Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Enzo17
Niveau 7

Nos lycéens français ne savent plus parler ... le français !

par Enzo17 le Sam 10 Mai 2014 - 9:30
Bon, c'est connu nos chers petits lycéens ne savent pas écrire correctement le français, des fautes de langue inimaginables.

Concernant, l'oral ça a déjà donné ceci:
Il y a deux mois, j'ai eu droit avec un élève: l'utilisage des mots permet de souligner le contraste entre ces deux atmosphères
Hier avec un autre élèves: "la réfutation", "l'excessibilité du personnage"

...


Dernière édition par Enzo17 le Sam 10 Mai 2014 - 9:43, édité 1 fois

_________________
"*Non jamais, plutôt crever, que laisser la vie me descendre...*"
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: Nos lycéens français ne savent plus parler ... le français !

par Thalia de G le Sam 10 Mai 2014 - 9:35

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
avatar
Enzo17
Niveau 7

Re: Nos lycéens français ne savent plus parler ... le français !

par Enzo17 le Sam 10 Mai 2014 - 9:42
je parlais pour l'oral ici et non l'écrit  Razz 

_________________
"*Non jamais, plutôt crever, que laisser la vie me descendre...*"
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: Nos lycéens français ne savent plus parler ... le français !

par Thalia de G le Sam 10 Mai 2014 - 9:51
Au temps pour moi. Nos profs de français ne savent plus lire  Embarassed Razz 

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
avatar
Ruthven
Monarque

Re: Nos lycéens français ne savent plus parler ... le français !

par Ruthven le Sam 10 Mai 2014 - 9:52
Qu'est-ce qui coince avec "la réfutation" ?
alpha75
Niveau 4

Re: Nos lycéens français ne savent plus parler ... le français !

par alpha75 le Sam 10 Mai 2014 - 9:53
Oui je ne comprends pas non plus...

_________________
Et si on mangeait les enfants ?
Et si on mangeait, les enfants ?
Une virgule, c'est gratuit et ça peut sauver des vies.
avatar
Blan6ine
Expert

Re: Nos lycéens français ne savent plus parler ... le français !

par Blan6ine le Sam 10 Mai 2014 - 9:55
Que cherches-tu à prouver, Enzo17?
avatar
Enzo17
Niveau 7

Re: Nos lycéens français ne savent plus parler ... le français !

par Enzo17 le Sam 10 Mai 2014 - 10:26
j'attendais dans le contexte: le refus

_________________
"*Non jamais, plutôt crever, que laisser la vie me descendre...*"
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: Nos lycéens français ne savent plus parler ... le français !

par Thalia de G le Sam 10 Mai 2014 - 10:37
Petite remarque : si toutes tes phrases commençaient par une majuscule, j'en serais fort aise et t'en saurais gré. Après tout, nous l'imposons aussi à nos élèves.

C'est juste le conseil d'une vieille routière et pas le début d'une polémique.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
avatar
Nom d'utilisateur
Niveau 10

Re: Nos lycéens français ne savent plus parler ... le français !

par Nom d'utilisateur le Sam 10 Mai 2014 - 11:01
@Enzo17 a écrit:l'utilisage des mots permet de souligner le contraste entre ces deux atmosphères
"la réfutation" [vs le refus attendu dans le contexte]
"l'excessibilité du personnage"

...

Trois nominalisations caractéristiques du style didactique : typiquement ce que l'on apprend à l'école. A des rythmes variés. "Utilisage" résultant d'un croisement avec "usage" peut aussi être un lapsus calami.
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: Nos lycéens français ne savent plus parler ... le français !

par Thalia de G le Sam 10 Mai 2014 - 11:06
@Nom d'utilisateur a écrit:
@Enzo17 a écrit:l'utilisage des mots permet de souligner le contraste entre ces deux atmosphères
"la réfutation" [vs le refus attendu dans le contexte]
"l'excessibilité du personnage"

...

Trois nominalisations caractéristiques du style didactique : typiquement ce que l'on apprend à l'école. A des rythmes variés. "Utilisage" résultant d'un croisement avec "usage" peut aussi être un lapsus calami.
Mais non, un lapsus linguae. Enzo17 m'a rappelé qu'il s'agissait d'oral  Very Happy 

PS : il est mignon, le petit Moïse de ton avatar.  Wink 

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
User17706
Enchanteur

Re: Nos lycéens français ne savent plus parler ... le français !

par User17706 le Sam 10 Mai 2014 - 12:19
J'applaudis à l'avatar moi aussi. Si ç'avait été un singe philosophe muni d'un crâne, d'ailleurs, je n'aurais pas hésité à me l'approprier. Mais effectivement c'est mignon cet effort pour causer compliqué. (Je suis en permanence témoin, dans ma discipline, de cette espèce de navigation à l'aveugle entre complexité inévitable et complication inutile, la répartition entre l'une et l'autre pouvant sembler extrêmement arbitraire aux élèves, non sans raison parfois.)

(( Réfutation, ça peut être favorisé par un usage (récent? source de confusion, selon moi) de «je réfute» dans le sens «je contredis» (on l'entend beaucoup et on le lit dans les journaux). Utilisage, je ne suis pas sûr que ça soit de la nominalisation didactique. Excessibilité, en revanche, c'est flagrant. ))

Je me souviens d'une classe de T.techno qui avait fait une fixette sur «de prime abord» qui me coulait des lèvres tout naturellement. (Nombreux sont ceux qui, le jour du bac, ont mis un point d'honneur à commencer ainsi leur copie... Very Happy ) Et d'une TL face à laquelle j'avais commis l'erreur de gloser par avance «ineffable» (mot inconnu) par «indicible» (que je supposais, à tort, connu et/ou intelligible). Bon, ça s'est bien terminé. Mais on a toujours de ces surprises-là.

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
Nom d'utilisateur
Niveau 10

Re: Nos lycéens français ne savent plus parler ... le français !

par Nom d'utilisateur le Sam 10 Mai 2014 - 12:43
Souvenir personnel, dont l'unique (et minuscule) intérêt ici ne réside que dans l'époque, c'est donc en contrepoint de l'adverbe "plus" dans "ne savent plus" :

Les années 80 ne faisaient que poindre, notre premier sujet de dissertation philosophique était "Qu'est-ce que la métaphysique ?" J'ai compris récemment que mes phrases emberlificotaillées à plaisir étaient une sorte de réplique inconsciente aux  to ontôs on, to on hê on, to ti ên einai et autres manières d'éplucher l'oignon qu'avaient les Grecs... Sauf que eux faisaient de véritables barbarismes.

Nous en avons parlé incidemment avec Бедный Йорик, de l'usage des noms - et donc des nominalisations - dans la pensée discursive.

---
Oui, on dirait des façon de parler comme on écrit. De l'écrit oralisé.
---
Ah, ce premier Moïse dont on nous a fait cadeau dans ce forum, il fait tant rêver...
User17706
Enchanteur

Re: Nos lycéens français ne savent plus parler ... le français !

par User17706 le Sam 10 Mai 2014 - 12:57
«Qu'est-ce que la métaphysique?» - en première dissertation? c'est un traitement de choc, ça. Smile
__

Oui, ce Moïse est extraordinairement émouvant.

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
Enzo17
Niveau 7

Re: Nos lycéens français ne savent plus parler ... le français !

par Enzo17 le Sam 10 Mai 2014 - 14:01
@Thalia de G a écrit:Petite remarque : si toutes tes phrases commençaient par une majuscule, j'en serais fort aise et t'en saurais gré. Après tout, nous l'imposons aussi à nos élèves.

C'est juste le conseil d'une vieille routière et pas le début d'une polémique.

Heureusement que tu le dis.

Je n'impose pas qu'une majuscule au début de phrase, si tu voyais ma bataille quotidienne concernant les noms propres, les titres d'ouvrages etc...

_________________
"*Non jamais, plutôt crever, que laisser la vie me descendre...*"
Contenu sponsorisé

Re: Nos lycéens français ne savent plus parler ... le français !

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum