyablement courant par ici), par exemple, a surtout cet effet. M'enfin je n'en parle pas de façon experte, je n'ai que survolé cet objet théorique-là.

Toutes les occurrences que j'ai disent taxonomie de Bloom. L'anglicisme, si c'en est réellement un, est apparemment l'usage dès qu'on parle de l'échelle de mesure qu'a créée Bloom.

Et, je vais te contredire sur ce point, la taxo/idermie de Bloom est lumineuse et d'une simplicité extrême. Le souci, c'est qu'elle est souvent expliquée par des gens qui n'y comprennent pas grand chose. Si on veut évaluer avec rigueur sans notes mais par compétences, c'est cet outil qu'il faut utiliser (à mon sens, s'entend) ou une des échelles créées par des confrère de Bloom (il y en a des tas). Surtout que, miracle, le fondement de cette échelle des capacités cognitives est : connaître/mémoriser. Oui, les connaissances sont la base dans ce type d'échelle. On est loin des fantasmes.
En clair, en HG, je n'aurai que 3-4 compétences à valider par exemple, extrêmement limpides :
- Connaissance du cours.
- Analyse de documents.
- Synthèse sous forme écrite.
- Synthèse sous forme cartographique.

Et basta Wink
D'accord ; je ne me sens pas contredit (même pas sur le i, mais effectivement je constate que, au moins sur le net, la faute est apparemment extrêmement répandue voire quasi unanime) parce que je n'ai pas la moindre opinion sur la plus ou moins grande simplicité de la taxinomie de Bloom. Mais compte tenu de l'explication que tu donnes, j'imagine que c'est aussi une des raisons pour lesquelles l'abandon des notes ne te paraît pas indispensable ? (Mes questions sont tout à fait naïves, ici : c'est une question que je n'ai vraiment pas du tout creusée.)

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le CRAP écrit à Benoit Hamon...

Message par Elyas le Mar 22 Avr 2014 - 9:40

@PauvreYorick a écrit:
@Elyas a écrit:
@PauvreYorick a écrit:L'avantage de la suppression des notes consisterait en fait essentiellement, si je comprends bien, à rendre aussi difficile que possible d'évaluer par-dessus la jambe et de façon mécanique ? Parce qu'un dispositif comme la taxinomie de Bloom (NB: petit anglicisme effroyablement courant par ici), par exemple, a surtout cet effet. M'enfin je n'en parle pas de façon experte, je n'ai que survolé cet objet théorique-là.

Toutes les occurrences que j'ai disent taxonomie de Bloom. L'anglicisme, si c'en est réellement un, est apparemment l'usage dès qu'on parle de l'échelle de mesure qu'a créée Bloom.

Et, je vais te contredire sur ce point, la taxo/idermie de Bloom est lumineuse et d'une simplicité extrême. Le souci, c'est qu'elle est souvent expliquée par des gens qui n'y comprennent pas grand chose. Si on veut évaluer avec rigueur sans notes mais par compétences, c'est cet outil qu'il faut utiliser (à mon sens, s'entend) ou une des échelles créées par des confrère de Bloom (il y en a des tas). Surtout que, miracle, le fondement de cette échelle des capacités cognitives est : connaître/mémoriser. Oui, les connaissances sont la base dans ce type d'échelle. On est loin des fantasmes.
En clair, en HG, je n'aurai que 3-4 compétences à valider par exemple, extrêmement limpides :
- Connaissance du cours.
- Analyse de documents.
- Synthèse sous forme écrite.
- Synthèse sous forme cartographique.

Et basta Wink
D'accord ; je ne me sens pas contredit (même pas sur le i, mais effectivement je constate que, au moins sur le net, la faute est apparemment extrêmement répandue voire quasi unanime) parce que je n'ai pas la moindre opinion sur la plus ou moins grande simplicité de la taxinomie de Bloom. Mais compte tenu de l'explication que tu donnes, j'imagine que c'est aussi une des raisons pour lesquelles l'abandon des notes ne te paraît pas indispensable ? (Mes questions sont tout à fait naïves, ici : c'est une question que je n'ai vraiment pas du tout creusée.)

Pour le i, c'est la même chose dans tous les ouvrages traitant de la question, pour ce que j'en ai lu. Erreur de traduction initiale probable et perpétuée avec bonne foi, c'est fort probable.

Pour moi, la question de la note est infondée. Si on abandonne la note, c'est pour un système OUI/NON, ACQUIS/NON-ACQUIS à visée sommative dans un délai prescrit. Pendant la formation, pas besoin de mettre de notes ou de couleurs, juste des annotations expliquant les causes de la réussite ou de l'échec. En fin d'année, un examen de validation des quelques compétences que j'ai citées et c'est parti :
- L'élève connaît-il le savoir enseigné ?
- L'élève sait-il analyser les documents proposés ?
- L'élève sait-il synthétiser sous forme écrite et rigoureuse son savoir et les informations prélevées dans un discours cohérent pour répondre à une question ?
- L'élève sait-il synthétiser son savoir sous forme cartographique pour répondre à une question ?

Ce système fait terriblement peur car ile st exigeant : on sait ou on ne sait pas. Point.

Pour moi, enseigner par compétence demanderait aussi un autre système. Prenons l'exemple, l'HG. Elle aurait 80 thèmes à valider sur 4 ans, chaque thème donnant lieu à un module proposé plusieurs fois chaque année. L'élève validerait ainsi chaque module au fur et à mesure mais ne pourrait pas passer au lycée sans avoir valider la totalité ou un taux satisfaisant (80% ?) de ces modules. Certains élèves iraient très vite (en 3 ans), d'autres plus lentement (5 ans ?) et la grosse majorité en 4 ans.

Mais bon, ce type de système ne se produira jamais. Donc, autant en rester à la note. On fait toujours les choses à moitié dans l'EN et ça crée une confusion totale et inefficace.

Quand je vois qu'on me propose dans mon établissement une variation de 5 appréciations d'acquisition d'une compétence, je rigole. On a changé les chiffres par des smileys ou des couleurs, mais c'est toujours une note. Et le jour où on m'expliquera ce que signifie pour un examen sommatif "EN COURS D'ACQUISITION", je pense que j'aurai un gros fou rire.

De même, pour les "compétences", je rigole beaucoup quand je vois en HG : trier des informations, sélectionne rune information, répondre à une question par une phrase, savoir utiliser une date... etc

On émiette tellement que ça n'a plus de sens. D'où la taxonomie de Bloom, à mon sens. De plus, pour moi, une compétence, c'est du SAVOIR + une capacité à utiliser ce savoir (par exemple, faire un commentaire de document en histoire, il faut du savoir pour contextualiser et comprendre les implicites).

Mais on en est loin, très loin.

Bon là, c'est un premier jet d'idées sur comment je verrais l'enseignement par compétences que je te fournis. Y suis-je attaché ? Pas particulièrement, cela ne changerait pas trop ma façon de travailler vu que mes contrôles sont déjà triés par type de capacités selon la taxonomie de Bloom. Je sais dire si un élève sait analyser, synthétiser, restituer une connaissance en jetant juste un oeil sur mon carnet de notes. Une collègue traitant les enfants ayant des problèmes cognitifs a été surprise que j'analyse un de ses élèves en inclusion dans ma classe avec précision sur ce qu'il sait ou non faire. J'étais le seul à présenter une analyse de ses savoirs et capacités quand mes autres collègues en étaient encore à parler de son comportement en classe et du fait qu'il n'apprenait pas ses leçons (tu m'étonnes, il est en ULIS).

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le CRAP écrit à Benoit Hamon...

Message par PauvreYorick le Mar 22 Avr 2014 - 9:49

D'accord, merci, la position est très claire ainsi.

J'ai rapidement regardé pour la terminologie : apparemment « taxonomie » a existé en français avant de disparaître au profit de « taxinomie », et l'anglais taxonomy serait un emprunt au français de cette époque-là. Apparemment aussi, « taxonomie » tend à revenir (sous l'influence de l'anglais). On a donc le choix, pour la qualification, entre l'anglicisme et l'archaïsme ; voire, dans quelques années, ce sera réputé correct.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum