Société des agrégés : La "gestion morale" et matérielle de l'association menée par la présidente Blanche Schmitt-Lochmann vivement mise en cause par Pierre Blazevic.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Société des agrégés : La "gestion morale" et matérielle de l'association menée par la présidente Blanche Schmitt-Lochmann vivement mise en cause par Pierre Blazevic.

Message par John le Ven 2 Mai 2014 - 14:05

Dénoncer, reconstruire, défendre
www.pb-2014.fr

Je ne peux pas vous faire connaître les raisons de ma candidature sans dénoncer la totalité des fautes commises au nom de la Société des agrégés de l’Université par sa présidente-candidate. Il me faut pour cela beaucoup plus que les 6 000 signes et espaces autoritairement alloués à la présente profession de foi, c’est-à dire au seul et unique moyen d’expression qui m’ait été accordé par la présidente-candidate et son Bureau.
Je m’y engage pourtant, et c’est bien pourquoi je vous demande instamment d’aller voir mon site de candidat, www.pb-2014.fr, et de le faire régulièrement, car je n’aurai désormais pas d’autre moyen de vous rendre compte des problèmes, des vrais problèmes, des problèmes très graves, et de tous les problèmes apportés à la Société des agrégés de l’Université par Mme Blanche SCHMITT-LOCHMANN, à la suite de M. Jean-Michel LÉOST, tous problèmes qui justifient ma candidature.

Agrégé de Physique appliquée, professeur, directeur de l’École d’ingénieurs de l’Université de Versailles, je consacre toute ma carrière aux élèves et aux étudiants. Je connais les conditions concrètes de l’enseignement, ses difficultés, ses joies. Enseigner à plein temps ne m’a jamais empêché, depuis l’âge de vingt-trois ans, de donner une grande part de mon temps à la Société des agrégés, comme membre du Bureau puis comme vice-président, jusqu’en 2012. Si je fais acte de candidature aujourd’hui à la présidence de l’association, à la demande de nombreux collègues soucieux de la cohésion de la Société, c’est que cette élection possède un véritable enjeu : placer dans une lumière véridique la gestion morale catastrophique de notre association mais aussi les très graves errements de sa gestion matérielle, reconstruire notre association, la rendre capable de nouveau de défendre efficacement l’agrégation, les concours nationaux, et les intérêts matériels et moraux, collectifs mais aussi individuels, de leurs lauréats. Une suite de fautes très graves dont chacune suffirait à justifier la démission de Mme SCHMITT-LOCHMANN

L’indépendance perdue de la Société des agrégés de l’Université

C’est pour conserver une subvention du Ministère, que notre association a abdiqué toute indépendance. Son autorité perdue, elle se voit réduite à enregistrer les décisions du Ministère et à ne s’en défendre que par de timides commentaires, systématiquement en retard par rapport au calendrier des réformes ministérielles. Ces réformes sont-elles encore à l’état de projets ? Bien loin que Mme SCHMITT-LOCHMANN éveille leur vigilance, elle gratifie les Sociétaires de propos lénifiants : la loi Peillon, qui contenait, bien visibles, les projets de la catastrophique réforme du CAPES et de la catastrophique réforme du « métier enseignant », qualifiée dans le n° 464 de L’Agrégation de texte « insignifiant » ; la remise en cause des décrets de 1950 présentée comme une « montagne [qui] accouchera dans le meilleur des cas d’une souris » ; sur le projet de décret qui détruit toutes les garanties accordées depuis la Libération à l’indépendance du corps enseignant, les propositions « constructives » du communiqué de presse du 24 mars 2014. Je souligne ces faits récents parce qu’ils sont particulièrement graves, mais ils s’inscrivent dans la série des compromissions voulues dès la présidence de M. LÉOST, et aggravées par les choix personnels de Mme SCHMITT-LOCHMANN.

Notre loi fondamentale détruite par deux réformes successives des statuts en moins de deux ans, l’une et l’autre menées en violation des règles fixées par les statuts de la Société pour leur réforme. La réforme 2013 des statuts dénature l’association, détruit en son sein la possibilité même d’un fonctionnement démocratique, instaure une confidentialité des débats du Bureau à l’égard des Sociétaires. Un règlement intérieur inconnu depuis cent ans instaure même des sanctions contre qui informerait les Sociétaires sans en avoir reçu l’autorisation !

Une gestion financière trouble et occultée

Pourquoi le nombre des adhérents de la Société n’est-il plus jamais fourni aux Sociétaires? Pourquoi la plupart des jeunes adhérents quittent-ils l’association au bout d’un an ? En réalité, c’est à l’effondrement du nombre des adhérents que l’on ne veut donner aucune explication ?
Le passage d’une présentation des comptes sous une forme de comptabilité d’engagement a été l’occasion de rendre leur présentation plus occulte vis-à-vis des Sociétaires. Pourquoi les comptes reconstitués de 2011 n’ont-ils pas été présentés afin de garantir la continuité de présentation ? Pourquoi l’Annexe réglementaire n’a-t-elle pas été publiée en même temps que le Bilan et le Compte de résultat 2012 alors que, selon la loi, ils sont indissociables ? Pourquoi la convention qui lie la Société au Ministère et qui permet le versement d’une subvention n’a-t-elle jamais été communiquée au Bureau malgré de nombreuses demandes ? Pourquoi les conditions du contrat de travail, passé et actuel, de Mme SCHMITTLOCHMANN ne sont-elles pas disponibles ? Quelle est la nature de son contrat actuel et en quoi est-il lié à sa situation de présidente ?

Pourquoi avoir attendu le 7 septembre 2013 pour traiter devant le Bureau la question du placement effectué au moins un an auparavant auprès de la Banque ODDO de la quasi-totalité des réserves de l’Association (plus de 600 000€) jusque là placées à la Caisse d’Epargne? Pourquoi avoir choisi cette banque alors que ses activités de 2009 à 2011 avaient été condamnées en 2012 par l’Autorité des Marchés Financiers ? Pourquoi avoir dissimulé que c’est un cabinet de conseil en communication, dont le mari de Mme SCHMITT est salarié, qui conseille la banque ODDO ?

Face à cette situation périlleuse, je propose mon expérience pour reconstruire notre Société et lui permettre de se consacrer réellement à la défense de l’Agrégation, des concours nationaux, à celle de leurs lauréats, et par conséquent, à la défense de la qualité de l’Enseignement.
Pierre BLAZEVIC


Dernière édition par John le Ven 2 Mai 2014 - 19:30, édité 2 fois

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Société des agrégés : La "gestion morale" et matérielle de l'association menée par la présidente Blanche Schmitt-Lochmann vivement mise en cause par Pierre Blazevic.

Message par Al le Ven 2 Mai 2014 - 14:20

J'en suis membre et extrêmement satisfaite, notamment de la Présidente, même si je ne peux parler que de mon cas personnel. Une écoute sans faille, de bons conseils, elle délègue à des personnes compétentes quand elle ne peut me répondre directement, je ne peux rêver mieux. Je n'ai sans doute pas toutes les infos mais je me souviens avoir lu des prises de position claires et tranchées sur la dégradation du capes actuel. Rien ne me fait bondir dans ce que je lis dans le bulletin que je reçois mensuellement. Pour la "gestion morale", je ne comprends pas, pour celle "financière" je ne peux me prononcer. En tout cas je suis une jeune adhérente qui reste dans cette société car je m'y sens mieux que dans un syndicat (testé l'an dernier et abandonné cette année car je sentais ... au mieux de l'indifférence, pour mon statut et mes perspectives de carrière).

_________________
"C’est le grand nuage des ambitions moroses qui étouffe la voix d’Éros."

Al
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Société des agrégés : La "gestion morale" et matérielle de l'association menée par la présidente Blanche Schmitt-Lochmann vivement mise en cause par Pierre Blazevic.

Message par User5899 le Ven 2 Mai 2014 - 16:33

@frdm a écrit:Tempête dans un verre d'eau.
@douchka a écrit:Pauvres gens...
Pourquoi ces remarques teintées de mépris ?
Pierre BLAZEVIC, de la Société des Agrégés de l'université, a écrit:Pourquoi avoir attendu le 7 septembre 2013 pour traiter devant le Bureau la question du placement effectué au moins un an auparavant auprès de la Banque ODDO de la quasi-totalité des réserves de l’Association (plus de 600 000€) jusque là placées à la Caisse d’Epargne? Pourquoi avoir choisi cette banque alors que ses activités de 2009 à 2011 avaient été condamnées en 2012 par l’Autorité des Marchés Financiers ? Pourquoi avoir dissimulé que c’est un cabinet de conseil en communication, dont le mari de Mme SCHMITT est salarié, qui conseille la banque ODDO ?
Nous y voilà... La vertu est en marche ici aussi...

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Société des agrégés : La "gestion morale" et matérielle de l'association menée par la présidente Blanche Schmitt-Lochmann vivement mise en cause par Pierre Blazevic.

Message par Pandorafa le Ven 2 Mai 2014 - 18:50

Cripure a écrit:
@frdm a écrit:Tempête dans un verre d'eau.
@douchka a écrit:Pauvres gens...
Pourquoi ces remarques teintées de mépris ?
Pierre BLAZEVIC, de la Société des Agrégés de l'université, a écrit:Pourquoi avoir attendu le 7 septembre 2013 pour traiter devant le Bureau la question du placement effectué au moins un an auparavant auprès de la Banque ODDO de la quasi-totalité des réserves de l’Association (plus de 600 000€) jusque là placées à la Caisse d’Epargne? Pourquoi avoir choisi cette banque alors que ses activités de 2009 à 2011 avaient été condamnées en 2012 par l’Autorité des Marchés Financiers ? Pourquoi avoir dissimulé que c’est un cabinet de conseil en communication, dont le mari de Mme SCHMITT est salarié, qui conseille la banque ODDO ?
Nous y voilà... La vertu est en marche ici aussi...

Je ne suis pas certifiée, donc pas directement concernée, mais si les accusations qui concernent la gestion financière sont avérées, ça pose quand même de réels problèmes...

Et le manque de transparence auprès des adhérents également. Au sein d'un syndicat, ça ferait scandale. Alors, pourquoi minimiser cette tribune, juste parce qu'elle porte sur une assoc d'agrégé ?  Suspect 

Question naïve : la présidente de la Société des Agrégées, probablement issue de l'EN ou du ministère de la recherche, bénéficie-t-elle d'une décharge totale ou partielle pour exercer ces responsabilités ?

Pandorafa
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Société des agrégés : La "gestion morale" et matérielle de l'association menée par la présidente Blanche Schmitt-Lochmann vivement mise en cause par Pierre Blazevic.

Message par philann le Ven 2 Mai 2014 - 20:45

Je ne peux pas me prononcer sur le fond.
En revanche, les accusations portée sont vraiment graves!
Et je ne sais pas quelles sont les positions réellement adoptées. Mais il me semble clair qu'une société d'agrégés défendant avec force les concours disciplinaires serait un bien pour tout le monde (y compris les non agrégés dont je suis)

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Société des agrégés : La "gestion morale" et matérielle de l'association menée par la présidente Blanche Schmitt-Lochmann vivement mise en cause par Pierre Blazevic.

Message par kook le Ven 2 Mai 2014 - 21:06

Question peut-être naïve mais concrètement, cette Société des agrégés fait quoi?

kook
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Société des agrégés : La "gestion morale" et matérielle de l'association menée par la présidente Blanche Schmitt-Lochmann vivement mise en cause par Pierre Blazevic.

Message par douchka le Ven 2 Mai 2014 - 21:28

Cripure a écrit:
@frdm a écrit:Tempête dans un verre d'eau.
@douchka a écrit:Pauvres gens...
Pourquoi ces remarques teintées de mépris ?

Je n'ai jamais compris à quoi ça servait. A chaque fois que j'ai reçu des documents -depuis mon admission donc - j'ai trouvé ça lamentable. Des querelles de gamins. Des gens complètement déconnectés des réalités. C'est pas mon truc.


Dernière édition par John le Ven 2 Mai 2014 - 21:30, édité 1 fois (Raison : balises de citation mal mises)

douchka
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Société des agrégés : La "gestion morale" et matérielle de l'association menée par la présidente Blanche Schmitt-Lochmann vivement mise en cause par Pierre Blazevic.

Message par Lefteris le Ven 2 Mai 2014 - 21:44

@philann a écrit:Je ne peux pas me prononcer sur le fond.
En revanche, les accusations portée sont vraiment graves!
Et je ne sais pas quelles sont les positions réellement adoptées. Mais il me semble clair qu'une société d'agrégés défendant avec force les concours disciplinaires serait un bien pour tout le monde (y compris les non agrégés dont je suis)
Je n'en suis pas adhérent malgré leurs incitations, ne sachant quelle attitude adopter , mais j'ai souvent lu leurs communiqués , y compris quand j'étais certifié. Leur credo concernant la primauté des disciplines dans les concours est constant, et j'y adhérais. Même avant d'être enseignant, j'étais tombé sur un article je ne sais plus où, mais portant un regard large sur l'éducation, et ça me paraissait frappé au coin du bon sens.
Maintenant, concernant leur action réelle , leur poids, leur fonctionnement interne, je ne me prononce pas non plus, évidemment.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Société des agrégés : La "gestion morale" et matérielle de l'association menée par la présidente Blanche Schmitt-Lochmann vivement mise en cause par Pierre Blazevic.

Message par dandelion le Ven 2 Mai 2014 - 22:06

Je ne suis pas adhérente de la Société des agrégés, mais, comme Lefteris, j'ai parfois lu certains de leurs points de vue qui m'avaient paru sensés.
Je suis toujours extrêmement prudente concernant les déballages publics, je me dis que qui veut noyer son chien... Si cette personne a détourné de l'argent, ne peut-elle pas être poursuivie? Et si ce qu'elle a fait ne tombe pas sous le coup de la loi, ne s'agit-il pas de diffamation?
Enfin, n'est-il pas opportun de diviser encore les agrégés (et de jeter l'opprobre sur la société censée les représenter) si on souhaite faire disparaître leur grade et leur concours?

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Société des agrégés : La "gestion morale" et matérielle de l'association menée par la présidente Blanche Schmitt-Lochmann vivement mise en cause par Pierre Blazevic.

Message par Al le Ven 2 Mai 2014 - 22:07

@douchka a écrit:
Cripure a écrit:
@frdm a écrit:Tempête dans un verre d'eau.
@douchka a écrit:Pauvres gens...
Pourquoi ces remarques teintées de mépris ?

Je n'ai jamais compris à quoi ça servait. A chaque fois que j'ai reçu des documents -depuis mon admission donc - j'ai trouvé ça lamentable. Des querelles de gamins. Des gens complètement déconnectés des réalités. C'est pas mon truc.

Ah bon, c'est déconnecté des réalités de promouvoir l'importance disciplinaire dans les concours et le pouvoir d'achat des enseignants.  Rolling Eyes  Je ne dis pas que la SDA est plus efficace qu'un autre syndicat (quoique, j'ai cru comprendre qu'elle avait quand même "un" poids, sans pouvoir quantifier). De plus elle n'est pas au sens strict un "syndicat" j'imagine.

Donc "concrètement", par exemple, c'était les seuls à pouvoir me dire comment faire mes voeux et comment fonctionnaient les mutations pour moi cette année. Le rectorat (numéro "vert" mutations) et syndicat(s) m'avaient dit n'importe quoi.

L'action, globalement, consiste à revendiquer haut et fort l'importance de professeurs qualifiés et compétents devant les élèves (ça ne se limite pas évidemment à l'agreg, la SDA défend beaucoup le capes, refusant toute dégradation), la revalorisation de notre métier ce qui passe par un nouveau discours (non, nous ne sommes pas des fainéants planqués) et une hausse des rémunérations. Ils essayent de faire valoir les concours, spécificités françaises (surtout l'agreg je crois), à l'étranger. Ca s'appelle "Société des agrégés de l'Université" mais en réalité c'est (aussi) très axé sur la situation des agrégés dans le 2daire, "sur le terrain".

Bien sûr qu'il y a la défense de l'agrégation comme concours hautement sélectif, nécessaire, et perspective (quasi unique) de meilleurs conditions de travail pour beaucoup d'enseignants, mais ce ne sont pas des gens qui se regardent le nombril, je les crois sincèrement inquiets de l'évolution des capes actuels, et au sens large, du métier. Je pense d'ailleurs que si l'agreg n'a pas été réformée "à la baisse", c'est en grande partie grâce à leur action.

Récemment les bulletins reçus avaient pour "titre" principal (d'autres points d'actualité étaient abordés, je ne vais pas tout citer) : "l'inspection" ; "classes prépa, mythe et réalité" ; "l'affectation des agrégés" ; "métier enseignant : une discussion vaine ?" ; "l'excellence et les langues" (+rapport de la Cour des comptes); "être agrégé aujourd'hui" ; "le numérique et l'école" ; "dossier spécial stagiaires" (très utile quand je l'étais moi-même).

Je suis toujours très étonnée de lire des aprioris très négatifs et totalement faussés sur cette Société. Son pouvoir d'action est sans doute limité et je ne me prononce pas sur la polémique actuelle, mais rien à mon sens n'invite au mépris relevé justement par Cripure. Je suis même assez énervée quand je lis ces réactions alors que je défends, avec l'aide de cette société, un certain nombre de très beaux combats, absolument indispensables, pour notre métier (Blanche Lochmann a écrit des choses très tranchées sur les nouveaux CAPES par exemple), quand des collègues agrégés ou certifiés ne lèvent pas le petit doigt pour stopper la dégradation de leur métier, d'une manière ou d'une autre... bref.


Dernière édition par Al le Ven 2 Mai 2014 - 22:10, édité 1 fois

_________________
"C’est le grand nuage des ambitions moroses qui étouffe la voix d’Éros."

Al
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Société des agrégés : La "gestion morale" et matérielle de l'association menée par la présidente Blanche Schmitt-Lochmann vivement mise en cause par Pierre Blazevic.

Message par User5899 le Ven 2 Mai 2014 - 22:09

@douchka a écrit:A chaque fois que j'ai reçu des documents -depuis mon admission donc - j'ai trouvé ça lamentable. Des querelles de gamins. Des gens complètement déconnectés des réalités. C'est pas mon truc.
Des querelles de gamins ? Déconnectés de la réalité ? Shocked

Pour répondre rapidement à la question ci-dessus, c'est une association ouverte à tous les agrégés par concours (les listes d'aptitude sont exclues). Elle se donne deux finalités principales :
-information des membres (statuts, cas particuliers)
-défense de l'agrégation auprès des politiques en place de quelque bord qu'ils soient.

Al, en effet, ce n'est pas un syndicat.
De plus, "agrégé de l'université" est le titre l'agrégé par concours, ça ne signifie pas que le professeur enseigne à l'université.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Société des agrégés : La "gestion morale" et matérielle de l'association menée par la présidente Blanche Schmitt-Lochmann vivement mise en cause par Pierre Blazevic.

Message par darty33 le Ven 2 Mai 2014 - 22:37

En tant que membre actif de cette Société, je me reconnais pleinement dans les propos de Al. La Présidente actuelle (et candidate au renouvellement de son poste), comme le Bureau et l'Association en général, œuvrent dans l'intérêt large de la défense de notre système éducatif, et n'hésitent pas à prendre position que ce soit sur l'agrégation (objectif premier) ou sur le CAPES comme cela a déjà été dit. Ils défendent également des situations personnelles, sans pour autant avoir de rôle syndical (ce n'est ni le but ni la fonction de la SdA).

Il se trouve qu'en interne une minorité (dans les suffrages) tente par tous les moyens de déstabiliser la Présidente et l'équipe en place, pour des raisons personnelles (long à détailler). J'ai le souvenir de l'Assemblée Générale de Juin 2013, qui s'est déroulée dans une ambiance tendue à cause de ces individus (peu nombreux pourtant !)

Cependant, comme dans beaucoup de situations, les positions réactionnaires et virulentes sont peu suivies, et la politique d'ouverture de la Société permet d'en donner une image rafraîchie et loin des clichés préconçus de pédantisme et de complexe de supériorité. Je n'ai jamais entendu de mépris ou de supériorité envers les collègues certifiés dans les réunions, et j'insiste la défense du volet "compétences académiques" du CAPES est défendue plus que jamais. Cela n'empêche pas certains agrégés d'être pédants, et certains certifiés d'être jaloux... mais c'est le lot commun de nos relations professionnelles, et je reste persuadé que dans l'ensemble nous sommes des collègues ouverts œuvrant dans le même intérêt commun. Smile

Pour conclure, la Présidente communiquera bientôt sur sa candidature et son projet pour les deux années à venir. Pour avoir eu l'occasion de lire ce communiqué, je peux garantir qu'elle n'est pas dans une diatribe interne mais dans un discours large et fédérateur, au sein de la SdA comme des personnels enseignants en général.

darty33
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Société des agrégés : La "gestion morale" et matérielle de l'association menée par la présidente Blanche Schmitt-Lochmann vivement mise en cause par Pierre Blazevic.

Message par John le Ven 2 Mai 2014 - 22:40

Merci pour ces réactions Smile

Darty33, pourras-tu diffuser ce communiqué sur le forum lorsqu'il sera rendu public ?

J'ai mis en ligne le point de vue de Pierre Blazevic : ça me semblerait donc normal que le document de Blanche Lochmann soit également diffusé pour information auprès des enseignants.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Société des agrégés : La "gestion morale" et matérielle de l'association menée par la présidente Blanche Schmitt-Lochmann vivement mise en cause par Pierre Blazevic.

Message par darty33 le Ven 2 Mai 2014 - 22:57

John, je vais m'informer pour savoir si la version dont je dispose est publique et diffusable. Si tel est le cas, je te la transmettrai dès que j'aurai la réponse !

Merci d'animer le débat avec qualité comme à ton habitude (j'interviens peu sur ce forum, mais j'en lis beaucoup de fils...) Wink

darty33
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum