Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Ronin
Guide spirituel

Re: Quels collectifs rejoindre contre la réforme des rythmes ?

par Ronin le Ven 25 Avr 2014 - 15:32
Il est certain que si tous les collègues savaient le rôle joué par le SNUIPP, l'UNSA et le SGEN ( que leur nom soit maudit ) les élections professionnelles seraient cataclysmiques. Mais malheureusement, beaucoup de collègues se désintéressent complètement de ces questions ou sont tellement blasés et écœurés que c'est effectivement le chacun pour soi qui prévaut. Et puis, une réforme du PS soutenue au départ par la FSU, les collègues n'ont rien vu venir. Et ceux qui ont protesté ont été traités de vilains réactionnaires corporatistes, y compris au sein de la FP, de l'EN ( et sur le forum ) alors au bout d'un moment la réaction logique c'est de se dire "chacun pour soi".

J'en suis à un tel point de colère que j'ai hâte de voir passer certains représentants syndicaux par chez moi pour leur expliquer dans un langage viril et incorrect ma façon de penser.
may68
Neoprof expérimenté

Re: Quels collectifs rejoindre contre la réforme des rythmes ?

par may68 le Ven 25 Avr 2014 - 15:36
je ne pense pas qu'il soit trop tard il suffit d'un appel à la grève , d'un suivi massif de cette grève et qu'on soient prêts à enchaîner et surtout que les PE viennent aux manifs (car les cortèges même lors des grosses grèves ... comment dirais-je ...??? ) et aux AG !
Bref DETERMINES ou pas ...
avatar
retraitée
Vénérable

Re: Quels collectifs rejoindre contre la réforme des rythmes ?

par retraitée le Ven 25 Avr 2014 - 15:39
On peut aussi protester en renvoyant sa carte syndicale.
avatar
Clarianz
Esprit sacré

Re: Quels collectifs rejoindre contre la réforme des rythmes ?

par Clarianz le Ven 25 Avr 2014 - 15:44
Je n'arrive toujours pas à comprendre l'inertie incroyable des collègues, peut-être en tablant sur la perte des vacances d'été?

En mobilisant les parents et en occupant les écoles?

_________________
Mama's Rock
avatar
retraitée
Vénérable

Re: Quels collectifs rejoindre contre la réforme des rythmes ?

par retraitée le Ven 25 Avr 2014 - 15:47
Ce sont des moutons, c'est tout.
avatar
PabloPE
Érudit

Re: Quels collectifs rejoindre contre la réforme des rythmes ?

par PabloPE le Ven 25 Avr 2014 - 15:54
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Je n'arrive toujours pas à comprendre l'inertie incroyable des collègues, peut-être en tablant sur la perte des vacances d'été?

En mobilisant les parents et en occupant les écoles?
Alors l'inertie des collègues est en partie justifiée par le SMA (les personnels municipaux bloquent plus facilement les écoles que nous maintenant quand il faut récupérer les enfants à 11h30 et les ramener à 13h30 ça gêne plus que de les poser à l'école toute la journée pour qu'ils jouent), les salaires de plus en plus diminués, et surtout surtout le sentiment que "ça ne sert à rien, ils ne nous écouteront jamais".
Pour la perte des vacances d'été même pas sûre que ça les fasse réagir, de toutes façons la majorité ne part plus en vacances  Razz 

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."
avatar
supersoso
Grand sage

Re: Quels collectifs rejoindre contre la réforme des rythmes ?

par supersoso le Ven 25 Avr 2014 - 16:08
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Je n'arrive toujours pas à comprendre l'inertie incroyable des collègues, peut-être en tablant sur la perte des vacances d'été?

En mobilisant les parents et en occupant les écoles?

Parce que quand ils se sont mobilisés, ils ont eu tout le monde sur le dos - et qu'ils n'ont été suivi que par des syndicats minoritaires. Par ailleurs, le fait d'avoir éclaté la réforme sur deux ans a probablement cassé le mouvement.
Enfin, pour te donner une idée des gens sensés nous représenter dans le primaire (et dans certains départements, il n'y a qu'eux). Je suis en dispo jusqu'au 31 août et donc non rémunérée. Or, cette année la rentrée est le 29 août. J'ai contacté le snuipp de mon nouveau département, à tout hasard : leur réponse est de dire que de toute façon, si je veux préparer correctement ma classe, je serai bien obligée de la faire cette journée non payée !!! Comment veux-tu que ces mêmes personnes mobilisent alors même qu'ils ont contribué à pourrir la situation ? Sauf que ce sont souvent eux qui informe sur les conditions de mise en place...

En gros, nous avons la hiérarchie, le syndicat majoritaire contre nous. Les parents ne sont pas ravis de la réforme mais tant que leur gamin est gardé, ils font avec. Les médias qui transforment constamment nos revendications. Et enfin, on perd depuis bon nombre d'année de l'argent (car pour le coup, sans prime dans le primaire, on a eu l'occasion de voir dès la première année l'augmentation des cotisations), on nous presse toujours plus pour des demandes sans fin, le terrain a été préparé depuis longue date (en 2007/2008, nos CPC nous disaient déjà que de toute façon on finirait par bosser TOUT le mercredi). Les grèves n'ont plus aucun impact depuis la mise en place du service minimum d'accueil. Et à force de grève perlée (1 tous les deux mois) n'aboutissant à rien, on a un éclatement de la participation : celui qui fait celle de mai ne fera peut-être pas en plus une grève sur les rythmes, par exemple.

Quant à l'histoire des vacances d'été ? ET bien le problème est que ça ne concernera pas tout le monde dans un premier temps. Donc ça ne mobilisera que les concernés et quelques uns (ceux-là même qu'on accuse de crier au loup quand ils disent ce qui semble se profiler).
Les parents et les maires auraient peut-être pu faire quelque chose (mais pour le coup, je crois qu'il est un peu tard). Mais là encore ça a fait flop. Chacun englué dans leur problème, les mairies ont subis de nombreuses pressions des dasen pour rendre leur copie sur les rythmes, les parents essaient de s'organiser comme ils peuvent en fonction de ce qu'on leur a annoncé (par exemple où je vis, et bien il faut trouver une solution le mercredi si tu bosses car à 12h30, les enfants seront dehors et il n'y aura pas de cantines ni de transport pour les emmener dans un quelconque centre aéré !). Sauf que les problèmes n'étant pas les mêmes d'une commune à l'autre justement, il est difficile de fédérer un gros mouvement.
avatar
carolette
Neoprof expérimenté

Re: Quels collectifs rejoindre contre la réforme des rythmes ?

par carolette le Ven 25 Avr 2014 - 16:09
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Je n'arrive toujours pas à comprendre l'inertie incroyable des collègues, peut-être en tablant sur la perte des vacances d'été?

En mobilisant les parents et en occupant les écoles?

Vi, vi, vi, comme dirait le directeur de mon école.

Clarianz, je l'ai déjà écrit ici mais globalement les parents s'en fichent comme de leur première chemise : ils travaillent, donc ils déposent leurs enfants et les récupère le soir, et ne s'intéressent absolument pas à qui les garde, pour faire quoi, comment et où. C'est en tout cas ce qu'il ressort du questionnaire que la mairie a fait passer aux parents ici.
Les enseignants ont plus ou moins fait grève, ont signé des pétitions, ont gueulé parfois dans les réunions syndicales... et se sont faits rembarrer, par leur ministre, l'opinion publique, les syndicats enseignants... Alors depuis ils font le dos rond, font le strict minimum pour leur classe et basta...
avatar
supersoso
Grand sage

Re: Quels collectifs rejoindre contre la réforme des rythmes ?

par supersoso le Ven 25 Avr 2014 - 16:09
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Ce sont des moutons, c'est tout.

Je te remercie pour cette remarque ! Je ne savais pas être un mouton, mais j'apprécie que tu me l'apprennes, tout autant que la subtilité de ton analyse !  :shock:



Dernière édition par supersoso le Ven 25 Avr 2014 - 16:11, édité 1 fois
zoupinette
Niveau 9

Re: Quels collectifs rejoindre contre la réforme des rythmes ?

par zoupinette le Ven 25 Avr 2014 - 16:11
Il y a 20 ans, la perte des vacances pour la semaine de 4 jours, n'avaient pas provoqué beaucoup de réactions. La moitié des collègues se réjouissait d'avoir des we complets !!!
avatar
Clarianz
Esprit sacré

Re: Quels collectifs rejoindre contre la réforme des rythmes ?

par Clarianz le Ven 25 Avr 2014 - 16:11
Je crois que l'on parlait de mes collègues, profs, qui ne se sont pas mobilisés pour les collègues PE du bassin, pas de toi en particulier, jeune padawan

_________________
Mama's Rock
avatar
Ronin
Guide spirituel

Re: Quels collectifs rejoindre contre la réforme des rythmes ?

par Ronin le Ven 25 Avr 2014 - 16:12
On va effectivement arriver à la situation ou, pour se protéger et éviter de se faire trop avoir ( perte de pouvoir d'achat, augmentation de la charge de travail ) on va diminuer la qualité de plus en plus. Et comme ce qui compte c'est juste que les mômes soient gardés, et bien les parents seront contents.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
supersoso
Grand sage

Re: Quels collectifs rejoindre contre la réforme des rythmes ?

par supersoso le Ven 25 Avr 2014 - 16:13
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Je crois que l'on parlait de mes collègues, profs, qui ne se sont pas mobilisés pour les collègues PE du bassin, pas de toi en particulier, jeune padawan

Jeune, jeune, c'est gentil mais bon  Razz 
Moi j'ai compris que c'était les PE les moutons ! Mais de toute façon, peu importe, ça n'est plus maintenant que la partie se joue.
User17706
Enchanteur

Re: Quels collectifs rejoindre contre la réforme des rythmes ?

par User17706 le Ven 25 Avr 2014 - 16:34
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:On va effectivement arriver à la situation ou, pour se protéger et éviter de se faire trop avoir ( perte de pouvoir d'achat, augmentation de la charge de travail ) on va diminuer la qualité de plus en plus. Et comme ce qui compte c'est juste que les mômes soient gardés, et bien les parents seront contents.
Bah, pour pousser à la limite un raisonnement déjà entendu : avec les logiciels de synthèse vocale, bientôt, plus besoin de savoir lire !

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
User21714
Expert spécialisé

Re: Quels collectifs rejoindre contre la réforme des rythmes ?

par User21714 le Ven 25 Avr 2014 - 17:39
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Je n'arrive toujours pas à comprendre l'inertie incroyable des collègues, peut-être en tablant sur la perte des vacances d'été?

En mobilisant les parents et en occupant les écoles?

Parce que quand ils se sont mobilisés, ils ont eu tout le monde sur le dos - et qu'ils n'ont été suivi que par des syndicats minoritaires. Par ailleurs, le fait d'avoir éclaté la réforme sur deux ans a probablement cassé le mouvement.
Enfin, pour te donner une idée des gens sensés nous représenter dans le primaire (et dans certains départements, il n'y a qu'eux). Je suis en dispo jusqu'au 31 août et donc non rémunérée. Or, cette année la rentrée est le 29 août. J'ai contacté le snuipp de mon nouveau département, à tout hasard : leur réponse est de dire que de toute façon, si je veux préparer correctement ma classe, je serai bien obligée de la faire cette journée non payée !!! Comment veux-tu que ces mêmes personnes mobilisent alors même qu'ils ont contribué à pourrir la situation ? Sauf que ce sont souvent eux qui informe sur les conditions de mise en place...

En gros, nous avons la hiérarchie, le syndicat majoritaire contre nous. Les parents ne sont pas ravis de la réforme mais tant que leur gamin est gardé, ils font avec. Les médias qui transforment constamment nos revendications. Et enfin, on perd depuis bon nombre d'année de l'argent (car pour le coup, sans prime dans le primaire, on a eu l'occasion de voir dès la première année l'augmentation des cotisations), on nous presse toujours plus pour des demandes sans fin, le terrain a été préparé depuis longue date (en 2007/2008, nos CPC nous disaient déjà que de toute façon on finirait par bosser TOUT le mercredi). Les grèves n'ont plus aucun impact depuis la mise en place du service minimum d'accueil. Et à force de grève perlée (1 tous les deux mois) n'aboutissant à rien, on a un éclatement de la participation : celui qui fait celle de mai ne fera peut-être pas en plus une grève sur les rythmes, par exemple.

Quant à l'histoire des vacances d'été ? ET bien le problème est que ça ne concernera pas tout le monde dans un premier temps. Donc ça ne mobilisera que les concernés et quelques uns (ceux-là même qu'on accuse de crier au loup quand ils disent ce qui semble se profiler).
Les parents et les maires auraient peut-être pu faire quelque chose (mais pour le coup, je crois qu'il est un peu tard). Mais là encore ça a fait flop. Chacun englué dans leur problème, les mairies ont subis de nombreuses pressions des dasen pour rendre leur copie sur les rythmes, les parents essaient de s'organiser comme ils peuvent en fonction de ce qu'on leur a annoncé (par exemple où je vis, et bien il faut trouver une solution le mercredi si tu bosses car à 12h30, les enfants seront dehors et il n'y aura pas de cantines ni de transport pour les emmener dans un quelconque centre aéré !). Sauf que les problèmes n'étant pas les mêmes d'une commune à l'autre justement, il est difficile de fédérer un gros mouvement.
+1
avatar
PabloPE
Érudit

Re: Quels collectifs rejoindre contre la réforme des rythmes ?

par PabloPE le Ven 25 Avr 2014 - 18:06
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Je n'arrive toujours pas à comprendre l'inertie incroyable des collègues, peut-être en tablant sur la perte des vacances d'été?

En mobilisant les parents et en occupant les écoles?

Parce que quand ils se sont mobilisés, ils ont eu tout le monde sur le dos - et qu'ils n'ont été suivi que par des syndicats minoritaires. Par ailleurs, le fait d'avoir éclaté la réforme sur deux ans a probablement cassé le mouvement.
Enfin, pour te donner une idée des gens sensés nous représenter dans le primaire (et dans certains départements, il n'y a qu'eux). Je suis en dispo jusqu'au 31 août et donc non rémunérée. Or, cette année la rentrée est le 29 août. J'ai contacté le snuipp de mon nouveau département, à tout hasard : leur réponse est de dire que de toute façon, si je veux préparer correctement ma classe, je serai bien obligée de la faire cette journée non payée !!! Comment veux-tu que ces mêmes personnes mobilisent alors même qu'ils ont contribué à pourrir la situation ? Sauf que ce sont souvent eux qui informe sur les conditions de mise en place...

En gros, nous avons la hiérarchie, le syndicat majoritaire contre nous. Les parents ne sont pas ravis de la réforme mais tant que leur gamin est gardé, ils font avec. Les médias qui transforment constamment nos revendications. Et enfin, on perd depuis bon nombre d'année de l'argent (car pour le coup, sans prime dans le primaire, on a eu l'occasion de voir dès la première année l'augmentation des cotisations), on nous presse toujours plus pour des demandes sans fin, le terrain a été préparé depuis longue date (en 2007/2008, nos CPC nous disaient déjà que de toute façon on finirait par bosser TOUT le mercredi). Les grèves n'ont plus aucun impact depuis la mise en place du service minimum d'accueil. Et à force de grève perlée (1 tous les deux mois) n'aboutissant à rien, on a un éclatement de la participation : celui qui fait celle de mai ne fera peut-être pas en plus une grève sur les rythmes, par exemple.

Quant à l'histoire des vacances d'été ? ET bien le problème est que ça ne concernera pas tout le monde dans un premier temps. Donc ça ne mobilisera que les concernés et quelques uns (ceux-là même qu'on accuse de crier au loup quand ils disent ce qui semble se profiler).
Les parents et les maires auraient peut-être pu faire quelque chose (mais pour le coup, je crois qu'il est un peu tard). Mais là encore ça a fait flop. Chacun englué dans leur problème, les mairies ont subis de nombreuses pressions des dasen pour rendre leur copie sur les rythmes, les parents essaient de s'organiser comme ils peuvent en fonction de ce qu'on leur a annoncé (par exemple où je vis, et bien il faut trouver une solution le mercredi si tu bosses car à 12h30, les enfants seront dehors et il n'y aura pas de cantines ni de transport pour les emmener dans un quelconque centre aéré !). Sauf que les problèmes n'étant pas les mêmes d'une commune à l'autre justement, il est difficile de fédérer un gros mouvement.

 veneration veneration 

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."
avatar
carolette
Neoprof expérimenté

Re: Quels collectifs rejoindre contre la réforme des rythmes ?

par carolette le Ven 25 Avr 2014 - 18:08
On est déjà le collectif des PE et des parents concernés sur Néo, mais après le discours de Brighelli, je doute que ce soit un bon point pour nous Wink
avatar
PabloPE
Érudit

Re: Quels collectifs rejoindre contre la réforme des rythmes ?

par PabloPE le Ven 25 Avr 2014 - 18:17
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Il y a 20 ans, la perte des vacances pour la semaine de 4 jours, n'avaient pas provoqué beaucoup de réactions. La moitié des collègues se réjouissait d'avoir des we complets  !!!
Franchement j'étais bien moins fatiguée avec ma semaine de 4 jours version 2007 ie vacances plus courtes que la semaine de 4 jours version 2008 avec l'APC et tout et tout alors reprendre le rythme précédent ne me chagrinerait pas. Mais perdre le mercredi ça ça me mine, c’est le seul jour où on peut faire des choses aussi basiques que d'aller à la banque (souvent pour l'école d'ailleurs) ou tout simplement préparer les deux autres jours. Et puis les vacances écourtées étaient surtout synonymes de temps d'apprentissage en plus pour les élèves.
Mais bon là j'ai été entendue je vais retrouver mes vacances écourtées .. par contre quoi qu'il en soit je perds mon mercredi et vais continuer à débaucher à la même heure. Que du bonheur cette réforme, que du bonheur.


_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."
zoupinette
Niveau 9

Re: Quels collectifs rejoindre contre la réforme des rythmes ?

par zoupinette le Ven 25 Avr 2014 - 18:43
Moi aussi je pleure pour mon mercredi. Si un syndicat appelle à revenir au rythme scolaire d'avant 2008 en supprimant toutes les réunions à la noix, alors je ferai grève.Sinon, je resterai un petit mouton qui tentera d'instruire ses petits agneaux dans sa bergerie.
avatar
Daphné
Dieu de l'Olympe

Re: Quels collectifs rejoindre contre la réforme des rythmes ?

par Daphné le Ven 25 Avr 2014 - 20:21
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
républicain a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Donc, il n'y a RIEN ni personne qui soit mobilisé??

 :shock: :shock: 

Depuis le début: SNUDI-FO, SUD-EDUC, CGT-EDUC et basta...
Tous trois minoritaires... Voilà!

Le SNALC a aussi pris position contre la réforme des rythmes, il y a déjà plusieurs mois.

SNALC et SNE.
Clairement contre dès le début.
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: Quels collectifs rejoindre contre la réforme des rythmes ?

par coindeparadis le Ven 25 Avr 2014 - 20:45
J'ai proposé de faire une pétition pour le groupe scolaire de mon quartier. C'est "la meilleure école publique de la ville" (dixit les employés de mairie). Traduire, la moins pourrie, mais on y trouve encore quelques parents qui travaillent.
Je m'occupais de tout : rédaction, portage... Réponse : Oui on n'est pas d'accord, mais maintenant c'est trop tard. La mairie n'a fait aucune information d'aucune sorte. Elle va jouer la carte du forcing au dernier moment. Et les parents, tout ce qu'ils trouvent à dire c'est que la réforme est nulle mais que c'est trop tard. Franchement, si je n'avais pas moi-même un gosse je laisserais tomber !

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
elena3
Fidèle du forum

Re: Quels collectifs rejoindre contre la réforme des rythmes ?

par elena3 le Ven 25 Avr 2014 - 21:17
Elle proposera une simple garderie comme l'immense majorité des autres communes. C'est dingue de ne pas avoir encore compris ! Laughing 
avatar
Pili
Grand sage

Re: Quels collectifs rejoindre contre la réforme des rythmes ?

par Pili le Ven 25 Avr 2014 - 21:40
Je suis 2 pages sur facebook, 2 pages plutôt actives quand même :
La première est privée (à peine besoin de montrer patte blanche )
"Les enseignants sont contre la réforme et vous disent pourquoi"
Et 
" Rythmes scolaires , arrêtez le massacre"
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Quels collectifs rejoindre contre la réforme des rythmes ?

par Lefteris le Ven 25 Avr 2014 - 21:57
Beaucoup de moutons comme dit Retraitée, ou des gens qui préfèrent faire semblant de ne pas comprendre pour ne pas avoir à bouger.
Je confirme qu’à FO, ca s’est beaucoup bougé  dès le début, je n’ai entendu parler que de ça , et ça a été un axe fort du congrès régional (je  précise que je ne suis pas délégué FO, pas PE mais prof du secondaire , et sans enfants en primaire). Le ministère se sert du primaire pour régionaliser les statuts, pendant que son autre angle d’attaque  était deans l’éducation prioritaire, dérogatoire à tout, et « laboratoire » de l’explosion des statuts du secondaire.
Beaucoup sont incapables de voir le puzzle, ou à plusieurs coups d’avance.
Pour ma part, j’ai  quand même pas mal informé, mais souvent dans le vide ou  l’indifférence. Que les moutons assument maintenant  (je me demande si je vais faire grève le 15 ,  pour des tondus volontaires tiens…je m’en tape, je suis au dernier échelon  diable )..

Maintenant FO, même majoritaire dans la fonction publique d’Etat,  est très loin d’avoir dans l’EN le poids des syndicats qui « collaborent ». On verra si les enseignants lui donnent du poids aux élections professionnelles. "Nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude", dit l’adage

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble".
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, par la stratégie du puzzle).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
Contenu sponsorisé

Re: Quels collectifs rejoindre contre la réforme des rythmes ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum