une élève écrit la mort de sa mère en autobio.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

une élève écrit la mort de sa mère en autobio.

Message par Boudoir le Mar 29 Avr 2014 - 20:47

Bonsoir,
je suis en train de corriger péniblement un travail sur l'autobiographie que mes 3emes ont eu à faire et je tombe sur une élève me racontant le jour où, à Madagascar, sa maman a été assassinée par des bandits quand elle avait 7 ans. QUelle horreur...
Bon; je ne redonnerai pas ce sujet mais pour l'instant, que faire? Elle ne respecte pas vraiment bien la consigne en plus, car il fallait du présent d'énonciation pour les commentaires actuels éclairant cet évènement avec le recul et elle écrit que c'est très dur encore maintenant d'en parler. Donc que faire, noter en lui disant tu n'as pas respecté la consigne, ou lui mettre tous les points, et que dire en commentaire? C'est vraiment prise de tête.
Merci pour vos conseils.

Boudoir
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: une élève écrit la mort de sa mère en autobio.

Message par Caspar Goodwood le Mar 29 Avr 2014 - 20:50

Peut-être la prendre à part et lui en parler? Et ne pas noter pour l'instant.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: une élève écrit la mort de sa mère en autobio.

Message par User5899 le Mar 29 Avr 2014 - 20:51

Vous prenez ce texte comme un texte et vous le notez selon les consignes. Elle a choisi de vous rendre ceci comme travail, elle n'attend pas votre pitié, je pense.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: une élève écrit la mort de sa mère en autobio.

Message par Sei le Mar 29 Avr 2014 - 20:56

Cripure a écrit:Vous prenez ce texte comme un texte et vous le notez selon les consignes. Elle a choisi de vous rendre ceci comme travail, elle n'attend pas votre pitié, je pense.

Je suis d'accord.

Peut-être est-ce aussi le moment de préciser à l'élève qu'on note un devoir, jamais une personne ? (il y a parfois confusion)

Sei
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: une élève écrit la mort de sa mère en autobio.

Message par surfeuse le Mar 29 Avr 2014 - 21:05

Hum... Difficile, tout de même, de considérer un tel texte (s'il est réellement autobiographique) comme un simple devoir... Même si l'élève n'attend pas de réaction de pitié, il est évident qu'elle a souhaité "profiter" de l'occasion pour s'exprimer, qu'elle avait besoin d'écoute. Il faut y voir une preuve de confiance.
Il doit être en effet très difficile pour elle d'extirper de tels souvenirs et d'en "parler avec recul". Comment lui reprocher alors de ne pas avoir "respecté la consigne" ?
Le mieux serait donc, comme cela a été suggéré, de parler avec elle de ce texte, de ne pas tenter de cacher complètement l'émotion qu'il a pu susciter et de rester pédago en lui proposant calmement de l'améliorer...

_________________
"L'école est faite pour libérer les enfants de l'amour de leurs parents. C'est une machine de guerre contre la famille "
" Je ne promettrai donc pas le plaisir, mais je donnerai comme fin la difficulté vaincue." (Alain).

surfeuse
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: une élève écrit la mort de sa mère en autobio.

Message par dandelion le Mar 29 Avr 2014 - 21:06

Je suis assez d'accord avec Caspar, je dirais que ta réaction devrait dépendre aussi tout de même de la personnalité de l'élève, de la qualité de son travail le reste du temps: si elle te paraît en détresse, il faut que tu fasses remonter l'information (avec copie du texte éventuellement). Sais-tu au moins si sa mère est réellement morte, et dans les circonstances décrites? Il suffit qu'elle soit cinéphile ou ait eu un prof d'anglais comme moi pour avoir appris que les sujets 'personnels' étaient autant des sujets d'invention que les autres.

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: une élève écrit la mort de sa mère en autobio.

Message par User5899 le Mar 29 Avr 2014 - 21:09

@surfeuse a écrit:Hum... Difficile, tout de même, de considérer un tel texte (s'il est réellement autobiographique) comme un simple devoir... Même si l'élève n'attend pas de réaction de pitié, il est évident qu'elle a souhaité "profiter" de l'occasion pour s'exprimer, qu'elle avait besoin d'écoute. Il faut y voir une preuve de confiance.
Il doit être en effet très difficile pour elle d'extirper de tels souvenirs et d'en "parler avec recul". Comment lui reprocher alors de ne pas avoir "respecté la consigne" ?
Le mieux serait donc, comme cela a été suggéré, de parler avec elle de ce texte, de ne pas tenter de cacher complètement l'émotion qu'il a pu susciter et de rester pédago en lui proposant calmement de l'améliorer...    
Perso, comme je ne suis pas psychologue, je me méfie de mes approches compassionnelles.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: une élève écrit la mort de sa mère en autobio.

Message par Caspar Goodwood le Mar 29 Avr 2014 - 21:10

Je donne toujours aux élèves le droit d'imaginer et d'inventer même si le sujet est "réaliste" mais on attend sans doute pas les mêmes choses en anglais et en français. Faire raconter leur vie aux élèves peut déboucher sur ce genre de problème assez souvent je suppose.


Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: une élève écrit la mort de sa mère en autobio.

Message par surfeuse le Mar 29 Avr 2014 - 21:12

Il ne s'agit évidemment pas de se métamorphoser en psy ou en pleureuse, seulement de prendre en compte le côté humain... car quand même, une telle révélation n'est peut-être ni habituelle de la part de l'élève, ni anodine...

_________________
"L'école est faite pour libérer les enfants de l'amour de leurs parents. C'est une machine de guerre contre la famille "
" Je ne promettrai donc pas le plaisir, mais je donnerai comme fin la difficulté vaincue." (Alain).

surfeuse
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: une élève écrit la mort de sa mère en autobio.

Message par surfeuse le Mar 29 Avr 2014 - 21:15

Ma nièce avait, au même âge, évoqué "le rictus hideux" du fantôme de sa mère assassinée mais il s'agissait de rédiger un texte fantastique. Là, il s'agit d'écriture intime, ce n'est pas comparable...

_________________
"L'école est faite pour libérer les enfants de l'amour de leurs parents. C'est une machine de guerre contre la famille "
" Je ne promettrai donc pas le plaisir, mais je donnerai comme fin la difficulté vaincue." (Alain).

surfeuse
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: une élève écrit la mort de sa mère en autobio.

Message par Sei le Mar 29 Avr 2014 - 21:17

@surfeuse a écrit:Hum... Difficile, tout de même, de considérer un tel texte (s'il est réellement autobiographique) comme un simple devoir... Même si l'élève n'attend pas de réaction de pitié, il est évident qu'elle a souhaité "profiter" de l'occasion pour s'exprimer, qu'elle avait besoin d'écoute. Il faut y voir une preuve de confiance.
Il doit être en effet très difficile pour elle d'extirper de tels souvenirs et d'en "parler avec recul". Comment lui reprocher alors de ne pas avoir "respecté la consigne" ?
Le mieux serait donc, comme cela a été suggéré, de parler avec elle de ce texte, de ne pas tenter de cacher complètement l'émotion qu'il a pu susciter et de rester pédago en lui proposant calmement de l'améliorer...    

C'est cette confusion qui est difficile à gérer, je trouve. Je trouve que c'est bien de choisir où l'on se place. Retravailler sur la rédaction après avoir dit qu'on était ému me semble très difficile.

Sei
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: une élève écrit la mort de sa mère en autobio.

Message par dandelion le Mar 29 Avr 2014 - 21:22

@Caspar Goodwood a écrit:Je donne toujours aux élèves le droit d'imaginer et d'inventer même si le sujet est "réaliste" mais on attend sans doute pas les mêmes choses en anglais et en français. Faire raconter leur vie aux élèves peut déboucher sur ce genre de problème assez souvent je suppose.

Je le suggère purement pour des raisons pratiques: mieux vaut raconter quelque chose d'imaginaire mais dont le champ lexical vous est connu, que quelque chose de vrai qui vous posera d'intenses problèmes de traduction (ou d'expression). J'ajoute toujours que, n'étant pas membre des services d'espionnage, je ne pourrai pas vérifier la vérité de leurs propos s'ils demeurent plausibles. C'est très libérateur pour les élèves, et mes étudiants appréciaient également beaucoup la suggestion.
@Cripure, le problème de la responsabilité se pose aussi. Si l'enseignant considère que l'élève est en grande souffrance, il doit faire remonter l'information.

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: une élève écrit la mort de sa mère en autobio.

Message par tannat le Mar 29 Avr 2014 - 21:47

J'ai eu l'occasion de me trouver dans ta situation une fois :
j'ai contacté la psychologue qui intervient normalement dans l'établissement.
Après discussion avec celle-ci, j'ai parlé à l'élève (de façon informelle, comme elle me l'avait conseillé) sans sa copie et en dehors du cours.
Lors de notre conversation, j'ai tout d'abord exprimé l'émotion ressentie à la lecture de son texte puis j'ai demandé si c'était encore quelque chose de douloureux pour lui et lui ai proposé d'en parler avec la psy lors d'un entretien privé. L'élève avait refusé. J'ai ensuite fait un retour auprès de la psy, afin de lui permettre d'intervenir si elle le jugeait nécessaire.
Enfin, en classe, j'ai remis les copies et expliqué les notes. Mes observations mettaient l'accent sur l'émotion ressentie à la lecture du texte mais soulignaient aussi tous les points qui ne correspondaient pas à la consigne.


Dernière édition par tannat le Mar 29 Avr 2014 - 21:48, édité 1 fois

_________________
« Nous naissons tous fous. Quelques-uns le demeurent.  » Samuel Beckett
« C'est un malheur que les hommes ne puissent d'ordinaire posséder aucun talent sans avoir quelque envie d'abaisser les autres.» Vauvenargues

tannat
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: une élève écrit la mort de sa mère en autobio.

Message par User5899 le Mar 29 Avr 2014 - 21:48

@dandelion a écrit:
@Caspar Goodwood a écrit:Je donne toujours aux élèves le droit d'imaginer et d'inventer même si le sujet est "réaliste" mais on attend sans doute pas les mêmes choses en anglais et en français. Faire raconter leur vie aux élèves peut déboucher sur ce genre de problème assez souvent je suppose.

Je le suggère purement pour des raisons pratiques: mieux vaut raconter quelque chose d'imaginaire mais dont le champ lexical vous est connu, que quelque chose de vrai qui vous posera d'intenses problèmes de traduction (ou d'expression). J'ajoute toujours que, n'étant pas membre des services d'espionnage, je ne pourrai pas vérifier la vérité de leurs propos s'ils demeurent plausibles. C'est très libérateur pour les élèves, et mes étudiants appréciaient également beaucoup la suggestion.
@Cripure, le problème de la responsabilité se pose aussi. Si l'enseignant considère que l'élève est en grande souffrance, il doit faire remonter l'information.
Je suis entièrement conscient de ce point et tout à fait d'accord, nous ne parlions pas de cela, c'est tout. Et c'est une façon de passer le témoin à des professionnels.
J'ajoute, pour en terminer avec ce sujet pour ma part, qu'avec une bonne étude de texte, on n'a pas ce genre de problème.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: une élève écrit la mort de sa mère en autobio.

Message par MrBrightside le Mar 29 Avr 2014 - 21:56

Cripure a écrit:
J'ajoute, pour en terminer avec ce sujet pour ma part, qu'avec une bonne étude de texte, on n'a pas ce genre de problème.

En êtes-vous bien sûr ? J'avoue cet année avoir renoncé à donner en traduction un extrait du Petit Magasin des Suicides de Teulé, par peur de l'éventuelle potentialité de remuer des choses chez les élèves, et je me posais justement la question de savoir si un texte permettait une mise à distance suffisante. (Mais on s'éloigne du sujet).

_________________

MrBrightside
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: une élève écrit la mort de sa mère en autobio.

Message par Boudoir le Mer 30 Avr 2014 - 8:41

Merci beaucoup pour toutes vos réponses et tous vos commentaires, lus attentivement ce matin et qui me font réfléchir. Je suis un peu comme Cripure, pas psychologue pour un sou, et je suis toujours d'une nullité déconcertante quand il s'agit d'être dans l'affectif.

Pour répondre aux remarques: je connais cette élève depuis deux ans, elle est placée en famille d'accueil, elle a vu des psys, des assistantes sociales, je sais pertinemment qu'elle ne ment pas et qu'elle a bien perdu sa mère, je ne savais pas les circonstances, c'est tout. Plus loin dans le dossier, elle parle d'une bague qui lui vient de sa mère. ELle n'est pas cinéphile et n'a pas d'imagination. Je pense ( après je me trompe peut-être ) qu'elle me respecte trop pour me mentir.

Je sais bien qu'une bonne analyse de texte, comme vous dites Cripure, évite ou du moins expose moins au risque de ce genre de problème. Je trouve néanmoins que les programmes de 3ème avec l'autobio nous demandent de les faire écrire sur eux et on ne peut pas tout contrôler, leur interdire de parler de mort, de papa qui est alcoolique (j'ai eu aussi), de méchante maîtresse qui tapait sur les doigts et voulait que le gamin aille en SEGPA... Bref, comme mon compagnon me l'a dit (il n'est pas prof et pas psy) "c'est un peu le déversoir l'autobiographie ".

Je trouve tout de même en effet que c'est une preuve de confiance de m'en parler, idem pour celui qui me parle des pb d'alcoolisme de son père (c'est une classe que j'ai en grande partie depuis deux ans et cela se passe vraiment bien alors peut-être se sentent-ils en confiance).

Je pense donc faire comme l'a suggéré Tannat: parler de l'émotion ressentie à la lecture mais très brièvement et noter en fonction de la consigne.

MERCI ENCORE

Boudoir

Boudoir
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: une élève écrit la mort de sa mère en autobio.

Message par Provence le Mer 30 Avr 2014 - 8:49

@Boudoir a écrit:Je trouve néanmoins que les programmes de 3ème avec l'autobio nous demandent de les faire écrire sur eux et on ne peut pas tout contrôler, leur interdire de parler de mort, de papa qui est alcoolique (j'ai eu aussi), de méchante maîtresse qui tapait sur les doigts et voulait que le gamin aille en SEGPA... Bref, comme mon compagnon me l'a dit (il n'est pas prof et pas psy) "c'est un peu le déversoir l'autobiographie ".

Dans les nouveaux programmes, l'autobiographie proprement dite a été remplacée par les récits d'enfance et d'adolescence. Cela n'exclut pas l'autobiographie, évidemment, mais cela permet d'éviter, à mon avis, l'écueil du devoir trop personnel.

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: une élève écrit la mort de sa mère en autobio.

Message par Caspar Goodwood le Mer 30 Avr 2014 - 11:40

Moins risqué en effet, puisque je suppose qu'on peut y inclure des récits de fiction. Cripure est en lycée, le rapport avec les élèves y est un peu différent sans doute. Malgré ce que j'ai posté, je ne suis pas du tout "maternant" ou porté sur l'affectif, mais ton élève est apparemment bien suivie donc ne t'inquiète pas trop pour cette rédaction.

Dans le genre "sujet de rédaction casse-g...", une collègue donne souvent le sujet suivant: "Parlez d'un professeur qui vous a marqué 'en bien ou en mal)", et elle se délecte ensuite des rédactions à clef mettant en cause certains de mes collègues de manière à peine voilée.

Caspar Goodwood
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: une élève écrit la mort de sa mère en autobio.

Message par Boudoir le Mer 30 Avr 2014 - 13:58

Ce que fait ta collègue n'est pas très déontologique! Jusqu'au jour où elle tombera sur une rédac qui parlera d'elle en mal... ça la calmera. jJen connais une autre qui se débrouille (elle est en langue vivante) pour faire parler les gamins sur eux, leurs profs et sait tout sur tout. Et se délecte de la même manière.

C'est vrai que l'autobio a été remplacée par les récits d'enfance...
J'ai axé ma séquence sur l'enfance par l'autobio en fait.


Boudoir
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: une élève écrit la mort de sa mère en autobio.

Message par Dinaaa le Mer 30 Avr 2014 - 14:11

J'ai eu le même genre de révélation cette année d'une élève de 3e que je connais bien, qui a été longuement violée par son beau-père en primaire.
Je connaissais son histoire avant qu'elle ne l'écrive, donc ça n'a pas été un choc mais c'est tout de même perturbant.
J'ai choisi de ne pas noter son devoir, et je lui ai expliqué que quand on fait un devoir scolaire, quel qu'il soit, on doit mettre de la distance, ne pas trop s'impliquer personnellement mais essayer d'en comprendre l'objectif et les critères de réussite.
Je lui ai dit que je considérais donc qu'elle avait écrit une page de journal intime, et que j'étais honorée de son choix de me faire lire son histoire, mais que ça n'était pas ce qui était attendu dans une rédaction.
Elle a parfaitement compris, et ça n'a posé aucune problème.

Dinaaa
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: une élève écrit la mort de sa mère en autobio.

Message par User5899 le Mer 30 Avr 2014 - 14:17

@MrBrightside a écrit:
Cripure a écrit:
J'ajoute, pour en terminer avec ce sujet pour ma part, qu'avec une bonne étude de texte, on n'a pas ce genre de problème.

En êtes-vous bien sûr ? J'avoue cet année avoir renoncé à donner en traduction un extrait du Petit Magasin des Suicides de Teulé, par peur de l'éventuelle potentialité de remuer des choses chez les élèves, et je me posais justement la question de savoir si un texte permettait une mise à distance suffisante. (Mais on s'éloigne du sujet).
Je précise. Quand on donne un texte, on maîtrise ce qu'on donne. Avec un sujet d'autobio, on risque justement de tomber sur le blème.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: une élève écrit la mort de sa mère en autobio.

Message par Thalia de G le Mer 30 Avr 2014 - 14:23

Je me permets de préciser que lorsqu'on étudie l'autobio (devenue récits d'enfance) le prof n'est pas obligé, loin de là, de donner des sujets purement autobiographiques, c'est même déconseillé, comme me l'avait confirmé une IPR intelligente, hélas partie à la retraite.
Les sujets doivent être libellés de telle sorte que l'élève produise un texte qui ne soit pas une autobiographie réelle, mais ressemble à une autobiographie. Ni pluss, ni moinss.
Je me suis fait avoir, une fois, une seule, et depuis grande prudence : rien qui puisse susciter séance sur un divan, aveu, confession.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: une élève écrit la mort de sa mère en autobio.

Message par Dinaaa le Mer 30 Avr 2014 - 14:29

En même temps, quand on demande à des élèves de 3e de raconter un moment fort de leur année de CM2 en portant un regard critique sur ce moment de leur scolarité, on ne s'attend pas à trouver autre chose que des récits liés à l'école... mais on n'est jamais à l'abri d'un hors-sujet !  Wink 

Dinaaa
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: une élève écrit la mort de sa mère en autobio.

Message par Thalia de G le Mer 30 Avr 2014 - 14:33

Autre détail, marginal en regard du problème de Boudoir : interdiction absolue de nommer des enseignants ou des camarades, ou de fournir des détails qui les rendraient identifiables (sauf quand ils écrivent qu'ils m'adorent  Wink )

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum