Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
virgere
Neoprof expérimenté

Faire passer des oraux blancs pour l'EAF, 1ères S, ES, STMG : des conseils ?

par virgere le Dim 18 Mai 2014 - 9:36
Bonjour,

Dans ma cité scolaire, il n'y a qu'une prof de lettres au lycée. Et c'est son premier poste en lycée général.
Nous sommes 4 en collège.
Du coup, il nous est demandé de bien vouloir faire passer des oraux de bac blanc; seule, la collègue en aurait pour...
Sauf que concrètement, ça se passe comment ? Que peut-on demander, que peut-on attendre ?

Merci de vos éclairages Smile


Dernière édition par henriette le Dim 18 Mai 2014 - 11:27, édité 1 fois (Raison : titre précisé)
avatar
henriette
Médiateur

Re: Faire passer des oraux blancs pour l'EAF, 1ères S, ES, STMG : des conseils ?

par henriette le Dim 18 Mai 2014 - 11:26
Ben à ce stade de l'année, les élèves doivent avoir leur liste complète.
Le prof doit vous donner la liste de textes de chaque classe.
Il te faut réfléchir à la question que tu poseras (elle doit être écrite sur une feuille que tu donnes à l'élève au moment où tu lui indiques le texte sur lequel tu l'interroges) à chacun des candidats que tu interrogeras : son commentaire de texte aura pour objectif de répondre à ta question.
Ça, c'est pour la 1e partie de l'oral. (10 minutes)
Ensuite, tu passes à l'entretien (10 minutes) : tu amènes l'élève, par une discussion plus informelle (on évalue la capacité de l'élève à dialoguer, mobiliser rapidement ses connaissances, etc.) à mettre en lien le texte étudié avec les autres textes de la séquence, avec les documents complémentaires, ou avec l’œuvre entière s'il s'agit d'une OI.
Je te conseille de lire les consignes de l'oral de l'EAF, qui sont assez détaillées dans le BO : http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=57488

N.B. : La préparation des questions écrites à poser, pour quelqu'un qui n'a pas trop l'habitude, peut être assez longue. Et il faut avoir les OI en tête aussi (donc éventuellement les relire).
Et il faut être assez précis pour bien jongler entre le temps de préparation du candidat (30 minutes) et l'oral (2x10 minutes donc 20 minutes). Et aussi, comme un candidat prépare pendant que l’autre passe, penser donc ne pas donner le même sujet à ces deux-là, par exemple, si l'élève qui prépare se trouve dans la même pièce.
avatar
virgere
Neoprof expérimenté

Re: Faire passer des oraux blancs pour l'EAF, 1ères S, ES, STMG : des conseils ?

par virgere le Dim 18 Mai 2014 - 11:36
Merci pour tout, Henriette : la reformulation du post, le lien et la réponse à proprement parler Smile

_________________
2018, année de la loutre !
(je suis sûre qu'il existe une langue dans laquelle ça rime... Une récompense à qui trouve ! )
avatar
NLM76
Esprit éclairé

Re: Faire passer des oraux blancs pour l'EAF, 1ères S, ES, STMG : des conseils ?

par NLM76 le Lun 19 Mai 2014 - 21:57
Pour ma part, la préparation des questions va plus que très vite: elle prend 0 minute et 0 seconde: je demande "quel est l'intérêt de ce texte ?"
Ce qu'on peut demander, c'est:
-une intro digne de ce nom, avec, pour le moins, une situation du texte.
-une vraie lecture, expressive. Sinon c'est pas la peine.
-un commentaire qui ne soit pas une paraphrase.
-une expression française correcte.

Ça arrive moins d'une fois sur 10. Je dirais, après avoir interrogé quelques centaines d'élèves: une fois sur 30. Dans ce cas, au moins 18/20. Pour le reste, on se débrouille comme on peut pour noter l'innotable.

Ah, j'oubliais: l'entretien. Beaucoup d'enseignants préparent l'entretien en enseignant des concepts à la pelle. Pour ma part, je préfère que l'entretien porte sur la connaissance des textes, et je pose des questions comme "Vous avez lu telle œuvre. Alors, quel passage/personnage/texte... vous a semblé particulièrement intéressant ?"

_________________
Sites du grip et des gripiens :
http://instruire.fr
http://slecc.fr/GRIP.htm
http://doublecasquette3.eklablog.com/
http://pedagoj.eklablog.com/
www.lettresclassiques.fr
avatar
ysabel
Devin

Re: Faire passer des oraux blancs pour l'EAF, 1ères S, ES, STMG : des conseils ?

par ysabel le Lun 19 Mai 2014 - 23:02
@nlm76 a écrit:Pour ma part, la préparation des questions va plus que très vite: elle prend 0 minute et 0 seconde: je demande "quel est l'intérêt de ce texte ?"
Ce qu'on peut demander, c'est:
-une intro digne de ce nom, avec, pour le moins, une situation du texte.
-une vraie lecture, expressive. Sinon c'est pas la peine.
-un commentaire qui ne soit pas une paraphrase.
-une expression française correcte.

Ça arrive moins d'une fois sur 10. Je dirais, après avoir interrogé quelques centaines d'élèves: une fois sur 30. Dans ce cas, au moins 18/20. Pour le reste, on se débrouille comme on peut pour noter l'innotable.

Ah, j'oubliais: l'entretien. Beaucoup d'enseignants préparent l'entretien en enseignant des concepts à la pelle. Pour ma part, je préfère que l'entretien porte sur la connaissance des textes, et je pose des questions comme "Vous avez lu telle œuvre. Alors, quel passage/personnage/texte... vous a semblé particulièrement intéressant ?"

 alatienne 

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Faire passer des oraux blancs pour l'EAF, 1ères S, ES, STMG : des conseils ?

par User5899 le Lun 19 Mai 2014 - 23:05
@nlm76 a écrit:Pour ma part, la préparation des questions va plus que très vite: elle prend 0 minute et 0 seconde: je demande "quel est l'intérêt de ce texte ?"
Ce qu'on peut demander, c'est:
-une intro digne de ce nom, avec, pour le moins, une situation du texte.
-une vraie lecture, expressive. Sinon c'est pas la peine.
-un commentaire qui ne soit pas une paraphrase.
-une expression française correcte.

Ça arrive moins d'une fois sur 10. Je dirais, après avoir interrogé quelques centaines d'élèves: une fois sur 30. Dans ce cas, au moins 18/20. Pour le reste, on se débrouille comme on peut pour noter l'innotable.

Ah, j'oubliais: l'entretien. Beaucoup d'enseignants préparent l'entretien en enseignant des concepts à la pelle. Pour ma part, je préfère que l'entretien porte sur la connaissance des textes, et je pose des questions comme "Vous avez lu telle œuvre. Alors, quel passage/personnage/texte... vous a semblé particulièrement intéressant ?"
Voilà, 100% d'accord. Je fais passer des oraux sans poser de questions techniques, juste avec des contextes, des présentations personnelles de lecture, bref, de la littérature.
Un problème majeur me semble-t-il : des 1res parties qui tendent de plus en plus à durer moins de 4 minutes.
avatar
virgere
Neoprof expérimenté

Re: Faire passer des oraux blancs pour l'EAF, 1ères S, ES, STMG : des conseils ?

par virgere le Lun 19 Mai 2014 - 23:09
Je note...
Et vous leur précisez les attendus (intro avec situation par exemple) ?

_________________
2018, année de la loutre !
(je suis sûre qu'il existe une langue dans laquelle ça rime... Une récompense à qui trouve ! )
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Faire passer des oraux blancs pour l'EAF, 1ères S, ES, STMG : des conseils ?

par User5899 le Lun 19 Mai 2014 - 23:10
@virgere a écrit:Je note...
Et vous leur précisez les attendus (intro avec situation par exemple) ?
Oui, le 3/9, dans la présentation générale de l'année Smile
avatar
virgere
Neoprof expérimenté

Re: Faire passer des oraux blancs pour l'EAF, 1ères S, ES, STMG : des conseils ?

par virgere le Lun 19 Mai 2014 - 23:28
Very Happy

Nous allons avoir une réunion de concertation avec la collègue du lycée, nous verrons comment elle leur a présenté la chose !

Merci à tous de vos conseils Smile


_________________
2018, année de la loutre !
(je suis sûre qu'il existe une langue dans laquelle ça rime... Une récompense à qui trouve ! )
avatar
venus13
Niveau 9

Re: Faire passer des oraux blancs pour l'EAF, 1ères S, ES, STMG : des conseils ?

par venus13 le Mar 27 Mai 2014 - 8:45
Bonjour, j'ai aussi une question svp Smile

Je fais passer aussi des oraux blancs , on m'a fait passer quelques listes pour que je prépare des questions et stupeur, certaines n'ont pas de problématique et peu de textes complémentaires  :shock: c'est à dire l'objet d'étude est indiqué, par exemple "la poésie engagée" ou "le personnage de roman" + le titre de l'oeuvre intégrale lue et étudiée etc ...

indiquer une problématique sur la liste n'est-il pas obligatoire ? d'ailleurs , une problématique est-ce toujours une question ou peut-elle être un thème général comme "argumentation = l'homme de la cité" ou "poésie engagée" ?

quant aux textes complémentaires, y a-t-il un quotat ? doit-on les interroger forcément dessus en entretien ?

merci de votre aide Smile
avatar
trompettemarine
Grand sage

Re: Faire passer des oraux blancs pour l'EAF, 1ères S, ES, STMG : des conseils ?

par trompettemarine le Mar 27 Mai 2014 - 8:57
@venus13 a écrit:Bonjour, j'ai aussi une question svp Smile

Je fais passer aussi des oraux blancs , on m'a fait passer quelques listes pour que je prépare des questions et stupeur, certaines n'ont pas de problématique et peu de textes complémentaires  :shock: c'est à dire l'objet d'étude est indiqué, par exemple "la poésie engagée" ou "le personnage de roman" + le titre de l'oeuvre intégrale lue et étudiée etc ...

indiquer une problématique sur la liste n'est-il pas obligatoire ? d'ailleurs , une problématique est-ce toujours une question ou peut-elle être un thème général comme "argumentation = l'homme de la cité" ou "poésie engagée" ?

quant aux textes complémentaires, y a-t-il un quotat ? doit-on les interroger forcément dessus en entretien ?

merci de votre aide Smile

La problématique est obligatoire et elle doit être rédigée sous forme de question.
Certains collègues excédés certaines années font remonter à l'IPR (après, on peut peut-être régler cela entre nous de façon différente).
Les textes complémentaires appelés aussi lecture cursive dans les nouveaux programmes) constituent l'essentiel du support de l'entretien où l'on ne revient pas sur les lectures analytiques.
La dernière mouture du BO sur les compétences exigées est fort claire.
Tes collègues doivent apprendre aussi à lire les programmes...


http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=57488


BO a écrit:Épreuve orale obligatoire de français
Durée : 20 minutes
Préparation : 30 minutes
Coefficients :
- 2 en série L
- 2 en séries ES et S
- 2 en séries technologiques (hors STAV)
- 1 en séries « hôtellerie » et « techniques de la musique et de la danse »
I - Finalités
L'examen oral a pour but d'évaluer la capacité du candidat à mobiliser ses connaissances. Il doit lui permettre de manifester ses compétences de lecture, d'exprimer une sensibilité et une culture personnelles et de manifester sa maîtrise de l'expression orale ainsi que son aptitude à dialoguer avec l'examinateur.
II - Définition
Le déroulement de l'épreuve
L'examen oral se déroule en deux parties de chacune 10 minutes qui s'enchaînent et sont précédées d'un temps de préparation de 30 minutes. Le temps consacré à accueillir le candidat et à remplir la fiche d'évaluation est d'environ 10 minutes. Ainsi il n'est imputé ni sur le temps de préparation ni sur celui consacré à l'épreuve.
Chacune de ces deux parties est évaluée sur 10 points.
La première partie de l'épreuve
Dans la première partie de l'épreuve, le candidat rend compte de la lecture, partielle ou exhaustive selon le choix de l'examinateur, qu'il fait d'un texte choisi par celui-ci dans le descriptif des lectures et activités. Cette lecture est orientée par une question initiale à laquelle il doit répondre en partant de l'observation précise du texte, en menant une analyse simple et en opérant des choix afin de construire une démonstration. On n'attend donc de lui ni une étude exhaustive du texte ni la simple récitation d'une étude faite en classe.
Le choix de l'extrait
En aucun cas le candidat n'est interrogé, pendant cette partie de l'épreuve, sur les lectures cursives.
L'extrait est tiré d'un des groupements de textes ou d'une des œuvres intégrales étudiées en lecture analytique figurant sur le descriptif des lectures et activités.
Trois possibilités sont offertes à l'examinateur qui adapte ses attentes et son évaluation à la possibilité qu'il a retenue :
- interroger sur un texte ou un extrait de texte figurant dans l'un des groupements de textes ;
- interroger sur un extrait - ayant fait l'objet d'une explication en classe - tiré d'une des œuvres intégrales étudiées en lecture analytique ;
- interroger sur un extrait - n'ayant pas fait l'objet d'une explication en classe - tiré d'une des œuvres intégrales étudiées en lecture analytique.
La longueur de l'extrait
La longueur du texte ou de l'extrait à étudier ne peut être fixée dans l'absolu. Elle dépend en fait de la question posée et des éléments de réponse à rechercher dans le texte. On s'en tiendra donc à une limite inférieure (une demi-page, ou moins dans le cas d'une forme poétique brève, etc.) et à une limite supérieure (une page et demie, éventuellement deux pages pour un texte théâtral).
La question
Une question écrite amène le candidat à étudier, en lien avec l'objet d'étude ou les objets d'étude retenu(s), un aspect essentiel du texte. Elle est formulée avec clarté et évite toute utilisation abusive de termes techniques susceptibles de mettre le candidat en difficulté. Elle appelle une interprétation, fondée sur l'observation précise du texte.
L'exposé du candidat
Le candidat fait une lecture à haute voix de la totalité ou d'une partie du texte à étudier, avant son exposé ou au cours de son exposé, au choix de l'examinateur.
L'exposé est ordonné. Il prend constamment appui sur le texte proposé mais ne peut consister en un simple relevé. Il présente, de façon libre mais adaptée, les éléments d'une réponse organisée à la question posée.
L'examinateur n'intervient que de façon très exceptionnelle :
- pendant la durée de l'exposé, seulement si le propos du candidat tourne court ;
- à la fin de cet exposé, s'il juge indispensable de vérifier la compréhension littérale du texte par le candidat.
La deuxième partie de l'épreuve
La seconde partie de l'épreuve est un entretien, pendant lequel l'examinateur s'attache à conduire un dialogue permanent avec le candidat.
Les objectifs de l'entretien
L'examinateur ne se livre pas à un « corrigé » de la première partie de l'épreuve. Il veille à ne pas exiger du candidat la récitation pure et simple d'une question de cours. Il cherche au contraire :
- à ouvrir des perspectives ;
- à approfondir et à élargir la réflexion, en partant du texte qui vient d'être étudié pour aller vers :
. l'œuvre intégrale ou le groupement d'où ce texte a été extrait,
. l'une des lectures cursives proposées en relation avec le texte qui vient d'être étudié,
. l'objet d'étude ou les objets d'étude en relation avec le texte qui vient d'être étudié ;
- à évaluer les connaissances du candidat sur l'œuvre ou l'objet d'étude ;
- à apprécier l'intérêt du candidat pour les textes qu'il a étudiés ou abordés en lecture cursive ;
- à tirer parti des lectures et activités personnelles du candidat.
La conduite de l'entretien
En liaison avec l'objet ou les objets d'étude, l'examinateur cherche à évaluer un ensemble de connaissances et de compétences issu des lectures de l'année. Il ouvre le plus possible cet entretien aux lectures et aux activités personnelles du candidat, telles qu'elles sont mentionnées sur le descriptif.
Pour cette raison, l'examinateur s'appuie sur les propos du candidat et conduit un dialogue ouvert. Il évite les questions pointillistes.
III - Évaluation de l'épreuve orale
L'examinateur se donne pour principes, dans les appréciations qu'il porte :
- d'utiliser toute l'échelle de notation ;
- de valoriser les éléments de réussite plutôt que de pénaliser les carences ;
- de valoriser la culture personnelle manifestée à bon escient par le candidat.
Il importe, dans ce processus, de prendre en compte le caractère oral de l'épreuve. On proposera donc une évaluation dans les trois grands domaines que l'on peut alors considérer comme essentiels : l'expression, la réflexion, les connaissances.
Le tableau qui suit résume, pour chacune des deux parties de l'épreuve, les principales connaissances et compétences faisant l'objet de cette évaluation :




Exposé


Entretien

Expression et communication


Lecture correcte et expressive
Qualité de l'expression et niveau de langue orale
Qualités de communication et de conviction


Aptitude au dialogue
Qualité de l'expression et niveau de langue orale
Qualités de communication et de conviction

Réflexion et analyse


Compréhension littérale du texte
Prise en compte de la question
Réponse construite, argumentée et pertinente, au service d'une interprétation
Références précises au texte


Capacité à réagir avec pertinence aux questions posées pendant l'entretien
Qualité de l'argumentation
Capacité à mettre en relation et à élargir une réflexion

Connaissances


Savoirs linguistiques et littéraires
Connaissances culturelles en lien avec le texte


Savoirs littéraires sur les textes, l'œuvre, l'objet ou les objets d'étude
Connaissances sur le contexte culturel

IV - Documents
Les documents nécessaires
L'examinateur reçoit à l'avance les descriptifs des lectures et activités des candidats qu'il aura à évaluer.
Les photocopies des textes étudiés en lecture analytique ne figurant pas dans les manuels sont jointes aux descriptifs.
Pour l'épreuve, le candidat apporte :
- son exemplaire du descriptif des lectures et activités ;
- deux exemplaires du manuel en usage dans sa classe ;
- un jeu de photocopies des textes ne figurant pas dans le manuel, identique à celui qui a été adressé à l'examinateur ;
- deux exemplaires des œuvres intégrales étudiées.
Le jour de l'épreuve, l'examinateur apporte les descriptifs des lectures et activités qu'il a reçus ainsi que les textes photocopiés joints.
Les fiches d'évaluation individuelles des candidats ainsi que les bordereaux de notation sont remis aux examinateurs avant l'épreuve.
Tous les candidats scolaires présentent un « descriptif des lectures et activités ». En cas d'absence du descriptif, l'examinateur le mentionne au procès-verbal et procède tout de même à l'interrogation à partir d'un texte de son choix et après discussion avec le candidat sur le travail accompli et les lectures faites dans l'année.
Le descriptif
En vue de l'examen oral, le professeur rédige pour l'ensemble des élèves de sa classe un « descriptif des lectures et activités » réalisées pendant l'année.
Ce descriptif des lectures et activités peut s'élaborer progressivement, au cours de l'année, dans un travail concerté avec les élèves.
Il présente une série d'éléments apportant à l'examinateur les informations nécessaires sur le travail réalisé par le candidat pendant son année de première. Il précise de ce fait le titre et la problématique de chaque séquence ainsi que l'objet (ou les objets) d'étude qui sont abordé(s). Il indique également les textes (groupement ou œuvre intégrale) étudiés à l'intérieur de chaque séquence et la démarche retenue pour cette étude (lectures cursives ou analytiques, approches d'ensemble retenues pour l'étude des œuvres intégrales).
Il mentionne obligatoirement et clairement - afin de faciliter le travail des examinateurs - le manuel utilisé dans la classe, l'édition des œuvres intégrales et les références très précises des différents textes indiqués : édition, chapitre, page, début et fin de l'extrait. Il donne, le cas échéant, quelques indications sur les activités complémentaires - en particulier orales - proposées à la classe et sur le travail personnel de l'élève.
Le descriptif est signé par le professeur et visé par le chef d'établissement. Un exemplaire est remis à l'élève.
La mise en page - linéaire ou tabulaire - et la présentation de ces indications sont laissées à l'appréciation de chaque professeur ou de chaque équipe pédagogique. Dans tous les cas, on veillera à préserver la concision et la lisibilité de ce document.
Les candidats individuels ou les candidats issus des établissements scolaires hors contrat présentent l'épreuve dans les mêmes conditions que les candidats scolaires. Le « descriptif des lectures et activités » est alors constitué par le candidat lui-même en conformité avec les programmes de la classe de première.
La fiche d'évaluation
La question et les références du passage à étudier sont indiquées par écrit au candidat, au moyen d'une fiche qui lui est remise et qu'il signe avant de commencer sa préparation. Le modèle de fiche est porté en annexe.
Après la prestation du candidat, l'examinateur porte sur cette fiche pour chaque partie de l'épreuve ses appréciations ainsi que le nombre de points sur 10 attribué à la première partie et à la seconde partie. Il signe la fiche complétée. Seule la note globale sur 20 est reportée sur le bordereau de notation.
avatar
venus13
Niveau 9

Re: Faire passer des oraux blancs pour l'EAF, 1ères S, ES, STMG : des conseils ?

par venus13 le Mar 27 Mai 2014 - 14:25
merci trompette Smile c'est bien ce qu'il me semblait ... Rolling Eyes 
avatar
NLM76
Esprit éclairé

Re: Faire passer des oraux blancs pour l'EAF, 1ères S, ES, STMG : des conseils ?

par NLM76 le Dim 1 Juin 2014 - 17:30
Je fais partie de ces mauvais professeurs qui se contrefichent de la "problématique". La question que je me pose avec mes élèves en abordant un texte littéraire, c'est "Quel est l'intérêt de ce texte?"
Bon. Comme je suis obéissant, je l'indique en tête de mon descriptif, une fois pour toutes, de façon à être conforme au BO.

_________________
Sites du grip et des gripiens :
http://instruire.fr
http://slecc.fr/GRIP.htm
http://doublecasquette3.eklablog.com/
http://pedagoj.eklablog.com/
www.lettresclassiques.fr
avatar
virgere
Neoprof expérimenté

Re: Faire passer des oraux blancs pour l'EAF, 1ères S, ES, STMG : des conseils ?

par virgere le Lun 9 Juin 2014 - 11:46
Bonjour

Les oraux blancs sont demain.
J'ai préparé un document avec les textes sélectionnés et la question correspondante.
Je vous soumets ce document, si vous avez le courage d'y jeter un oeil, pour savoir si mes questions "vont" (clarté, respect de la forme de l'examen, difficulté,...)
Merci Smile


Dernière édition par virgere le Lun 9 Juin 2014 - 14:07, édité 1 fois (Raison : horrible faute corrigée)
avatar
NLM76
Esprit éclairé

Re: Faire passer des oraux blancs pour l'EAF, 1ères S, ES, STMG : des conseils ?

par NLM76 le Lun 9 Juin 2014 - 14:15
Voici mon avis, au demeurant fort criticable :

Comment Queneau revisite-t-il ici le thème du carpe diem ?
ok.


Comment s’articule la stratégie amoureuse de Ronsard dans ce poème ?
Pour ma part, je ne comprends pas la question.


En quoi la rencontre décrite est-elle originale ?
ok.


En quoi ce chapitre constitue-t-il le début d’un conte philosophique ?
Moui. J'eusse, élève, été tenté de répondre: parce que c'est le chapitre 1. Et puis ce qui nous intéresse ici c'est de savoir comment Voltaire s'y prend pour se moquer du monde, me semble-t-il.


Comment la guerre est-elle présentée au lecteur ?
Ok.



En quoi ce passage est-il la conclusion d’un conte philosophique ?
La même chose que sur l'ouverture. Je préfèrerais qqch comme "Pourquoi cette conclusion de conte philosophique est-elle particulièrement intéressante.



En quoi ce passage illustre-t-il le thème de l’absurde cher à Camus ?
NSP. N'ai pas ce passage en tête.





Peut-on considérer que le roman se termine bien ?
Pourquoi pas ? Mais cela pourra-t-il amener des remarques sur l'écriture ?




En quoi se passage est-il une parenthèse dans l’histoire ?
Voir ci-dessus.

_________________
Sites du grip et des gripiens :
http://instruire.fr
http://slecc.fr/GRIP.htm
http://doublecasquette3.eklablog.com/
http://pedagoj.eklablog.com/
www.lettresclassiques.fr
avatar
virgere
Neoprof expérimenté

Re: Faire passer des oraux blancs pour l'EAF, 1ères S, ES, STMG : des conseils ?

par virgere le Lun 9 Juin 2014 - 14:33
Merci pour ton retour.

Pour Ronsard, l'idée est que le poème est à la fois une déclaration amoureuse, et une louange de lui-même et de ses poèmes par lesquels il promet l'immortalité à Hélène. Les deux (déclaration et louange) formant une argumentation ayant pour but de convaincre Hélène de se laisser séduire.
Sinon, je veux bien une autre idée...

Pour les deux derniers extraits de Camus, je pense que les questions devraient amener des remarques sur l'écriture : le champ lexical, les modes et temps verbaux, la construction des passages.
Pour l'incipit de Candide, je voulais amener les élèves à montrer que c'est non seulement une "scène d'exposition", mais qu'on y trouve aussi des éléments du conte traditionnel et les bases de la réflexion philosophique (critique de Leibniz). Mais je vais réfléchir à une autre formulation.
Pareil pour la fin : à la fois des codes du conte, mais aussi l'inversion des relations Candide/ Panglos et la définition du bonheur. Mais je vais garder ta formulation.


Dernière édition par virgere le Lun 9 Juin 2014 - 14:45, édité 1 fois
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Faire passer des oraux blancs pour l'EAF, 1ères S, ES, STMG : des conseils ?

par User5899 le Lun 9 Juin 2014 - 14:37
J'ai bien réfléchi à la question de la problématique sur la liste, et je me suis dit que pour les OI, ça n'avait pas de sens. J'ai mis "Lecture d'Un roi sans divertissement", "lecture de Dom Juan", "lecture de Leçons", etc.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Faire passer des oraux blancs pour l'EAF, 1ères S, ES, STMG : des conseils ?

par User5899 le Lun 9 Juin 2014 - 14:38
@virgere a écrit:Merci pour ton retour.

Pour Ronsard, l'idée est que le poème est à la fois une déclaration amoureuse, et une louange de lui-même et de ses poèmes par lesquels il promet l'immortalité à Hélène. Les deux (déclaration et louange) formant une argumentation ayant pour but de convaincre Hélène de se laisser séduire.
Sinon, je veux bien une autre idée...

Pour les deux derniers extraits de Camus, je pense que les questions devraient amener des remarques sur l'écriture : le champ lexical, les modes et temps verbaux, la construction des passages.
Pour l'incipit de Candide, je voulais amener les élèves à montrer que c'est non seulement une "scène d'exposition", mais qu'on y trouve aussi des éléments du conte traditionnel et les bases de la réflexion philosophique (critique de Leibniz). Mais je vais réfléchir à une autre formulation.
Pareil pour la fin : à la fois des codes du contes, mais aussi l'inversion des relations Candide/ Panglos et la définition du bonheur. Mais je vais garder ta formulation.
Ce qui est ennuyeux, c'est qu'on risque de poser une question sur ce qu'on aurait dit soi-même en cours, mais qui n'a peut-être pas été vu. Il n'y a pas d'explication standard, je trouve.
avatar
retraitée
Vénérable

Re: Faire passer des oraux blancs pour l'EAF, 1ères S, ES, STMG : des conseils ?

par retraitée le Lun 9 Juin 2014 - 14:44
Pendant des décennies, comme lycéenne, puis comme professeur, je me suis passée des "problématiques" à propos des explications de textes.
Il ne me semble pas avoir mal étudié les dits textes avec mes professeurs ou mes élèves !
avatar
virgere
Neoprof expérimenté

Re: Faire passer des oraux blancs pour l'EAF, 1ères S, ES, STMG : des conseils ?

par virgere le Lun 9 Juin 2014 - 14:56
J'entends bien.
J'ai essayé de trouver des questions qui permettent (permettraient) de guider les élèves dans leur commentaire, pensant qu'une question trop ouverte est plus difficile à traiter qu'une question guidée. 

Du coup je suis fort embarrassée et trop peu inspirée. Des idées de questions pour Ronsard et l'incipit de Candide ?

(et pardon pour les fôtes, mon cerveau semble s'être mis en repos en ce jour férié)

_________________
2018, année de la loutre !
(je suis sûre qu'il existe une langue dans laquelle ça rime... Une récompense à qui trouve ! )
avatar
virgere
Neoprof expérimenté

Re: Faire passer des oraux blancs pour l'EAF, 1ères S, ES, STMG : des conseils ?

par virgere le Lun 9 Juin 2014 - 14:59
incipit : "Comment Voltaire ouvre-t-il son conte philosophique ?"
?

_________________
2018, année de la loutre !
(je suis sûre qu'il existe une langue dans laquelle ça rime... Une récompense à qui trouve ! )
avatar
Mehitabel
Doyen

Re: Faire passer des oraux blancs pour l'EAF, 1ères S, ES, STMG : des conseils ?

par Mehitabel le Lun 9 Juin 2014 - 15:03
Pour Candide: quels sont les éléments qui caractérisent ce début de conte?
avatar
virgere
Neoprof expérimenté

Re: Faire passer des oraux blancs pour l'EAF, 1ères S, ES, STMG : des conseils ?

par virgere le Lun 9 Juin 2014 - 15:05
Ronsard : "Quels procédés le poète met-il en oeuvre pour tenter de séduire Hélène ?"
"Quel est le but poursuivi par le poète ?"
 Je sens que ça ne va pas, mais je ne trouve pas...

_________________
2018, année de la loutre !
(je suis sûre qu'il existe une langue dans laquelle ça rime... Une récompense à qui trouve ! )
avatar
virgere
Neoprof expérimenté

Re: Faire passer des oraux blancs pour l'EAF, 1ères S, ES, STMG : des conseils ?

par virgere le Lun 9 Juin 2014 - 15:06
@Mehitabel a écrit:Pour Candide: quels sont les éléments qui caractérisent ce début de conte?
Ah ben oui, tout simplement ! En fait, c'était ça la question que je voulais poser ^^
Merci Smile
avatar
NLM76
Esprit éclairé

Re: Faire passer des oraux blancs pour l'EAF, 1ères S, ES, STMG : des conseils ?

par NLM76 le Lun 9 Juin 2014 - 15:11
Pour Ronsard, je proposerais dans ce cas : "Quelle est l'originalité de la stratégie de séduction développée dans ce sonnet?"

Pour Camus, je ne vois pas en quoi les remarques sur les champs lexicaux ou les modes et les temps verbaux pourraient être des remarques sur le style.

Pour Candide, je crains que "Quels sont les éléments...?" ou "Qu'est-ce qui caractérise..." n'amène logiquement une paraphrase. Je proposerais plutôt quelque chose comme "Pourquoi l'attaque en règle contre les épigones de Leibniz que constitue l'ouverture de Candide est-elle particulièrement cinglante?"

_________________
Sites du grip et des gripiens :
http://instruire.fr
http://slecc.fr/GRIP.htm
http://doublecasquette3.eklablog.com/
http://pedagoj.eklablog.com/
www.lettresclassiques.fr
Contenu sponsorisé

Re: Faire passer des oraux blancs pour l'EAF, 1ères S, ES, STMG : des conseils ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum