La FCPE ne veut plus de devoirs à la maison... au collège

Page 4 sur 11 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La FCPE ne veut plus de devoirs à la maison... au collège

Message par Zenxya le Sam 24 Mai 2014 - 20:13

Il y a une question que je me pose à propos de la FCPE . Il doit y avoir des salariés, ne serait-ce que pour la gestion des adhérents, mais son président et ses permanents sont-ils rémunérés par cette association ? En fait, pour être aussi actif, comme tout lobby qui se respecte, il faut du temps. Cela suppose une activité salarié qui laisse beaucoup de temps libre ou une grande liberté d'organisation ou d'être payé directement pour ne faire que cela. A moins de vivre d'amour et d'eau fraiche

Zenxya
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La FCPE ne veut plus de devoirs à la maison... au collège

Message par Thalia de G le Sam 24 Mai 2014 - 20:23

Reste à savoir si cette revendication est connue et partagée par tous les adhérents de la FCPE.

J'en doute. J'en connais qui nous aident par leurs valeurs positives de respect et de travail. Et je rejoins Henriette
@henriette a écrit:Ailleurs, je suis tombée par contre sur des gens merveilleux à la FCPE, qui travaillaient main dans la main avec les profs pour faire avancer le collège, pour mettre en place des projets, trouver des financements, etc. Donc surtout pas de généralisation je crois. C'est un peu comme pour les maires des petites communes : ils sont souvent en désaccord avec les directives nationales de leur propre parti (voir le débat sur la suppression de la taxe professionnelle...).
Un vieux fil : http://www.neoprofs.org/post?p=255878&mode=quote

N'allez pas croire que je suis tombée dans un angélisme béat. Je connais un peu la fcpe de l'intérieur, mon mari a été président de la fcpe du collège pendant 7 ans. Et j'en ai entendu des "Les profs, ils..." "Y a qu'à...". Un des très rares sujets de conflit de notre vie de couple, j'ai fini par lui demander de ne plus m'en parler.

Il me semble que nous devons rester nuancés, mais je crains que ces déclarations tonitruantes ne fasse le jeu de parents débordés pour des raisons xyz et surtout de ceux qui ne veulent surtout pas d'un enseignement qui donnerait à tous une chance réelle.

Relisez l'article http://www.20minutes.fr/societe/1383861-reforme-du-college-la-fcpe-ne-veut-plus-de-devoirs-a-la-maison, certains commentaires sont très intéressants.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La FCPE ne veut plus de devoirs à la maison... au collège

Message par Finrod le Sam 24 Mai 2014 - 20:36

C'est évident.

Quasiment toutes les personnes de la FCPE que j'ai rencontrées étaient en désaccord avec la ligne nationale.

La première que j'ai rencontrée a eu comme première phrase : "oui je sais au national, ils disent n'importe quoi"

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: La FCPE ne veut plus de devoirs à la maison... au collège

Message par V.Marchais le Sam 24 Mai 2014 - 20:41

Eh ben ça nous fait au moins un point commun...
Nous aussi, au national, y disent n'importe quoi.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: La FCPE ne veut plus de devoirs à la maison... au collège

Message par Daphné le Sam 24 Mai 2014 - 20:44

@Finrod a écrit:

C'est évident.

Quasiment toutes les personnes de la FCPE que j'ai rencontrées étaient en désaccord avec la ligne nationale.

La première que j'ai rencontrée a eu comme première phrase : "oui je sais au national, ils disent n'importe quoi"

C'est déjà pas mal qu'ils s'en rendent compte !
Ma question est : pourquoi restent-ils dans une association qui dit n'importe quoi ? Ça ça m'espaaaaaaaaante vraiment !

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: La FCPE ne veut plus de devoirs à la maison... au collège

Message par Finrod le Sam 24 Mai 2014 - 20:45

@V.Marchais a écrit:Eh ben ça nous fait au moins un point commun...
Nous aussi, au national, y disent n'importe quoi.

J'ai raté un épisode, je ne comprends pas.

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: La FCPE ne veut plus de devoirs à la maison... au collège

Message par V.Marchais le Sam 24 Mai 2014 - 20:48

l'Education Nationale...

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: La FCPE ne veut plus de devoirs à la maison... au collège

Message par Presse-purée le Lun 26 Mai 2014 - 15:48


_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La FCPE ne veut plus de devoirs à la maison... au collège

Message par Kapellmeister le Lun 26 Mai 2014 - 16:12

La FCPE veut, la FCPE veut ... Surtout, elle nous em*** !

Kapellmeister
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La FCPE ne veut plus de devoirs à la maison... au collège

Message par the educator le Mar 27 Mai 2014 - 15:35

Oui, oui, j'étais ironique, hein Wink ! D'ailleurs, si l'école est si traumatisante que cela, ils peuvent tout à fait garder leur merveille chez eux et lui apprendre mieux que nous à être citoyen. Quelque chose me dit pourtant que même s'ils en avaient la possibilité, ils refusaient...
Moi je suis pour l'instruction à la maison, mais l'état n'est pas prêt à me reverser ce qu'il dépenserait pour une instruction via l'EN.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La FCPE ne veut plus de devoirs à la maison... au collège

Message par Olympias le Mar 27 Mai 2014 - 16:17

@Kapellmeister a écrit:La FCPE veut, la FCPE veut ... Surtout, elle nous em*** !
 topela

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La FCPE ne veut plus de devoirs à la maison... au collège

Message par the educator le Mar 27 Mai 2014 - 17:03

Bon après, dans n'importe quel service, on est tributaire des usagers, hein. Faut déjà pas se plaindre que chez nous il n'y ait pas de service client... Parce que certes, on instruit, mais on instruit LEURS enfants. Je l'ai déjà dit ailleurs, mais moi en tant que parent, être soumis à la "liberté pédagogique" des collègues, et ne pas savoir si d'une année sur l'autre mes enfants ne "subiront" pas leurs journées, ça me pose problème. De même, l'instruction ok, pas à n'importe quel prix et dans n'importe quelles conditions. La FCPE est saoulante, mais notre incapacité à entendre des revendications autre que purement scolaire est inquiétante. L'école est aussi le lieu de vie ou les gamins passent le tiers de leur vie éveillée.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La FCPE ne veut plus de devoirs à la maison... au collège

Message par Lefteris le Mar 27 Mai 2014 - 18:08

@allan a écrit:C'est sans doute ce que veut la gauche...une société profondément inégalitaire.
Dans les familles aisées , on les inscrira dans les établissement où l'on connait encore le sens du mot "travail scolaire" et "efforts", tandis que pour les enfants du peuple, on dispensera un enseignement au rabais, un enseignement "discount" . De cette manière nos "élites" conserveront un pouvoir et une influence insolente sur le petit peuple...Mon dieu mais nos Hussards noirs de la République doivent se retourner dans leurs tombes.
C'est vraiment révoltant de lire des sottises pareilles. Bientôt, nous les mettrons devant un PC et un logiciel et nous serons réduits au silence.
Les savoirs seront dans une urne funéraire à laquelle plus personne n'aura accès....euh enfin , pas pour les gosses de familles aisées , pardon.. titanic titanic titanic 
on nous dira plus de devoirs à la maison , c'est violent!
on nous dira plus de latin c'est démodé !
on nous dira plus de grammaire , ce n'est pas sexy , ca n’intéressera pas les jeunes.
on nous dira plus d'histoire c'est du passé, ils sont tous morts!
on nous dira plus de philo c'est trop abstrait!et puis , ça développe un esprit critique bien trop dangereux pour nos élites, ça leur apprend à réfléchir ...
Cette FCPE est un fossoyeur de l'éducation nationale.
Je vais m’arrêter là,  mes chers collègues , car je sens que ma tension  furieux s’accélère...
C'est déjà ça dans beaucoup d'endroits, mais ils veulent le graver dans le marbre . Par idéologie malsaine , et aussi , ne l'oublions pas , par intérêt mesquin : ce sont des consommateurs , l'école est pour ces gens une garderie, ils poussent la morgue à vouloir qu'on organise des vacances, des voyages. Ils l'ont dit et écrit.
Ajoute qu'il faut aussi illusionner les victimes du système en leur faisant croire le plus longtemps possible qu'ils sont gagnants. Comment ? En les surnotant, en leur donnant des diplômes qui ne valent rien. Exemple tout proche de moi : un jeune que je connais, assez bon élève en primaire, a déménagé et s'est retrouvé en proche banlieue en 6ème. 16/20 de moyenne chaque trimestre , félicitations. Il fait un dossier pour entrer dans le privé à Paris, avec certains copains. Il est accepté, mais n'a pas le niveau de la classe, devient l'un des deux derniers, n'a la moyenne dans pratiquement aucune matière. N'ayant pas l'habitude en 6ème de faire les devoirs, il a fait un programme moins copieux (d'autant que la classe devait être bavarde et freiner les cours) , a moins de connaissances et ne peut encaisser le rythme de travail. On lui a donc menti , et à combien comme ça ?
Pendant qu'on nous bassine avec des méthodes abracadabrantes , avec des gadgets informatiques , avec des injonctions de triche sur les notes, avec des "projets", ça bosse dans certains établissements, tête dans le guidon, et ça continuera même si l'on interdit les devoirs maison. Le seul effet sera de creuser encore plus le ravin ...

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: La FCPE ne veut plus de devoirs à la maison... au collège

Message par Luigi_B le Mar 27 Mai 2014 - 18:31

@the educator a écrit:Moi je suis pour l'instruction à la maison, mais l'état n'est pas prêt à me reverser ce qu'il dépenserait pour une instruction via l'EN.
Ça s'appelle le chèque éducation et c'est ce que réclame une fondation ultralibérale, l'iFRAP.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: La FCPE ne veut plus de devoirs à la maison... au collège

Message par Infiniment le Mar 27 Mai 2014 - 18:41

@the educator a écrit:Bon après, dans n'importe quel service, on est tributaire des usagers, hein. Faut déjà pas se plaindre que chez nous il n'y ait pas de service client... Parce que certes, on instruit, mais on instruit LEURS enfants. Je l'ai déjà dit ailleurs, mais moi en tant que parent, être soumis à la "liberté pédagogique" des collègues, et ne pas savoir si d'une année sur l'autre mes enfants ne "subiront" pas leurs journées, ça me pose problème. De même, l'instruction ok, pas à n'importe quel prix et dans n'importe quelles conditions. La FCPE est saoulante, mais notre incapacité à entendre des revendications autre que purement scolaire est inquiétante. L'école est aussi le lieu de vie ou les gamins passent le tiers de leur vie éveillée.

 Shocked Shocked Shocked 

_________________
Ah ! la belle chose, que de savoir quelque chose !

Infiniment
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La FCPE ne veut plus de devoirs à la maison... au collège

Message par Dinosaura le Mar 27 Mai 2014 - 18:47

@Lefteris a écrit:
@allan a écrit:C'est sans doute ce que veut la gauche...une société profondément inégalitaire.
Dans les familles aisées , on les inscrira dans les établissement où l'on connait encore le sens du mot "travail scolaire" et "efforts", tandis que pour les enfants du peuple, on dispensera un enseignement au rabais, un enseignement "discount" . De cette manière nos "élites" conserveront un pouvoir et une influence insolente sur le petit peuple...Mon dieu mais nos Hussards noirs de la République doivent se retourner dans leurs tombes.
C'est vraiment révoltant de lire des sottises pareilles. Bientôt, nous les mettrons devant un PC et un logiciel et nous serons réduits au silence.
Les savoirs seront dans une urne funéraire à laquelle plus personne n'aura accès....euh enfin , pas pour les gosses de familles aisées , pardon.. titanic titanic titanic 
on nous dira plus de devoirs à la maison , c'est violent!
on nous dira plus de latin c'est démodé !
on nous dira plus de grammaire , ce n'est pas sexy , ca n’intéressera pas les jeunes.
on nous dira plus d'histoire c'est du passé, ils sont tous morts!
on nous dira plus de philo c'est trop abstrait!et puis , ça développe un esprit critique bien trop dangereux pour nos élites, ça leur apprend à réfléchir ...
Cette FCPE est un fossoyeur de l'éducation nationale.
Je vais m’arrêter là,  mes chers collègues , car je sens que ma tension  furieux s’accélère...
C'est déjà ça dans beaucoup d'endroits, mais ils veulent le graver dans le marbre . Par idéologie malsaine , et aussi , ne l'oublions pas , par intérêt mesquin : ce sont des consommateurs , l'école est pour ces gens une garderie, ils poussent la morgue à vouloir qu'on organise des vacances, des voyages. Ils l'ont dit et écrit.
Ajoute qu'il faut aussi illusionner les victimes du système en leur faisant croire le plus longtemps possible qu'ils sont gagnants. Comment ? En les surnotant, en leur donnant des diplômes qui ne valent rien. Exemple tout proche de moi : un jeune que je connais, assez bon élève en primaire, a déménagé et s'est retrouvé en proche banlieue en 6ème. 16/20 de moyenne chaque trimestre , félicitations. Il fait un dossier pour entrer dans le privé à Paris, avec certains copains. Il est accepté, mais n'a pas le niveau de la classe, devient l'un des deux derniers, n'a la moyenne dans pratiquement aucune matière. N'ayant pas l'habitude  en 6ème de faire les devoirs, il a fait un programme moins copieux (d'autant que la classe devait être bavarde et freiner les cours) , a moins de connaissances  et ne peut encaisser  le rythme de travail.  On lui a donc menti , et à combien comme ça ?
Pendant qu'on nous bassine avec des méthodes abracadabrantes , avec des gadgets informatiques , avec des injonctions de triche sur les notes, avec des "projets",  ça bosse dans certains établissements, tête dans le guidon, et ça continuera  même si l'on interdit les devoirs maison. Le seul effet sera de creuser encore plus le ravin ...

Ce que décrit Lefteris, c'est exactement comme ça que ça se passe dans mon établissement. Et c'est une des choses que je ne supporte plus (avec bien d'autres, malheureusement) dans mon métier. Je ne supporte plus participer à cette immense entreprise de duperie des élèves, en leur faisant croire qu'ils sont bons, en les rendant même parfois arrogants, alors qu'ils sont à peine moyens (= ne savent pas rédiger le moindre texte sans faire trois fautes par phrase, en étant un minimum cohérents...). Mais à l'école des fans où je suis, tous ceux qui ont 15 de moyenne géné (même si petites moyennes en français, maths, HG, langues) sont félicités, alors même que les notes sont déjà surévaluées par rapport à la moyenne nationale, les évaluations plus simples (du genre, donner droit à avoir la leçon de grammaire sous les yeux pour répondre aux questions, beaucoup de DM, etc....), et tout le monde sera content (CDE, élèves, parents consommateurs...). Mais au final, on envoie ces gamins au casse-pipe en leur donnant beaucoup d'illusions, et on vient aussi casser les profs qui jouent pas complètement le jeu du surnotage.

_________________
"Le plus esclave est celui qui ignore ses chaînes."

Dinosaura
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La FCPE ne veut plus de devoirs à la maison... au collège

Message par Presse-purée le Mar 27 Mai 2014 - 18:55

@the educator a écrit:Bon après, dans n'importe quel service, on est tributaire des usagers, hein. Faut déjà pas se plaindre que chez nous il n'y ait pas de service client... Parce que certes, on instruit, mais on instruit LEURS enfants. Je l'ai déjà dit ailleurs, mais moi en tant que parent, être soumis à la "liberté pédagogique" des collègues, et ne pas savoir si d'une année sur l'autre mes enfants ne "subiront" pas leurs journées, ça me pose problème. De même, l'instruction ok, pas à n'importe quel prix et dans n'importe quelles conditions. La FCPE est saoulante, mais notre incapacité à entendre des revendications autre que purement scolaire est inquiétante. L'école est aussi le lieu de vie ou les gamins passent le tiers de leur vie éveillée.

L'école n'est pas un "service" comme un service client. Elle est même très différente dans sa nature d'un service public comme La Poste. La transformer en service comme le souhaite la FCPE (voir la fameuse citation de Raoult sur les caissières), c'est la dénaturer complètement par rapport à ses objectifs.

cf Meirieu (dans le doc mis en ligne par PY il y a peu):

"Ce qui constitue l’école comme institution originale, c'est qu'elle n'est pas un simple service rendu aux familles, à destination de gardiennage ou de préparation à l'exercice d'un métier. L'école est le lieu où l'enfant est amené à rencontrer autre chose que ce qui existe dans sa sphère privée, l'exigence de vérité."

En gros, tu viens du privé, mais l'école n'est pas une entreprise privée. Elle ne fonctionne pas ainsi, et la faire fonctionner ainsi, c'est juste créer un marché, donc de l'inégalité entre riches et pauvres et en faire autre chose que "l'école".

Les professeurs sont censés être les vecteurs de cette exigence, mais on les avilit depuis des années au rang de gratte-papier, on leur dénie leur capacité d'avoir une pensée autonome sur leur métier, on les transforme en remplisseur de cases, de sous traitants du patronat local et j'en passe. Et le discours que tu tiens passe par cela.
La violence symbolique exercée à l'égard de la profession, par le salaire (bas) et le discours entretenu par certains potentats universitaires, médiatiques et syndicaux, qui ont besoin de congrès pour banbocher aux frais de la princesse et de se décharger sur les profs (ces simples exécutants) de l'énorme responsabilité qu'ils ont dans la gabegie actuelle, crée une perte énorme de confiance et d'espoir chez les "usagers" comme chez les profs. Il faudrait aussi voir ce point. Et encore une fois, ton discours participe de cela.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La FCPE ne veut plus de devoirs à la maison... au collège

Message par Lefteris le Mar 27 Mai 2014 - 19:33

@Dinosaura a écrit:


Ce que décrit Lefteris, c'est exactement comme ça que ça se passe dans mon établissement. Et c'est une des choses que je ne supporte plus (avec bien d'autres, malheureusement) dans mon métier. Je ne supporte plus participer à cette immense entreprise de duperie des élèves, en leur faisant croire qu'ils sont bons, en les rendant même parfois arrogants, alors qu'ils sont à peine moyens (= ne savent pas rédiger le moindre texte sans faire trois fautes par phrase, en étant un minimum cohérents...). Mais à l'école des fans où je suis, tous ceux qui ont 15 de moyenne géné (même si petites moyennes en français, maths, HG, langues) sont félicités, alors même que les notes sont déjà surévaluées par rapport à la moyenne nationale, les évaluations plus simples (du genre, donner droit à avoir la leçon de grammaire sous les yeux pour répondre aux questions, beaucoup de DM, etc....), et tout le monde sera content (CDE, élèves, parents consommateurs...). Mais au final, on envoie ces gamins au casse-pipe en leur donnant beaucoup d'illusions, et on vient aussi casser les profs qui jouent pas complètement le jeu du surnotage.
Oui, et nous le voyons clairement à Paris, où des élèves grâce à leurs moyennes  époustouflantes mais bidonnées qui ne valent rien réussissent à aller dans des établissements assez cotés, et s'écroulent. En attendant , beaucoup sont effectivement arrogants. Dans une de mes classes, on traîne, aucun travail, cours interrompu toutes les 15 secondes par du bruit, des insolences, tout est bâclé, ils sont infects. Si par miracle ils ont la sacro-sainte  "moyenne", sur un programme au rabais  ils exultent. Quand on les remet à leur place, ils ont vraiment la haine, disent qu'on les rabaisse, alors qu'on ne leur dit que la vérité, et onleur rappelle la situation dans laquelle ils se mettent eux-mêmes.

@Presse-purée a écrit:
En gros, tu viens du privé, mais l'école n'est pas une entreprise privée. Elle ne fonctionne pas ainsi, et la faire fonctionner ainsi, c'est juste créer un marché, donc de l'inégalité entre riches et pauvres et en faire autre chose que "l'école".

Les professeurs sont censés être les vecteurs de cette exigence, mais on les avilit depuis des années au rang de gratte-papier, on leur dénie leur capacité d'avoir une pensée autonome sur leur métier, on les transforme en remplisseur de cases, de sous traitants du patronat local et j'en passe. Et le discours que tu tiens passe par cela.
La violence symbolique exercée à l'égard de la profession, par le salaire (bas) et le discours entretenu par certains potentats universitaires, médiatiques et syndicaux, qui ont besoin de congrès pour banbocher aux frais de la princesse et de se décharger sur les profs (ces simples exécutants) de l'énorme responsabilité qu'ils ont dans la gabegie actuelle, crée une perte énorme de confiance et d'espoir chez les "usagers" comme chez les profs. Il faudrait aussi voir ce point. Et encore une fois, ton discours participe de cela.

Evidemment, ils sont les principaux responsables de la démotivation ambiante, de la morgue des élèves , imprégnés de "l'air du temps", et du défaut de recrutement. Ce qui va se passer dans moins d'une décennie est absolument terrible, et je ne parle pas que pour ma matière, dont j'assiste à la mort programmée , mais il sera difficile de trouver des enseignants dans des matières "utiles", car les facs se vident même dans les domaines littéraires , justement parce que ça mène à l'EN et à un métier que ces gens s'acharnent à dépouiller de tout intérêt.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: La FCPE ne veut plus de devoirs à la maison... au collège

Message par Paratge le Mar 27 Mai 2014 - 20:10

Les élèves ne sont pas des « usagers » !
Même si quand on les regarde on a l'impression qu'ils sont dans le bus ou le métro : fermeture éclair du manteau bien remontée, cartable bien fermé sur la table, écouteurs sur les oreilles.

À la différence des autres services publics, il ne s'agit pas de se laisser transporter, l'élève ne peut vraiment avancer dans l'École que s'il se bouge et s'enlève les doigts du c… !

Il est vrai que certains zaprenans ont l'impression inverse étant donné que la seule exigence qu'on a vis-à-vis d'eux est qu'ils restent assis la plupart du temps en classe !

Paratge
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: La FCPE ne veut plus de devoirs à la maison... au collège

Message par the educator le Mar 27 Mai 2014 - 20:10

presse purée a écrit:En gros, tu viens du privé, mais l'école n'est pas une entreprise privée. Elle ne fonctionne pas ainsi, et la faire fonctionner ainsi, c'est juste créer un marché, donc de l'inégalité entre riches et pauvres et en faire autre chose que "l'école".

Les professeurs sont censés être les vecteurs de cette exigence, mais on les avilit depuis des années au rang de gratte-papier, on leur dénie leur capacité d'avoir une pensée autonome sur leur métier, on les transforme en remplisseur de cases, de sous traitants du patronat local et j'en passe. Et le discours que tu tiens passe par cela.

D'abord, soyons clair, je ne cautionne pas du tout les derives autoritaires qui nous infantilisent. Au contraire, mais il faudrait que je developpe ailleurs.
Je trouve surprenant qu'une offre d'instruction censée être homogene produisent des resultats aussi variables. En terme de qualité de transmission, mais aussi en terme d'experience de vie au sens large.
De mon point de vue de parent, je ne suis pas contre la liberté pédagogique, et les différentes approches de l'instruction, mais j'aimerais pouvoir les mettre en concurrence, et choisir l'offre qui me parait la plus adaptée (dans cela, je ne remets même pas en cause les exigences finales, ni la mission d'institution.)

Lorsque je parle de service, je ne mets pas l’école sur le même plan que la poste, mais je pense tout de même que l'ambition et les objectifs de l’école sont des choix politiques. C'est pour moi au peuple de décider quelle école il souhaite avoir l'avenir de ses enfants. On est l'école d'une société, pas contre une société. On peut ne pas être d'accord avec les choix de cette société, c'est mon cas, mais du coup, cette affaire devient privée (et, oui, je suis partant dans mon cas de riche jeune, beau, et intelligent, pour le ticket education).

Pour moi ce sont deux plans différents: d'une part l'ambition de l'institution, choisie par la nation, le peuple. Puis une fois cette ambition fixée, soit on travaille tous de la meme maniere, soit on accepte d'etre mis en concurrence et de laisser le choix: pour faire lille-marseille, je prefere la berline allemande, meme si la twingo de ma femme m'amenera aussi (sans doute) a destination.

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La FCPE ne veut plus de devoirs à la maison... au collège

Message par Lefteris le Mar 27 Mai 2014 - 21:34

@Paratge a écrit:Les élèves ne sont pas des « usagers » !
Il est vrai que certains zaprenans ont l'impression inverse étant donné que la seule exigence qu'on a vis-à-vis d'eux est qu'ils restent assis la plupart du temps en classe !
La comparaison avec la RATP trouve ici ses limites : dans le bus ou le métro, on est rarement assis. Mais nos élèves, pas à une contradiction près , se lèvent en classe, mais se jettent sur les places assises (en sortie par exemple, la tehon  Embarassed ..., heureusement je n'y participe plus de près ou de loin), ils éjecteraient un cul-de-jatte de son siège pour se reposer de leurs intenses fatigues ...

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: La FCPE ne veut plus de devoirs à la maison... au collège

Message par dandelion le Mar 27 Mai 2014 - 22:12

@the educator a écrit:
presse purée a écrit:En gros, tu viens du privé, mais l'école n'est pas une entreprise privée. Elle ne fonctionne pas ainsi, et la faire fonctionner ainsi, c'est juste créer un marché, donc de l'inégalité entre riches et pauvres et en faire autre chose que "l'école".

Les professeurs sont censés être les vecteurs de cette exigence, mais on les avilit depuis des années au rang de gratte-papier, on leur dénie leur capacité d'avoir une pensée autonome sur leur métier, on les transforme en remplisseur de cases, de sous traitants du patronat local et j'en passe. Et le discours que tu tiens passe par cela.

D'abord, soyons clair, je ne cautionne pas du tout les derives autoritaires qui nous infantilisent. Au contraire, mais il faudrait que je developpe ailleurs.
Je trouve surprenant qu'une offre d'instruction censée être homogene produisent des resultats aussi variables. En terme de qualité de transmission, mais aussi en terme d'experience de vie au sens large.
De mon point de vue de parent, je ne suis pas contre la liberté pédagogique, et les différentes approches de l'instruction, mais j'aimerais pouvoir les mettre en concurrence, et choisir l'offre qui me parait la plus adaptée (dans cela, je ne remets même pas en cause les exigences finales, ni la mission d'institution.)

Lorsque je parle de service, je ne mets pas l’école sur le même plan que la poste, mais je pense tout de même que l'ambition et les objectifs de l’école sont des choix politiques. C'est pour moi au peuple de décider quelle école il souhaite avoir l'avenir de ses enfants. On est l'école d'une société, pas contre une société. On peut ne pas être d'accord avec les choix de cette société, c'est mon cas, mais du coup, cette affaire devient privée (et, oui, je suis partant dans mon cas de riche jeune, beau, et intelligent, pour le ticket education).

Pour moi ce sont deux plans différents: d'une part l'ambition de l'institution, choisie par la nation, le peuple. Puis une fois cette ambition fixée, soit on travaille tous de la meme maniere, soit on accepte d'etre mis en concurrence et de laisser le choix: pour faire lille-marseille, je prefere la berline allemande, meme si la twingo de ma femme m'amenera aussi (sans doute) a destination.
C'est avec ce genre de délires qu'on a des gens qui ne font plus vacciner leurs enfants au nom de la liberté individuelle. Alors soit tu vas vivre en autarcie sur une île, caveman style, soit tu acceptes les règles de la vie en société. En tant que fonctionnaire je suis au service de l'Etat, pas au service des parents d'élèves, et quand des parents ne s'assurent pas que leurs enfants fassent leurs devoirs, c'est de la négligence, et l'Etat n'en a pas grand chose à foutre du poil dans la main gros comme un baobab des parents.

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La FCPE ne veut plus de devoirs à la maison... au collège

Message par the educator le Mar 27 Mai 2014 - 22:27

En tant que fonctionnaire je suis au service de l'Etat, pas au service des parents d'élèves, et quand des parents ne s'assurent pas que leurs enfants fassent leurs devoirs, c'est de la négligence,
Je suis d'accord avec toi. Jusqu'au moment ou l'état décide de changer ça.

C'est avec ce genre de délires qu'on a des gens qui ne font plus vacciner leurs enfants au nom de la liberté individuelle.
Enfin oui et non. Je suis pour l'obligation d'instruction et je pense même que cette obligation ne devrait pas être transférable à l'institution. Je veux choisir qui me fait le vaccin, et pouvoir le prendre en gélule si ça a le même effet.

Pour les devoirs, je te rejoins, a partir du moment ou on rentre dans le système scolaire tel qu'il est actuellement, il faut en respecter les contraintes. Cela dit j'ai autour de moi de petits exemples de gamins qui poussent sans horaires, sans leçons et sans devoirs, et qui ne s'en portent pas trop mal (y compris "scolairement" puisque l'EN verifie leur niveau avec plus de rigueur que pour des élèves scolarisés). Un système d'instruction n'est pas forcement un systeme leçon devoirs terminés, bonsoir. Bon certes quand on fait de l'abattage de masse, à moyen réduit, on a assez peu le choix, mais je comprends que des parents aient ENVIE d'autre chose...

the educator
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La FCPE ne veut plus de devoirs à la maison... au collège

Message par Primura le Mar 27 Mai 2014 - 22:34

@the educator a écrit:Je suis pour l'obligation d'instruction et je pense même que cette obligation ne devrait pas être transférable à l'institution. Je veux choisir qui me fait le vaccin, et pouvoir le prendre en gélule si ça a le même effet.

Cela dit j'ai autour de moi de petits exemples de gamins qui poussent sans horaires, sans leçons et sans devoirs, et qui ne s'en portent pas trop mal (y compris "scolairement" puisque l'EN verifie leur niveau avec plus de rigueur que pour des élèves scolarisés).
Voilà, tu donnes toi même la réponse : une instruction est prodiguée par l'Institution, tu as le droit de ne pas passer par cette institution. A partir de là, où est le problème ?

Primura
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: La FCPE ne veut plus de devoirs à la maison... au collège

Message par PauvreYorick le Mar 27 Mai 2014 - 22:36

@the educator a écrit: Je trouve surprenant qu'une offre d'instruction censée être homogene produisent des resultats aussi variables. En terme de qualité de transmission, mais aussi en terme d'experience de vie au sens large.
De mon point de vue de parent, je ne suis pas contre la liberté pédagogique, et les différentes approches de l'instruction, mais j'aimerais pouvoir les mettre en concurrence, et choisir l'offre qui me parait la plus adaptée (dans cela, je ne remets même pas en cause les exigences finales, ni la mission d'institution.)
Je redis autrement quelque chose que d'autres ont dit : ce n'est pas une « offre », justement, il n'y a aucun point de comparaison avec une « offre ». Pas davantage que l'armée française n'est une « offre de défense du territoire ».

@the educator a écrit: C'est pour moi au peuple de décider quelle école il souhaite avoir l'avenir de ses enfants. On est l'école d'une société, pas contre une société. On peut ne pas être d'accord avec les choix de cette société, c'est mon cas, mais du coup, cette affaire devient privée (et, oui, je suis partant dans mon cas de riche jeune, beau, et intelligent, pour le ticket education).

Pour moi ce sont deux plans différents: d'une part l'ambition de l'institution, choisie par la nation, le peuple. Puis une fois cette ambition fixée, soit on travaille tous de la meme maniere, soit on accepte d'etre mis en concurrence et de laisser le choix: pour faire lille-marseille, je prefere la berline allemande, meme si la twingo de ma femme m'amenera aussi (sans doute) a destination.
Ce qui est certain, c'est que « le peuple » ne sait plus exactement où il en est, au sens où l'histoire du dernier siècle met en concurrence plusieurs modèles de l'éducation nationale ou de l'instruction publique, ce dont précisément ton discours témoigne à sa façon. On ne peut pas prendre acte sélectivement de certains aspects des tendances contradictoires qui façonnent le beau brouhaha des discours sur l'école à l'échelle du dernier demi-siècle pour les ériger brutalement en « volonté du peuple » ou en « ambition de l'institution ». Que, certes, nos institutions soient travaillées de l'intérieur par des forces qui aspirent à leur transformation et par exemple à la transformation de l'éducation nationale en « offre » ou en « service », sous l'influence de représentations en provenance du secteur marchand, c'est une chose ; que cela constitue à présent leur sens en est une autre.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.

PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: La FCPE ne veut plus de devoirs à la maison... au collège

Message par egomet le Mar 27 Mai 2014 - 22:42

@Luigi_B a écrit:
@the educator a écrit:Moi je suis pour l'instruction à la maison, mais l'état n'est pas prêt à me reverser ce qu'il dépenserait pour une instruction via l'EN.
Ça s'appelle le chèque éducation et c'est ce que réclame une fondation ultralibérale, l'iFRAP.

Et alors? C'est une idée intéressante tout de même.
A moins d'avoir peur de la liberté.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 11 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum