Alain Boissinot : "Si l'on croit à la validation par le master, il n'y a plus besoin de concours"; il faut "faire confiance à deux autres niveaux d'évolution : l'international et le local avec la déconcentration".

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Alain Boissinot : "Si l'on croit à la validation par le master, il n'y a plus besoin de concours"; il faut "faire confiance à deux autres niveaux d'évolution : l'international et le local avec la déconcentration".

Message par Ulrich le Mar 27 Mai 2014, 15:22

Territorialisation : les langues se délient au cœur de l'EN  Crying or Very sad 

CSP : Alain Boissinot ne croit plus en la réforme de l'Ecole

"On arrive encore au niveau national à poser quelques rustines, mais plus à changer en profondeur le logiciel de l'école". C'est un constat amer sur l'Ecole que livre Alain Boissinot, président du Conseil supérieur des programmes, dans Enseignement catholique actualité (ECA). Chargé de revoir le socle et les programmes de l'école et du collège, Alain Boissinot est au coeur des évolutions de l'Ecole. Il est au coeur aussi des tensions et des pressions qu'elles génèrent. Est-ce pour cela qu'il dresse un portrait si décourageant des réformes ?

Il confie à A. Sobocinski deux exemples précis qui éclairent ses choix. Sur la formation des enseignants il relève l'absurdité de mettre le concours au milieu du master, "ce qui le coupe littéralement en deux". "Ne vaudrait-il pas mieux se dire que si l'on en croit à la validation par le master... il n'y a plus besoin de concours ?" Le recrutement des enseignants serait alors réalisé par les chefs d'établissement ou des acteurs locaux au vue du diplôme comme cela se pratique dans de nombreux pays. Ce serait la fin du lien concours - emploi.

L'autre exemple concerne la gouvernance de l'Ecole. "Il faut trouver un mode d'évolution permanent qui permette au système de s'ajuster en continu. Cela implique de faire confiance à deux autres niveaux d'évolution : l'international et le local avec la déconcentration". C'est donc bien vers la territorialisation de l'éducation que vont les voeux d'A Boissinot.

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2014/05/26052014Article635366854587015257.aspx


Dernière édition par Ulrich le Mer 28 Mai 2014, 11:07, édité 1 fois

Ulrich
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Boissinot : "Si l'on croit à la validation par le master, il n'y a plus besoin de concours"; il faut "faire confiance à deux autres niveaux d'évolution : l'international et le local avec la déconcentration".

Message par Ronin le Mar 27 Mai 2014, 15:26

Comme c'est étonnant. A la retraite. D'office, pour nécessité de service. Fossoyeur de la République.

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Boissinot : "Si l'on croit à la validation par le master, il n'y a plus besoin de concours"; il faut "faire confiance à deux autres niveaux d'évolution : l'international et le local avec la déconcentration".

Message par Guillaume le Grand le Mar 27 Mai 2014, 15:31

Recrutement local par les chefs d'établissements + gouvernance locale. Ok. Après les déserts médicaux, la généralisation des déserts éducatifs?

_________________
''C'est drôle comme les gens qui se croient instruits éprouvent le besoin de faire chier le monde''. Boris Vian

''Nous n'acceptons pas de vérité promulguée : nous la faisons nôtre d'abord par l'étude et par la discussion et nous apprenons à rejeter l'erreur, fut-elle mille fois estampillée et patentée. Que de fois, en effet, le peuple ignorant a-t-il dû reconnaître que ses savants éducateurs n'avaient d'autre science à lui enseigner que celle de marcher paisiblement et joyeusement à l'abattoir, comme ce boeuf des fêtes que l'on couronne de guirlandes en papier doré." Elisée Reclus

Guillaume le Grand
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Boissinot : "Si l'on croit à la validation par le master, il n'y a plus besoin de concours"; il faut "faire confiance à deux autres niveaux d'évolution : l'international et le local avec la déconcentration".

Message par Anaxagore le Mar 27 Mai 2014, 15:33

Insupportable.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

Anaxagore
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Boissinot : "Si l'on croit à la validation par le master, il n'y a plus besoin de concours"; il faut "faire confiance à deux autres niveaux d'évolution : l'international et le local avec la déconcentration".

Message par Lefteris le Mar 27 Mai 2014, 15:34

@Ronin a écrit:Comme c'est étonnant. A la retraite. D'office, pour nécessité de service. Fossoyeur de la République.
Preuve s'il était besoin que pédagogistes et libéraux = même combat : précariser et caporaliser les enseignants (à supposer qu'on en trouve avec son système) , disloquer l'égalité républicaine avec le recrutements locaux,faire dégringoler le niveau des enseignants et des contenus  (quid des attentes disciplinaires, sans concours ? ). Il était dans le cabinet  du marchand de shampoing ?
Les pires traîtres sont dans la place...  No 

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Boissinot : "Si l'on croit à la validation par le master, il n'y a plus besoin de concours"; il faut "faire confiance à deux autres niveaux d'évolution : l'international et le local avec la déconcentration".

Message par Ulrich le Mar 27 Mai 2014, 15:39

Au fait, on en pense quoi au Café pédagogique ?
Une telle info venant d'un haut responsable mériterait sans doute davantage qu'un simple entrefilet...

Ulrich
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Boissinot : "Si l'on croit à la validation par le master, il n'y a plus besoin de concours"; il faut "faire confiance à deux autres niveaux d'évolution : l'international et le local avec la déconcentration".

Message par coindeparadis le Mar 27 Mai 2014, 15:45

Et il leur reste 3 ans pour mal bien faire !

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Boissinot : "Si l'on croit à la validation par le master, il n'y a plus besoin de concours"; il faut "faire confiance à deux autres niveaux d'évolution : l'international et le local avec la déconcentration".

Message par Anaxagore le Mar 27 Mai 2014, 15:49

Là, je vais vous dire, dans ce cas je vais dans la rue et je hurle. Qui m'aime me suive.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

Anaxagore
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Boissinot : "Si l'on croit à la validation par le master, il n'y a plus besoin de concours"; il faut "faire confiance à deux autres niveaux d'évolution : l'international et le local avec la déconcentration".

Message par Clarianz le Mar 27 Mai 2014, 16:00

- il l'espère ou il avoue que c'est ce qui va arriver? j'ai comme un doute.

_________________
Mama's Rock

Clarianz
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Boissinot : "Si l'on croit à la validation par le master, il n'y a plus besoin de concours"; il faut "faire confiance à deux autres niveaux d'évolution : l'international et le local avec la déconcentration".

Message par coindeparadis le Mar 27 Mai 2014, 16:02

Il a déjà participé à des groupes de réflexion sur le sujet. Ce n'est pas une nouvelle lubie...

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Boissinot : "Si l'on croit à la validation par le master, il n'y a plus besoin de concours"; il faut "faire confiance à deux autres niveaux d'évolution : l'international et le local avec la déconcentration".

Message par John le Mar 27 Mai 2014, 16:08

La vraie information dans cet article, c'est que les noces entre Alain Boissinot et le Café pédagogique sont définitivement finies.
Terminé les interviews exclusives, fini les tentatives d'influence par article interposé, oublié les documents du CSP qui filtrent dans le Café (sans jeu de mots)...
Le Café pédagogique doit être bien amer pour sacrifier ainsi une amitié qui s'est peu à peu délitée.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Boissinot : "Si l'on croit à la validation par le master, il n'y a plus besoin de concours"; il faut "faire confiance à deux autres niveaux d'évolution : l'international et le local avec la déconcentration".

Message par coindeparadis le Mar 27 Mai 2014, 16:10

Le Café Pédagogique retourne sa veste ces derniers temps. Il est moins enthousiaste sur les rythmes, plus aussi inféodé à Peillon et pas du tout à Hamon. Reste le numérique, là il faudra beaucoup pour qu'il renonce au numérique-panacée.

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Boissinot : "Si l'on croit à la validation par le master, il n'y a plus besoin de concours"; il faut "faire confiance à deux autres niveaux d'évolution : l'international et le local avec la déconcentration".

Message par Olympias le Mar 27 Mai 2014, 16:21

L'école vouée à la destruction par ceux qui en ont bénéficié et ont connu les parcours les plus exigeants et les plus élitistes...C'est à pleurer... A la retraite, effectivement !  furieux  furieux  furieux  furieux  furieux  furieux

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Boissinot : "Si l'on croit à la validation par le master, il n'y a plus besoin de concours"; il faut "faire confiance à deux autres niveaux d'évolution : l'international et le local avec la déconcentration".

Message par PauvreYorick le Mar 27 Mai 2014, 16:30

@Anaxagore a écrit:Là, je vais vous dire, dans ce cas je vais dans la rue et je hurle. Qui m'aime me suive.
 I love you I love you I love you 

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Boissinot : "Si l'on croit à la validation par le master, il n'y a plus besoin de concours"; il faut "faire confiance à deux autres niveaux d'évolution : l'international et le local avec la déconcentration".

Message par arcenciel le Mar 27 Mai 2014, 17:14

@Olympias a écrit:L'école vouée à la destruction par ceux qui en ont bénéficié et ont connu les parcours les plus exigeants et les plus élitistes...C'est à pleurer... A la retraite, effectivement !  furieux  furieux  furieux  furieux  furieux  furieux
Pas partageurs!
A vomir. Je ne leur pardonne pas.

arcenciel
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Boissinot : "Si l'on croit à la validation par le master, il n'y a plus besoin de concours"; il faut "faire confiance à deux autres niveaux d'évolution : l'international et le local avec la déconcentration".

Message par philann le Mar 27 Mai 2014, 17:16

@Olympias a écrit:L'école vouée à la destruction par ceux qui en ont bénéficié et ont connu les parcours les plus exigeants et les plus élitistes...C'est à pleurer... A la retraite, effectivement !  furieux  furieux  furieux  furieux  furieux  furieux

+ 1000 !

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Boissinot : "Si l'on croit à la validation par le master, il n'y a plus besoin de concours"; il faut "faire confiance à deux autres niveaux d'évolution : l'international et le local avec la déconcentration".

Message par Roumégueur Ier le Mar 27 Mai 2014, 21:16

Allons, allons, vous n'allez tout de même pas commencer à crier au loup.

Roumégueur Ier
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Boissinot : "Si l'on croit à la validation par le master, il n'y a plus besoin de concours"; il faut "faire confiance à deux autres niveaux d'évolution : l'international et le local avec la déconcentration".

Message par Finrod le Mar 27 Mai 2014, 21:22

@Roumégueur Ier a écrit:Allons, allons, vous n'allez tout de même pas commencer à crier au loup.

C'est pas la peine, le loup nous a déjà rogné les jambes jusqu'à l'os, on ne pourra plus fuir  Razz

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Boissinot : "Si l'on croit à la validation par le master, il n'y a plus besoin de concours"; il faut "faire confiance à deux autres niveaux d'évolution : l'international et le local avec la déconcentration".

Message par User5899 le Mar 27 Mai 2014, 21:30

@Ronin a écrit:Comme c'est étonnant. A la retraite. D'office, pour nécessité de service. Fossoyeur de la République.
Meuh non. Ré-vo-ca-tion. Pas de retraite pour les hauts traîtres.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Boissinot : "Si l'on croit à la validation par le master, il n'y a plus besoin de concours"; il faut "faire confiance à deux autres niveaux d'évolution : l'international et le local avec la déconcentration".

Message par trompettemarine le Mar 27 Mai 2014, 23:00

@Ulrich a écrit:
Le recrutement des enseignants serait alors réalisé par les chefs d'établissement ou des acteurs locaux au vue du diplôme comme cela se pratique dans de nombreux pays. Ce serait la fin du lien concours - emploi.

LC'est donc bien vers la territorialisation de l'éducation que vont les voeux d'A Boissinot.


http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2014/05/26052014Article635366854587015257.aspx

Bref plus d'éducation nationale, et des esclaves au service de CDE ; quant au savoir : exit.
L'étape d'après : plus d'école publique...
Bref, plus de modèle français
Mais pourquoi faut-il toujours copier les autres pays (souvent le pire). N'est-on pas capable de réfléchir par nous-mêmes !
J'aimerais, moi, que l'EN redevienne au contraire un motif de satisfaction et un modèle pour d'autres pays.

Avec de tels propos aigris et excessifs, je n'ai pas l'impression de subir une refondation, mais d'être broyée, niée dans l'essence même de mon métier.

Aurait-il pu enseigner à Henri IV s'il y avait eu la territorialisation des professeurs à son époque ? (source wikipedia)


C'est quoi enfin cette mode de parler du logiciel de l'EN : c'est l'humain qui disparaît : c'est lui qu'il faut remettre

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Boissinot : "Si l'on croit à la validation par le master, il n'y a plus besoin de concours"; il faut "faire confiance à deux autres niveaux d'évolution : l'international et le local avec la déconcentration".

Message par Ronin le Mar 27 Mai 2014, 23:05

Agrégé, docteur, ancien enseignant de cpge, légion d'honneur, palmes académiques et ordre du mérite. Bravo, après moi le déluge.

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Boissinot : "Si l'on croit à la validation par le master, il n'y a plus besoin de concours"; il faut "faire confiance à deux autres niveaux d'évolution : l'international et le local avec la déconcentration".

Message par Igniatius le Mar 27 Mai 2014, 23:12

@Ulrich a écrit:
CSP : Alain Boissinot ne croit plus en la réforme de l'Ecole

"On arrive encore au niveau national à poser quelques rustines, mais plus à changer en profondeur le logiciel de l'école". C'est un constat amer sur l'Ecole que livre Alain Boissinot, président du Conseil supérieur des programmes, dans Enseignement catholique actualité (ECA). Chargé de revoir le socle et les programmes de l'école et du collège, Alain Boissinot est au coeur des évolutions de l'Ecole. Il est au coeur aussi des tensions et des pressions qu'elles génèrent. Est-ce pour cela qu'il dresse un portrait si décourageant des réformes ?

Il confie à A. Sobocinski deux exemples précis qui éclairent ses choix. Sur la formation des enseignants il relève l'absurdité de mettre le concours au milieu du master, "ce qui le coupe littéralement en deux". "Ne vaudrait-il pas mieux se dire que si l'on en croit à la validation par le master... il n'y a plus besoin de concours ?" Le recrutement des enseignants serait alors réalisé par les chefs d'établissement ou des acteurs locaux au vue du diplôme comme cela se pratique dans de nombreux pays. Ce serait la fin du lien concours - emploi.

L'autre exemple concerne la gouvernance de l'Ecole. "Il faut trouver un mode d'évolution permanent qui permette au système de s'ajuster en continu. Cela implique de faire confiance à deux autres niveaux d'évolution : l'international et le local avec la déconcentration". C'est donc bien vers la territorialisation de l'éducation que vont les voeux d'A Boissinot.

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2014/05/26052014Article635366854587015257.aspx

Tiens donc !
On n'a cessé de le (pré)dire depuis la décentralisation Raffarin-Ferry en 2003, mais certains nous accusent de procès d'intention et de hurler au loup.


Ca me fait repenser au décret de 51 ça : on verra qui avait raison d'avoir peur dans quelques années...

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Boissinot : "Si l'on croit à la validation par le master, il n'y a plus besoin de concours"; il faut "faire confiance à deux autres niveaux d'évolution : l'international et le local avec la déconcentration".

Message par coindeparadis le Mer 28 Mai 2014, 08:55

- Réforme des rythmes scolaires = début de la territorialisation du 1er degré
- Adaptation des formations aux bassins d'emploi et regard de la région = LP et LT
- Le collège et le LG suivront...

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Boissinot : "Si l'on croit à la validation par le master, il n'y a plus besoin de concours"; il faut "faire confiance à deux autres niveaux d'évolution : l'international et le local avec la déconcentration".

Message par Guillaume le Grand le Mer 28 Mai 2014, 08:59

@coindeparadis a écrit:
- Adaptation des formations aux bassins d'emploi et regard de la région = LP et LT
.

ça, sur le principe, ça n'est pas non plus totalement absurde.

_________________
''C'est drôle comme les gens qui se croient instruits éprouvent le besoin de faire chier le monde''. Boris Vian

''Nous n'acceptons pas de vérité promulguée : nous la faisons nôtre d'abord par l'étude et par la discussion et nous apprenons à rejeter l'erreur, fut-elle mille fois estampillée et patentée. Que de fois, en effet, le peuple ignorant a-t-il dû reconnaître que ses savants éducateurs n'avaient d'autre science à lui enseigner que celle de marcher paisiblement et joyeusement à l'abattoir, comme ce boeuf des fêtes que l'on couronne de guirlandes en papier doré." Elisée Reclus

Guillaume le Grand
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Alain Boissinot : "Si l'on croit à la validation par le master, il n'y a plus besoin de concours"; il faut "faire confiance à deux autres niveaux d'évolution : l'international et le local avec la déconcentration".

Message par Elyas le Mer 28 Mai 2014, 09:03

@Guillaume le Grand a écrit:
@coindeparadis a écrit:
- Adaptation des formations aux bassins d'emploi et regard de la région = LP et LT
.

ça, sur le principe, ça n'est pas non plus totalement absurde.

Si on souhaite créer des groupes sociaux entiers enchaînés à leur territoire, ce n'est pas absurde. Cependant, on doit alors être franc et accepter que la société française se fige dans un système de castes où origine sociale et origine territoriale définissent la personne et donc son chemin de vie.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum