Larcher, Raffarin, Raincourt... Qui sera le prochain président du Sénat ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Larcher, Raffarin, Raincourt... Qui sera le prochain président du Sénat ?

Message par John le Lun 21 Avr - 23:12

Extraits :
Depuis les élections municipales largement remportées par la droite, les chances de ravir la présidence de la Haute Assemblée sont plus que probables.
Outre les favoris, Gérard Larcher et Jean-Pierre Raffarin,, un troisième homme tisse sa toile à l’UMP. Il s’agit d’Henri de Raincourt, habile sénateur de l’Yonne et ancien ministre de Nicolas Sarkozy.
http://www.lejdd.fr/Politique/Depeches/Un-3e-homme-entre-Larcher-et-Raffarin-662679

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Larcher, Raffarin, Raincourt... Qui sera le prochain président du Sénat ?

Message par e-Wanderer le Lun 21 Avr - 23:42

Maintenant que le PS est assuré de perdre le Sénat, les socialistes n'auront aucune excuse s'ils ne suppriment pas cette chambre coûteuse et inutile : ils cherchent des économies, oui ou non ? Un référendum, et hop, le tour est joué !

e-Wanderer
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Larcher, Raffarin, Raincourt... Qui sera le prochain président du Sénat ?

Message par Condorcet le Lun 21 Avr - 23:44

Le dernier qui s'y est essayé l'a regretté... ou pas.

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Larcher, Raffarin, Raincourt... Qui sera le prochain président du Sénat ?

Message par Thalia de G le Mar 22 Avr - 4:51

@e-Wanderer a écrit:Maintenant que le PS est assuré de perdre le Sénat, les socialistes n'auront aucune excuse s'ils ne suppriment pas cette chambre coûteuse et inutile : ils cherchent des économies, oui ou non ? Un référendum, et hop, le tour est joué !
Au train où vont les choses, ce n'est pas demain la veille.  Very Happy 

Je suis plus favorable à une réduction du nombre de sénateurs qu'à la suppression de cette auguste assemblée.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Larcher, Raffarin, Raincourt... Qui sera le prochain président du Sénat ?

Message par John le Mar 22 Avr - 4:53

Au train où vont les choses
Elles vont à un train de sénateur, forcément professeur 

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Larcher, Raffarin, Raincourt... Qui sera le prochain président du Sénat ?

Message par Sakei le Ven 25 Avr - 14:53

@e-Wanderer a écrit:Maintenant que le PS est assuré de perdre le Sénat, les socialistes n'auront aucune excuse s'ils ne suppriment pas cette chambre coûteuse et inutile : ils cherchent des économies, oui ou non ? Un référendum, et hop, le tour est joué !

Euh on n'a le droit de ne pas être antiparlementaire et de ne pas sombrer dans tous les populismes.

Sakei
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Larcher, Raffarin, Raincourt... Qui sera le prochain président du Sénat ?

Message par e-Wanderer le Ven 25 Avr - 15:59

Mais ce n'est pas du populisme ou de l'antiparlementarisme, en tout cas pas sous ma plume : le fonctionnement du Sénat, sa nature et même son existence font l'objet de débats constants depuis l'instauration de la Ve République. De Gaulle lui-même voulait le rénover en 1969 (mais le résultat du référendum ne le lui a pas permis), et Jospin, en 1998, avait même qualifié le Sénat "d'anomalie constitutionnelle" ! Il a lui aussi proposé une réforme en 2000, qui a été bloquée par le Conseil Constitutionnel… saisi par les sénateurs !

Il y a plusieurs problèmes : d'abord la sur-représentation des petites communes (on peut se demander quel sens cela peut avoir dans une France essentiellement urbaine : Jean-Pierre Bel avait ainsi calculé qu'un électeur des campagnes de l'Ariège pesait 100 fois plus qu'un électeur de Toulouse !) et le mode de scrutin indirect, qui posent un vrai problème de représentativité et de légitimité démocratique. C'est un sujet très sensible aujourd'hui pour une opinion qui a le sentiment d'un vrai déficit de démocratie et d'une coupure avec les élites politiques : voir l'adoption du traité de Lisbonne malgré le résultat très clair du référendum sur le TCE, ou encore l'abstention de plus en plus forte des électeurs lors des différents scrutins. Ce n'est pas forcément du populisme de prendre en compte cette dérive inquiétante.

Ensuite, le rôle du Sénat n'est pas du tout clair : s'agit-il de ce que les spécialistes de droit appellent un "bicamérisme technique" ou bien plutôt d'un "bicamérisme politique" ? Il est clair (ce qui j'espère suffira à me laver de tout soupçon d'antiparlementarisme) que De Gaulle avait conçu le Sénat précisément pour limiter les pouvoirs de l'Assemblée Nationale et faire de la chambre haute un appui du régime présidentiel. En apparence (voir le discours de Bayeux de 1946), il s'agit de contrôler techniquement les propositions de l'Assemblée Nationale qui n'a pas une "clairvoyance et une sérénité entières", mais en réalité l'idée était de lui opposer une force d'inertie ou un contre-pouvoir.

Enfin, il y a un problème d'efficacité : en matière législative, dans la mesure où le gouvernement peut décider de passer outre l'avis du Sénat et de donner raison à l'Assemblée Nationale en cas de désaccord entre les deux chambres, le rôle législatif du Sénat en fait assez symbolique (sauf pour les révisions constitutionnelles). On peut se demander si cela vaut la peine de dépenser 347 millions d'euros par an…

e-Wanderer
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Larcher, Raffarin, Raincourt... Qui sera le prochain président du Sénat ?

Message par Marcel Khrouchtchev le Ven 25 Avr - 18:30

@Sakei a écrit:
@e-Wanderer a écrit:Maintenant que le PS est assuré de perdre le Sénat, les socialistes n'auront aucune excuse s'ils ne suppriment pas cette chambre coûteuse et inutile : ils cherchent des économies, oui ou non ? Un référendum, et hop, le tour est joué !

Euh on n'a le droit de ne pas être antiparlementaire et de ne pas sombrer dans tous les populismes.

Pour être antiparlementaire en France, il faudrait encore qu'il y ait un régime qui soit réellement parlementaire. Or le mode de scrutin majoritaire et les rapports de force entre exécutif et législatif font que, dans les faits, la France n'est pas dotée d'un régime parlementaire, malgré l'illusion de la responsabilité gouvernementale.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Larcher, Raffarin, Raincourt... Qui sera le prochain président du Sénat ?

Message par Sakei le Ven 25 Avr - 19:04

Non pour être antiparlementaire il suffit de hurler avec la meute populiste "à bas les élites -et notamment politiques et parlementaires- corrompus".

En plus, je ne vois pas le rapport avec le PS :
1/ Le PS n'a jamais été pour la suppression du sénat, je ne vois donc pas pourquoi on pourrait lui reprocher de ne pas le supprimer. Si on veut la suppression du Sénat, on assume son vote et on vote un parti qui le propose.
2/ Une réforme de la Constitution ne se fait pas avec une simple majorité relative à l'Assemblée nationale...

Sakei
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Larcher, Raffarin, Raincourt... Qui sera le prochain président du Sénat ?

Message par Marcel Khrouchtchev le Ven 25 Avr - 19:07

Le PS (enfin, son ancêtre) a milité pour le monocamérisme en 1946 (et ensuite encore au début de la Ve).
Mais sinon, nous n'avons pas la même définition de l'antiparlementarisme, réclamer la proportionnelle (ça, c'est dans le programme du PS depuis des lustres) et la suppression du Sénat, ce n'est pas être antiparlementaire.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Larcher, Raffarin, Raincourt... Qui sera le prochain président du Sénat ?

Message par Sakei le Ven 25 Avr - 19:09

Evidemment que réclamer la proportionnelle n'est pas de l'antiparlementarisme.
Réclamer la suppression d'un chambre parce qu'"ils font rien, que ça coute cher" et blablabla no comment.

Sakei
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Larcher, Raffarin, Raincourt... Qui sera le prochain président du Sénat ?

Message par Sakei le Ven 25 Avr - 19:11

@Marcel Khrouchtchev a écrit:Le PS (enfin, son ancêtre) a milité pour le monocamérisme en 1946 (et ensuite encore au début de la Ve).

J'ai pour habitude de ne pas mélanger histoire et politique.
Parce que ce que pensais Jaurès de la crise des subprimes hein...

Sakei
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Larcher, Raffarin, Raincourt... Qui sera le prochain président du Sénat ?

Message par Marcel Khrouchtchev le Ven 25 Avr - 19:11

@Sakei a écrit:Evidemment que réclamer la proportionnelle n'est pas de l'antiparlementarisme.
Réclamer la suppression d'un chambre parce qu'"ils font rien, que ça coute cher" et blablabla no comment.

Mais la revendication du monocamérisme ne se limite pas à la caricature que tu en fais.
De toute façon, nous parlons dans le vide. Le PS n'a même pas le courage d'entreprendre des réformes promises, alors ce n'est pas pour avoir le courage de faire quelque chose en plus.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Larcher, Raffarin, Raincourt... Qui sera le prochain président du Sénat ?

Message par Marcel Khrouchtchev le Ven 25 Avr - 19:12

@Sakei a écrit:J'ai pour habitude de ne pas mélanger histoire et politique.

Ah mais moi non plus, je réagissais simplement à ton affirmation selon laquelle le PS n'avait "jamais" réclamé la suppression du sénat.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Larcher, Raffarin, Raincourt... Qui sera le prochain président du Sénat ?

Message par Olympias le Ven 25 Avr - 19:17

@Sakei a écrit:Evidemment que réclamer la proportionnelle n'est pas de l'antiparlementarisme.
Réclamer la suppression d'un chambre parce qu'"ils font rien, que ça coute cher" et blablabla no comment.
On peut supprimer les CESE qui ne servent à rien, un à Paris et un par région

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Larcher, Raffarin, Raincourt... Qui sera le prochain président du Sénat ?

Message par Condorcet le Ven 25 Avr - 23:20

Le morcellement du pouvoir législatif aujourd'hui me rappelle celui de la Constitution de l'an VIII (surtout si l'on prend en compte l'Assemblée territoriale de Corse et autres joyeusetés). Je souscris à l'argumentaire d'E-Wanderer.

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Larcher, Raffarin, Raincourt... Qui sera le prochain président du Sénat ?

Message par John le Sam 26 Avr - 1:00

On peut supprimer les CESE qui ne servent à rien, un à Paris et un par région
Oui : les CESE, le CGSP, et tous les hauts machins.
Il semble que, plus c'est haut, et plus il y a de raisons de devoir en couper la tête.

Ou alors : qu'on en démontre l'utilité de manière plus claire et plus évidente.

Le Commissariat général à la stratégie et à la prospective travaille en réseau avec 8 organismes à compétences sectorielles:
le Conseil d’analyse économique ; le Conseil d’orientation des retraites ; le Conseil d’orientation pour l’emploi ; le Haut Conseil de la famille ; le Haut Conseil pour l’avenir de l’assurance maladie; le Haut Conseil du financement de la protection sociale; le Conseil national de l’industrie; le Centre d’études prospectives et d’informations internationales. Le commissaire en coordonne les travaux.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum