Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Gryphe
Médiateur

Communication en conseil des ministres : la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires à l'école primaire à la rentrée 2014

par Gryphe le Mer 7 Mai 2014 - 16:37

Le ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche a présenté, en conseil des ministres du 7 mai 2014, une communication relative à la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires à l’école primaire à la rentrée 2014.

Depuis la mise en place de la semaine de quatre jours en 2008, les écoliers français avaient le nombre de jours d’école le plus faible des pays de l’OCDE avec 144 jours d’école contre 187 jours en moyenne dans les autres pays. La réforme prévue par le décret n°2013-77 du 24 janvier 2013 vise à mieux répartir le temps d’enseignement sur la semaine en assurant une plus grande régularité et une meilleure répartition des temps d’apprentissage. A la rentrée 2013, 1,3 million d’élèves ont bénéficié de la nouvelle organisation des enseignements sur quatre jours et demi.

Toutefois, le cadre juridique ainsi défini fait que certains modes d’organisation, pourtant fidèles aux principes visant à mieux répartir le temps d’apprentissage et concourant aux objectifs de la réforme ne peuvent actuellement être mis en place. C’est à ce titre qu’un décret, qui sera publié demain, permet de prendre en compte ces organisations du temps scolaire sur la base d’expérimentations.

En s’appuyant sur ce texte, le recteur d’académie pourra autoriser, pour une durée de trois ans, des adaptations à l’organisation de la semaine scolaire permettant par exemple, tout en préservant l’organisation en cinq matinées, de regrouper les activités périscolaires sur une demi-journée. Il sera aussi possible de prévoir l’allégement de la semaine scolaire en reportant sur les vacances scolaires les heures non effectuées et en allongeant de cette manière l’année scolaire. Ces adaptations ne pourront avoir pour effet d’organiser les enseignements sur moins de huit demi-journées par semaine, comprenant au moins cinq matinées, ni de diminuer le nombre d’heures d’enseignement par an.
La suite ici : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 :study:
avatar
arcenciel
Monarque

Re: Communication en conseil des ministres : la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires à l'école primaire à la rentrée 2014

par arcenciel le Mer 7 Mai 2014 - 16:51
Des sous jetés par la fenêtre... Pfffffffff...
(En fait à Paris nous ne sommes pas trop mal lotis comparés à d'autres communes pour les horaires...)
profecoles
Habitué du forum

Re: Communication en conseil des ministres : la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires à l'école primaire à la rentrée 2014

par profecoles le Mer 7 Mai 2014 - 19:09
Allez c'est plié ...Hélas, j'avais bien. raison en n'attendant rien de la fronde des élus : ils plieront eux aussi.
Il ne nous reste plus qu'à faire comme d'hab, au mieux avec les moyens du bord ...

Et en cas de refus d'une commune de s’organiser, le directeur académique des services de l’éducation nationale (Dasen) - sorte de "sous-préfet" de la rue de Grenelle - est en droit de prendre un arrêté pour le faire à sa place. Et à la fin, décider à la place des élus réticents.
Arnaud Gonzague – Le Nouvel Observateur
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par profecoles le Mer 7 Mai 2014 - 19:13, édité 1 fois
avatar
atrium
Neoprof expérimenté

Re: Communication en conseil des ministres : la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires à l'école primaire à la rentrée 2014

par atrium le Mer 7 Mai 2014 - 19:11
C'était déjà le cas et, dans les Bouches du Rhône, le DASEN n'a pas chômé pour écrire des emplois du temps.

_________________
It's okay to be a responsible member of society if only you know what you're going to be held responsible for.

John Brunner, The Jagged Orbit
avatar
sena
Niveau 8

Re: Communication en conseil des ministres : la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires à l'école primaire à la rentrée 2014

par sena le Mer 7 Mai 2014 - 19:33
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:C'était déjà le cas et, dans les Bouches du Rhône, le DASEN n'a pas chômé pour écrire des emplois du temps.

Le DASEN est en droit d'imposer un emploi du temps mais le fera-t-il? Car avec la réforme des rythmes se greffent les questions du périscolaire et des animateurs..plus la colère des parents...je pense que c'est plus compliqué maintenant!
avatar
Zenxya
Grand sage

Re: Communication en conseil des ministres : la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires à l'école primaire à la rentrée 2014

par Zenxya le Mer 7 Mai 2014 - 19:44
J'avais déjà posé la question sur un autre fil mais je la repose. Le DASEN peut décider de l'emploi du temps des écoles mais il ne pourra pas engager les animateurs. Qu'adviendra-t-il des élèves pendant ce temps "libéré" et normalement dédié aux TAP s'il n'y a personne pour les garder ou les occuper ?

_________________
Soyez résolus à ne plus servir, et vous voilà libres - La Boétie
La folie c’est faire toujours la même chose et s’attendre à un résultat différent - Albert Einstein
avatar
The Goon
Érudit

Re: Communication en conseil des ministres : la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires à l'école primaire à la rentrée 2014

par The Goon le Mer 7 Mai 2014 - 19:47
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:J'avais déjà posé la question sur un autre fil mais je la repose. Le DASEN peut décider de l'emploi du temps des écoles mais il ne pourra pas engager les animateurs. Qu'adviendra-t-il des élèves pendant ce temps "libéré" et normalement dédié aux TAP s'il n'y a personne pour les garder ou les occuper ?

Le DASEN ne s'occupe pas des TAP qui sont à la charge des municipalités, qui ne sont pas obligées de les mettre en place. Donc les élèves seront sous la responsabilité de leurs parents qui devront se débrouiller.
avatar
atrium
Neoprof expérimenté

Re: Communication en conseil des ministres : la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires à l'école primaire à la rentrée 2014

par atrium le Mer 7 Mai 2014 - 20:00
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:J'avais déjà posé la question sur un autre fil mais je la repose. Le DASEN peut décider de l'emploi du temps des écoles mais il ne pourra pas engager les animateurs. Qu'adviendra-t-il des élèves pendant ce temps "libéré" et normalement dédié aux TAP s'il n'y a personne pour les garder ou les occuper ?

Le DASEN ne s'occupe pas des TAP qui sont à la charge des municipalités, qui ne sont pas obligées de les mettre en place. Donc les élèves seront sous la responsabilité de leurs parents qui devront se débrouiller.

Beaucoup de parents et de collègues croient toujours que les TAP sont obligatoires et gratuits. Il va y avoir de mauvaises surprises. De toute manière, les dotations de fonctionnement des communes vont baisser.
profecoles
Habitué du forum

Re: Communication en conseil des ministres : la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires à l'école primaire à la rentrée 2014

par profecoles le Mer 7 Mai 2014 - 20:02
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:J'avais déjà posé la question sur un autre fil mais je la repose. Le DASEN peut décider de l'emploi du temps des écoles mais il ne pourra pas engager les animateurs. Qu'adviendra-t-il des élèves pendant ce temps "libéré" et normalement dédié aux TAP s'il n'y a personne pour les garder ou les occuper ?

Le DASEN ne s'occupe pas des TAP qui sont à la charge des municipalités, qui ne sont pas obligées de les mettre en place. Donc les élèves seront sous la responsabilité de leurs parents qui devront se débrouiller.

Exactement. D'ailleurs le problème se pose déjà à 16h30 pour les parents qui résident dans des municipalités qui ne mettent pas en place de garderie.
profecoles
Habitué du forum

Re: Communication en conseil des ministres : la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires à l'école primaire à la rentrée 2014

par profecoles le Mer 7 Mai 2014 - 20:03
Les NAP sont facultatives et le "choix" de la gratuité est laissé à l'appréciation de s communes ...
avatar
atrium
Neoprof expérimenté

Re: Communication en conseil des ministres : la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires à l'école primaire à la rentrée 2014

par atrium le Mer 7 Mai 2014 - 20:06
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:C'était déjà le cas et, dans les Bouches du Rhône, le DASEN n'a pas chômé pour écrire des emplois du temps.

Le DASEN est en droit d'imposer un emploi du temps mais le fera-t-il? Car  avec la réforme des rythmes se greffent les questions du périscolaire et des animateurs..plus la colère des parents...je pense que c'est plus compliqué maintenant!

Oui, il le fera. Exemples:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Proposition, c'est un euphémisme.
Pour les questions de périscolaire, ce n'est pas son problème.

avatar
sena
Niveau 8

Re: Communication en conseil des ministres : la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires à l'école primaire à la rentrée 2014

par sena le Mer 7 Mai 2014 - 20:07
e DASEN ne s'occupe pas des TAP qui sont à la charge des municipalités, qui ne sont pas obligées de les mettre en place. Donc les élèves seront sous la responsabilité de leurs parents qui devront se débrouiller.[/quote]

Beaucoup de parents et de collègues croient toujours que les TAP sont obligatoires et gratuits. Il va y avoir de mauvaises surprises. De toute manière, les dotations de fonctionnement des communes vont baisser. [/quote]

Ce qui me laisse penser que tout n'est pas joué.
profecoles
Habitué du forum

Re: Communication en conseil des ministres : la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires à l'école primaire à la rentrée 2014

par profecoles le Mer 7 Mai 2014 - 20:14
La mauvaise surprise c'est nous qui l'avons eue...
Projet de la commune avec activités intéressantes et d'une durée d'1h et demie (pas la panacée mais bon ...) retiré face au refus de payer des parents.
On décale tout d'un quart d'heure le matin, d'une demi-heure l'après-midi, y compris l'étude. On met en place une garderie du soir de 17h30 à 18H00 financée avec les économies réalisées sur le personnel d'animation du mercredi matin. Le tour est joué : dépenses supplémentaires : O €.
Il n'y aura pas de surprise ...juste une immense déconvenue quand dans quelques années on se rendra compte que tout ce remue-ménage qui a été fait, toute cette encre qui a coulé, n'aura en rien permis de réduire les inégalités (ah si peut-être avec  un nivellement par le bas...) et encore moins de faire monter le niveau scolaire.
C'est bien triste.
avatar
sena
Niveau 8

Re: Communication en conseil des ministres : la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires à l'école primaire à la rentrée 2014

par sena le Mer 7 Mai 2014 - 20:21
Et si un maire refuse d'ouvrir ses écoles le mercredi et le samedi...
avatar
The Goon
Érudit

Re: Communication en conseil des ministres : la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires à l'école primaire à la rentrée 2014

par The Goon le Mer 7 Mai 2014 - 20:50
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Et si un maire refuse d'ouvrir ses écoles le mercredi et le samedi...

c'est qu'il aura signifier au DASEN que sa commune reste aux 4 jours. Le DASEN de son côté aura informé la municipalité de l'emploi du temps à 4.5 jours qu'il lui impose. Comme le maire n'en aura que faire, le DASEN saisira le préfet. C'est à lui qu'incombe de faire respecter la loi. Mais si le maire ne bouge pas après un courrier ou deux, que fait-il ? Il l'assigne devant le tribunal administratif, au risque de se faire débouter, raison pour laquelle l'Etat avait arrêté la procédure contre un maire il y a plusieurs mois ? Ou il envoie les CRS ? Effet médiatique garanti.
C'est pour cette raison qu'un préfet avait dit en "off" à un des premiers maires récalcitrants (celui de Janvry peut-être) "on ne vous embêtera pas". Mais ça c'était avant que des milliers de communes commencent à ruer dans les brancards.
évolutions
Niveau 6

Re: Communication en conseil des ministres : la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires à l'école primaire à la rentrée 2014

par évolutions le Mer 7 Mai 2014 - 21:25
Ils nous ficheront la paix lorsqu'ils auront obtenu ce qu'ils désirent : la territorialisation et la privatisation de l'école. On peut essayer de décrypter les propos de M. Hollande sur BFM TV : «Qu'il y ait eu des difficultés d'application, j'en conviens, mais laissons à cette réforme la possibilité d'application et après nous en ferons l'évaluation», a souligné le chef de l'État. «Si dans deux ou trois ans, les retours ne sont pas ceux espérés, nous en ferons le bilan».
Le bilan sera :" c'est la "chie-en-lit". Alors ils refileront le bébé aux communes et aux écoles privées.
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: Communication en conseil des ministres : la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires à l'école primaire à la rentrée 2014

par coindeparadis le Sam 10 Mai 2014 - 11:38
Une vidéo qui a 1 an mais qui se montre très actuelle...
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum