Mijoux (Ain) : mise en demeure de scolariser ses enfants, une famille obtient gain de cause au tribunal contre l'administration.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mijoux (Ain) : mise en demeure de scolariser ses enfants, une famille obtient gain de cause au tribunal contre l'administration.

Message par John le Dim 25 Mai 2014, 11:53

A Mijoux, dans l'Ain, une famille se bat pour son droit à éduquer ses enfants comme elle le souhaite, c'est à dire, entre autre, à pourvoir leur faire classe elle même et à la maison.

La famille Rodriguez- Martin a obtenu gain de cause dans ce combat pour l'apprentissage informel: le tribunal administratif de Lyon a annulé la mise en demeure de scolariser leurs deux enfants.

Les parents avaient été poursuivis devant le tribunal correctionnel pour avoir refusé que leur enfants soient interrogés par un inspecteur de l'éducation nationale.
http://rhone-alpes.france3.fr/2014/05/24/ain-la-justice-reconnait-l-ecole-la-maison-484221.html

Je trouve l'article et le titre très orientés :/

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mijoux (Ain) : mise en demeure de scolariser ses enfants, une famille obtient gain de cause au tribunal contre l'administration.

Message par Luigi_B le Dim 25 Mai 2014, 13:02

"La justice reconnaît l'école à la maison" (sic).

Il serait temps puisque c'est dans la loi depuis un petit moment...  Laughing 

Loi du 28 mars 1882 sur l’enseignement primaire obligatoire
[...]
Art. 4.- L'instruction primaire est obligatoire pour les enfants des deux sexes âgés de six ans révolus à treize ans révolus ; elle peut être donnée soit dans les établissements d'instruction primaire ou secondaire, soit dans les écoles publiques ou libres, soit dans les familles, par le père de famille lui-même ou par toute personne qu'il aura choisie.

Le problème visiblement ici, c'est le refus du contrôle de l'accès des enfants à une source d'instruction : http://eduscol.education.fr/cid46688/controle-de-l-obligation-scolaire.html

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mijoux (Ain) : mise en demeure de scolariser ses enfants, une famille obtient gain de cause au tribunal contre l'administration.

Message par Ajupouet le Dim 25 Mai 2014, 19:11

Effectivement, l'instruction en famille est un droit.
Comme vous l'aurez remarqué, cette famille a gagné en justice. C'est donc, évidemment, qu'ils ne refusent pas la vérification de l'instruction de leurs enfants, contrairement à ce qui est dit.
Ce qu'ils refusent, et ce qui est leur droit, ce sont les TESTS.
Les contrôles ont pour but de vérifier que l'enfant est instruit, ni plus ni moins. Nulle part il est inscrit dans la loi que les inspecteurs ont le droit de soumettre nos enfants à des tests, enfant seuls avec un inspecteur, hors de chez eux, sur un niveau scolaire théorique.
Et pourtant c'est souvent ce qu'on nous impose à grand renfort d'intimidation, de menaces de re-scolarisation et de procès si l'on persiste à refuser.
L'instruction à domicile apporte une grande liberté dans la façon d'instruire son enfant. Pas de programme établi, pas d'âge obligatoire pour faire ci ou ça. Mais les enfants sont pourtant testés , en fonction de leur âge et de la classe dans laquelle il devraient être ( soyons honnête, cela dépend beaucoup des inspecteurs et des régions, et il y a quand même pas mal d'endroit où les tests se passent très bien)

Voilà les tests pour ma fille de 12 ans:
20 min de préparation d'un sujet+ 20 min d'examen avec un professeur
Maths
Histoire Géo
Français
1 Langue vivante
Et inspectrice en chef pour clôturer le tout

En langues, le test s'est transformé en 40 min de discussion informelle tout en espagnol, ce qui a permis à la prof de vérifier que ma gamine apprend l'espagnol,comment elle l'apprend,  qu'elle est sociable, et qu'elle parle. Ceci était intéressant, enrichissant, et respectueux de notre façon de fonctionner, je l'en remercie. Nous sommes repartis avec de bons conseils, vraiment, que du positif.

Pour les autres matières, pas un des enseignants n'a regardé le travail écrit de ma fille, n'a lu une de ses rédactions, n'a regardé un de ses travaux en histoire géo, ou regardé ses exos de maths.
Tout ce qu'ils voulaient, c'était vérifier, comme en classe, son niveau et le comparer aux élèves de son âge. Ce que l'on fait à la maison, comment on le fait, n'avait aucun intérêt à leurs yeux.

Comment voulez vous expliquer à la prof de maths que là, ma fille était passionnée par un mooc niveau universitaire d'astrophysique d'une université américaine, et que son test sur les puissances de 10 est totalement à côté de la plaque?
Qu'en histoire, c'était un cours sur l'Egypte antique qui avait sa préférence, et que la seconde guerre mondiale, elle l'avait vue et revue pour décrocher son brevet l'année précédente et que donc son évaluation avait peu de sens?
Impossible. Finis tes exos, je corrige tes fautes et on en parle plus.
Je suis passée pour une mère folle, car je refusais que ma fille reste seule. Bon sang, 4x 40min de tests sur des sujets non préparés dans un lieu inconnu dans 4 matières différentes, sur les programmes scolaires que vous ne suivez pas, vous trouvez ça respectueux?

Au final, l'inspectrice en chef nous a elle écouté , et également conseillé, sur les points faibles de notre enseignement ( ajouter plus d'économie, actualités, relations internationales...).
Ma fille étant en avance, personne ne songerait à nous embêter sérieusement.
Mais je constate que personne ne prend en compte la spécificité de notre enseignement,malgré ma demande et je sais que si mon enfant était " en retard " par rapport au programme nous serions dans la même situation que cette famille.

Je suis bien contente qu'ils aient gagné, et irai moi aussi en justice si on ne respecte pas plus mes droits lors du prochain contrôle.

_________________
Enfants, adolescents, adultes : il n'est jamais trop tard pour restaurer son geste d'écriture.
www.sos-ecriture.fr   - Facebook

Ajupouet
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mijoux (Ain) : mise en demeure de scolariser ses enfants, une famille obtient gain de cause au tribunal contre l'administration.

Message par John le Dim 25 Mai 2014, 19:17

sur les programmes scolaires que vous ne suivez pas
Ben oui mais bon, justement, c'est aussi le problème...

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mijoux (Ain) : mise en demeure de scolariser ses enfants, une famille obtient gain de cause au tribunal contre l'administration.

Message par Reine Margot le Dim 25 Mai 2014, 19:18

mais en dehors des tests, comment vérifier que l'enfant a bien acquis les connaissances requises à son âge et dont il aura besoin pour un futur diplôme? Cela suppose bien que les programmes restent une référence, non?

A un moment il faut quand même bien, avec les examens notamment, reconnaître une norme commune minimale...le jour où un enfant instruit à la maison voudra avoir le bac, un BTS ou autre chose, le correcteur n'ira pas chercher s'il a fait des tas de choses intéressantes à la maison...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mijoux (Ain) : mise en demeure de scolariser ses enfants, une famille obtient gain de cause au tribunal contre l'administration.

Message par Gryphe le Dim 25 Mai 2014, 19:27

@Ajupouet a écrit:Voilà les tests pour ma fille de 12 ans

Comment voulez vous expliquer à la prof de maths que là, ma fille était passionnée par un mooc niveau universitaire d'astrophysique d'une université américaine, et que son test sur les puissances de 10 est totalement à côté de la plaque?
Qu'en histoire, c'était un cours sur l'Egypte antique qui avait sa préférence, et que la seconde guerre mondiale, elle l'avait vue et revue pour décrocher son brevet l'année précédente
Ta fille a 4-5 ans d'avance ?  Shocked 
C'est sûr que ça ne doit pas être très évident de trouver chaussure à son pied d'un point de vue scolaire.  Smile

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mijoux (Ain) : mise en demeure de scolariser ses enfants, une famille obtient gain de cause au tribunal contre l'administration.

Message par Hélips le Dim 25 Mai 2014, 19:34

@Ajupouet a écrit:
Tout ce qu'ils voulaient, c'était vérifier, comme en classe, son niveau et le comparer aux élèves de son âge.


mais c'est leur mission !

@Ajupouet a écrit:
Comment voulez vous expliquer à la prof de maths que là, ma fille était passionnée par un mooc niveau universitaire d'astrophysique d'une université américaine, et que son test sur les puissances de 10 est totalement à côté de la plaque?

Ben, si elle s’intéresse à l'astrophysique à niveau universitaire, je ne vois pas comment un pauvre test sur des puissances de 10 a pu lui poser problème  heu 

Hélips
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mijoux (Ain) : mise en demeure de scolariser ses enfants, une famille obtient gain de cause au tribunal contre l'administration.

Message par Ajupouet le Dim 25 Mai 2014, 19:46

Helips, non. Leur mission n'est absolument pas de vérifier si le niveau de l'enfant est conforme aux programmes que suivent les enfants scolarisés, tu fais là une grave erreur.
Seule obligation pour l'instruction en famille : que l'enfant maîtrise ce foutu socle de compétences à l'âge de 16 ans. La progression, les moyens mis en œuvre sont libres.

Évidemment, le test sur les puissances de 10 était sans aucune difficulté pour ma fille. Tout le test de maths était en gros 4 niveaux en dessous de ce qu'elle apprend.
En plus, elle a le brevet, avec une jolie attestation de maîtrise du socle. À quoi riment les tests? Comment comptent-ils prouver qu'elle progresse et qu'on l'instruit?
C'est du n'importe quoi. On se base sur un élève théorique, pas sur l'enfant présent.

_________________
Enfants, adolescents, adultes : il n'est jamais trop tard pour restaurer son geste d'écriture.
www.sos-ecriture.fr   - Facebook

Ajupouet
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mijoux (Ain) : mise en demeure de scolariser ses enfants, une famille obtient gain de cause au tribunal contre l'administration.

Message par neomath le Dim 25 Mai 2014, 19:51

@Ajupouet a écrit:
Je suis passée pour une mère folle, car je refusais que ma fille reste seule. Bon sang, 4x 40min de tests sur des sujets non préparés dans un lieu inconnu dans 4 matières différentes, sur les programmes scolaires que vous ne suivez pas, vous trouvez ça respectueux?

Oui il me paraît parfaitement sain et normal qu'un enfant de 12 ans puisse supporter de rester trois heures sans voir sa mère.

_________________
“L'ignorance et la bêtise sont des facteurs considérables de l'Histoire.”
  Raymond Aron

neomath
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mijoux (Ain) : mise en demeure de scolariser ses enfants, une famille obtient gain de cause au tribunal contre l'administration.

Message par Ajupouet le Dim 25 Mai 2014, 20:09

Là n'est pas la question. Elle est aux USA pour encore deux mois, et à déjà passé le brevet. Évidemment, elle se débrouille seule et n'a pas du tout besoin de maman. C'est une ado dans toute sa splendeur, à vrai dire  Rolling Eyes 
Mais on parle de vérification de l'instruction en famille, pas de test de niveau. Et j'estime que ce n'est pas à elle de justifier, par exemple,  que cette année on a axé notre enseignement exclusivement sur l'oral en espagnol, et qu'une fois la compréhension orale/lecture bien en place nous attaquerons l'expression écrite.  Les tests écrits n'ont aucun sens, puisque je ne l'ai jamais fait écrire en espagnol.
Bilan, après 2 ans d'espagnol, excellent niveau a2+ dixit l'inspection. Mais si on l'avait testé à l'écrit, le résultat aurait été évidemment tout autre.
L'année prochaine, l'inspectrice nous a promis qu'on vérifierait ses capacités d'expression écrite, ce qui colle à notre méthode d'enseignement, et permet de voir des progrès. Pas d'objection de ma ma part à ce test écrit, même sans moi, puisque tout est respectueux de notre enseignement et fait en concertation.

Vous penseriez quoi, si on évaluait le niveau de vos élèves sur un programme différent du votre, tant en ce qui concerne le contenu que le niveau? J'estime que si on me demandait de rescolariser ma fille, ce serait à cause de mon incompétence, pas sa faute à elle. C'est mon instruction que l'on juge ( ce qui est normal ) et ses progrès que l'on doit vérifier .


Dernière édition par Ajupouet le Dim 25 Mai 2014, 20:28, édité 1 fois

_________________
Enfants, adolescents, adultes : il n'est jamais trop tard pour restaurer son geste d'écriture.
www.sos-ecriture.fr   - Facebook

Ajupouet
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mijoux (Ain) : mise en demeure de scolariser ses enfants, une famille obtient gain de cause au tribunal contre l'administration.

Message par histoireeternelle59 le Dim 25 Mai 2014, 20:24

L'un des problèmes réside dans le fait que la scolarisation est basée sur une avancée commune des élèves. Ils apprennent la même chose, en même temps, sans qu'on se soucie de leurs centres d'intérêt et sans qu'on se soucie de savoir s'ils sont suffisamment matures pour recevoir l'enseignement qu'on leur impose.
L'IEF fonctionne différemment = l'enseignement est adapté à l'enfant, totalement personnalisé. Au bout du compte les apprentissages sont les mêmes (et j'ai même envie de m'avancer en disant que les IEF sont bien plus cultivés que bon nombre d'élèves scolarisés).
Bref, à la fin de la scolarité obligatoire, les connaissances de base sont atteintes, mais ce qui pose problème c'est l'évaluation en intermédiaire, qui ne colle pas du tout avec la pédagogie déployée en IEF. Un peu comme si vous aviez appris à conduire une voiture mais que le jour de l'examen on vous demande de conduire une moto. Et pourtant le but est le même, savoir s'insérer et conduire sans danger, pour soi et pour les autres.

histoireeternelle59
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum