Le recrutement des contractuels de lettres dans l'EN.

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le recrutement des contractuels de lettres dans l'EN.

Message par User5899 le Lun 21 Avr 2014 - 13:43

J'ai le droit de dire que le fleurissement, dans la rubrique "discipline", de la mention bâtarde "français latin" me hérisse le poil de jour en jour ?
http://www.neoprofs.org/t74541-entretien-avec-l-inspecteur-pour-un-poste-a-la-rentree-de-septembre-amiens#2490096

Et que ce que je lis supra, un entretien pour enseigner, en venant du primaire, et en toute simplicité, les lettres, le français et le latin, me trouble profondément ? Si je comprends bien, moi, avec mes études, je ne vaux rien, je suis remplaçable par n'importe qui. Je serais bien incapable, demain, d'aller enseigner dans le primaire, tant c'est difficile et spécifique, mais du primaire, on peut tranquillement aller remplacer un professeur de lettres classiques (sauf le grec, hein, là, il y a un alphabet à part, on ne peut pas faire semblant...). Et c'est parti pour le fameux "non te retinere" d'avant-hier furieux
Marre de cette chienlit. Ce que je vois en classe en lycée, ce sont de plus en plus de bons élèves de collège qui ont appris des âneries en classe au collège, et je commence à entre apercevoir quelques raisons.
Je ne sais pas comment se passera votre entretien, mais j'ai une petite idée de celui que je vous ferais passer.


Dernière édition par John le Lun 21 Avr 2014 - 16:28, édité 1 fois (Raison : Division d'un topic en deux et ajout d'un nouveau titre)

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le recrutement des contractuels de lettres dans l'EN.

Message par Hrmione le Lun 21 Avr 2014 - 13:50

Merci pour cette réponse surprenante... Je ne suis pas là pour prendre la place de quelqu'un en particulier juste que j'ai fait des études littéraires, de lettres modernes avec plus de 10 ans de latin derrière moi.

J'ai longtemps douté entre le primaire et le secondaire et mon académie étant en manque de professeur de français, j'ai naturellement proposé ma candidature sans arrière pensée.

Je m'excuse par avance si ma question peut choquer mais je demande juste des conseils.

Apparemment, ce n'est pas ici que j'aurai dû poster !

Hrmione
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le recrutement des contractuels de lettres dans l'EN.

Message par Invité le Lun 21 Avr 2014 - 14:02

Si, si, tu as frappé à la bonne porte, tu n'es pas responsable du mode de recrutement et le ton du message de Cripure auquel tu réponds n'est pas correct du tout.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le recrutement des contractuels de lettres dans l'EN.

Message par Oudemia le Lun 21 Avr 2014 - 14:04

Bien évidemment Cripure s'en prenait au système et non à la personne.

Oudemia
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le recrutement des contractuels de lettres dans l'EN.

Message par Invité le Lun 21 Avr 2014 - 14:06

Cripure a écrit
Je ne sais pas comment se passera votre entretien, mais j'ai une petite idée de celui que je vous ferais passer.

La dernière phrase montre que ça n'a rien d'évident et de manière générale, on n'est nullement obligé de répondre de façon aussi agressive à des gens qui viennent d'arriver sur le forum.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le recrutement des contractuels de lettres dans l'EN.

Message par Hrmione le Lun 21 Avr 2014 - 14:07

Merci pour vos réponses mais comme réponse à mon premier message, l'agressivité de Cripure m'a un peu surprise à vrai dire !!

Hrmione
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le recrutement des contractuels de lettres dans l'EN.

Message par Oudemia le Lun 21 Avr 2014 - 14:10

Holderfar : Il y a bien une précaution oratoire pour commencer, non ?

J'avais même failli plussoyer, comme on dit. Razz

Hrmione : Et les concours   (je suppose qu'il y a un problème dans les calendriers, ce n'est pas une question méchante)


Dernière édition par Oudemia le Lun 21 Avr 2014 - 14:13, édité 1 fois

Oudemia
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le recrutement des contractuels de lettres dans l'EN.

Message par Invité le Lun 21 Avr 2014 - 14:15

@Oudemia a écrit:Il y a bien une précaution oratoire pour commencer, non ?

J'avais même failli plussoyer, comme on dit. Razz
Ça reste plus que moyen et bien trop agressif. On peut comprendre le ras le bol, pas qu'il s'exprime contre quelqu'un que cripure ne connaît pas et surtout pas contre quelqu'un qui vient d'arriver et demande des conseils (bonjour l'accueil).
Bon ceci étant dit, la situation de l'enseignement des LC a de quoi agacer.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le recrutement des contractuels de lettres dans l'EN.

Message par elena3 le Lun 21 Avr 2014 - 14:24

Mon neveu en lycée n'a pas eu de prof de maths durant 1 mois et demi...Le proviseur a réussi à dénicher un ingénieur qui cherchait un job...sur le Bon coin... Shocked

elena3
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le recrutement des contractuels de lettres dans l'EN.

Message par elena3 le Lun 21 Avr 2014 - 14:29

Tenez, même les parents cherchent !
http://www.leboncoin.fr/emploi/649751802.htm?ca=12_s

elena3
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le recrutement des contractuels de lettres dans l'EN.

Message par Nannnie le Lun 21 Avr 2014 - 14:38

Cripure a écrit:J'ai le droit de dire que le fleurissement, dans la rubrique "discipline", de la mention bâtarde "français latin" me hérisse le poil de jour en jour ? Et que ce que je lis supra, un entretien pour enseigner, en venant du primaire, et en toute simplicité, les lettres, le français et le latin, me trouble profondément ? Si je comprends bien, moi, avec mes études, je ne vaux rien, je suis remplaçable par n'importe qui. Je serais bien incapable, demain, d'aller enseigner dans le primaire, tant c'est difficile et spécifique, mais du primaire, on peut tranquillement aller remplacer un professeur de lettres classiques (sauf le grec, hein, là, il y a un alphabet à part, on ne peut pas faire semblant...). Et c'est parti pour le fameux "non te retinere" d'avant-hier furieux
Marre de cette chienlit. Ce que je vois en classe en lycée, ce sont de plus en plus de bons élèves de collège qui ont appris des âneries en classe au collège, et je commence à entre apercevoir quelques raisons.
Je ne sais pas comment se passera votre entretien, mais j'ai une petite idée de celui que je vous ferais passer.

Et bien bonjour l'accueil !!  Rolling Eyes 

Que l'on ne soit pas d'accord avec les pratiques de l'EN est une chose mais que l'on soit incorrect avec une personne qui poste une question pour avoir des renseignement en est une autre.
Je suis toujours étonnée ou plutôt surprise de voir que certains n'ont pas le sens de la nuance.

Pourquoi personne ne pourrait faire une reconversion professionnelle ?
Si les diplômes sont présents ainsi que la motivation, je ne vois pas le problème.
Les autres branches professionnelles peuvent le faire, pourquoi pas nous ??

Beaucoup de profs d'HG sont des historiens or cela ne les empêche pas d'enseigner la géo ainsi que l'éducation civique, l'ecjs. Il suffit de se former par soi même et d'être curieux intellectuellement.
J'ai été contractuelle pendant 7 ans avant d'avoir le concours interne et je n'avais pas l'impression d'usurper ma place ou de prendre la place de quiconque.

Hrmione pour répondre à ta question, l'inspecteur te demandera tes motivations et pourra peut être te faire passer un petit test. C'est le cas dans mon académie pour les maths.

Nannnie
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le recrutement des contractuels de lettres dans l'EN.

Message par wanax le Lun 21 Avr 2014 - 15:06

@Nannnie a écrit:
Cripure a écrit:J'ai le droit de dire que le fleurissement, dans la rubrique "discipline", de la mention bâtarde "français latin" me hérisse le poil de jour en jour ? Et que ce que je lis supra, un entretien pour enseigner, en venant du primaire, et en toute simplicité, les lettres, le français et le latin, me trouble profondément ? Si je comprends bien, moi, avec mes études, je ne vaux rien, je suis remplaçable par n'importe qui. Je serais bien incapable, demain, d'aller enseigner dans le primaire, tant c'est difficile et spécifique, mais du primaire, on peut tranquillement aller remplacer un professeur de lettres classiques (sauf le grec, hein, là, il y a un alphabet à part, on ne peut pas faire semblant...). Et c'est parti pour le fameux "non te retinere" d'avant-hier furieux
Marre de cette chienlit. Ce que je vois en classe en lycée, ce sont de plus en plus de bons élèves de collège qui ont appris des âneries en classe au collège, et je commence à entre apercevoir quelques raisons.
Je ne sais pas comment se passera votre entretien, mais j'ai une petite idée de celui que je vous ferais passer.

Et bien bonjour l'accueil !!  Rolling Eyes 

Que l'on ne soit pas d'accord avec les pratiques de l'EN est une chose mais que l'on soit incorrect avec une personne qui poste une question pour avoir des renseignement en est une autre.
Je suis toujours étonnée ou plutôt surprise de voir que certains n'ont pas le sens de la nuance.

Pourquoi personne ne pourrait faire une reconversion professionnelle ?
Si les diplômes sont présents ainsi que la motivation, je ne vois pas le problème.
Les autres branches professionnelles peuvent le faire, pourquoi pas nous ??

Beaucoup de profs d'HG sont des historiens or cela ne les empêche pas d'enseigner la géo ainsi que l'éducation civique, l'ecjs. Il suffit de se former par soi même et d'être curieux intellectuellement.
J'ai été contractuelle pendant 7 ans avant d'avoir le concours interne et je n'avais pas l'impression d'usurper ma place ou de prendre la place de quiconque.

Hrmione pour répondre à ta question, l'inspecteur te demandera tes motivations et pourra peut être te faire passer un petit test. C'est le cas dans mon académie pour les maths.
Cripure a raison de s'insurger.
L'utilisation de contractuels dispense l'EN de rendre le métier d'enseignant attractif.
Je traduis, c'est une pression à la baisse sur les salaires.
De façon plus insidieuse, cela permet de faire passer l'idée que c'est un travail que tout le monde peut faire,
l'accent mis sur la motivation et la pédagogie n'est pas anodin : on met en avant les qualités non mesurables et donc que tout un chacun
peut s'attribuer, de façon à minorer l'importance du savoir technique.
Cependant, il est vrai que l'ajustement continuel à la baisse des contenus enseignés permet de combler le fossé entre la maîtrise requise et ce qu'un quidam
peut proposer. Protester contre cette baisse n'est donc pas de l'élitisme, c'est avoir conscience de ses intérêts légitimes.


Sinon, pour ce qui est de la reconversion, je me verrais bien pilote de ligne ou chirurgien. J'en ai la motivation, j'ai d'ailleurs commencé à me former par moi-même.
( Fligt Simulator et quelques vidéos sur Youtube. )

wanax
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le recrutement des contractuels de lettres dans l'EN.

Message par elena3 le Lun 21 Avr 2014 - 15:13

Cripure a raison de s'insurger.
L'utilisation de contractuels dispense l'EN de rendre le métier d'enseignant attractif.
Je traduis, c'est une pression à la baisse sur les salaires.
De façon plus insidieuse, cela permet de faire passer l'idée que c'est un travail que tout le monde peut faire,
l'accent mis sur la motivation et la pédagogie n'est pas anodin : on met en avant les qualités non mesurables et donc que tout un chacun
peut s'attribuer, de façon à minorer l'importance du savoir technique.
Cependant, il est vrai que l'ajustement continuel à la baisse des contenus enseignés permet de combler le fossé entre la maîtrise requise et ce qu'un quidam
peut proposer. Protester contre cette baisse n'est donc pas de l'élitisme, c'est avoir conscience de ses intérêts légitimes.


Sinon, pour ce qui est de la reconversion, je me verrais bien pilote de ligne ou chirurgien. J'en ai la motivation, j'ai d'ailleurs commencé à me former par moi-même.
( Fligt Simulator et quelques vidéos sur Youtube. )

 Laughing 

Cela rejoint exactement ce qui est écrit dans l'article
http://ragemag.fr/jean-robelin-lecole-garderie-est-en-marche-26065/

Les maquettes des nouveaux CAPES se dessinent déjà : il semblerait que la part « didactique » y occupe une place prépondérante. Paul-Henri Giraud, professeur en études hispaniques contemporaines à l’Université Lille 3 Charles de Gaulle et membre du jury du CAPES d’Espagnol, déclarait au Monde qu’ « un candidat qui obtiendrait 0/20 dans sa matière de spécialité pourrait parfaitement devenir professeur d’anglais, de philosophie, de mathématique ou d’histoire, du moment qu’il saurait réciter dans l’ordre la liste des “compétences” pédagogiques et administratives inculquées par l’ÉSPÉ. » Doit-on former les enseignants uniquement par ce biais pédagogique ?


D'ailleurs, tu peux déjà apprendre "la liste des compétences"...m'étonnerait pas que l'Inspecteur te la demande... furieux 

elena3
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le recrutement des contractuels de lettres dans l'EN.

Message par Nannnie le Lun 21 Avr 2014 - 15:16

En réponse à Wanax:

Donc en gros si on rate son capes et pire, si nous ne sommes pas agrégés on ne sert à rien !
Si on a besoin de contractuels c'est qu'il y a une demande.
Je ne dis pas que c'est une solution et que cela devrait être la norme.
L'EN devrait mette en place des solutions alternatives pour que tout le monde soit bien rémunéré. La mise en place de concours réservés est pour moi un non sens, c'était juste pour calmer les syndicats mais vu le peu de places promises, cela laisse pas mal de contractuels avec rien.

En plus, si tu avais bien lu je dis que la motivation seule ne fait pas tout, il faut aussi avoir les diplômes dans les matières enseignées.

Mais je vois, qu'une fois de plus, le sens de la nuance est loin !

Nannnie
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Le recrutement des contractuels de lettres dans l'EN.

Message par Audrey le Lun 21 Avr 2014 - 15:44

Nannnie, tu parles de diplômes... Il me semble justement qu'Hrmione n'a pas de diplôme de LC, mais bien de LM. Avoir suivi des cours de latin durant son cursus de LM n'en fait aucunement la matière dont on est spécialiste. On peut largement avoir eu un parcours de lettres "validé" sans avoir été "bon" en latin ( et je ne parle même pas du fait d'être spécialiste et de maîtriser langue, Littérature, histoire et civilisation liées au latin, qui englobe bien plus) et même obtenir son capes de LM, interne ou externe, sans avoir prouvé sa maîtrise dans ce domaine. J'ai connu des LM qui ont fait du latin jusqu'à leur oral de capes et qui ont pourtant brillé par leur mauvais niveau dans cette matière...
Même si hrmione possède un bon niveau de latin, pour un cursus LM, elle reste en LM. La formation LC est celle qui forme réellement un latiniste et un helléniste, un point c'est tout, et nier cela relève soit de la mauvaise foi, soit de l'ignorance, soit du mépris, soit de l'opportunisme. Je me sens personnellement insultée, méprisée, chaque fois qu'un LM ne voit où est le problème quand il évoque le "goût du latin" comme justification suffisante pour enseigner latin et grec... Et je ne parle même pas de l'implication lourde de conséquences de cette position sur la nature même du métier d'enseignant à l'avenir. Ne pas comprendre que cette posture du " si on est motivé et qu'on s'intéresse un peu, on peut tout enseigner" bousille notre légitimité à tous, au-delà de la question LC/LM, c'est vraiment naïf, dans le meilleur des cas.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le recrutement des contractuels de lettres dans l'EN.

Message par Olympias le Lun 21 Avr 2014 - 16:28

Mais nous sommes dans une période où ON pense que n'importe qui peut enseigner...Mais les mêmes pousseraient les hauts cris s'ils apprenaient que tel médecin, tel dentiste...n'a pas les qualifications pour exercer...


Dernière édition par Olympias le Lun 21 Avr 2014 - 16:40, édité 1 fois

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le recrutement des contractuels de lettres dans l'EN.

Message par Hrmione le Lun 21 Avr 2014 - 16:39

Je ne pensais pas que ma question allait passionner autant... :o(

Je comprends vos réactions quant aux différents profils, mais je pensais avoir un profil pour enseigner (ce que j'ai déjà fait dans le 1er degré mais quand même).

Je trouve dommage certaines de vos réactions moi qui demandait juste quelques renseignements, je suis vraiment mal accueillie !! Je ne vous remercie pas non plus d'avoir enlevé mon message de base ni même mon intitulé de sujet !!

Je me retire donc de cette discussion car à vos yeux je ne mérite même pas ma place !

Hrmione
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le recrutement des contractuels de lettres dans l'EN.

Message par PauvreYorick le Lun 21 Avr 2014 - 16:43

@Hrmione a écrit:Je ne pensais pas que ma question allait passionner autant... :o(

Je comprends vos réactions quant aux différents profils, mais je pensais avoir un profil pour enseigner (ce que j'ai déjà fait dans le 1er degré mais quand même).

Je trouve dommage certaines de vos réactions moi qui demandait juste quelques renseignements, je suis vraiment mal accueillie !! Je ne vous remercie pas non plus d'avoir enlevé mon message de base ni même mon intitulé de sujet !!

Je me retire donc de cette discussion car à vos yeux je ne mérite même pas ma place !

Ton message n'a pas été retiré, ce sont au contraire ces réponses qui l'ont été.

Il est là: http://www.neoprofs.org/t74541-entretien-avec-l-inspecteur-pour-un-poste-a-la-rentree-de-septembre-amiens#2490096

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le recrutement des contractuels de lettres dans l'EN.

Message par Hrmione le Lun 21 Avr 2014 - 16:44

@PauvreYorick a écrit:
@Hrmione a écrit:Je ne pensais pas que ma question allait passionner autant... :o(

Je comprends vos réactions quant aux différents profils, mais je pensais avoir un profil pour enseigner (ce que j'ai déjà fait dans le 1er degré mais quand même).

Je trouve dommage certaines de vos réactions moi qui demandait juste quelques renseignements, je suis vraiment mal accueillie !! Je ne vous remercie pas non plus d'avoir enlevé mon message de base ni même mon intitulé de sujet !!

Je me retire donc de cette discussion car à vos yeux je ne mérite même pas ma place !

Ton message n'a pas été retiré, ce sont au contraire ces réponses qui l'ont été.

Il est là: http://www.neoprofs.org/t74541-entretien-avec-l-inspecteur-pour-un-poste-a-la-rentree-de-septembre-amiens#2490096

Merci ! je n'avais pas vu...

Hrmione
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le recrutement des contractuels de lettres dans l'EN.

Message par Invité le Lun 21 Avr 2014 - 16:44

Hrmione, tu te trompes: on a déplacé le message désagréable et les réponses hs ici, justement pour t'aider sur le fil de départ. Va voir!
L'équipe du forum se désolidarise explicitement du ton employé dans certains messages. Rien ne justifie l'accueil que tu as reçu.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le recrutement des contractuels de lettres dans l'EN.

Message par Olympias le Lun 21 Avr 2014 - 16:45

Hrmione ayant passé le concours, je ne peux pas te dire ce que l'IPR te demandera. 
Mais je pense que tu devras justifier de la maîtrise de connaissances te permettant d'enseigner le français et les lettres. Si tu as des diplômes, on te dira si cela convient. 
Mais je comprends tes réactions, je peux comprendre aussi  l'irritation des collègues latinistes et hellénistes qui enseignent les lettres classiques. La formation n'est pas la même. J'ai fait du latin jusqu'en khâgne (je ne saurais pas pour autant l'enseigner à des élèves)

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le recrutement des contractuels de lettres dans l'EN.

Message par kiwi le Lun 21 Avr 2014 - 16:45

@Hrmione a écrit:Je ne pensais pas que ma question allait passionner autant... :o(

Je comprends vos réactions quant aux différents profils, mais je pensais avoir un profil pour enseigner (ce que j'ai déjà fait dans le 1er degré mais quand même).

Je trouve dommage certaines de vos réactions moi qui demandait juste quelques renseignements, je suis vraiment mal accueillie !! Je ne vous remercie pas non plus d'avoir enlevé mon message de base ni même mon intitulé de sujet !!

Je me retire donc de cette discussion car à vos yeux je ne mérite même pas ma place !

Ton message initial est toujours dans la rubrique où tu l'as posté. Par contre, tout ce qui concerne les contractuels de LM-LC est mis ici.

Pour l'accueil, oui et non. Tu apprendras, je l'espère, en restant un peu parmi nous, qu'il y a des sujets sensibles...


kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le recrutement des contractuels de lettres dans l'EN.

Message par User5899 le Lun 21 Avr 2014 - 16:59

@Nannnie a écrit:
Cripure a écrit:J'ai le droit de dire que le fleurissement, dans la rubrique "discipline", de la mention bâtarde "français latin" me hérisse le poil de jour en jour ? Et que ce que je lis supra, un entretien pour enseigner, en venant du primaire, et en toute simplicité, les lettres, le français et le latin, me trouble profondément ? Si je comprends bien, moi, avec mes études, je ne vaux rien, je suis remplaçable par n'importe qui. Je serais bien incapable, demain, d'aller enseigner dans le primaire, tant c'est difficile et spécifique, mais du primaire, on peut tranquillement aller remplacer un professeur de lettres classiques (sauf le grec, hein, là, il y a un alphabet à part, on ne peut pas faire semblant...). Et c'est parti pour le fameux "non te retinere" d'avant-hier furieux
Marre de cette chienlit. Ce que je vois en classe en lycée, ce sont de plus en plus de bons élèves de collège qui ont appris des âneries en classe au collège, et je commence à entre apercevoir quelques raisons.
Je ne sais pas comment se passera votre entretien, mais j'ai une petite idée de celui que je vous ferais passer.

Et bien bonjour l'accueil !!

Que l'on ne soit pas d'accord avec les pratiques de l'EN est une chose mais que l'on soit incorrect avec une personne qui poste une question pour avoir des renseignement en est une autre.
J'ai été incorrect avec cette personne ? Je lis, je relis, mais je ne vois pas d'incorrection. J'ai laissé entendre que je ferais passer un entretien serré, ce qui, au fond, est une réponse à la demande de conseils. Pour le reste, j'ai exprimé ma détresse d'enseignant d'une discipline tuée par ces pratiques, dont la postulante n'est pas responsable.

@Nannie a écrit:J'ai été contractuelle pendant 7 ans avant d'avoir le concours interne et je n'avais pas l'impression d'usurper ma place ou de prendre la place de quiconque.
Il ne s'agit pas de prendre la place de quelqu'un : dix années de vaches maigres ont créé de tels besoins que les places sont là, plus nombreuses que les titulaires. Il est question de capacités à les occuper. Ce we, une collègue de lettres modernes demandait une aide pour traduire du français en latin, et ses propositions laissaient voir clairement qu'elle n'avait pas les connaissances de base pour remplir sa tâche. Est-ce anormal, quand on est spécialiste, de s'émouvoir que d'autres ne sont pas à leur place ? Vous trouveriez normal que sous prétexte que j'aime la musique et en connais l'histoire, je décide que je serais un bon enseignant d'histoire ? ou de musique ? Moi, quand j'ai lu le message initial (contenu et langue utilisée), je me suis senti rabaissé. Comment pourrons-nous faire valoir notre métier si n'importe qui vient l'exercer ? Les bulletins trimestriels sont désormais truffés de fautes, les contenus enseignés sont désormais de temps en temps purement et simplement faux. Jusqu'où ? Jusqu'à quand ?
Pour moi, ce sont de vraies questions. Je suis à la fois triste et effrayé qu'on les ramène à des questions de politesse !

holderfar a écrit:L'équipe du forum se désolidarise explicitement du ton employé dans certains messages. Rien ne justifie l'accueil que tu as reçu.
Puisque le message n'est pas en vert, j'y réponds, de façon très simple. Les messages des membres n'engagent pas, en effet, la modération. Qui pourrait penser cela ? Mais je ne pense pas que mon ton, pour virulent qu'il fût s'agissant plus de mon sort que de celui de la future collègue, pouvait être perçu comme grossier. Je pense l'avoir montré supra.
Je terminerai en rappelant que sur Néo, on a beaucoup discuté de la faiblesse des contenus disciplinaires du master enseignement, et de la pente très dangereuse suivie par le ministère depuis quelques mois sinon quelques années, pente qui aboutit à simplement occuper les élèves (de préférence les plus modestes et les plus démunis) avec des professeurs recrutés et rémunérés au rabais, sans concours, au lieu de leur offrir la possibilité d'avoir une réelle formation. Moi, je suis très inquiet. Et si je suis le seul à l'être, je le suis d'autant plus. C'est exactement la pente proposée par l'OCDE en 2002 (diminuer les dépenses d'enseignement non par la diminution des élèves, mais par la dégradation de la qualité).
Et comme je suis un bon gars, je veux bien dire à la postulante que si elle a été blessée par le ton, je le regrette. Mais qu'elle relise bien Smile


Dernière édition par Cripure le Lun 21 Avr 2014 - 17:10, édité 1 fois

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le recrutement des contractuels de lettres dans l'EN.

Message par John le Lun 21 Avr 2014 - 17:03

C'est que l'inquiétude, en soi, n'est pas censée être un frein à la correction des propos.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le recrutement des contractuels de lettres dans l'EN.

Message par User5899 le Lun 21 Avr 2014 - 17:12

@John a écrit:C'est que l'inquiétude, en soi, n'est pas censée être un frein à la correction des propos.
C'est tout à fait exact. Reste que la correction des propos ne m'a jamais semblé mise en danger.
Mais bon, restons en là, puisque de toutes façons, le problème semble devoir demeurer. Je le regrette.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum