Campus américains : harcèlement et agressions sexuelles restent un problème toujours présent.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Campus américains : harcèlement et agressions sexuelles restent un problème toujours présent.

Message par John le Sam 17 Mai 2014 - 1:36

Rarement des graffitis auront causé autant de polémiques que ceux découverts, mercredi 7 mai, dans les toilettes des filles de trois bâtiments du campus de la prestigieuse université américaine de Columbia, et celui, voisin, du college pour femmes de Barnard. Sous les inscriptions de “violeurs du campus” ou “responsables d’agressions sexuelles sur le campus”, des listes de jeunes étudiants à Columbia. Des listes similaires ont aussi été retrouvées sur des flyers. La direction du campus a promptement fait effacer les inscriptions, mais les responsables de cette dénonciation publique n’ont pas été identifiés. [...]

Si les médias et les journaux étudiants de Columbia, qui ont révélé l’affaire, ont plutôt condamné la méthode, cet épisode est la dernière manifestation d’un problème manifeste lié au traitement des victimes de viol dans l’établissement, et dans les facs américaines en général. 55 d’entre elles font actuellement l’objet de plaintes auprès du gouvernement américain de la part d’étudiants, accusées de ne pas respecter les consignes du ministère de l’Éducation des États-Unis qui demandait, en 2011, plus de sévérité pour punir le harcèlement et les agressions sexuelles. C’est le cas, depuis le mois d’avril, de Columbia et Barnard, après une plainte déposée par 23 étudiants.[...]

En réalité, Columbia et les autres facs américaines sont soupçonnées de préférer protéger leur réputation que leurs élèves. Les plaignants sont encouragés à ne pas ébruiter les affaires de viol. Pas sûr cependant que les évènements de ces dernières semaines leur fassent une très bonne publicité. En plus des graffiti et des plaintes en justice, une centaine de professeurs et employés de la faculté ont signé une lettre exprimant leur désarroi et demandant que soit crée un environnement où les élèves puissent se sentir en sécurité, en réformant en profondeur la politique l’université sur les questions d’agression sexuelle. Le mouvement No Red Tape a interpellé la direction de Columbia en barrant de scotch rouge des lieux symboliques du campus.[...]
http://www.lesinrocks.com/2014/05/16/actualite/les-campus-americains-mis-en-cause-traitement-victimes-viol-11504699/

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Campus américains : harcèlement et agressions sexuelles restent un problème toujours présent.

Message par John le Ven 23 Mai 2014 - 12:14

Viols en série sur les campus.
"Sur les campus universitaires, on estime qu'une étudiante sur cinq a été agressée sexuellement", a déclaré le président Barack Obama fin janvier, après plusieurs affaires de viols dans des universités américaines, y compris dans certaines des plus prestigieuses comme Columbia ou Yale. [...]

Le débat enfle outre-Atlantique sur ce que le Los Angeles Times considère comme une épidémie : "Aujourd'hui, il y a peu d'établissements dans le pays – petits ou grands, publics ou privés – qui ne soient en train de se tourmenter pour savoir comment traiter au mieux ce qui est désormais vu comme une épidémie d'agressions sexuelles". [...]

Vingt-trois étudiants de Columbia et de Barnard ont porté plainte contre leurs universités pour défaut de traitement de leurs plaintes pour viol.[...] Le New York Times cite une militante à ce propos : "Nous les avons touchés là où ça fait mal : leur réputation."

[...]les élèves accusés d'agression sont rarement punis. Dans le pire des cas, ils sont temporairement renvoyés, une sanction bien moins sévère qu'une éventuelle condamnation de justice. [...] Par ailleurs, la situation est préjudiciable pour les victimes qui se retrouvent sur le même campus que leurs violeurs après une expulsion temporaire. [...]

[...]L'étude dont ces chiffres sont issus montre qu'une large proportion des agressions les plus violentes sont commises par un petit groupe d'étudiants", souligne l'hebdomadaire américain. Le gouvernement a donc décidé d'agir et les responsables d'université aussi. Des membres de l'université Columbia ont signé une lettre qui soutient les plaintes des étudiants contre la politique de l'université révèle Bwog, un des journaux de l'université.[...]

Time rappelle que le gouvernement ne peut pas faire plus qu'enquêter comme il le fait en ce moment et que chaque université devra travailler sur sa façon de gérer les agressions. [...]
http://www.courrierinternational.com/revue-de-presse/2014/05/21/epidemie-de-viols-sur-les-campus

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Campus américains : harcèlement et agressions sexuelles restent un problème toujours présent.

Message par John le Ven 30 Mai 2014 - 2:57

Graduating students at Harvard University donned red tape on their caps and gowns during commencement exercises Thursday in Cambridge, Massachusetts, as a show of protest against the school's sexual assault policies.

In what was the latest in student activism around the issue, students were encouraged to place red duct tape on the tops of mortar boards during commencement by Our Harvard Can Do Better, an undergraduate student group advocating for better sexual violence policies.

The red tape represents a show of solidarity with survivors of sexual violence and with graduates who did the same during their commencement at Columbia and Brown universities. It was originally used by Columbia students in 1999 to protest the "red tape" bureaucracy survivors faced reporting assaults.

Harvard faced increased scrutiny during the 2013-14 academic year for alleged failures handling sexual violence on campus. It was also accused of discriminating against an accomplished professor who supported sexual assault survivors. These controversies became public as Harvard tried to move on from problems with a gender gap at the business school ahead of a $6.5 billion capital campaign.
http://www.huffingtonpost.com/2014/05/29/harvard-students-sexual-assault_n_5411614.html?&ncid=tweetlnkushpmg00000067

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Campus américains : harcèlement et agressions sexuelles restent un problème toujours présent.

Message par lumeeka le Ven 30 Mai 2014 - 10:21

Quand on connait la somme astronomique à payer pour étudier dans une Ivy League, je ne suis pas étonnée que ces universités ont tout intérêt à ne rien ébruiter.  humhum 

_________________
Animals are my friends... and I don't eat my friends. George Bernard Shaw
https://www.facebook.com/sansvoixpaca/
http://www.nonhumanrightsproject.org/about-us-2/
avatar
lumeeka
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Campus américains : harcèlement et agressions sexuelles restent un problème toujours présent.

Message par lumeeka le Jeu 26 Fév 2015 - 21:40

La dernière idée idee , le port d'arme des étudiantes...
http://www.nytimes.com/2015/02/19/us/in-bid-to-allow-guns-on-campus-weapons-are-linked-to-fighting-sexual-assault.html?_r=0

_________________
Animals are my friends... and I don't eat my friends. George Bernard Shaw
https://www.facebook.com/sansvoixpaca/
http://www.nonhumanrightsproject.org/about-us-2/
avatar
lumeeka
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum