Les Echos : "Le pic démographique est l'une des raisons des 60 000 postes promis à l'Education nationale".

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Echos : "Le pic démographique est l'une des raisons des 60 000 postes promis à l'Education nationale".

Message par John le Dim 4 Mai 2014 - 12:42

Manuel Valls l'a dit mardi : le pic démographique est l'une des raisons des 60.000 postes promis à l'Education nationale. La question agitait les milieux scolaires avant même que Benoît Hamon n'arrache leur maintien : le nouveau ministre peut-il mener à bien la « refondation » engagée avec une hausse du nombre d'élèves soutenue ?

Tout est parti d'une enquête du ministère de l'Education. Dans le primaire (environ 6,7 millions d'élèves), les effectifs devraient augmenter de 35.600 en 2014 et de 23.400 en 2015. Dans le second degré (environ 5,4 millions), ils seront 27.500 de plus à la rentrée 2014 et 29.500 de plus à la rentrée 2015. Arrive au lycée l'an prochain la génération née en 2000, la plus nombreuse sur la période 1994-2004.

« Les enfants sont là, il va bien falloir les accueillir et, pour cela, ouvrir des classes. Les 60.000 postes d'enseignants [54.000 pour l'Education nationale] vont servir à éponger la hausse des effectifs, commente le secrétaire général du SE-Unsa, Christian Chevalier. Il ne va pas rester grand-chose de ce qui était prévu pour le qualitatif. Ou alors il faudrait créer plus de postes. » Le « qualitatif », c'est la « refondation » de l'école conçue par l'ancien ministre Vincent Peillon. La loi de juillet dernier affecte ainsi 7.000 postes à l'encadrement pédagogique dans les zones difficiles, 3.000 postes pour y scolariser les enfants dès deux ans, etc. « Je crains qu'on n'atteigne pas du tout les objectifs de la loi de refondation », confie Frédérique Rolet, conuméro un du principal syndicat du second degré, le SNES. Elle redoute que les moyens supplémentaires prévus en 2015 pour l'éducation prioritaire ne soient « remis en question ou différés ». « C'est un risque que les créations de postes soient en partie absorbées par la pression démographique au détriment du déploiement pédagogique, renchérit Sébastien Sihr, le secrétaire général du principal syndicat du primaire, le SNUipp-FSU.
http://www.lesechos.fr/economie-politique/politique/actu/0203469954544-le-nombre-d-eleves-complique-la-tache-de-hamon-668197.php

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Echos : "Le pic démographique est l'une des raisons des 60 000 postes promis à l'Education nationale".

Message par atrium le Dim 4 Mai 2014 - 12:51

Valls dit donc qu'il n'y aura pas d'amélioration qualitative. On s'en doutait un peu, remarque.

_________________
It's okay to be a responsible member of society if only you know what you're going to be held responsible for.

John Brunner, The Jagged Orbit

atrium
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Echos : "Le pic démographique est l'une des raisons des 60 000 postes promis à l'Education nationale".

Message par Ronin le Dim 4 Mai 2014 - 13:03

Enfin, si le qualitatif c'est le "plus de maîtres que de classes", je ne regrette rien, non, rien de rien.


Dernière édition par Ronin le Dim 4 Mai 2014 - 13:07, édité 1 fois

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Echos : "Le pic démographique est l'une des raisons des 60 000 postes promis à l'Education nationale".

Message par atrium le Dim 4 Mai 2014 - 13:04

@Ronin a écrit:Enfin, si le quantitatif c'est le "plus de maîtres que de classes", je ne regrette rien, non, rien de rien.

Qualitatif, voyons.  professeur 

atrium
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Echos : "Le pic démographique est l'une des raisons des 60 000 postes promis à l'Education nationale".

Message par doublecasquette le Dim 4 Mai 2014 - 14:15

@Ronin a écrit:Enfin, si le qualitatif c'est le "plus de maîtres que de classes", je ne regrette rien, non, rien de rien.

Même chose pour le faux-accueil des enfants de deux ans en maternelle !

Là où il a toujours eu lieu, on n'a jamais eu besoin de rédiger des projets longs comme le bras, incluant forcément des partenariats avec la crèche, pour intégrer, dans des conditions favorables, les enfants dont les familles sont partantes pour une scolarisation précoce...

Quand on voit se profiler ce genre de conditions, on sent tout de suite que le mieux est forcément l'ennemi du bien !

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum