Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
jeunebrunedemo
Niveau 5

formuler les problématiques d'oraux de français

par jeunebrunedemo le Mer 7 Mai 2014 - 14:24
Comment formulez-vous ces problématiques ?
Mes collègues et moi réfléchissons sur des formulations éclairantes mais pas trop guidantes pour des 1ère STI2D.

Voici quelques exemples :
- comment l'auteur nous sensibilise à la situation de son héros ? (réponse attendu : persuasion avec description compatissante + conviction avec arguments logiques, etc.)
- comment l'auteur rend -t-il cette situation comique ?
- quel portrait du héros/ de l'auteur (selon le cas)  peut-on tirer dans ce texte ?
- étudier l'argumentation du texte ou comment s'organise l'argumentation dans ce texte ?
- A quel genre et à quel mouvement littéraire appartient ce texte ? (pour des œuvres patrimoniales précises)

Ca vous parait proche ou loin de vos propres problématiques ?
Pouvez-vous nous éclairer sur les problématiques que vous utilisez ?

Merci

Isa
avatar
AdelaideBis
Niveau 3

Re: formuler les problématiques d'oraux de français

par AdelaideBis le Mer 7 Mai 2014 - 16:33
Mon souci est tout d'abord, -je crois que c'est aussi ce que tu essaies de faire- de rédiger une problématique pour qu'elle soit le plus"fermée" possible; CAD qu'elle n'ait que peu de discussions possibles, pour que le prof n'engage pas les élèves dans des entretiens qu'il va diriger comme il veut; ( ===} élève en infériorité)

- comment ( quels procédés emploie l'auteur pour) l'auteur nous sensibilise à la situation de son héros ? (réponse attendu : persuasion avec description compatissante + conviction avec arguments logiques, etc.)
- comment ( par quels procédés) l'auteur rend -t-il cette situation comique ?
- quel portrait du héros/ de l'auteur (selon le cas) peut-on tirer dans ce texte ? oui
- étudier l'argumentation du texte ou comment s'organise l'argumentation dans ce texte ? oui
- A quel genre et à quel mouvement littéraire appartient ce texte ? (pour des œuvres patrimoniales précises) oui

_________________
lunechat
avatar
NLM76
Esprit éclairé

Re: formuler les problématiques d'oraux de français

par NLM76 le Mer 7 Mai 2014 - 16:45
Je demande à peu près systématiquement "Quel est l'intérêt de ce texte?"

_________________
Sites du grip et des gripiens :
http://instruire.fr
http://slecc.fr/GRIP.htm
http://doublecasquette3.eklablog.com/
http://pedagoj.eklablog.com/
www.lettresclassiques.fr
avatar
doctor who
Vénérable

Re: formuler les problématiques d'oraux de français

par doctor who le Mer 7 Mai 2014 - 17:09
Pareil que nlm, mais en spécifiant ad libitum : "Quel est l'intérêt de cette fable, de ce portrait...?"

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
avatar
henriette
Médiateur

Re: formuler les problématiques d'oraux de français

par henriette le Mer 7 Mai 2014 - 17:27
adélaïde bis a écrit:Mon souci est tout d'abord, -je crois que c'est aussi ce que tu essaies de faire- de rédiger une problématique pour qu'elle soit le plus"fermée" possible; CAD qu'elle n'ait que peu de discussions possibles, pour que le prof n'engage pas les élèves dans des entretiens qu'il va diriger comme il veut; ( ===} élève en infériorité)
  Je ne comprends pas ce que tu veux dire.
De quelle "infériorité" parles-tu ? De quel "entretien qu'il va diriger comme il veut" ? On parle ici de la première parie de l'oral, non ?
Une problématique trop fermée, justement, enferme alors l'élève.
avatar
AdelaideBis
Niveau 3

Re: formuler les problématiques d'oraux de français

par AdelaideBis le Mer 7 Mai 2014 - 18:05
Pour la lecture analytique, je demande "les enjeux" ;
Bon, je les prépare, et "ferme" la problématique = exemple de Candide l'incipit, on peut galoper en long en large, et trouver tout ce qu'on veut = l"Apologue, mais aussi le"conte" oral/"écrit, Leibnitz et la Providence l'onomastique, etc; donc je délimite; en conclusion j'ouvre pour l'entretien, mais là aussi je précise dés la liste présentée;
Je ne sais pas si je suis plus claire..... Suspect 

_________________
lunechat
avatar
AdelaideBis
Niveau 3

Re: formuler les problématiques d'oraux de français

par AdelaideBis le Mer 7 Mai 2014 - 18:25
@Henriette a écrit:De quelle "infériorité" parles-tu ? De quel "entretien qu'il va diriger comme il veut" ? On parle ici de la première parie de l'oral, non ?
Une problématique trop fermée, justement, enferme alors l'élève.

Les élèves qui vont au Bac font souvent =
* L.A. trop succincte, en général, au 1er silence, hop, l'examinateur intervient et questionne; il est alors, lui, dans son interprétation
* problématique non préparée par les axes de lecture, donc, interprétations différentes à justifier par le texte, souvent sans réponses par l'élève désorienté
* ne pas enfermer, O.K., ne pas guider, si;
Ou alors, tu as des élèves autonomes, bons lecteurs, sachant bien prendre des notes, ayant compris ( et appris) les cours, etc;
Il y en a , hein, moi , j'en vois relativement peu;

_________________
lunechat
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: formuler les problématiques d'oraux de français

par User5899 le Mer 7 Mai 2014 - 23:10
@nlm76 a écrit:Je demande à peu près systématiquement "Quel est l'intérêt de ce texte?"
+1
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: formuler les problématiques d'oraux de français

par User5899 le Mer 7 Mai 2014 - 23:13
adélaïde bis a écrit:Pour la lecture analytique, je demande "les enjeux" ;
Bon, je les prépare, et "ferme" la problématique = exemple de Candide l'incipit, on peut galoper en long en large, et trouver tout ce qu'on veut = l"Apologue, mais aussi le"conte" oral/"écrit, Leibnitz et la Providence l'onomastique, etc; donc je délimite; en conclusion j'ouvre pour l'entretien, mais là aussi je précise dés la liste présentée;
Je ne sais pas si je suis plus claire..... Suspect 
Il faut que ce soit le plus ouvert possible, au contraire : l'épreuve vise à tester comment le candidat choisit ses éléments de réponse et les met au service de sa thèse. Donc surtout pas "Comment l'auteur, en utilisant 6 métaphores et 2 hendiadyns, parvient-il à nous donner l'impression que la grand-mère est une folle, alors qu'il ne s'agit que d'un point de vue interne au personnage ?" Rolling Eyes
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: formuler les problématiques d'oraux de français

par User5899 le Mer 7 Mai 2014 - 23:15
adélaïde bis a écrit:
@Henriette a écrit:De quelle "infériorité" parles-tu ? De quel "entretien qu'il va diriger comme il veut" ? On parle ici de la première parie de l'oral, non ?
Une problématique trop fermée, justement, enferme alors l'élève.

Les élèves qui vont au Bac font souvent =
* L.A. trop succincte, en général, au 1er silence, hop, l'examinateur intervient et questionne; il est alors, lui, dans son interprétation
* problématique non préparée par les axes de lecture, donc, interprétations différentes à justifier par le texte, souvent sans réponses par l'élève désorienté
* ne pas enfermer, O.K., ne pas guider, si;
Ou alors, tu as des élèves autonomes, bons lecteurs, sachant bien prendre des notes, ayant compris ( et appris) les cours, etc;
Il y en a , hein, moi , j'en vois relativement peu;  
Le travail de l'examinateur n'est pas de poser des questions auxquelles le candidat saura forcément répondre, il consiste à poser des questions qui collent à l'exercice. Quand les élèves ne sont pas autonomes et n'ont pas compris les cours, ils ont une mauvaise note. Et après ?
avatar
nuages
Doyen

Re: formuler les problématiques d'oraux de français

par nuages le Jeu 8 Mai 2014 - 9:10
@nlm76 a écrit:Je demande à peu près systématiquement "Quel est l'intérêt de ce texte?"
Moi aussi. Je vois parfois des questions posées  (à mes STMG) tellement pointues que je ne saurais pas les traiter moi-même en 10 minutes!
avatar
cecile23
Niveau 10

Re: formuler les problématiques d'oraux de français

par cecile23 le Jeu 8 Mai 2014 - 9:34
Je demande souvent: "quels sont les enjeux de cette tirade?"/ "Quelles sont les fonctions de cette description?"/ "Quelle image/vision de .....(thème ou aspect important du texte) ce texte développe-t-il?" /
Bref, des questions larges mais qui demandent souvent un minimum de reformulation/réagencement des idées vues en classe...
Mais bon, je ne prétends pas détenir LA vérité...

PS: entièrement d'accord avec Cripure et sa parodie (mais finalement pas si parodique, car on trouve parfois des choses de ce genre...) de question fermée.
avatar
henriette
Médiateur

Re: formuler les problématiques d'oraux de français

par henriette le Jeu 8 Mai 2014 - 9:46
adélaïde bis a écrit:
@Henriette a écrit:De quelle "infériorité" parles-tu ? De quel "entretien qu'il va diriger comme il veut" ? On parle ici de la première parie de l'oral, non ?
Une problématique trop fermée, justement, enferme alors l'élève.

Les élèves qui vont au Bac font souvent =
* L.A. trop succincte, en général, au 1er silence, hop, l'examinateur intervient et questionne; il est alors, lui, dans son interprétation
* problématique non préparée par les axes de lecture, donc, interprétations différentes à justifier par le texte, souvent sans réponses par l'élève désorienté
* ne pas enfermer, O.K., ne pas guider, si;
Ou alors, tu as des élèves autonomes, bons lecteurs, sachant bien prendre des notes, ayant compris ( et appris) les cours, etc;
Il y en a , hein, moi , j'en vois relativement peu;  

J'ai interrogé des candidats de tous niveaux, mais je ne suis jamais intervenue lors de la première partie de l'oral pour faire ça ! Cela me semble totalement aberrant, et même en contradiction avec les recommandations.
Bien sûr, si l'élève reste en plan, je vais essayer de l'aider, en lui demandant par exemple de justifier ce qu'il vient de dire, ou de l'expliquer, mais jamais "profiter" du 1er silence pour embrayer sur ma vision du texte.
Il me semble que justement, c'est en donnant des questions très très pointues au candidat qu'on lui impose la vision qu'on a du texte, et qu'on risque de l'empêcher de rendre compte de son propre travail.
C'est la raison pour laquelle je pense, comme dit par d'autres, que la question doit être large, pour laisser l'élève organiser sa réflexion sans l'enfermer, en lui permettant de choisir parmi ses connaissances ce qu'il sera pertinent d'utiliser.
A mon avis, plus la question est fermée et précise, plus il y a risque que la LA soit succincte, justement.
avatar
cecile23
Niveau 10

Re: formuler les problématiques d'oraux de français

par cecile23 le Jeu 8 Mai 2014 - 9:48
@henriette a écrit:A mon avis, plus la question est fermée et précise, plus il y a risque que la LA soit succincte, justement.

Voilà, entièrement d'accord, par expérience, avec cette phrase d'Henriette!
avatar
AdelaideBis
Niveau 3

Re: formuler les problématiques d'oraux de français

par AdelaideBis le Jeu 8 Mai 2014 - 10:19
Very Happy vous êtes des profs modèles.......!!! les élèves de mon académie, tombent sur les seuls "mauvais" profs qui soient.....une question de micro-climat, sans doute.....
* ne respectent pas les recommandations
* s'énervent
* n'accueillent pas, ne mettent pas en confiance, ne sont pas bienveillants......
* s'approprient le texte
Dieu bénisse, vous existez, je vais pouvoir en témoigner......

@nlm76 a écrit:Moi aussi. Je vois parfois des questions posées  (à mes STMG) tellement pointues que je ne saurais pas les traiter moi-même en 10 minutes!

.......Tiens, voyez-vous !!!, eh bien, moi aussi !

Cripure a écrit:Quand les élèves ne sont pas autonomes et n'ont pas compris les cours, ils ont une mauvaise note. Et après ?

Après, on s'en fout, hein ? on n'est là que pour les meilleurs !
Triste mentalité;
Moi, je suis là pour tous les élèves, y compris les pauvres gosses qui ont du mal;
Chose étrange, on trouve ça normal, et même parfois bien;
Va comprendre....Et je prends très à coeur les notes des élèves;
Bon, je m'en tiens là, ça vaut mieux; bof, bof.... Very Happy

_________________
lunechat
avatar
NLM76
Esprit éclairé

Re: formuler les problématiques d'oraux de français

par NLM76 le Jeu 8 Mai 2014 - 10:36
@cecile23 a écrit:Je demande souvent: "quels sont les enjeux de cette tirade?"/ "Quelles sont les fonctions de cette description?"/ "Quelle image/vision de .....(thème ou aspect important du texte) ce texte développe-t-il?" /
Bref, des questions larges mais qui demandent souvent un minimum de reformulation/réagencement des idées vues en classe...
Mais bon, je ne prétends pas détenir LA vérité...

Tiens, c'est intéressant; je vois souvent cette question apparaître, et je ne la comprends pas moi-même. Bon; je regarde le dictionnaire, et je comprends "qu'est-ce qu'on peut gagner ou perdre en lisant cette tirade?" Est-ce que c'est ce que vous voulez dire, ou y a-t-il un autre sens du mot "enjeu" que je n'ai pas saisi?


_________________
Sites du grip et des gripiens :
http://instruire.fr
http://slecc.fr/GRIP.htm
http://doublecasquette3.eklablog.com/
http://pedagoj.eklablog.com/
www.lettresclassiques.fr
avatar
cecile23
Niveau 10

Re: formuler les problématiques d'oraux de français

par cecile23 le Jeu 8 Mai 2014 - 10:46
Bon, j'avoue que c'est une utilisation inappropriée (et moyennement rigoureuse, pour le coup Wink) du terme "enjeu" qui correspondrait à "objectifs/ rôles" (même si oui, on n'est pas dans la tête de l'auteur...)
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: formuler les problématiques d'oraux de français

par User5899 le Jeu 8 Mai 2014 - 10:48
@cecile23 a écrit:
@henriette a écrit:A mon avis, plus la question est fermée et précise, plus il y a risque que la LA soit succincte, justement.
Voilà, entièrement d'accord, par expérience, avec cette phrase d'Henriette!
Entièrement d'accord, également, par Henriette, avec cette phrase d'expérience Razz
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: formuler les problématiques d'oraux de français

par User5899 le Jeu 8 Mai 2014 - 10:59
adélaïde bis a écrit:Very Happy vous êtes des profs modèles.......!!! les élèves de mon académie, tombent sur les seuls "mauvais" profs qui soient.....une question de micro-climat, sans doute.....
* ne respectent pas les recommandations
* s'énervent
* n'accueillent pas, ne mettent pas en confiance, ne sont pas bienveillants......
* s'approprient le texte
Dieu bénisse, vous existez, je vais pouvoir en témoigner......

@nlm76 a écrit:Moi aussi. Je vois parfois des questions posées  (à mes STMG) tellement pointues que je ne saurais pas les traiter moi-même en 10 minutes!

.......Tiens, voyez-vous !!!, eh bien, moi aussi !

Cripure a écrit:Quand les élèves ne sont pas autonomes et n'ont pas compris les cours, ils ont une mauvaise note. Et après ?

Après, on s'en fout, hein ? on n'est là que pour les meilleurs !
Triste mentalité;
Moi, je suis là pour tous les élèves, y compris les pauvres gosses qui ont du mal;
Oh SadSad
Pardon, je n'avais pas compris que je m'adressais à la seule professeur de France...

Bon, puisqu'il faut préciser gentiment, je précise gentiment.
Il y a la classe et il y a l'examen. En classe, j'observe que de nombreux collègues éparpillent complètement leur enseignement entre textes, images, activités, etc. Bien sûr, cela fait courir le risque, quand c'est mal dominé, d'une trace étique chez les candidats. J'ai toujours passé entre 3 et 6h sur un texte, j'imagine que mon nouveau collègue de cette année qui proclame partout que lui n'ennuie pas ses élèves et change quatre fois d'activité par séance n'a pas la même approche. Bon, ça c'est le cours. Pour ma part, comme la plupart d'entre nous, je fais en sorte que les textes soient 1) fouillés 2) compris.
Après il y a l'examen. La première partie de l'oral est décrite, par exemple dans le document de l'inspection que j'ai déjà transmis ici, comme un moment où l'examinateur se tait et laisse sa place au candidat, qui doit fournir une "parole experte". C'est ça qu'on évalue. Alors votre ironie, ça va 5 minutes. Je fais ce qu'il faut en classe pour que le jour de l'examen, il ait la possibilité de tenir ce discours. Et quand j'interroge, j'évalue cela. C'est réussi ou raté. Je trouve très déplaisant votre persiflage sur le fait que vous vous intéressez aux notes de vos élèves : pour qui vous prenez-vous ? Qui êtes-vous pour juger ma "mentalité" ? Vous croyez que cette phrase fait de vous quelqu'un de respectable ?
Par ailleurs, quand on vient discuter sur un forum, il arrive qu'on entende des avis autres que les siens. Quelques uns vous ont proposé des arguments pour réfuter votre façon de faire (dont vous êtes bien libre) et vous suggérer que peut-être, en voulant aider, vous faites le contraire. Si vous ne voulez pas entendre, du haut de vos deux ou trois ou quarante années de pratique, c'est votre droit. Mais dès lors, pourquoi venir parler ?


Dernière édition par Cripure le Jeu 8 Mai 2014 - 11:01, édité 1 fois
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: formuler les problématiques d'oraux de français

par User5899 le Jeu 8 Mai 2014 - 11:00
@nlm76 a écrit:
@cecile23 a écrit:Je demande souvent: "quels sont les enjeux de cette tirade?"/ "Quelles sont les fonctions de cette description?"/ "Quelle image/vision de .....(thème ou aspect important du texte) ce texte développe-t-il?" /
Bref, des questions larges mais qui demandent souvent un minimum de reformulation/réagencement des idées vues en classe...
Mais bon, je ne prétends pas détenir LA vérité...

Tiens, c'est intéressant; je vois souvent cette question apparaître, et je ne la comprends pas moi-même. Bon; je regarde le dictionnaire, et je comprends "qu'est-ce qu'on peut gagner ou perdre en lisant cette tirade?" Est-ce que c'est ce que vous voulez dire, ou y a-t-il un autre sens du mot "enjeu" que je n'ai pas saisi?

Oui, au sens figuré : gagner ou perdre dans l'appréhension de l'oeuvre.
avatar
AdelaideBis
Niveau 3

Re: formuler les problématiques d'oraux de français

par AdelaideBis le Jeu 8 Mai 2014 - 11:01
Je vais (encore ! ) me faire des potes...... Very Happy 
Perso, je la trouve expressive;
Elle exprime - je sais bien, c'est la terminologie à la mode- ce que l'écrivain essaye de "faire passer", l'adhésion du lecteur à son texte qu'il espère entraîner en écrivant; On est là, dans la "réception" du texte et "l'horizon d'attente";
Je reconnais que ce sont des termes qui peuvent être agaçants, voire très agaçants; et qui peuvent paraître à la fois "flous" "vagues" voire inappropriés; ils sont cependant vrais et "précis", si l'on veut bien prendre en compte que l'écriture a un projet, que l'écrivain tente d'intéresser le lecteur à ce projet, parfois, très net mais aussi très flou, pensons "au livre sur rien" = ce que nous devrons par exemple faire comprendre pour Madame Bovary de Flaubert, cette année, en TL;

_________________
lunechat
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: formuler les problématiques d'oraux de français

par User5899 le Jeu 8 Mai 2014 - 11:04
adélaïde bis a écrit:ce que l'écrivain essaye de "faire passer"
Qui disait : "L'auteur n'a rien voulu dire. S'il avait voulu dire, il aurait dit" ? Ou encore : "Je n'ai pas voulu dire, mais voulu faire, et c'est ma volonté de faire qui a voulu ce que j'ai dit" ?
avatar
Provence
Enchanteur

Re: formuler les problématiques d'oraux de français

par Provence le Jeu 8 Mai 2014 - 11:09
adélaïde bis a écrit:Very Happy vous êtes des profs modèles.......!!! les élèves de mon académie, tombent sur les seuls "mauvais" profs qui soient.....une question de micro-climat, sans doute.....
* ne respectent pas les recommandations
* s'énervent
* n'accueillent pas, ne mettent pas en confiance, ne sont pas bienveillants......
* s'approprient le texte
Tu es dans la salle au moment de l'entretien?  heu 

Dieu bénisse, vous existez, je vais pouvoir en témoigner......
  

Après, on s'en fout, hein ? on n'est là que pour les meilleurs !
Triste mentalité;
Moi, je suis là pour tous les élèves, y compris les pauvres gosses qui ont du mal;
Chose étrange, on trouve ça normal, et même parfois bien;
Va comprendre....Et je prends très à coeur les notes des élèves;
Bon, je m'en tiens là, ça vaut mieux; bof, bof.... Very Happy

Un examen évalue le niveau du candidat, ce n'est pas la foire à la bonne note. On a le devoir d'être honnête, me semble-t-il, et juste dans la notation.
avatar
AdelaideBis
Niveau 3

Re: formuler les problématiques d'oraux de français

par AdelaideBis le Jeu 8 Mai 2014 - 11:12
Eh, oui, on est souvent deux par salles, ça dépend de la taille du bahut;
 :shock: pourquoi donc ??

_________________
lunechat
avatar
cecile23
Niveau 10

Re: formuler les problématiques d'oraux de français

par cecile23 le Jeu 8 Mai 2014 - 11:14
Bon, ma réponse a été effacée... Par "enjeu" j'entends -mais de façon donc approximative et peu rigoureuse, mea culpa Wink- "rôle" (ex: rôle de la tirade, du monologue). Voilà, fouettez-moi pour tant d'amateurisme Wink
Contenu sponsorisé

Re: formuler les problématiques d'oraux de français

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum