Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
John
Médiateur

Québec : le programme d'équipements en Tableaux Blancs Interactifs vivement contesté.

par John le Dim 25 Mai 2014 - 21:28
Québec: Jadis qualifiés d’«intelligents», aujourd’hui rétrogradés au rang d’«interactifs», la mise en place des tableaux blancs dans les écoles soulève de nombreuses questions.

Des irrégularités ont entaché la mise en place des tableaux blancs interactifs (TBI) dans les écoles primaires et secondaires du Québec par le gouvernement Charest, révèle un rapport interne du ministère de l’Éducation. Tableaux payés plus cher que leur valeur estimée, faible concurrence entre soumissionnaires, absence de reddition de comptes sur l’efficacité des tableaux interactifs : ce programme de 240 millions de dollars a donné lieu à des lacunes administratives. Ce verdict fait partie d’une étude confidentielle menée par la firme Raymond Chabot Grant Thornton, datée de novembre 2013, et dont Le Devoir a obtenu de larges extraits.

Ce rapport soulève des questions sur la mise en vigueur du programme par l’ancien gouvernement libéral de Jean Charest, en 2011. Le premier ministre avait créé toute une surprise en annonçant l’achat de 40 000 tableaux électroniques pour toutes les écoles publiques du Québec, sur une période de cinq ans, d’ici 2016. Ces tableaux blancs, branchés sur Internet, ont été présentés comme une petite révolution qui ferait entrer les salles de classe dans le XXIe siècle. Mais l’efficacité des TBI reste à démontrer.[...]

Le rapport de Raymond Chabot Grant Thornton souligne la faible concurrence due à la présence de seulement deux soumissionnaires, dont Smart Technologies, qui a remporté le contrat. Cette société albertaine était représentée par Martin Daraîche, un lobbyiste du cabinet de relations publiques National qui avait été conseiller politique de la ministre Nathalie Normandeau et du premier ministre Jean Charest.

Les tableaux ont coûté 2800 $ chacun à l’État québécois, une somme supérieure à leur valeur estimée, note le rapport. L’étude souligne de plus des lacunes dans la planification du projet, entre autres à cause des coûts de formation du personnel, puis d’entretien et de mise à jour des équipements. Le ministère de l’Éducation, des Loisirs et du Sport a aussi omis de demander des comptes sur l’efficacité des tableaux interactifs dans les classes et sur leur appropriation par les enseignants.[...]

Ces tableaux interactifs ont pourtant reçu un accueil « inégal » dans les écoles, note Josée Scalabrini, présidente de la Fédération des syndicats de l’enseignement, affiliée à la Centrale des syndicats du Québec (CSQ). « Il y a eu des milieux où ça a été très apprécié et d’autres où ça a été un échec », dit la représentante des enseignants, en entrevue au Devoir.[...]

Thierry Karsenti, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les technologies de l’information et de la communication en éducation[...] a interrogé 800 enseignants et plus de 10 000 élèves du primaire et du secondaire, partout au Québec. Et 86 % des enseignants ont trouvé des désavantages au tableau blanc interactif. Les élèves ne sont pas plus convaincus : un d’entre eux a décrit le TBI comme un appareil de « l’ancien temps ».
http://www.ledevoir.com/politique/quebec/409046/cafouillage-autour-des-tableaux-blancs-dans-les-ecoles

Et pourtant :

Le gouvernement Couillard compte poursuivre l’implantation des 40 000 tableaux blancs interactifs (TBI) dans les écoles primaires et secondaires du Québec malgré les lacunes administratives du programme, qui avait été mis sur la glace par le Parti québécois.

« À ce moment-ci, il n’est pas suspendu. S’il y a des correctifs à apporter au programme, nous allons le faire », a dit le ministre de l’Éducation, Yves Bolduc, vendredi après-midi.

Le ministre réagissait aux révélations du Devoir sur les irrégularités du programme de TBI, mises en lumière dans une vérification interne menée par la firme Raymond Chabot Grant Thornton. Cette initiative de 240 millions de dollars sur cinq ans, lancée en 2011 par le gouvernement Charest, a manqué de planification et de suivi, indique le document. La valeur pédagogique de ces tableaux électroniques branchés à Internet reste à démontrer.

Les commissions scolaires, qui s’attendent à subir de douloureuses compressions budgétaires, peinent déjà à offrir le soutien technique nécessaire à la mise en marche des TBI. Des enseignants se plaignent de mal comprendre le fonctionnement des appareils. Plusieurs tableaux sont restés dans leur boîte, faute de techniciens pour en assurer la mise en service.

Les TBI se sont avérés « utiles » pour l’apprentissage des élèves, a souligné M. Bolduc. Il a admis la nécessité de les confier à des enseignants bien « formés ». « On veut offrir à nos écoles les meilleures technologies. [Celles-ci doivent être] utilisées de la bonne façon », a-t-il affirmé.

Le contrôle des dépenses liées à l’achat des tableaux apparaît comme un des enjeux importants du programme. « L’analyse effectuée met en lumière un risque pour le MELS de rembourser des montants excessifs, puisqu’aucun contrôle suffisant n’est présentement exercé pour valider la conformité des dépenses dans les [commissions scolaires] selon les allocations prévues », indique un nouvel extrait du rapport de vérification, obtenu par Le Devoir.

Les commissions scolaires ont déclaré un coût de 2979 $ par tableau interactif, mais les fournisseurs ont déclaré, de leur côté, un coût moyen de 1871 $ par tableau. Cette différence de 1100 $ reste inexplicable, selon la vérification. Les vérificateurs soupçonnent un calcul inadéquat des frais de livraison, de formation, les garanties, câbles et accessoires, etc.
http://m.ledevoir.com/politique/quebec/409145/les-liberaux-continuent-l-implantation-des-tbi-malgre-le-cafouillage

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Québec : le programme d'équipements en Tableaux Blancs Interactifs vivement contesté.

par User5899 le Dim 25 Mai 2014 - 21:41
Le gouvernement Couillard ne tire pas au cul professeur
avatar
Balthazaard
Expert spécialisé

Re: Québec : le programme d'équipements en Tableaux Blancs Interactifs vivement contesté.

par Balthazaard le Mar 27 Mai 2014 - 20:15
"Les TBI se sont avérés « utiles » pour l’apprentissage des élèves, a souligné M. Bolduc"

il me semble pourtant que pas mal d'études affirment le contraire...
Contenu sponsorisé

Re: Québec : le programme d'équipements en Tableaux Blancs Interactifs vivement contesté.

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum