HDA = Histoire D'Abrutir...

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: HDA = Histoire D'Abrutir...

Message par User5899 le Dim 25 Mai 2014 - 23:38

@Thalia de G a écrit:Bon, moi ce que j'en dis. Je considère que la littérature est un art, et de facto, je pratique l'histoire des arts. Je crois que si les élèves ont reçu l'enseignement auquel ils ont droit, celai leur permet d'acquérir distance et sens critique.
Je reconnais que les miracles ne sont forcément toujours possibles : je suis d'une famille modeste et la musique dite classique...  Sad 
L'histoire des arts, si elle répondait à ses ambitions devrait permettre ce miracle...
C'est le cours de musique de mon lycée qui m'a ouvert à cet art.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: HDA = Histoire D'Abrutir...

Message par Jane le Lun 26 Mai 2014 - 6:43

@Thalia de G a écrit:@ Jane C'est une pratique totalement conforme aux IO, et j'admire que vous puissiez la mettre en œuvre.
Réserve de ma part : n'est-ce pas une entrave à la liberté pédagogique ?

Dans la mesure où nous choisissons nous-même les oeuvres d'un commun accord, je ne vois pas en quoi cela pourrait constituer une entrave. De toute façon, la liberté pédagogique est déjà bien entravée par les programmes... autant donc piocher dans les programmes pour ne pas s'aliéner encore plus.

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: HDA = Histoire D'Abrutir...

Message par Elyas le Lun 26 Mai 2014 - 6:53

Chez moi, l'HiDA ressemble à du perroquettage du cours du professeur. En conséquence, certains collègues ne notent pas l'élève mais le professeur... ce qui me fait vomir car ce sont les mêmes qui imposent les oeuvres et laissent les autres faire le corrigé. En clair, je fous rien mais je critique.
Ensuite, cette magnifique épreuve écoeure bien des élèves de l'art, alors que son but était de leur donner des clefs pour découvrir et apprécier l'art.
En conséquence, un élève pratique l'intertextualité (le plagiat de ses professeurs via l'interdisciplinarité) dans un mimétisme confondant en présentant Les Lettres persanes, puis il sort en pianotant sur son smartphone pour lire les nouvelles de Zaza, la dernière star des Marseillais vs les Chtits... en s'extasiant. Il avait présenté la lettre critiquant la mode... No comment  Sad Pauvre Montesquieu !

*soupir*

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: HDA = Histoire D'Abrutir...

Message par Jenny le Lun 26 Mai 2014 - 7:13

@Jane a écrit:Chez nous, pari a été fait de faire travailler différents aspects d'une oeuvre par plusieurs professeurs (soit plusieurs matières) dans le but avoué de la transdisciplinarité. Evidemment, ce n'est pas possible pour chaque oeuvre, mais on essaie de coupler les matières; par exemple ils voient l'affiche rouge en histoire et en français, en français on fait Strophes pour se souvenir et en musique ils font la chanson de Ferré. Du coup les collègues de LV ont choisi de travailler sur des films mettant en scène la IInde GM et les élèves peuvent parfaitement se resservir pour la mise en lien avec d'autres oeuvres de ce qu'ils auraient étudié en arts plastiques et en musique.
Donc les profs de science ont été sollicités et ont volontiers participé à l'HDA (du coup au comité de pilotage il y a des profs de musique / arts pla / français / histoire et physique). On s'entend tous bien et on essaie de travailler ensemble 1) sans sortir de nos programmes pour ne pas perdre de temps 2) d'être réalistes sur nos attentes

C'est pas mal, ça permet vraiment de faire de la transdisciplinarité et cela donne plusieurs regards sur une même oeuvre aux élèves.

Jenny
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: HDA = Histoire D'Abrutir...

Message par Isis39 le Lun 26 Mai 2014 - 7:37

@Jenny a écrit:
@Jane a écrit:Chez nous, pari a été fait de faire travailler différents aspects d'une oeuvre par plusieurs professeurs (soit plusieurs matières) dans le but avoué de la transdisciplinarité. Evidemment, ce n'est pas possible pour chaque oeuvre, mais on essaie de coupler les matières; par exemple ils voient l'affiche rouge en histoire et en français, en français on fait Strophes pour se souvenir et en musique ils font la chanson de Ferré. Du coup les collègues de LV ont choisi de travailler sur des films mettant en scène la IInde GM et les élèves peuvent parfaitement se resservir pour la mise en lien avec d'autres oeuvres de ce qu'ils auraient étudié en arts plastiques et en musique.
Donc les profs de science ont été sollicités et ont volontiers participé à l'HDA (du coup au comité de pilotage il y a des profs de musique / arts pla / français / histoire et physique). On s'entend tous bien et on essaie de travailler ensemble 1) sans sortir de nos programmes pour ne pas perdre de temps 2) d'être réalistes sur nos attentes

C'est pas mal, ça permet vraiment de faire de la transdisciplinarité et cela donne plusieurs regards sur une même oeuvre aux élèves.

Cela peut être bien. Si les profs s'entendent....
Je fait moi aussi l'Affiche Rouge en liaison avec ma collègue de lettres. Avec d'autres, ce n'est pas forcément évident de s'entendre. Alors choisir une oeuvre...

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: HDA = Histoire D'Abrutir...

Message par doctor who le Lun 26 Mai 2014 - 8:19

On se demande pourquoi avoir choisi l'histoire des arts. J'aurais préféré une belle épreuve de tournage sur bois. (Et je ne rigole même pas.)

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: HDA = Histoire D'Abrutir...

Message par Isis39 le Lun 26 Mai 2014 - 8:54

@doctor who a écrit:On se demande pourquoi avoir choisi l'histoire des arts. J'aurais préféré une belle épreuve de tournage sur bois. (Et je ne rigole même pas.)

Y avait ça dans le LP où l'on m'a envoyé la première année. J'adorais aller voir bosser les ébénistes.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: HDA = Histoire D'Abrutir...

Message par MarieL le Lun 26 Mai 2014 - 21:46

J'ai bien des critiques sur l'organisation de l'épreuve et surtout sur les disparités, non seulement d'un établissement à l'autre mais d'un jury à l'autre au sein du même établissement.
Mais l'an dernier, nous avons entendu d'excellents exposés faits par des élèves passionnés qui avaient visiblement beaucoup travaillé.

Certes, d'autres n'avaient rien préparé du tout, un bon nombre ont lu une page internet imprimée la veille (!), deux élèves avaient appris une leçon par coeur, mais les bonnes surprises ne venaient pas toujours des meilleurs élèves.

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda

MarieL
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: HDA = Histoire D'Abrutir...

Message par Ragnetrude le Mar 27 Mai 2014 - 9:08

+1 Axel

J'ai beaucoup de critiques à faire sur cette épreuve, mais je trouve que c'est l'occasion de voir les élèves autrement et d'avoir des échanges parfois très intéressants avec eux, notamment lorsqu'on sort de la simple récitation du cours.
Et je trouve que c'est pas la mort que de fournir la trame de son cours pour que les collègue sachent que que les élèves ont vu sur les oeuvres.
Dans mon collège nous avons une quinzaine d'oeuvres, et avec mon co-jury nous en avons sélectionné 6 parmi les choix des élèves. Ça va pas être un boulot monstre...


Ragnetrude
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: HDA = Histoire D'Abrutir...

Message par gilthoniel le Mar 27 Mai 2014 - 11:48

C'est marrant, je n'ai pas de collégiens, mais vos différentes remarques me font tout à fait penser aux TPE. Épreuve qui peut être la meilleure chose du monde comme la pire (et parfois dans la même classe donc avec les mêmes professeurs et les mêmes conditions matérielles).

gilthoniel
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum