ROMAN- 1900 : Colette, Claudine à l'école, Problème de mathématiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

ROMAN- 1900 : Colette, Claudine à l'école, Problème de mathématiques

Message par Invité le Ven 17 Avr 2009 - 17:31

Je songe et je rage en copiant mes problèmes, d’une écriture échevelée ; Anaïs me guette en dessous et devine qu’il y a « quelque chose ». […] Je ne pense plus guère au problème à transcrire :

« … Un ouvrier plante des piquets pour faire une palissade. Il les enfonce à une distance telle les uns des autres que le seau de goudron dans lequel il trempe l’extrêmité inférieure jusqu’à une hauteur de 30 centimètres se trouve vide au bout de 3 heures. Etant donné que la quantité de goudron qui reste au piquet égale 10 centimètres cubes, que le seau est un cylindre de 0,15 mètre de rayon à la base et de 0,75 mètre de hauteur, plein aux trois quarts, que l’ouvrier trempe 40 piquets par heure et se repose 8 minutes environ dans le même temps, quel est le nombre de piquets et quelle est la surface de la propriété qui a la forme d’un carré parfait ? Dire également quel serait le nombre de piquets nécessaires si on les plantait distants de 10 centimètres de plus. Dire aussi le prix de revient de cette opération dans les deux cas, si les piquets valent 3 francs le cent et si l’ouvrier est payé 50 centimes de l’heure. »




Faudrait-il pas, aussi, dire si l’ouvrier est heureux en ménage ? Oh ! Quelle est l’imagination malsaine, le cerveau dépravé où germent ces problèmes révoltants dont on nous torture ? Je les exècre ! Et les ouvriers qui se coalisent pour compliquer la somme de travail dont ils sont capables, qui se divisent en deux escouades dont l’une dépense un tiers de force de plus que l’autre, tandis que l’autre, en revanche, travaille deux heures de plus ! Et le nombre d’aiguilles qu’une couturière use en vingt-cinq ans quand elle se sert d’aiguilles à cinquante centimes le paquet pendant onze ans, et d’aiguilles à soixante-quinze centimes pendant le reste du temps, mais que celles de soixante-quinze sont …et., etc. Et les locomotives qui compliquent diaboliquement leurs vitesses, leurs heures de départ et l’état de santé de leurs chauffeurs ! Odieuses suppositions, hypothèses invraisemblables, qui m’ont rendue réfractaires à l’arithmétique pour toute ma vie !


- Anaïs, passez au tableau. La grande perche se lève, et m’adresse en cachette une grimace de chat incommodé ; personne n’aime « passer au tableau » sous l’œil noir et guetteur de Mlle Sergent.


- Faites le problème.


Anaïs le « fait » et l’explique. J’en profite pour examiner l’institutrice tout à mon aise : ses yeux brillent, ses cheveux roux flamboient… Si, au moins, j’avais pu voir Aimée Lanthenay avant la classe ! Bon, le problème est fini. Anaïs respire et revient à sa place.


- Claudine, venez au tableau. Ecrivez les fractions :


3225/5712, 806/925, 14/56, 302/1052


(Mon Dieu ! préservez-moi des fractions divisibles par 7 et par 11, de même que celles par 5, par 9, et par 4 et 6, et par 1,127) et trouvez leur plus grand commun diviseur.


Voilà ce que je craignais. Je commence mélancoliquement ; je lâche quelques bêtises parce que je n’ai pas la tête à ce que je fais. Qu’elles sont vite réprimandées d’une geste sec de la main ou d’un froncement de sourcil les petites bourdes que je m’accorde ! Enfin je m’en tire et reviens à ma place, emportant un : « Pas de traits d’esprit ici, n’est-ce pas ? », parce qu’à son observation : « Vous oubliez d’abaisser les zéros », j’ai répondu : - Il faut toujours abaisser les zéros, ils le méritent.


Dernière édition par Camélionne le Sam 18 Avr 2009 - 10:04, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ROMAN- 1900 : Colette, Claudine à l'école, Problème de mathématiques

Message par Dinaaa le Ven 17 Avr 2009 - 17:55

Coup de coeur partagé !
avatar
Dinaaa
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: ROMAN- 1900 : Colette, Claudine à l'école, Problème de mathématiques

Message par ÂneMusicien le Ven 23 Aoû 2013 - 12:38

Bonjour,
Je suis un grand admirateur de l'écriture de Colette, et Claudine à l'école est un des mes livres de chevet.
C'est en cherchant la solution au problème cité que je suis tombé sur ce forum. Alors quelqu'un l'aurait-il complètement résolu? J'ai l'impression qu'il manque une donnée.

ÂneMusicien
Je viens de m'inscrire !


Revenir en haut Aller en bas

Re: ROMAN- 1900 : Colette, Claudine à l'école, Problème de mathématiques

Message par Blan6ine le Ven 23 Aoû 2013 - 12:46

Bienvenue parmi nous!

Quelle donnée manque-t-il selon toi?
Je ne vois pas par ailleurs l'utilité de nous faire savoir que le piquet est trempé sur 30cm (si ce n'est pour renforcer le réalisme de la description!): pourquoi cette donnée-là?
avatar
Blan6ine
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: ROMAN- 1900 : Colette, Claudine à l'école, Problème de mathématiques

Message par ÂneMusicien le Ven 23 Aoû 2013 - 13:10

Les 30 cm constituent effectivement une donnée inutile.
Une fois obtenu le nombre de piquets, je ne vois pas comment calculer les dimensions de la propriété sans aucune donnée de distance.

ÂneMusicien
Je viens de m'inscrire !


Revenir en haut Aller en bas

Re: ROMAN- 1900 : Colette, Claudine à l'école, Problème de mathématiques

Message par mathmax le Ven 23 Aoû 2013 - 13:11

Et bien, si l'ouvrier plante 40 piquets par heure, en 3 heures il doit en planter 120. Mais dans ce cas il n'aurait utilisé que 1200 cm^3 de goudron, donc le seau ne serait pas vide. Je dois me tromper quelque part !

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein
avatar
mathmax
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: ROMAN- 1900 : Colette, Claudine à l'école, Problème de mathématiques

Message par mathmax le Ven 23 Aoû 2013 - 13:13

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Les 30 cm constituent effectivement une donnée inutile.
Une fois obtenu le nombre de piquets, je ne vois pas comment calculer les dimensions de la propriété sans aucune donnée de distance.
Je ne vois pas non plus.

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein
avatar
mathmax
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: ROMAN- 1900 : Colette, Claudine à l'école, Problème de mathématiques

Message par Celadon le Ven 23 Aoû 2013 - 13:30

Le moins que l'on puisse dire c'est qu'aujourd'hui, elle est préservée, Claudine ! Rolling Eyes 
avatar
Celadon
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: ROMAN- 1900 : Colette, Claudine à l'école, Problème de mathématiques

Message par Blan6ine le Ven 23 Aoû 2013 - 13:31

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Les 30 cm constituent effectivement une donnée inutile.
Une fois obtenu le nombre de piquets, je ne vois pas comment calculer les dimensions de la propriété sans aucune donnée de distance.
Je ne vois pas non plus.
Ok, alors venez me sauver et dites-moi comment vous faites!
fleurs2 
avatar
Blan6ine
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: ROMAN- 1900 : Colette, Claudine à l'école, Problème de mathématiques

Message par ÂneMusicien le Ven 23 Aoû 2013 - 13:49

J'attends un peu pour voir si quelques esprits rationnels trouvent le truc. Sinon, j'en conclurai que la mémoire de Colette lui a fait défaut, ou bien qu'elle a inventé un problème bancal pour illustrer son propos...

ÂneMusicien
Je viens de m'inscrire !


Revenir en haut Aller en bas

Re: ROMAN- 1900 : Colette, Claudine à l'école, Problème de mathématiques

Message par dandelion le Ven 23 Aoû 2013 - 14:27

Moi j'ai juste pensé que Colette faisait de l'humour, les problèmes de mathématiques de la troisième république semblant souvent cocasses même sans ça.
avatar
dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: ROMAN- 1900 : Colette, Claudine à l'école, Problème de mathématiques

Message par Mama le Sam 7 Déc 2013 - 23:51

oui à lire c'est franchement drôle, et ce foisonnement de détails... Je n'y connais rien en maths mais je dirais qu'elle s'amuse, c'est évident au regard de la narration qui entoure le problème, non ?
avatar
Mama
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum