Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
John
Médiateur

La Chine envisage d'ouvrir des écoles réservées aux enfants séropositifs.

par John le Dim 25 Mai 2014 - 23:27
On estime entre 500.000 et 900.000 le nombre d’enfants en Chine qui sont atteint du virus HIV. Faut-il créer des écoles spéciales pour eux ? Cette question est beaucoup discutée dans la société chinoise à l’heure actuelle.[...]

Peng Liyuan, la première dame de Chine, a soutenu le travail du premier établissement de ce type. Cependant, les experts chinois sont loin d’être unanimes sur la nécessité de créer séparément des écoles spéciales pour les enfants séropositifs.

La plupart des parents chinois n’accepteraient pas que leurs enfants puissent se retrouver dans la même classe avec des enfants atteints du virus HIV. Telle est la conclusion faite par le journal chinois Global Times. Les écoles chinoises trouvent des prétextes divers et variés pour refuser ces enfants au sein de leurs établissements. Et si le diagnostic est connu lorsque l’enfant est déjà à l’école, les directeurs des écoles exigent l’exclusion des enfants séropositifs. Ainsi les enfants malades se retrouvent isolés, et souffrent de la discrimination de la part de leurs camardes de classe et des enseignants.

En 2006, l’école « Ruban rouge » a ouvert ses portes près de l’hôpital de la ville de Linfen, dans la province dans un hôpital du Shanxi. A ce jour, c’est le seul établissement scolaire en Chine pour les enfants séropositifs. [...] Un an plus tard, cette salle de classe improvisée faisait difficilement entrer 16 élèves. Puis Guo Xiaoping a décidé d'ouvrir « une vraie école » pour ses élèves. Mais ce ne fut pas si simple. Sans licence, cette école était considérée en Chine comme illégale et elle ne pouvait pas bénéficier du financement gouvernemental.

C’est la visite de Peng Liyuan, l’épouse du chef d’Etat chinois Xi Jinping, qui a changé complètement la vie des élèves. Peng, devenue par la suite la première dame de Chine, l’a visitée en 2011. Grâce à son aide, tous les obstacles bureaucratiques à la création de l’école ont pu être surmontés. L'école a reçu le certificat d’enseignement nécessaire à son fonctionnement, et a commencé à bénéficier du financement de l’Etat.

Néanmoins, tous les experts chinois ne sont pas d’accord que la création de ce genre d’établissements soit une bonne idée. Selon Du Cong, le créateur de la fondation caritative Zhixin, malgré les avantages qu’apporte cette école, il n’est pas souhaitable de copier ce modèle à l’échelle nationale. Du Cong estime que la formation des enfants infectés par le virus HIV dans des établissements séparés et fermés va sensiblement compliquer leur intégration dans la société par la suite. L'expert se dit également préoccupé par le fait que la création des écoles pour les enfants séropositifs puisse envoyer un « mauvais signal » à la société chinoise, l’incitant à « évincer » ces enfants des établissements d'enseignement ordinaires.[...]

La discrimination à l'égard des enfants infectés par le HIV et le SIDA est toujours un fait commun en Chine. Les experts chinois appellent la société à prêter davantage d’attention à ces enfants, car ils ont besoin d’une aide psychologique et financière, sans laquelle ils ne pourront pas devenir des membres de la société à part entière.
http://french.ruvr.ru/2014_05_25/Des-ecoles-privees-pour-les-enfants-seropositifs-en-Chine-9338/

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum