Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
John
Médiateur

Mali : détournements, fraudes et surfacturations à l'université de Bamako.

par John le Jeu 8 Mai 2014 - 16:44
La gouvernance de nos universités et grandes écoles préoccupe les pouvoirs publics. La concertation nationale sur l’avenir de l’Enseignement supérieur en est du reste une parfaite illustration. Mais le rapport de vérification financière de l’Université de Bamako et de celle de Ségou, élaboré par le Bureau du vérificateur général, coupe le souffle à tout bon citoyen. Pour cause : le détournement, la fraude et la surfacturation ont atteint leur paroxysme.[...]

Selon les constatations auxquelles sont parvenues les missions de vérification, les 5,73 milliards que l’Etat a accordés à l’Université de Bamako de 2010 à 2012, au titre des heures supplémentaires, ont fait l’objet d’une gestion opaque. [...] Ainsi, le doyen d’une des facultés « a pu s’octroyer 56 heures supplémentaires par semaine pendant 36 semaines, soit 11 heures supplémentaires par jour. [...] L’autre hic, c’est que ces frais sont versés aux bénéficiaires sans prélèvement des impôts y afférents.

En foi du présent rapport, outre la mauvaise gestion des heures supplémentaires, les irrégularités décelées ont coûté aux contribuables maliens la bagatelle de 2,40 milliards de FCFA dont 533,83 millions au titre de la fraude (montants dû mais non perçu en raison notamment d’usage de faux, de détournement, de dépenses sans pièces justificatives, etc.). A titre d’exemple, [...] l’Université de Bamako a payé, pour les frais d’aménagement du jardin de la cour de la Faculté des sciences et techniques, le sac de ciment à 35.000Fcfa l’unité [env 50 Euros] [...]

Cependant, rapporte le rapport de vérification financière du Bureau du vérificateur général, ces fonds ont souffert de nombreuses irrégularités aussi bien dans le processus de contrôle interne, dans la collecte de recettes que dans l’exécution des dépenses. Les irrégularités décelées se chiffrent à 1,73 milliard, dont 1,72 milliard FCFA [env 2,6 M€] au titre de la fraude, soit plus de la moitié de la subvention accordée par l’Etat à l’Université pendant la période de revue.[...]

C’est aux autorités judiciaires et politiques du pays, qui ont affirmé vouloir lutter contre la délinquance financière et la corruption, qu’il revient de diligenter le traitement des cas dénoncés par le bureau du vérificateur général.

Oumar KONATE
http://www.maliweb.net/politique/corruption-lutte-contre-la/luniversite-bamako-sac-ciment-facture-35-000-f-cfa-286792.html

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum