Question conjugaison

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Question conjugaison

Message par Fabienne le Lun 28 Avr 2014 - 12:14

Bonjour,
J'aurais besoin d'un petit coup de main pour m'expliquer un truc.

J'ai lu dans un livre hier la phrase suivante (Le Maître des illusions de Donna Tartt):

"Je n'oublierais jamais cette nuit, aussi longtemps que je vivrais".

L'usage du conditionnel me paraît fautif.
Au pluriel, pour moi ça donne "Nous n'oublierons jamais cette nuit, aussi longtemps que nous vivrons", donc de l'indicatif.
J'ai donc fait une recherche sur Google, mais il n'est pas mon ami:
- "aussi longtemps que je vivrai" --> 15600 résultats
- "aussi longtemps que je vivrais" --> 126000 résultats.

Les pros de la grammaire, pourriez-vous m'expliquer?

Merci d'avance!
avatar
Fabienne
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question conjugaison

Message par InvitéBC le Lun 28 Avr 2014 - 12:16

Peux-tu donner le contexte (des bouts de phrases autour par exemple) ? Comme ça, le conditionnel et l'indicatif me paraissent acceptables...
avatar
InvitéBC
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question conjugaison

Message par Fabienne le Lun 28 Avr 2014 - 12:19

Voici le passage en question:

« Mes repères temporels se brouillaient. Je me traînais toujours au bureau, mais seulement parce qu’il y faisait chaud, et j’exécutais plus ou moins les tâches simples qui me revenaient, mais franchement je ne sais pas combien de temps j’aurais pu continuer si quelque chose de très surprenant ne s’était alors passé.
Je n’oublierais jamais cette nuit, aussi longtemps que je vivrais. C’était un vendredi, et le Dr Roland partait en voyage jusqu’au mercredi suivant. Pour moi, cela signifiait quatre jours à l’entrepôt, et même pour mon esprit embrumé il était clair que cette fois je pourrais bien mourir gelé. »
avatar
Fabienne
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question conjugaison

Message par lagoulue le Lun 28 Avr 2014 - 12:21

Dans un récit au passé, on utilise le conditionnel pour faire une "anticipation". Si le récit était au présent on aurait du futur.

lagoulue
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question conjugaison

Message par InvitéBC le Lun 28 Avr 2014 - 12:24

@lagoulue a écrit:Dans un récit au passé, on utilise le conditionnel pour faire une "anticipation". Si le récit était au présent on aurait du futur.

Rien de plus à ajouter  Wink 
avatar
InvitéBC
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question conjugaison

Message par Thalia de G le Lun 28 Avr 2014 - 13:27

Pour moi il s'agit d'un futur simple, lié à un présent dénonciation --> Je n’oublierai jamais cette nuit, aussi longtemps que je vivrai.

Mais j'ignore quelle est la présence du narrateur dans l'ouvrage cité.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie.
Et l'été un goût de cendres.
Amer automne.
avatar
Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question conjugaison

Message par Fabienne le Lun 28 Avr 2014 - 13:35

Thalia: j'applique la même logique que toi... Mais apparemment, c'est un cas où la logique n'est pas grammaticale.

Lagoulue: merci pour cette explication, je ne me souvenais plus du tout de cette règle. Une petite mise à jour de temps en temps, ça fait du bien. Smile
avatar
Fabienne
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question conjugaison

Message par miss sophie le Lun 28 Avr 2014 - 19:44

Ce n'est pas une anticipation. Le conditionnel aurait été acceptable pour du discours indirect libre aussi, mais dans ton extrait ce n'est pas le cas. Je suis d'accord avec Thalia : c'est du futur qu'il faut là.
avatar
miss sophie
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question conjugaison

Message par PauvreYorick le Lun 28 Avr 2014 - 19:46

Argument de plus : au moment où il écrit cette phrase, on suppose que le narrateur n'est pas encore mort.

_________________
τὸ λέγειν τοὺς λόγους τοὺς ἀπὸ τῆς ἐπιστήμης οὐδὲν σημεῖον·
avatar
PauvreYorick
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question conjugaison

Message par Fabienne le Lun 28 Avr 2014 - 19:52

Décidément, cette question divise...  affraid
avatar
Fabienne
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question conjugaison

Message par Ellida le Lun 28 Avr 2014 - 19:53

Tout comme vous j'y vois du futur. Cette phrase dans le contexte correspond au moment de l'énonciation non au moment du souvenir, non ?
avatar
Ellida
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question conjugaison

Message par PauvreYorick le Lun 28 Avr 2014 - 19:55

Je précise la conclusion que j'en tire : donc ce n'est pas une « anticipation », que l'on comprendrait si la vie du narrateur était terminée et autorisait cette récapitulation au moment de l'énonciation de la phrase. Donc, il faut savoir si le narrateur est supposé être mort au moment où il raconte. Si ce n'est pas le cas, il n'y a aucune raison, ou plus précisément aucun moyen, de traiter la phrase comme un « futur dans le passé » puisque la durée de sa vie n'est pas dans le passé.

_________________
τὸ λέγειν τοὺς λόγους τοὺς ἀπὸ τῆς ἐπιστήμης οὐδὲν σημεῖον·
avatar
PauvreYorick
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question conjugaison

Message par palomita le Lun 28 Avr 2014 - 19:58

Je ne suis pas prof de lettres mais j'ai tout traduit en espagnol ( utilisation similaire à celle du français ) et j'obtiens le conditionnel : récit au passé ; le conditionnel est considéré ici comme l'équivalent du futur dans un contexte passé .
Je suis donc d'accord avec Lagoulue et Bobby-Cowen .

_________________
"La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit"
Oscar wilde.
avatar
palomita
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question conjugaison

Message par Sei le Lun 28 Avr 2014 - 20:06

@palomita a écrit:Je ne suis pas prof de lettres mais j'ai tout traduit en espagnol ( utilisation similaire à celle du français ) et j'obtiens le conditionnel : récit au passé ; le conditionnel est considéré ici comme l'équivalent du futur dans un contexte passé .
Je suis donc d'accord avec Lagoulue et Bobby-Cowen .


Si on passe le récit à la 3e personne du pluriel, le conditionnel semble en effet s'imposer...

Leurs repères temporels se brouillaient. Ils se traînaient toujours au bureau mais seulement parce qu’il y faisait chaud, et ils exécutaient plus ou moins les tâches simples qui leur revenaient, mais franchement ils ne savaient pas combien de temps ils auraient pu continuer si quelque chose de très surprenant ne s’était alors passé.
Ils n’oublieraient jamais cette nuit, aussi longtemps qu'ils vivraient. C’était un vendredi, etc
Ils n’oublieront jamais cette nuit, aussi longtemps qu'ils vivront. C’était un vendredi, etc

Mais à la première personne, cela change tout.
Je lis le texte plutôt selon l'autre interprétation.
avatar
Sei
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question conjugaison

Message par PauvreYorick le Lun 28 Avr 2014 - 20:17

Davantage qu'un problème de personne, la question est de savoir si oui ou non la vie de celui qui est concerné par cette phrase est finie.

Si je lis dans un récit au passé : « ils n'oublieraient jamais cette nuit, aussi longtemps qu'ils vivraient », je comprends que leur vie s'est achevée, autrement dit qu'ils sont morts. Et qu'ils n'ont jamais oublié la nuit en question.

Si je le lis à la première personne, même chose. La question devient dès lors : est-ce un mort qui parle ? si ce n'est pas le cas (et il est naturel de supposer que ce n'est pas le cas), alors le conditionnel est impossible. Ces « ais » sont des futurs mal orthographiés.

La considération de la 1re personne ne joue à mon avis que dans la mesure où habituellement les morts ne parlent pas, et qu'il y a, à moins que l'on ne soit déjà mort, une contradiction performative à parler au passé de la durée entière de sa propre vie.

Le problème ne se poserait pas du tout si l'on avait par exemple : « je n'oublierais jamais cette nuit, aussi longtemps que je vivrais aux Bahamas. »

Ou alors, il faudrait que ce soit un écho des pensées du narrateur au moment où il vit ça ? Du type : « (je me dis alors que) je n'oublierais jamais cette nuit, aussi longtemps que je vivrais » ? ma foi, ça serait la seule possibilité, non ?. (Cette possibilité existe aussi pour la 3e personne, NB.) EDIT: je vois que miss_sophie a déjà réglé la question (D.I.L.). Smile


Dernière édition par PauvreYorick le Lun 28 Avr 2014 - 20:22, édité 4 fois

_________________
τὸ λέγειν τοὺς λόγους τοὺς ἀπὸ τῆς ἐπιστήμης οὐδὲν σημεῖον·
avatar
PauvreYorick
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question conjugaison

Message par Fabienne le Lun 28 Avr 2014 - 20:19

Yorick: non, sa vie n'est pas terminée.
Le narrateur est situé dans un avenir où il me semble qu'il approche la trentaine, et revient sur son passé d'étudiant.
avatar
Fabienne
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question conjugaison

Message par miss sophie le Lun 28 Avr 2014 - 21:26

@Sei a écrit:Si on passe le récit à la 3e personne du pluriel, le conditionnel semble en effet s'imposer...

Leurs repères temporels se brouillaient. Ils se traînaient toujours au bureau mais seulement parce qu’il y faisait chaud, et ils exécutaient plus ou moins les tâches simples qui leur revenaient, mais franchement ils ne savaient pas combien de temps ils auraient pu continuer si quelque chose de très surprenant ne s’était alors passé.
Ils n’oublieraient jamais cette nuit, aussi longtemps qu'ils vivraient. C’était un vendredi, etc
Ils n’oublieront jamais cette nuit, aussi longtemps qu'ils vivront. C’était un vendredi, etc

Mais à la première personne, cela change tout.
Je lis le texte plutôt selon l'autre interprétation.

Ce que j'ai mis en gras ne va pas : le texte original est au présent dans ce passage ("je ne sais pas combien de temps..."). C'est d'ailleurs pour moi un autre indice du futur qui suit : ce "je ne sais pas" est ancré dans le moment de l'écriture (la situation d'énonciation, comme on dit), tout comme "je n'oublierai jamais...".

Ceci dit, je suis d'accord avec Sei que la première personne change tout. Je serais moins affirmative sur le choix futur / conditionnel à la troisième personne, en fait.  Laughing 
avatar
miss sophie
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question conjugaison

Message par Celadon le Mar 30 Mai 2017 - 17:25

Je fais remonter ce topic pour ne pas en ouvrir un juste pour ça :
La petite en 4e que je suis en cp est revenue avec un contrôle de conjugaison dont la correction en rouge par l'enseignante m'a laissée perplexe :
Conjuguez à l'impératif présent et passé le verbe aller. OK, allons-y, c'est le k de le dire parce que la mignonne a écrit "va, allons, allez" et elle a été corrigée en "vas-y".
Je ne vois pas à quel infinitif cela peut correspondre à part y aller, mais bon, est-il pertinent de donner cela à conjuguer ou bien l'enseignante voulait-elle vérifier que l'élève allait bien mettre un s à va alors que la propension naturelle serait plutôt de le mettre quand il n'y en a pas, mais alors pourquoi ne pas vérifier avant  qu'elle sait écrire va v.a tout simplement ? Suspect
avatar
Celadon
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question conjugaison

Message par Serge le Mar 30 Mai 2017 - 18:44

Pour la question concernant le texte, la confusion temporelle est expliquée dès le début.
Ne cherchez donc pas à comprendre  Laughing

@Fabienne a écrit:Voici le passage en question:

« Mes repères temporels se brouillaient. Je me traînais toujours au bureau, mais seulement parce qu’il y faisait chaud, et j’exécutais plus ou moins les tâches simples qui me revenaient, mais franchement je ne sais pas combien de temps j’aurais pu continuer si quelque chose de très surprenant ne s’était alors passé.
Je n’oublierais jamais cette nuit, aussi longtemps que je vivrais. C’était un vendredi, et le Dr Roland partait en voyage jusqu’au mercredi suivant. Pour moi, cela signifiait quatre jours à l’entrepôt, et même pour mon esprit embrumé il était clair que cette fois je pourrais bien mourir gelé. »

Ceci explique cela

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI
avatar
Serge
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question conjugaison

Message par V.Marchais le Mar 30 Mai 2017 - 18:52

@Celadon a écrit:Je fais remonter ce topic pour ne pas en ouvrir un juste pour ça :
La petite en 4e que je suis en cp est revenue avec un contrôle de conjugaison dont la correction en rouge par l'enseignante m'a laissée perplexe :
Conjuguez à l'impératif présent et passé le verbe aller. OK, allons-y, c'est le k de le dire parce que la mignonne a écrit "va, allons, allez" et elle a été corrigée en "vas-y".
Je ne vois pas à quel infinitif cela peut correspondre à part y aller, mais bon, est-il pertinent de donner cela à conjuguer ou bien l'enseignante voulait-elle vérifier que l'élève allait bien mettre un s à va alors que la propension naturelle serait plutôt de le mettre quand il n'y en a pas, mais alors pourquoi ne pas vérifier avant  qu'elle sait écrire va v.a tout simplement ? Suspect

Si la consigne est de conjuguer aller à l'impératif, en dehors de toute phrase, c'est la petite qui a raison. Si c'est "y aller" (ce n'est pas un verbe, mais une phrase), c'est le professeur.

_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/
avatar
V.Marchais
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question conjugaison

Message par Celadon le Mar 30 Mai 2017 - 18:53

On est bien d'accord, mais demander de conjuguer "y aller" a-t-il un sens ? Si oui, lequel à part s'assurer que l'élève a bien mis un s alors que va tout seul n'en a pas ?
avatar
Celadon
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question conjugaison

Message par V.Marchais le Mar 30 Mai 2017 - 18:56

Oui, pour faire travailler cette règle. C'est pas mal, d'éviter les "vaz'y" !

_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/
avatar
V.Marchais
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question conjugaison

Message par Celadon le Mar 30 Mai 2017 - 19:09

D'ordinaire, ce n'est pas zyva ? Very Happy
avatar
Celadon
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question conjugaison

Message par Serge le Mar 30 Mai 2017 - 19:40

Je demande parfois de conjuguer "s'en aller" aussi, notamment après avoir lu en rédaction un magnifique :

"Ennalle toi !!!"

J'ai eu un temps d'arrêt avant de comprendre Laughing

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI
avatar
Serge
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question conjugaison

Message par Celadon le Mar 30 Mai 2017 - 19:42

Ah mais oui, c'est tout à fait compréhensible, mais demander de conjuguer aller et se retrouver avec une correction vas-y, comment dire ?
avatar
Celadon
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum