Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
John
Médiateur

Le cours magistral remis en cause au profit de l'active learning.

par John le Lun 26 Mai 2014 - 18:18
"C'est vraiment un article important - l'impression que j'ai est que c'est presque contraire à l'éthique de faire des cours magistraux si on a ces données", affirme à ScienceMag Eric Mazur, un physicien de l'université de Harvard, qui s'est battu pendant 27 ans contre les méthodes d'enseignement traditionnelles. "C'est bien de voir une telle image cohérente émerger de leur méta-analyse - une abondance de preuves que le cours magistral est désuet, obsolète, et inefficace"

Certains pays, anglo-saxons notamment, fonctionnent déjà bien plus sur un modèle participatif, avec des cours en petits groupes, dans lesquels les élèves doivent résumer des textes, faire des exposés, poser des questions. Mais même dans des classes où les élèves sont plus nombreux, les méthodes actives sont possibles.

Scott Freeman en est le témoin: "Mon cours d'introduction à la biologie rassemblait jusqu'à 700 étudiants. Pour la dernière séance - je ne dis pas conférence - je montre des diapositives PowerPoint, mais tout est sous forme de questions (...) Quelqu'un qui blablate pendant 15 minutes n'est pas intéressant."

Cependant, certains professeurs estiment que les avantages des méthodes en pédagogie active ne doivent pas complètement tuer le cours magistral. Noah Finkelstein, un professeur de physique à l'université de Colorado Boulder dit que cette étude "est en accord avec ce que les bénéfices des méthodes en pédagogie active nous montrent. Mais je ne pense pas qu'il devrait y avoir un point de vue monolithique: tout ou rien. Il y a toujours des moments où le cours magistral sera nécessaire, mais la manière traditionnelle de faire cours a démontré qu'elle était moins efficace en termes d'apprentissage et de préparation de futurs enseignants."
http://www.huffingtonpost.fr/2014/05/14/cours-magistraux-efficacite-pedagogie-active_n_5321291.html

L'article intégral :
http://www.pnas.org/content/early/2014/05/08/1319030111.full.pdf+html

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Le cours magistral remis en cause au profit de l'active learning.

par User5899 le Lun 26 Mai 2014 - 18:20
On parle là d'étudiants. Quel est leur niveau par rapport aux prérequis ? Parce qu'amuser des gens qui ne savent rien, c'est gratifiant, mais peu efficace...
avatar
Aevin
Habitué du forum

Re: Le cours magistral remis en cause au profit de l'active learning.

par Aevin le Lun 26 Mai 2014 - 18:51

_________________
Automate - et fier de l'être  Wink

"Well, the travelling teachers do come through every few months," said the Baron.
"Yes, sir, I know sir, and they're useless. They teach facts, not understanding. It's like teaching people about forests by showing them a saw. I want a proper school, sir, to teach reading an writing, and most of all thinking, sir [...]"
Terry Pratchett - I Shall Wear Midnight

... und wer Fehler findet, kann sie behalten!
Contenu sponsorisé

Re: Le cours magistral remis en cause au profit de l'active learning.

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum