En 1957, le niveau montait ! Petite réflexion sur les taux d'entrée en 6e

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

En 1957, le niveau montait ! Petite réflexion sur les taux d'entrée en 6e

Message par doctor who le Lun 28 Avr - 15:49

Un nouvel argument contre ceux qui estiment que l'école d'autrefois était mauvaise :



http://pedagoj.eklablog.com/en-1957-le-niveau-montait-a107701266

Petit extrait :
@Moi a écrit:Ce chiffre assez important permet de contredire ceux qui considèrent que la massification est intervenue avec l’augmentation de l’âge de scolarisation obligatoire à 16 ans, intervenue un an après, en 1959. Comme le disent Guy Morel et Michel Delord, il y a « une progression régulière et une démocratisation notable de l’accès au secondaire de la fin de la guerre aux années soixante. »3 Plus encore, cette progression et cette démocratisation n’épuisent pas le vivier d’élèves au niveau du secondaire. En cela, on peut affirmer que l’aptitude de l’école communale de l’après-guerre à instruire tous les élèves était supérieure à la capacité du système scolaire et de la société dans son ensemble à leur faire continuer leurs études.

L’école était en quelque sorte plus « démocratique » que la société et la période courant de 1945 à 1959 ne fut en quelque sorte que le rattrapage, par le secondaire et le Cours Complémentaire (devenu CEG en 1959), de la puissance d’instruction du primaire élémentaire. Les causes de cette démocratisation sont donc très différentes de la démocratisation du bac, survenue par la suite, qui fut le fruit de la création des bacs professionnels, combinée à une baisse d’exigence dans les corrections.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: En 1957, le niveau montait ! Petite réflexion sur les taux d'entrée en 6e

Message par retraitée le Lun 28 Avr - 15:56

1957, c'est l'année où je suis entrée en 6e! De fait, l'examen a été supprimé cette année-là.
Il me semble que plus de la moitié de ma classe est entrée en 6e.
d'autres ont passé le CEP, puis sont entrés directement en 5e.

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: En 1957, le niveau montait ! Petite réflexion sur les taux d'entrée en 6e

Message par doctor who le Lun 28 Avr - 16:06

@retraitée a écrit:1957, c'est l'année où je suis entrée en 6e! De fait, l'examen a été supprimé cette année-là.
Il me semble que plus de la moitié de ma classe est entrée en 6e.
d'autres ont passé le CEP, puis sont entrés directement en 5e.

Ah oui, on pouvait passer directement en 5e avec un CEP ? Je ne savais pas.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: En 1957, le niveau montait ! Petite réflexion sur les taux d'entrée en 6e

Message par retraitée le Lun 28 Avr - 16:12

Oui, il y avait des cours de rattrapage en langues.

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: En 1957, le niveau montait ! Petite réflexion sur les taux d'entrée en 6e

Message par Thalia de G le Lun 28 Avr - 16:42

Je ne suis pas sûre d'avoir gardé le niveau (entrée en 6e en 1966) les calculs sont bien compliqués dans cet article qui n'est pas fait pour nous remonter le moral.

PS : j'étais excellente en maths, bien sûr.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: En 1957, le niveau montait ! Petite réflexion sur les taux d'entrée en 6e

Message par retraitée le Lun 28 Avr - 17:58

De quels calculs parles-tu?

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: En 1957, le niveau montait ! Petite réflexion sur les taux d'entrée en 6e

Message par doctor who le Lun 28 Avr - 18:46

Je crois que Thalia parle des calculs que je fais.
Mais je pense que c'est surtout qu'ils ne sont pas présentés avec une grande clarté, matheux comme je suis...

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: En 1957, le niveau montait ! Petite réflexion sur les taux d'entrée en 6e

Message par doublecasquette le Lun 28 Avr - 19:12

@doctor who a écrit:Je crois que Thalia parle des calculs que je fais.
Mais je pense que c'est surtout qu'ils ne sont pas présentés avec une grande clarté, matheux comme je suis...

Ce qui serait bien, c'est que tu laisses un espace entre la classe des milliers et celle des unités simples.
130 000, c'est plus facile à lire que 130000.

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: En 1957, le niveau montait ! Petite réflexion sur les taux d'entrée en 6e

Message par doctor who le Lun 28 Avr - 21:20

@doublecasquette a écrit:
@doctor who a écrit:Je crois que Thalia parle des calculs que je fais.
Mais je pense que c'est surtout qu'ils ne sont pas présentés avec une grande clarté, matheux comme je suis...

Ce qui serait bien, c'est que tu laisses un espace entre la classe des milliers et celle des unités simples.
130 000, c'est plus facile à lire que 130000.

J'y cours. Merci.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: En 1957, le niveau montait ! Petite réflexion sur les taux d'entrée en 6e

Message par Thalia de G le Lun 28 Avr - 21:23

@doctor who a écrit:Je crois que Thalia parle des calculs que je fais.
Mais je pense que c'est surtout qu'ils ne sont pas présentés avec une grande clarté, matheux comme je suis...
Merci pour ton mea culpa.  Razz 

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: En 1957, le niveau montait ! Petite réflexion sur les taux d'entrée en 6e

Message par PauvreYorick le Lun 28 Avr - 21:42

Ça vaut peut-être le coup de préciser dans une petite parenthèse que l'échantillon de 1957 est de 4860 élèves sur 397 écoles. Sauf biais dans le choix des écoles, c'est un échantillon de taille largement assez respectable pour autoriser les extrapolations en question. Ça économise au lecteur un clic, vu que c'est quasi la seule info importante qu'il faut aller chercher dans l'article cité en note.

C'est la suite que je trouve un poil moins claire dans sa rédaction.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: En 1957, le niveau montait ! Petite réflexion sur les taux d'entrée en 6e

Message par doctor who le Lun 28 Avr - 21:51

thx
Je regarde ce que je peux faire.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: En 1957, le niveau montait ! Petite réflexion sur les taux d'entrée en 6e

Message par philann le Lun 28 Avr - 23:46

Merci pour cet article intéressant!
Je suis juste toujours un peu sceptique à l'égard des comparaisons de niveaux entre des élèves de générations différentes...mais c'est un détail!

Pour le reste, c'est très instructif!

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: En 1957, le niveau montait ! Petite réflexion sur les taux d'entrée en 6e

Message par PauvreYorick le Mar 29 Avr - 0:52

@philann a écrit: Je suis juste toujours un peu sceptique à l'égard des comparaisons de niveaux entre des élèves de générations différentes...
Moi aussi, c'est bien pourquoi ce genre de travail est précieux, parce qu'il contribue à permettre de les faire de manière un peu plus rigoureuse que d'habitude Smile

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: En 1957, le niveau montait ! Petite réflexion sur les taux d'entrée en 6e

Message par hobbit le Mar 29 Avr - 8:34

@philann a écrit:Merci pour cet article intéressant!
Je suis juste toujours un peu sceptique à l'égard des comparaisons de niveaux entre des élèves de générations différentes...mais c'est un détail!

Pour le reste, c'est très instructif!
Ma grand-mère de 77 ans doit être bien meilleure en calcul mental que n'importe lequel de mes élèves de lycées qui sont dépendant de leur calculatrice pour des calculs simples...

hobbit
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: En 1957, le niveau montait ! Petite réflexion sur les taux d'entrée en 6e

Message par philann le Mar 29 Avr - 8:41

@PauvreYorick a écrit:
@philann a écrit: Je suis juste toujours un peu sceptique à l'égard des comparaisons de niveaux entre des élèves de générations différentes...
Moi aussi, c'est bien pourquoi ce genre de travail est précieux, parce qu'il contribue à permettre de les faire de manière un peu plus rigoureuse que d'habitude Smile
 topela 
@hobbit a écrit:
Ma grand-mère de 77 ans doit être bien meilleure en calcul mental que n'importe lequel de mes élèves de lycées qui sont dépendant de leur calculatrice pour des calculs simples...

Mes grand-parents itou, et pareil pour la maîtrise de la langue, y compris celui qui a quitté l'école à 12 ans. Mais d'autres connaissances n'étaient simplement pas enseignées (alors qu'on les demande à nos élèves) et la société dans laquelle ils vivaient n'étaient pas la même non plus.

Bref, que compare-t-on ?
Spoiler:
tout cela ne m'empêche pas de penser que le niveau général actuel est abyssalement bas, y compris chez mes bons élèves d'un collège très correcte d'une banlieue privilégiée.

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: En 1957, le niveau montait ! Petite réflexion sur les taux d'entrée en 6e

Message par MrCailloux le Mar 29 Avr - 8:53

@philann a écrit:

Bref, que compare-t-on ?
Spoiler:
tout cela ne m'empêche pas de penser que le niveau général actuel est abyssalement bas, y compris chez mes bons élèves d'un collège très correcte d'une banlieue privilégiée.

J'en crois même parfois que je dois vraiment mal expliquer... heureusement il y en a toujours un qui montre un discours cohérent pour me rassurer un minimum.

_________________
2016-2017: 4 6ème, 2 5ème, 4 4ème + PP (T2)
2015-2016: 2 5ème, 4 4ème, 4 3ème + PP (Néotit')
2014-2015: 5 2nde, 2 1ES/L, 3 MPS (Stagiaire)
2013-2014: 2 2nde (CAD2)
2012-2013: 2 6ème, 6 5ème, 2 4ème, 2 3ème, 1 2nde MPS

MrCailloux
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: En 1957, le niveau montait ! Petite réflexion sur les taux d'entrée en 6e

Message par doctor who le Mar 29 Avr - 9:36

Mais le certif et l'examen d'entrée en 6e réclamaient aussi des connaissances que l'on n'enseignent pas à nos élèves actuels. Faut voir le programme de maths, de géo, de sciences...

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: En 1957, le niveau montait ! Petite réflexion sur les taux d'entrée en 6e

Message par doublecasquette le Mar 29 Avr - 10:09

@doctor who a écrit:Mais le certif et l'examen d'entrée en 6e réclamaient aussi des connaissances que l'on n'enseignent pas à nos élèves actuels. Faut voir le programme de maths, de géo, de sciences...

Oui, il suffit de lire des annales de ces deux examens pour se rendre compte du niveau exigé et de la précision des connaissances en géo, sciences, histoire.

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: En 1957, le niveau montait ! Petite réflexion sur les taux d'entrée en 6e

Message par philann le Mar 29 Avr - 10:24

@doctor who a écrit:Mais le certif et l'examen d'entrée en 6e réclamaient aussi des connaissances que l'on n'enseignent pas à nos élèves actuels. Faut voir le programme de maths, de géo, de sciences...

Bien sûr et c'est ce qui rend la comparaison difficile. Elle serait intéressante en soi...mais méthodologiquement c'est dur à mettre en place parce que l'on ne peut évaluer chez des élèves que des connaissances qu'on leur transmet. Dire à telle période (ancienne ou récente peu importe) un élève ne maîtrise pas cela...n'a aucun sens.

En revanche, lorsque l'on enseigne la lecture et que des élèves de 15 ans dont 12 sur les bancs de l'école peinent sur un texte simple de dix lignes...on est en droit de penser qu'il y a un problème !

Spoiler:
sinon moi je réintroduirai bien les pleins et les déliés ou la calligraphie car ma propre écriture est déjà moyenne mais celle de mes élèves est absolument épouvantable! affraid 

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: En 1957, le niveau montait ! Petite réflexion sur les taux d'entrée en 6e

Message par doctor who le Mar 29 Avr - 10:30

La nature des différences entre programmes anciens et actuels permet d'esquisser une comparaison.
Autrefois, les programmes étaient cohérents et reposaient sur une conception élémentaire du savoir à enseigner.
Aujourd'hui, on se soucie assez peu de cohérence et l'on fait "descendre" des notions abordées autrefois après le secondaire.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: En 1957, le niveau montait ! Petite réflexion sur les taux d'entrée en 6e

Message par Elyas le Mar 29 Avr - 11:10

@doctor who a écrit:La nature des différences entre programmes anciens et actuels permet d'esquisser une comparaison.
Autrefois, les programmes étaient cohérents et reposaient sur une conception élémentaire du savoir à enseigner.
Aujourd'hui, on se soucie assez peu de cohérence et l'on fait "descendre" des notions abordées autrefois après le secondaire.

Je ne te cache pas que quand je vois les cours de géographie et d'histoire que mon frère apprend en cm2 ainsi que mes cousins et neveux plus jeunes, je me dis qu'il y a un problème. Problème qu'une PE géographe de formation m'a confirmé lors d'un stage où je présentais une progressivité d'acquisition du vocabulaire géographique et de la méthode du croquis en 6e. Ces rencontres font que je suis à contre-courant de bien des collègues qui considèrent la classe de 3e comme la plus importante. Or, pour moi, le primaire, la 6e et la 2nde forment les années stratégiques pour faire réussir les élèves. Un élève en échec en primaire, en 6e ou en 2nde, c'est un élève qui va avoir des difficultés pour tout le reste de sa scolarité sauf exceptions.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: En 1957, le niveau montait ! Petite réflexion sur les taux d'entrée en 6e

Message par adelaideaugusta le Mer 30 Avr - 8:53

@philann a écrit:
@doctor who a écrit:Mais le certif et l'examen d'entrée en 6e réclamaient aussi des connaissances que l'on n'enseignent pas à nos élèves actuels. Faut voir le programme de maths, de géo, de sciences...

Bien sûr et c'est ce qui rend la comparaison difficile. Elle serait intéressante en soi...mais méthodologiquement c'est dur à mettre en place parce que l'on ne peut évaluer chez des élèves que des connaissances qu'on leur transmet. Dire à telle période (ancienne ou récente peu importe) un élève ne maîtrise pas cela...n'a aucun sens.

En revanche, lorsque l'on enseigne la lecture et que des élèves de 15 ans dont 12 sur les bancs de l'école peinent sur un texte simple de dix lignes...on est en droit de penser qu'il y a un problème !

Spoiler:
sinon moi je réintroduirai bien les pleins et les déliés ou la calligraphie car ma propre écriture est déjà moyenne mais celle de mes élèves est absolument épouvantable! affraid 

Tu peux les envoyer chez le graphothérapeute, nouvelle discipline en pleine expansion.

_________________
"Instruire une nation, c'est la civiliser.Y éteindre les connaissances, c'est la ramener à l'état primitif de la barbarie." (Diderot)
"Un mensonge peut faire le tour du monde pendant que la vérité se met en route". (Mark Twain)
"Quand les mots perdent leur sens, les hommes perdent leur liberté".(Confucius)

adelaideaugusta
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: En 1957, le niveau montait ! Petite réflexion sur les taux d'entrée en 6e

Message par adelaideaugusta le Mer 30 Avr - 9:00

@doctor who a écrit:La nature des différences entre programmes anciens et actuels permet d'esquisser une comparaison.
Autrefois, les programmes étaient cohérents et reposaient sur une conception élémentaire du savoir à enseigner.
Aujourd'hui, on se soucie assez peu de cohérence et l'on fait "descendre" des notions abordées autrefois après le secondaire.

J'ai passé une heure à faire apprendre par coeur à deux petits Algériens de CE2 les différentes compétences du conseil général et du conseil régional !!!
(Cours d'histoire !!!) J'en suis encore pleine de tristesse. (C'était d'ailleurs nouveau pour moi, cela ne fait pas partie de mes intérêts.)


_________________
"Instruire une nation, c'est la civiliser.Y éteindre les connaissances, c'est la ramener à l'état primitif de la barbarie." (Diderot)
"Un mensonge peut faire le tour du monde pendant que la vérité se met en route". (Mark Twain)
"Quand les mots perdent leur sens, les hommes perdent leur liberté".(Confucius)

adelaideaugusta
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum