Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
John
Médiateur

La grève des étudiants dure depuis huit semaines dans les universités publiques du Burundi.

par John le Sam 26 Avr 2014 - 2:09
Les étudiants des universités publiques du Burundi ont maintenu jeudi le mot d’ordre de grève qui dure depuis bientôt deux mois, malgré de récentes assurances du chef de l’Etat burundais, Pierre Nkuruzziza, d'adoucir certaines dispositions controversées d’une nouvelle loi qui durcit les conditions d’accès à la bourse d’études et de stages par souci de gestion plus rigoureuse des deniers publics.

Les 18.000 étudiants concernés ont refusé pour la quatrième fois d’obtempérer à l'ultimatum du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique qui leur demande de regagner les amphithéâtres après s'être ré-inscrits et signé un engagement à respecter les règlements. Le dernier ultimatum a expiré lundi dernier et ce jeudi, les campus et les amphithéâtres étaient désespérément vides. Les étudiants grévistes restent donc fermes dans leurs exigences.

Ce jeudi, un de leurs représentants, William Hategekimana, a posé comme condition à la reprise des cours l’abrogation de l’article 24 de la nouvelle loi sur les conditions d’octroi, de reconduction, de retrait et de rétablissement des bourses d’études et de stages. Cet article stipule notamment que la bourse d’études est retirée 'chaque fois que l’étudiant échoue une année dans un cycle de formation' et ne peut être rétablie 'sans effet rétroactif', que si l’étudiant réussit à passer dans la classe suivante.

La bourse est également retirée 'en cas de mouvements sociaux entraînant l’absence du boursier aux cours' et n’est rétablie, 'sans effet rétroactif', que quand l’étudiant se présente plus régulièrement en classe. Par ailleurs, lorsqu’un étudiant envoyé en formation à l’étranger change de filière, sans autorisation préalable du gouvernement du Burundi, il perd sa bourse, selon la nouvelle loi.
http://www.afriquejet.com/afrique-ouest/5951-greve-maintenu-dans-les-universites-publiques-du-burundi.html

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
John
Médiateur

Re: La grève des étudiants dure depuis huit semaines dans les universités publiques du Burundi.

par John le Mer 7 Mai 2014 - 0:06


Burundi : les étudiants des universités publiques suspendent leur grève
"Nous proclamons que le mouvement de réclamations est suspendu dès ce 6 mai 2014", a déclaré au cours d'un point de presse Omer Nahimana, un des délégués des étudiants. Toutefois, les étudiants ont revendiqué certaines conditions d' un bon retour aux auditoires. Parmi ces revendications figurent l'annulation du décret présidentiel concernant la bourse, le versement de leur bourse des mois d'avril et de mai 2014 et la mise en application des recommandations faites lors d'une récente rencontre avec le corps professionnel des deux universités. "Faute de cela, nous pouvons retourner en grève", a averti Omer Nahimana.

Les étudiants des universités publiques se sont mis en grève après la publication d'un décret présidentiel, en janvier dernier, qui impose de nouvelles conditionnalités en ce qui concerne les modalités d'accès à la bourse. La décision des étudiants de suspendre la grève a été bien accueillie par les partenaires de l'éducation en général, et par les parents en particulier.

Les autorités ont demandé aux étudiants, à plusieurs reprises, d'arrêter la grève. Jeudi dernier, le chef de l'Etat burundais Pierre Nkurunziza a profité de la célébration de la Fête internationale du travail pour inviter les étudiants à regagner les auditoires. "Nous profitons de cette fête pour faire un clin oeil aux étudiants en grève. Nous leur sollicitons de faire un pas en avant, de regagner les auditoires pour que nous puissions débattre de toutes les questions encore en suspens tout en étant dans les campus en train d'étudier", a-t-il déclaré.

Le ministère burundais de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche scientifique a lancé un appel dans le même sens, déclarant que le dialogue reste pendant pour le reste des questions qui pourraient nécessiter des échanges avec le gouvernement.
http://french.china.org.cn/foreign/txt/2014-05/06/content_32304930.htm

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum